Communiqué du courant Montebourg

Communiqué :

La désignation des candidats pour les élections législatives s’est faite, dans l’Hérault à huis clos entre élus locaux partisans de Hollande et d’Aubry. Aucun représentant du courant

Montebourg n’a été invité à ces tractations pas plus que la commission dite de la tutelle n’a jugé bon d’en intégrer au moins un depuis les Primaires. Aucun n’a été retenu pour représenter les socialistes aux élections législatives.

Ce résultat inacceptable appelle les remarques suivantes :

◊ Cette décision est la négation totale des résultats des primaires citoyennes dans l’Hérault. Sachant qu’une circonscription est réservée à l’accord Verts-PS, il reste 8 circonscriptions pour les candidats socialistes. Avec 40 % des voix de Hollande et 8, 5% des voix de Royal, ces courants obtiennent 4 candidats sur 8. Avec 25 % des voix de Aubry ce courant obtient 4 candidats. Les courants Montebourg (19 % des voix) et Vals (7 %) sont totalement privés de représentants. Deux circonscriptions auront des femmes candidates alors que les textes votés par le PS auraient voulu qu’il y en ait quatre.

◊ Les militants partisans de Montebourg sont les bienvenus quand il s’agit de mener à bien une rénovation problématique au niveau national et local, mais ils n’ont pas leur place dans la recomposition du parti surtout quand vient l’heure des élections. Tout se passe comme si les appareils et les caciques se vengeaient de Primaires qu’ils n’auraient jamais vraiment acceptées. Exclure 27% de cet électorat en est le remarquable résultat.

◊ Les représentants du courant Aubry auront du mal à nous faire croire que c’est le courant Hollande qui est seul responsable. Et vice-versa. Merci à tous. Qu’on ne compte pas sur nous pour cautionner, sur un champ de ruines démocratique les diverses procédures de réconciliation d’une Fédération en crise. Le mouvement lancé par Arnaud Montebourg s’est constitué avec succès ce 29 novembre dans l’Hérault. Il continuera le combat de la rénovation du socialisme et de la politique autrement.

A Montpellier, le 30 novembre 2011

Le coordinateur du Mouvement chargé des relations avec le Parti socialiste,

Michel Calvo

Laisser un commentaire