De BRICS mais pas de brocs…

Ce n’est pas la France qui a des problèmes : ce sont les marchés ! Petite Info à l’attention de ceux qui se demandent si continuer de s’arrimer au bateau qui coule est la bonne solution. Les pays émergents, eux, n’ont pas l’intention de monter à bord du bateau Austérité.

Le BRICS est une commission qui réunit le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud (South Africa) et elle envisage de ne plus utiliser le dollar dans leurs échanges. La présidente du Brésil Dilma Rousseff, le Russe Dmitri Medvedev, le Chinois Hu Jintao, le Sud-Africain Jacob Zuma et le Premier ministre indien, Manmohan Singh, se sont mis d’accord pour utiliser leurs monnaies pour les échanges commerciaux, les investissements bilatéraux et les activités de financement. Les banques centrales des BRICS ont signé à New Delhi, un accord-cadre en ce sens, sur les facilités de crédit entre les monnaies des cinq pays et une convention multilatérale de confirmation des facilités de crédits. Cela pourrait à terme leur permettre de réduire leur dépendance par rapport au dollar américain, d’éviter les risques liés à la fluctuation des devises internationales et de réduire leurs frais commerciaux. Dans la Déclaration de Delhi adoptée par ce sommet, les cinq pays membres ont exprimé, en outre, leur volonté d’étudier la faisabilité d’une banque de développement commune.

Il faut savoir que les pays du BRICS représentent près de 20% du produit intérieur brut mondial, plus de 15% du volume des échanges mondiaux et environ 75% des devises étrangères. Leur contribution à la croissance économique mondiale dépasse les 50%. A bons entendeurs…

Laisser un commentaire