Le bal de la Marine

Vendredi 27 janvier, date qui coïncide curieusement avec le 67ème anniversaire de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz, Marine Le Pen s’est rendue au bal de l’Olympia sur l’invitation de Martin Graf. Pas question de refuser la valse, même en pleine campagne électorale, lorsqu’on est l’invitée d’honneur.

Martin Graf est le troisième vice-président du Parlement autrichien et membre du FPO, l’un des plus violents mouvement de l’extrême droite européenne. Quant au groupe Olympia, organisateur de ce bal annuel pour nostalgiques du IIIeme Reich, il s’agit d’une corporation secrète interdite aux Juifs, aux femmes, et aux journalistes. Les 120 professionnels qui avaient demandé une accréditation se la sont vu refuser, à l’exception d’un journaliste de l’Agence de presse autrichienne. Et pendant que la belle valsait avec la bête immonde, près de 5000 personnes dénonçaient au dehors la tenue de ce bal odieux protégé par un impressionnant déploiement policier et des hélicoptères de surveillance. Pour petit rappel historique, notons que ce palais des Habsbourg au cœur de la Vienne impériale donne sur la Heldenplatz, dite la place des Héros. C’est là qu’en 1938 Adolph Hitler prononça l’Anschluss, l’annexion de l’Autriche à l’Allemagne.

Pour SOS Racisme, « Marine Le Pen, une fois de plus, piétine scandaleusement les valeurs républicaines dont elle ne cesse de se revendiquer lors de ses shows, meetings et interviews. Avec la participation de Mme Le Pen à ce bal antisémite, la grossière stratégie de banalisation du FN atteint manifestement ses limites. SOS Racisme rappelle que l’extrême droite et le Front National, ici et partout en Europe, appartiennent au camp du crime, inhérent a leur matrice: la haine raciste et antisémite. »

bandeau du site Internet du groupe Olympia.

 

Voilà qui devrait pour le moins inciter à la réflexion, avant de passer dans l’isoloir, celles et ceux qui croiraient encore que Marine n’est pas comme son père et qu’elle a autre chose à proposer qu’une haine profonde de l’humanité. A ceux-là nous proposons de s’imprégner de ce poème-cri attribué au pasteur Martin Niemöller, interné de 1938 à 1945 par Hitler.

Lorsqu’ils sont venus chercher les communistes Je me suis tu, je n’étais pas communiste.

Lorsqu’ils sont venus chercher les syndicalistes Je me suis tu, je n’étais pas syndicaliste.

Lorsqu’ils sont venus chercher les juifs Je me suis tu, je n’étais pas juif.

Puis ils sont venus me chercher Et il ne restait plus personne pour protester.

 

Sur le FN, et particulièrement le parachutage dans notre région de maître Collard en vue des législatives, nous conseillons la lecture de l’article suivant : http://camargue.europe-ecologie.net/2012/01/31/le-risque-fn/

Malaguena salerosa

par Mario. Coup de cœur.

On ne présente plus Joselito, l’enfant à la voix d’or des années 50, pas plus qu’on ne compterait les versions de la chanson Malagueña salerosa. C’est cependant un duo que j’ai choisi cette semaine, qui permet de se rappeler à une autre belle voix des mêmes années, celle d’Antonio Aguilar. Outre la performance de l’homme et de l’enfant, les amoureux des chevaux noteront aussi le travail remarquable du cheval dans cette vidéo, ce qui finalement transforme le duo en trio. 3’50 » de bonheur.

réponse à la devinette

Pour ceux qui n’auraient pas trouvé à qui appartient le fameux yacht de 70,50 mètres cité dans notre devinette précédente, voici la solution en même temps que l’explication de notre billet. En fait, l’affaire de ce yacht mérite surtout d’être connue des contribuables qui ont financé à leur insu les 403 millions d’euros alloués par arbitrage à Bernard Tapie, dont 304 millions net pour sa poche. Ça ne vous fait pas plaisir de savoir où passe votre argent ? Ça ne vous fait pas plaisir de savoir que Nanar le philanthrope s’occupe de promener ces malheureux milliardaires qui peuvent dépenser en une journée ce que le commun des salariés ne pourra pas accumuler en une vie entière de travail ? Faut quand même bien que quelqu’un s’y colle !

