Réactions d’ici et là face aux législatives

L’article qui suit est la compilation du « fil législatif » que nous avons tenu en page d’accueil du 12 au 17 juin 2012, infos et réactions diverses axées principalement sur notre 2eme circonscription de Petite Camargue.

_=_=_=_=_=_=_=_

=-=-=-=-=-=-=-=-=-


En Grèce et en France : place au peuple par PlaceauPeuple

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Quand on dit que les digues ont sauté…

L’imitateur et humoriste Gérald Dahan, spécialiste des canulars téléphoniques et soutien de François Hollande pendant la campagne présidentielle, a piégé hier Nadine Morano en se faisant passer pour Louis Aliot, n°2 du Front National et compagnon de Marine Le Pen.

Le pitch est simple: Dahan-Aliot appelle Morano sur son portable pour tenter de troquer un retrait de l’UMP Etienne Mourrut dans le Gard contre un soutien du candidat FN dans la circonscription de la proche de Sarkozy où elle est en difficulté. «Monsieur Mourrut s’est maintenu parce que François Fillon lui a demandé de le faire»

écouter l’appel (presque) intégral sur Sud Radio : http://www.sudradio.fr/10/podcasts/

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Jeudi 14 juin

Tout notre soutien à Éline Enriquez-Bouzanquet, suppléante d’Étienne Mourrut, victime hier soir vers 23 heures d’une agression devant son domicile à Saint Dionizy. Le jeune femme a été frappée de deux coups de poing au visage par un homme qui l’attendait.

Selon radio France Bleu Gard Lozère, l’agression aurait été assortie de propos racistes (information non confirmée par la gendarmerie mais néanmoins par le procureur de la République de Nîmes Robert Gelli). Selon LCI, l’agresseur aurait accusé la jeune femme de « faire le jeu des arabes », lui reprochant le maintien au second tour du député sortant UMP qui favoriserait la candidate socialiste et par conséquent l’immigration.

Une enquête est menée par la Brigade de recherches de Vauvert.

La réaction de Katy Guyot

« Je suis scandalisée par cette agression et souhaite à Éline Enriquez-Bouzanquet un bon rétablissement. Le débat démocratique nécessite sérieux et sérénité, il ne saurait sombrer dans la virulence, la violence ou la haine »

La réaction d’Etienne Mourrut

« Ceux qui ont fait ça sont des salopards« . Selon lui, l’agresseur aurait aussi menacé de s’en prendre à lui. Contacté par le préfet, le candidat UMP a refusé de bénéficier d’une protection particulière pour ses derniers jours de campagne.

La réaction de Gilbert Collard

Je condamne sans réserve l’agression dont a été victime la suppléante de M.Mourrut, Éline Enriquez-Bouzanquet. Tout au long de ma campagne, j’ai été suivi par la presse, je n’ai jamais tenu le moindre propos de haine. J’ai demandé à Éline Enriquez-Bouzanquet, si elle accepte, d’aller lui dire tout mon respect et mon soutien. Je suis moi-même l’objet de menaces sérieuses, dans l’ignorance, je ne les attribue à personne. Je souhaite que cette campagne se termine dans le calme et LE RESPECT DE TOUS. Et je me demande à qui profite le crime ? En tout cas, pas à nous !

Hospitalisée, Éline Enriquez-Bouzanquet est sortie après plusieurs examens.

Toujours ce jeudi, en fin d’après-midi, elle confiait à Midi Libre :

« Si je reste choquée psychologiquement et atteinte physiquement par cette agression, j’écarte toute hypothèse selon laquelle nos adversaires politiques sur la circonscription pourraient en être tenus responsables.Je remercie toutes les personnes qui m’ont témoigné leur soutien et leur sympathie suite à l’agression dont j’ai été hier (mercredi) victime. Je reste fidèle à mes idées de droite et déterminée à ce qu’aucun député de gauche ne soit élu »

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Dans tous les cinés de la circo cette semaine :

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

mercredi 13 juin

Sous le titre « Mourrut-FN : un accord seulement différé » une réflexion intéressante de Didier Caire (EELV-Les Verts) :

Par de fortes pressions des instances nationales de l’UMP allant jusqu’à la menace d’exclusion, M. Mourrut, qui souhaitait se retirer au bénéfice de Gilbert Collard, a été contraint de se maintenir au 2d tour. Ce qui de fait augmente les chances d’élection de la candidate socialiste.

On pourrait penser qu’il s’agissait là d’une position personnelle incongrue pour une fin de carrière politique un peu piteuse mais ce n’est pas ça : c’était un choix local collectif de l’entourage du candidat UMP. Adhérents et sympathisants rendent les armes devant l’idéologie frontiste croyant sauver l’essentiel alors qu’ils perdent tout.

