Etienne Mourrut et le gel des salaires

RSA : 430 euros pour crever à petit feu

SMIC : 1090 euros pour tenter de survivre

Gardien de la Paix : 1 600 euros pour risquer sa vie
Pompier professionnel : 1 800 euros pour sauver une vie
Instituteur : 1 600 euros pour préparer à la vie
Médecin : 5 000 euros pour nous maintenir en vie
Sénateur : 19 000 euros pour profiter de la vie
Ministre : 30 000 euros pour nous pourrir la vie !

Commençons par une petite comparaison :
– États-Unis : 300 millions d’habitants / 100 sénateurs / 435 représentants
– France : 60 millions d’habitants / 343 sénateurs / 577 députés

Cinq fois moins d’habitants mais 243 sénateurs en plus et 142 députés de trop. Sur la base moyenne de 12 000 euros mensuels, leur suppression laisserait dans les caisses 4,7 millions par mois, soit 56 568 000 euros par an. Ne serait-ce pas un bon début pour éviter de toucher à la TVA et aux retraites ? En outre, le Sénat planque une cagnotte de 1 milliard d’euros. Pourquoi ne reviendrait-elle pas dans les caisses de l’État en période de crise ? Lire la suite

Brève_sport national

L’équipe de France de Corruption se qualifiera sans problème pour la phase finale de la coupe du monde avec ses vedettes Carignon, Balkany, Juppé, Blanc, Joyandet, Copé. Le coach Sarkozy pense que nous avons là une bonne chance de nous retrouver dans le dernier carré, avec la Somalie, la Birmanie et l’Irak, seul moyen de rester en Poule AAA selon le comité zoolympique et ses animaux tristes Standard and Porcs. Le match retour contre l’Afghanistan ayant été perdu, seul le score contre la Syrie laissera envisager une finale possible en Iran.

Le retour d’Alain Caripognon

« Amnistie : acte par lequel les souverains pardonnent le plus souvent les injustices qu’ils ont commises. » (Ambrose Bierce)

photo Reuters

On se demandait ce que devenait Alain Carignon, dont les amis aiment à rappeler qu’il est « l’homme politique le plus condamné de France ». Tout le monde n’a pas la « chance » de Pasqua. Son indéfectible amitié personnelle avec le président, depuis bien avant les affaires de Grenoble, n’explique pas ce qu’il fait et l’influence qu’il a au ministère de l’intérieur, surtout quand la police et la justice de sa ville d’origine connaissent une actualité mouvementée. Mais si, comme le disent les mauvaises langues, la prison est l’école du crime, alors il n’est pas étonnant que Caripognon y ait retenu certaines leçons. D’ailleurs, récemment interviewé par les journalistes de Mediapart, il a trouvé regrettable que ces derniers fassent le jeu de la police. Il a trouvé déshonorant d’aider la police. Étonnant, non, de la part d’un homme proche du Centre Républicain ? N’est-ce pas parler comme un voyou ? Lire la suite

Ne vous déplaise, en chantant la Marseillaise…

Sanglant, féroce, égorger, fers, outrage, impur, esclavage, cohortes, terrasser, enchaînées, joug, vil, despotes, perfides, opprobre, parricides, coups, victimes, déchirer, vengeurs, venger, expirer, ennemis, cercueil…

Cette suite de mots n’est pas la palette d’un polar ni le pitch d’un film gore. Ils sont tous extraits des premiers couplets de l’hymne national français connu sous le nom de La Marseillaise. Si vous en doutez, allez vérifier sur le site officiel de l’Élysée, vous y avez droit aux six premiers couplets. Y a-t-il un français dans la salle qui les sache par cœur ? Non ? Et parmi les hommes politiques ? Non plus ? Ah si, on m’en signale un dans le fond de la salle ! Mais dans l’ensemble… « Ah que voilà de mauvais citoyens ! » Rassurez-vous, la génération qui monte rattrapera tout ça puisque l’apprentissage de l’hymne national est obligatoire dès la maternelle et le primaire (Loi Fillon 2005). Paraît que c’est comme ça aussi aux États-Unis, en Autriche et en Serbie. Bonjour les références ! Et j’oublie peut-être la Corée du Nord. Quoi qu’il en soit, il n’est pas mentionné si nos chères têtes blondes doivent connaître le chant patriotique dans son intégralité. Mais que serait l’intégralité, au demeurant ? Six couplets, huit, quinze ? Au fait, combien y en a-t-il ? Et puis, de quelle Marseillaise parle-t-on ? Quelle version officielle et jusqu’à quand ?