C’est en 2009 que Bernard Tapie est redevenu un homme riche, grâce à ce qui vaut depuis à Christine Lagarde de faire l’objet d’une enquête de la Cour de justice de la République pour complicité de détournement de fonds public. Mais Nanar le mafioso n’a pas eu besoin d’attendre les 304 millions pour lancer le chantier de réfection de son Reborn qui bat pavillon de l’île de Man (tchao le fisc français). A quoi bon attendre le reste du pactole lorsque les arbitres vous accordent déjà une enveloppe de 45 millions d’euros au titre du préjudice moral ? Si l’on se souviendra longtemps de l’indignité de nos gouvernants actuels, c’est parce que cette somme est sans précédent dans l’histoire judiciaire française. Victime d’une terrible erreur judiciaire, le jeune apprenti pâtissier Patrick Dils avait dû faire 15 années de taule avant de recevoir un million d’euros de dédommagement. Justice, vous avez dit justice ? Et si Nanar a pu investir aussitôt cette somme de 45 millions d’euros, c’est bien grâce à cette singularité du système fiscal à la Sarko: elle n’est pas imposable. L’est pas belle la vie ? Allez, ne râlez pas. Pour une fois que votre argent flotte au lieu de couler…

 

Mediapart en campagne_volet 1: François Bayrou

vendredi 27 janvier  la rédaction de Mediapart recevait François Bayrou pour une interview d’un peu plus de deux heures trente. Pour ceux qui l’ont manquée ou souhaitent la revoir… http://www.dailymotion.com/embed/video/xo3it9

L’interview suivante sera consacrée à Eva Joly, ce sera le vendredi 24 février, en direct et accès libre sur Mediapart et Dailymotion

communiqué Sortir du nucléaire

Le dimanche 11 mars 2012,
réagissons ensemble pour sortir du nucléaire
Formons une grande chaîne humaine entre Lyon et Avignon !

Depuis mai 2011, pour préparer cet événement, plus de dix chaînes humaines ont été organisées dans différentes villes de la vallée du Rhône dans la bonne humeur et une ambiance familiale. À chaque fois, nous sommes plus nombreux, pour affirmer que « sortir du nucléaire, c’est possible » !
En Allemagne, c’est en se mobilisant par dizaines de milliers que les citoyens ont pu imposer une décision de sortie du nucléaire à leurs dirigeants.
Le dimanche 11 mars, nous aussi nous devons être des dizaines de milliers, à l’approche des élections présidentielles, pour faire entendre notre volonté de sortir du nucléaire.
AIDEZ-NOUS À FAIRE DE CET ÉVÉNEMENT EXCEPTIONNEL UNE RÉUSSITE
•    inscrivez-vous à la chaîne humaine :
http://www.chainehumaine.org/Inscription
•    commandez gratuitement petites et grandes affiches, autocollants et tracts, et achetez des drapeaux antinucléaires :
http://chainehumaine.org/Faites-connaitre-la-chaine
•    organisez un départ groupé ou réservez votre place :
http://www.chainehumaine.org/Departs-groupes
•    retrouvez tous les informations utiles sur :
http://chainehumaine.org/Informations-pratiques
contact@chainehumaine.org
07 77 20 27 71

http://www.sortirdunucleaire.org
9 rue Dumenge – 69317 LYON cedex 04
Tél : 04 78 28 29 22  contact@sortirdunucleaire.fr

devinette

Une fois n’est pas coutume, Sémaphores se lance dans la pub et vous propose une croisière en Méditerranée.

Battant pavillon de l’île de Man mais plus souvent accosté à Gênes (Italie),c’est un nouveau navire qui vient de voir le jour sous le nom de Reborn (Renaissance en français). Yacht de 70,50 mètres classé parmi les cent plus beaux du monde, il comprend cinq ponts, une piscine, un spa, des salons de luxe, de nombreuses cabines dont une vous attend sans doute si vous n’avez pas tout dépensé à Noël. La visite virtuelle grâce à la vidéo ci-dessous devrait emporter votre adhésion. Simple précision,le montant de 615.000 euros la semaine comprend le montant de la location du bateau avec son équipage, mais pas le fioul ni la restauration ou les boissons.Pour tout renseignement, s’adresser à… A qui ?

On va vous laisser chercher le nom de l’heureux propriétaire, encore que pour ça on est prêt à parier que toute la presse en parlera assez vite. Sinon nous donnerons la réponse prochainement, ainsi que la raison de cet article.


Mediapart

comprendre la dette_suite 4

Notre ami le Berruyer fou a encore frappé, avec ces deux nouveaux graphiques qui en disent plus long que les grands discours alambiqués. Très impressionnant, le premier nous montre que l’économie financière représente plus de 50 fois l’économie réelle.

Le second nous aider à visualiser comment c’est possible.Sur une échelle de temps qui commence en 1950, on peut y voir combien les salaires restent liés au PIB (les petites colonnes rouge et bleu en bas du graphique) Et pour vous éviter de sortir la calculette, on peut vous dire que si l’on prend les 30 dernières années (traduites en euros constants), le PIB et les salaires ont été majorés de 60%, le patrimoine non financier de 150% et le patrimoine financier brut de près de 330%. Puisqu’on vous dit que la crise n’est qu’une vue de l’esprit !

Le graphique imagé ci-après n’est pas de la patte de Berruyer mais il s’inscrit tout autant dans notre série « comprendre la dette ». Sa clarté présente même l’avantage de nous donner des éléments de débat pour la campagne en cours, au cas où certains se demanderaient encore qui est responsable de quoi.

L’augmentation de la dette française est ici envisagée depuis le début des années Mitterand jusqu’à aujourd’hui. En rose les gouvernements PS, en bleu les gouvernements RPR-UMP. On notera que, relativement à une évolution « normale » de la dette face aux nouveaux défis, c’est sous Bérégovoy qu’on assiste à la première envolée, qui sera très largement accentuée par Balladur et Juppé.Très visible devient l’effort du gouvernement Jospin sous Chirac pour contenir l’envolée, mais peine perdue avec les Raffarin et Villepin qui allaient suivre. Le dernier tronçon de l’échappée belle, n’en parlons même pas tant il parle tout seul, le gouvernement Fillon est au-dela de toutes mesures. C’est l’explosion mais que voulez-vous… faut bien payer les yachts de l’article précédent!

Le silence des chiens de garde

Par Mario
 C’est une colère qui monte, une colère que certains voudraient cacher, une colère que je partage : la prestation de Mélenchon au show politique de Pujadas. À croire qu’il ne s’est rien passé !
Qui aurait voulu faire (comme nous à Sémaphores) une revue de presse au lendemain de l’émission aurait bien été en peine. Où trouver des articles commentant utilement cette soirée, lorsqu’il n’y a quasiment aucun média pour reconnaître que Des Paroles et des Actes furent un grand moment de campagne et un bon moment de télévision ?
Mais non ! Rien sur les sites du Monde, de Libé, de Marianne, ne parlons pas du Figaro, mais rien non plus sur Rue 89 ni Mediapart ! Et dire que nous les considérons comme des sites amis ! Et dire que nous voulons encore croire à une presse indépendante ! Y aurait-il écrit « chien de garde » sur toute carte de presse ? Est-ce dans les blogs et les commentaires qu’il faudra désormais trouver une info honnête et impartiale ?

Il n’y avait pourtant pas grève des journaux, c’est sûr, tant ils étaient nombreux pour nous raconter que la Marine talonne les talonnettes mais que Ruquier ne l’invitera dans son émission que s’il y est obligé, que les bisbilles internes se poursuivent au PS, que les deux jours fériés d’Eva Joly font un flop, qu’il faut saluer (le Figaro) l’avènement du nouveau petit Jésus Bayrou. Ah si ! Dans les jours suivants on a fini par trouver un article très condescendant dans Le Monde, Libé s’est fendu d’un papier amusé (Dans un café de Ménilmontant, soirée Mélenchon), et Rue 89… ben… on se demande si on va continuer à leur faire de la pub depuis que le Nouvel Obs a mis son grappin dessus. Mercredi 18 ils en étaient à signaler un article sur Mélenchon paru dans ce grand journal d’information qu’est Voilà ! Du people et du pipeau sinon rien ! Côté réactivité, seul Agoravox s’est lâché d’un article détaillé et plutôt honnête.