À ceux qui croiraient que l’hymne national est immuable, je propose ce petit intermède historico-politico-cocorico-musical. On se détend, c’est pour rire. Lire la suite

Sortie du nucléaire, pour moi c’est clair !

Bonjour,
Europe-Écologie Les Verts et le Parti Socialiste se sont donnés jusqu’au 19 novembre pour parvenir à un éventuel accord électoral. Mais François Hollande veut construire le réacteur EPR de Flamanville et semble prêt à enterrer la sortie du nucléaire.
Envoyez un message fort au Parti Socialiste et à Europe Écologie Les Verts, signez la lettre ouverte « La sortie du nucléaire, pour moi c’est clair ! ».
La sortie du nucléaire est un impératif éthique et écologique, mais également une orientation économique incontournable. Pareils enjeux ne doivent pas être sacrifiés à la « cuisine » électorale des partis et aux tractations en vue des législatives, ni aux pressions de l’industrie nucléaire.
La sortie du nucléaire, c’est maintenant que ça se décide. Envoyez votre lettre ouverte dès aujourd’hui !
Mille mercis pour votre implication à nos côtés,
Toute l’équipe du Réseau « Sortir du nucléaire »
C’est grâce à vous que nous pouvons agir au quotidien pour un monde sans nucléaire. Pour nous aider à renforcer nos actions, faites un don !
Faites connaître cette lettre autour de vous, en la rediffusant largement à vos contacts !
Chacun-e peut s’y inscrire en se rendant sur notre site web, à la page : http://www.sortirdunucleaire.org/dossiers/rezo-info.html
Vous utilisez Facebook ? Comme près de 13 000 internautes, suivez nos infos sur notre page :
http://www.facebook.com/pages/Reseau-Sortir-du-nucleaire/110825562273368
Nous vous remercions chaleureusement pour votre engagement à nos côtés !
L’équipe bénévole et salariée du Réseau « Sortir du nucléaire »

Le réseau Sortir du nucléaire est une fédération de 915 associations et de 54 304 personnes
http://www.sortirdunucleaire.org/

Logements sociaux : Les mensonges et manipulations d’Etienne Mourrut

Mettons-nous d’accord. Un logement locatif social est un logement dont le loyer est conventionné et accessible sous condition de ressources. Il permet de se loger avec un loyer maîtrisé dans les zones où le prix du foncier est particulièrement élevé. Il existe une formule (PSLA) qui permet une location-accession à des ménages à revenus modestes pour devenir progressivement propriétaires de leur logement.

Une majorité de Graulens est éligible à cette formule, mais combien d’habitants peuvent-ils vraiment en profiter avec la politique de la majorité actuelle ?

Faisons le point. En 1983, lorsqu’Etienne Mourrut entamait son premier mandat (cela va faire 30 ans) notre commune disposait d’environ 20% de logements sociaux. Or, la population a doublé depuis et le bilan actuel place le Grau du Roi à 7% de logements sociaux. Prenez votre calculette et vous allez donc vérifier que notre cher maire s’est généreusement fendu d’autoriser la construction d’un seul logement social par an ! Au demeurant, nous ne lui réclamons aucune générosité mais tout simplement d’appliquer la loi qu’en bon député il ne saurait ignorer. Lire la suite

Elodie, 3 ans, délinquante potentielle. Kevin, 5 ans, futur terroriste.

Le 13 octobre dernier, un article du Monde révélait qu’une note interne émanant du ministère de l’Éducation nationale envisageait de « passer au crible les comportements et les apprentissages des élèves dès 5 ans ». Il s’agirait de les classer en trois catégories : «RAS» (rien à signaler), « risque » ou « haut risque » en fonction de leurs lacunes scolaires mais aussi comportementales.

Mais qui donc peut accepter d’entendre dire que son péquelet ou sa péquelette sont potentiellement de futurs délinquants, ou ne serait-ce que des sujets à risque pour notre société !? Serions-nous tous des graines de violence ? Lire la suite