Or voici ce j’aurais aimé lire : Lire la suite

Les vantardises de l’équipe Mourrut

Piste cyclable de l’Espiguette
Dans le bulletin municipal du Grau du Roi n°142 (janvier-février 2012) nous prenons note du début des « travaux de réalisation d’une piste cyclable sur la route de l’Espiguette ». Ce n’est certes pas nous qui allons nous en plaindre, sans toutefois applaudir à deux mains. Une seule suffira, surtout s’il nous faut lire que nos élus ont eu « à réfléchir depuis de nombreuses années au développement des réseaux de pistes cyclables ». Messieurs-dames, quel triste aveu de cerveaux lents !
Revoyons notre édition « papier » d’une époque qu’on aurait cru lointaine, mais pas tant que ça finalement, puisque l’actualité n’a pas varié d’un pouce. Ci-dessous notre alerte parue en page 7 du n°5 daté mai-juin 1992 !

Nous voici rendus en 2012, et chacun appréciera la rapidité de réflexion-réaction du groupe majoritaire UMP-FN. Vingt ans ! Et dire que nous tirions la sonnette d’alarme parce qu’un jeune garçon venait de se faire accrocher sur cette route par un véhicule !
Dans ce même bulletin municipal n°142 et à la même page, à l’article intitulé « Les labels environnementaux qui font plaisir », on peut lire : « … les efforts de la commune en faveur du fleurissement de la ville sont notables, et nous soulignerons l’attention que portent les employés du service Espaces Verts non seulement à leur entretien, mais également au choix d’espèces adaptées à notre climat… » Lire la suite

Élections et représentation démocratique

C’est de l’excellent site d’Olivier Berruyer que nous extrayons les deux graphiques ci-après pour les soumettre à la réflexion d’un plus grand nombre. Tant il est vrai que les croquis et schémas bien pensés parlent mieux que les discours, chacun gagnera à visiter ce site ami consacré aux crises majeures du temps, particulièrement les climato-sceptiques qui manqueraient de données ou d’arguments concernant le réchauffement planétaire.
(http://www.les-crises.fr/category/crise-climatique/)
C’est toutefois la crise démocratique qui retiendra ici notre attention avec ce premier tableau qui remet quelques pendules à l’heure de cette campagne électorale en cours. Même en tenant compte de ce que le taux de participation est toujours plus élevé pour des présidentielles ou des municipales, il n’est pas inutile de rappeler à tous les prétendants au trône que le plus grand parti de France reste celui des abstentionnistes. Ce serait enfoncer une porte ouverte que de dire qu’ils sont « désabusés », ou que pour eux « droite ou gauche cela revient au même ». La vraie question est de savoir pourquoi les grands partis se révèlent incapables de réveiller leur esprit civique et citoyen.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le tableau suivant nous reconduit à la question toujours abordée mais jamais résolue de la proportionnelle dans notre Vème République. Lire la suite

Ah ! Ah ! Ah !

 Le scandale n’est pas que nous ayons perdu le AAA, mais que les pays soient notés par des agences PRIVÉES.  Ce qui est scandaleux c’est que la campagne électorale va se dérouler sous le contrôle des financiers, sous la pression de la finance et de cette notation stupide.
Standard & Porcs Associés sont bien sympas de nous dévoiler toute une liste d’entreprises publiques « mises sous surveillance négative ». En clair, SNCF, EDF, Aéroports, Autoroutes… Faut s’attendre à des augmentations. Le film Austérité 3 sera prochainement en sortie nationale sur tous les écrans. Mais les chiffres sont têtus et parlent seuls, c’est d’abord ceci qu’il faut reconnaître : quelle qu’ait été la dette laissée par ses prédécesseurs, 700 milliards d’euros de déficit supplémentaire en cinq ans signifient que Nicolas Sarkozy, en un seul mandat, a accumulé autant de dettes que ses quatre prédécesseurs réunis.
Tout le reste, tout ce qui voudrait minimiser l’impact de la dégradation du triple A ou à l’inverse s’en servir pour augmenter la peur et l’inquiétude (Midi Libre de dimanche 15-01-2012 titrait à sa Une « Cet intrus qui plombe la présidentielle »), détourne l’opinion vers de faux problèmes. Le triple A c’est pour les triples buses, ça amuse les trépanés de la bourse mais pas le peuple. Allez demander aux Grecs ou aux Portugais ce qu’ils en pensent. Alors pourquoi c’est au tour de la France aujourd’hui ? Bonne question ! Mais notons que certains nous l’expliquent depuis des années, voir vidéo ci-après.

GENEREUX : Petite leçon d’économie dans la rue… par lepartidegauche

A l’attention des triples buses qui croient à la valeur du jugement de ce qu’il convient plutôt d’appeler des agences de natation (puisqu’elles ne servent qu’à juger de qui sait nager ou qui doit couler) nous préférons faire part de la colère d’un homme qui a parfaitement compris la signification des trois A. Il s’agit de Patrick Berritto, président des prud’hommes de Lille, et fraîchement réélu à l’unanimité des 87 juges de son collège salariés du tribunal des prud’hommes. Lors de son discours de ré investiture, après avoir tiré à boulets rouges sur la récente réforme qui oblige les citoyens à payer 35 euros dès qu’ils saisissent la justice, taxe qui s’applique donc à ceux qui s’adressent aux prud’hommes, le président Berritto n’a pas mâché ses mots avec ce tir au bazooka en direction du gouvernement Sarkozy : « Non seulement, je donne au gouvernement un zéro pointé mais aussi un triple A. A comme absurde, A comme abusif, A comme abject. »
C’était le 10 janvier dans Nord Éclair, article entier par le lien ci-dessous
http://www.nordeclair.fr/Actualite/2012/01/10/le-president-des-prud-hommes-lance-un-pa.shtml

 

Etienne Mourrut et la loi Léonard

Présentée par 4 députés dont Étienne Mourrut, la loi Léonard donne le pouvoir d’expulser sans relogement les personnes vivant à l’année dans des campings (population estimée a 80 000 personnes environ).

Elle vise les sans-logis ainsi que les gens du voyage et constitue une nouvelle fois une loi anti pauvres (Loppsi 2 article 32 ter A, arrêtés anti mendicité)

En savoir plus sur cette loi: http://www.droitaulogement.org/la-loi-leonard-pour-expulser-les-habitants-de-camping-a-l-annee.html

au cinéma: les nouveaux chiens de garde

Ce film documentaire passe dans toute la France, ce qui ne veut pas dire dans tous les cinémas.

synopsis : Les nouveaux gardiens de l’ordre établi sont journalistes, éditorialistes, experts médiatiques. Lorsque l’information est produite par les grands groupes industriels du Cac40, la presse peut-elle encore jouer un rôle de contre-pouvoir démocratique ?

bande annonce

EN SALLE DÈS LE 11 JANVIER

– MONTPELLIER – LE CINEMA DIAGONAL CAPITOLE

– CARCASSONNE – LE CAP CINEMA : Projection-Rencontre le mardi 7 février à 21h en présence de Serge Halimi

– BRIANCON – LE CINEMA EDEN

– PERPIGNAN – LE CINEMA CASTILLET

EN SALLE DÈS LE 25 JANVIER

– MARJEVOLS – LE TRIANON

– SOMMIERES – LE CINEMA VENISE

– AVIGNON – UTOPIA : Projection-Rencontre le vendredi 27 janvier à 20h30 en présence de Mathias Reymond (ACRIMED)

– AIX-EN-PROVENCE – LE JEAN RENOIR : Projection-Rencontre le mardi 31 janvier en présence de Gilles Balbastre

– AIX-EN-PROVENCE – LE MAZARIN

– CHATEAUX ARNOUX – LE CINEMATOGRAPHE

EN SALLE DÈS LE 1er FEVRIER

– MARIGNANE – LE SAINT EXUPERY

EN SALLE DÈS LE 8 FEVRIER

– PONT SAINT ESPRIT – LE CINE 102 : Projection-Rencontre le vendredi 20 janvier à 21h00 en présence de Gilles Balbastre

– TARASCON – LE CINEMA REX

– FORCALQUIER – LE BOURGET

– LUNEL – LE CINEMA ATHENEE

La liste complète sur la France :

http://www.casseursdepub.org/images/Nouveaux_chiens_de_garde.pdf

 

Un enfant de riche coûte plus cher à l’État qu’un enfant de pauvre

Le gouvernement stigmatise les plus précaires qui seraient les profiteurs du système (RSA, CMU, APL …) et ainsi responsables du déficit de l’État. Le chômage n’a jamais été aussi haut, la pauvreté autant répandu et, n’en déplaise à Wauquiez, c’est cela le « cancer » de la société ! Les profits des banques et des patrons du CAC 40 eux ne connaissent pas la crise, l’industrie du luxe ne s’est jamais aussi bien portée, les plus riches ont bénéficié d’allègement fiscaux (bouclier fiscal, révision de l’ISF, etc.). Nombre d’hommes politiques ont été mis en cause pour malversations, abus de biens sociaux, corruption, favoritisme, prise illégale d’intérêt… et ce sont ceux qui n’ont rien qui sont montrés du doigt et mis au banc des accusés ! Ce gouvernement en est même arrivé à monter les classes, qu’elles soient ouvrières ou plus nanties, contre ceux qui survivent avec 400 euros par mois !

Le système social vient en aide aux plus démunis mais l’exemple ci-dessous montre que c’est en fait aux plus favorisés qu’il profite une fois de plus !

Rue89 a recensé les aides familiales et les baisses ou crédits d’impôts pour une famille « riche » (considérée pour un revenu mensuel à 8 000 €) et une famille « pauvre » (considérée pour un revenu mensuel à 2 400 €). Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes :

Total annuel des aides familiales et baisse d’impôt pour cette famille « riche » : 25 743,92 euros.

Total annuel des aides familiales et crédit d’impôt pour cette famille « pauvre » : 14 134,04 euros.

Pour suivre le calcul dans le détail, lire l’article sur Rue 89 : http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/01/05/oui-un-enfant-de-riches-coute-plus-cher-letat-quun-enfant-de-pauvres

 

Le problème des eaux usées de St Laurent d’Aigouze

La gestion de l’eau et de l’assainissement est une compétence de la Communauté de communes Terre de Camargue (CCTC). Le conseil communautaire a voté – à l’unanimité – un projet de 3 M d’euros pour acheminer les eaux usées de St Laurent à la station d’épuration (STEP) du Grau-du-Roi. Cette décision contestable va rapidement poser des problèmes techniques et écologiques majeurs.
Dans une lettre adressée au Préfet, l’élu Didier Caire (Aigues Mortes) argumente sur ces problèmes majeurs qui ne manqueront pas de se produire si tous les éléments ne sont pas mieux pris en compte: « Ce projet de transfert aurait eu l’aval de vos services. Je crains qu’ils aient négligé certains aspects du problème et notamment celui-ci : la STEP du Grau-du-Roi est conçue pour recevoir et traiter les effluents de 100 000 équivalent-habitants. Or ce niveau de population est d’ores et déjà dépassé en été. Des documents émanant de l’Office de Tourisme du Grau-du-Roi annonce «pour la période estivale une population touristique moyenne de 122 124 habitants» qui s’ajoute à la population permanente de 8 000 habitants (Dossier de presse Les Graulinades 2011). Avec la population permanente et estivale d’Aigues-Mortes la STEP du Grau-du-Roi pourrait recevoir les effluents de plus de 150 000 personnes en été. »

Lire l’article entier et la lettre à M.le Préfet : http://camargue.europe-ecologie.net/2012/01/09/les-eaux-usees-effluents-de-st-laurent-daigouze/

Les salins d’Aigues Mortes sont-ils à vendre ?

Le projet de musée présenté à Aigues-Mortes par le Pdg de Salins, M. Pierre Lévi (cf ML 7-01-2012), s’inscrit dans un contexte, celui de graves inquiétudes sur l’avenir industriel du site.
La chronologie des faits est éloquente :

  • fermeture progressive depuis 25 ans de tous les salins de Méditerranée française, après les salins de l’Hérault, d’Hyères, de l’Aude
  • réduction volontaire de production des grands salins de Giraud et d’Aigues-Mortes
  •  vente du patrimoine productif : 6 000 ha à Giraud, 2 500 ha en 2011 à Aigues-Mortes
  •  suppression des emplois : malgré l’annulation judiciaire du plan social, 35 personnes sont déjà parties
  • délocalisation de la production : pour la première fois cet été du sel La Baleine a été conditionné en Italie avec du sel de Tunisie
  • absence d’investissement, développement de la sous-traitance, remise en cause permanente des accords sociaux

Lire l’article entier sur : http://camargue.europe-ecologie.net/2012/01/07/les-salins-daigues-mortes-sont-ils-a-vendre/

Abus de biens sociaux et campagnes électorales

C’était la trêve des confiseurs, fêtes de fin d’année obligent, et l’info n’a guère circulé dans les médias liés au pouvoir. C’est pourtant une accusation très grave que les juges Van Ruymbeke et Le Loire viennent de porter à la connaissance publique en qualifiant d’abus de biens sociaux les malversations liées à l’affaire Takieddine qui, rappelons-le, concernait des ventes d’armes au Pakistan et à l’Arabie Saoudite. En ligne de mire se trouve principalement l’ex-ministre de la défense François Léotard, mais il est clair désormais que se retrouve au cœur de l’affaire cet autre ex-ministre du budget sans qui les contrats n’auraient pu être signés : un certain Nicolas Sarkozy de Nagy-Bocsa.

Selon un document inédit saisi dans les archives de l’ancien ministre Jacques Douffiagues, un feu vert a bien été donné en 1995 par le ministre du budget d’alors, en pleine campagne présidentielle, afin d’apporter la garantie de l’État à l’office d’armement Sofresa dans la vente des frégates saoudiennes. Ce contrat promettait le paiement de 213 millions d’euros aux intermédiaires Ziad Takieddine et Abdul Rahman El Assir. Des commissions jugées illégitimes et aujourd’hui qualifiées d’abus de bien sociaux par la justice.

source : Mediapart

Rappelons aussi que tous articles concernant l’affaire Karachi/Takieddine se trouvent en accès libre sur http://www.frenchleaks.fr

Offrons-nous un petit retour en arrière, avec cette réponse apportée par notre cher président au premier journaliste qui osa poser la question au sujet de l’affaire Karachi…


Karachi : Sarkozy parle de « fable » (19/06/09) par Nouvelobs

La douleur des familles, ose-t-il faire croire qu’il la prend au sérieux et ne plaisante pas avec ça ! Que chacun en juge en son âme et conscience. Lire la suite

L’île aux fleurs

par Mario. Mon premier coup de cœur de l’année ne sera pas en chanson mais je vous emmène au cinéma. Il ne s’agit pas d’une nouveauté puisque ce film a été réalisé par Jorge Furtado (Brésilien) en 1989. Depuis je le gardais au chaud dans ma filmothèque, avant de découvrir qu’une version restaurée était disponible sur cette autre toile qu’est Internet. C’est donc avec un plaisir renouvelé que je le mets au partage, enviant même celles et ceux qui ne le connaîtraient pas encore, car c’est un grand moment de cinéma documentaire. On pourrait y voir pour preuve que ce court-métrage de 12 minutes remporta l’Ours d’argent du court métrage lors du Festival de Berlin en 1990, puis le prix de la presse et le prix du public lors du Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand en 1991. Par delà l’humour du réalisateur on sera surpris de tout ce qui peut être dit en quelques minutes, on sera navré d’apprendre que le propos est toujours d’actualité en 2012 et plus seulement sur cette île aux fleurs, et qu’il nous appartient plus que jamais de repenser ce que nous appelons trop légèrement « l’humanité ».

Liberté est un mot que le rêve humain alimente. Il n’existe personne qui l’explique, et personne qui ne le comprenne.


Ile aux fleurs par painteau

et pour qui le souhaiterait, le texte intégral du film se trouve après la balise Lire la suite