Étienne Mourrut pense-t-il sauver sa mairie en s’attirant les bonnes grâces du FN alors qu’il fait acte d’allégeance et aveu de soumission? Curieux calcul perdu d’avance? Peut-être – mais on peut penser qu’en politique expérimenté et roué M. Mourrut ne ferait pas une telle erreur.

Il y a donc une autre hypothèse : lire la suite sur http://camargue.europe-ecologie.net/2012/06/13/mourrut-fn-un-accord-seulement-differe/

-=-=-=-=-=-=-=-=-

Pour Olivier SCHLAMA (Midi Libre 12/06/2012) « Étienne Mourrut, qui espère terminer plusieurs projets, dont une future mairie pharaonique, est au pied du mur. Faire dissidence aura sans doute un prix. Et, en coulisses, il devra faire avec ses meilleurs soutiens locaux, notamment gaullistes, qui grincent à propos de certains pans de sa gestion municipale.
Actuellement, période de fragilité, tout fait critique. Comme l’installation récente d’une barrière interdisant le passage de tout véhicule sur le quai Colbert, les « Champs-Élysées » graulens, qui n’a pas suscité que des applaudissements. Ou le TER à 1 € qui importerait la délinquance des cités de Nîmes. »

« Il n’y a pas assez de CRS ni de policiers municipaux l’été. Une partie des commerçants seront tentés de voter pour le changement« , croit savoir ce patron de bar.

POINTURES : Soutiens au PS

Ce jeudi, Noël Mamère, député-maire de Bègles (EELV) et peut-être le maire de Paris, Bertrand Delanoë, soutiendront à Nîmes les candidats de la majorité présidentielle du Gard.

Vendredi, Manuel Valls, certainement accompagné du président de Région Christian Bourquin, viendra soutenir Katy Guyot. Le nouveau ministre de l’Intérieur était déjà venu sur la 2e circonscription du Gard, à Saint-Gilles, la semaine dernière, pour porter le fer face à Gilbert Collard.

« J’ai une proximité avec Manuel Valls, assure Katy Guyot. Et s’il faut expérimenter en matière de sécurité, c’est bien sur ce territoire qu’il faut le faire. Mon élection pourrait permettre cela… »

-=-=-=-=-=-=-=-=-

15h 20 sur BFM tv info

Gard : le député sortant UMP Étienne Mourrut se maintient au 2ème tour face à Gilbert Collard (FN) et la candidate PS  Katy Guyot

M. Mourrut a déclaré qu’il se maintenait pour le second tour des législatives pour « porter haut et dignement les valeurs de la droite et du centre ».

-=-=-=-=-=-=-=-=-

15 h.     Les digues se fissurent

l’UMP Roland Chassain a annoncé son retrait au profit de la candidate du Front national face au socialiste Michel Vauzelle. l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) parle « d’attentat politique ».

Étienne Mourrut a rappelé qu’il avait jusqu’à 18 heures pour annoncer sa position, qu’elle le sera par communiqué mais aucune interview accordée.

Florian Philippot, le porte-parole du « Rassemblement bleu Marine » a confirmé que Marine Le Pen devrait annoncer ce soir un ou deux désistements, ce qui pourrait signifier une forme de « réciprocité » envers des candidats UMP dans un contexte beaucoup plus favorable pour le FN.

SOS Racisme dénonce trois « candidats de la honte », deux de l’UMP, l’ex-ministre Nadine Morano et Roland Chassain, et une du PS, Catherine Arkilovitch, que l’association accuse de faire le jeu du Front national.

« Cette droite républicaine, qui aujourd’hui n’existe plus, n’a plus de clarté idéologique, n’a plus de principes, n’a plus d’ordre, qui est dans la confusion absolue, et qui est en train de tomber dans le piège que lui tend Marine Le Pen, d’un côté on ne condamne pas le Front national, et de l’autre coté on subit les listes noires« , a dit Pierre Moscovici sur Europe 1.

-=-=-=-=-=-=-=-=-

12/06/2012 | 12:50 info france télévision
Cette triangulaire, si elle est maintenue, dans la 2ème circonscription du Gard conditionnera la situation dans la 3ème.

Gilles Caïtucoli, le candidat FN , qui avait annoncé son retrait dès le lendemain du premier tour, serait contraint de se maintenir si l’UMP Étienne Mourrut repart à la bataille. Un donnant donnant, confirmé entre les lignes par Alain Jamet et démenti formellement par Gilbert Collard que nous avons joint au téléphone.
Deal confirmé à l’AFP

« Je retire ma candidature si M. Mourrut en fait autant. On m’a demandé de le faire », a déclaré M. Caïtucoli, joint au téléphone par l’AFP.

Interrogé dans la matinée, M. Mourrut a confirmé qu’il annoncerait « en début d’après-midi »sa décision de se maintenir ou non dans la triangulaire qui l’oppose au candidat FN Gilbert Collard (34,57%) et à la PS Katy Guyot (32,87%).
« Ma décision est prise mais je dois encore l’annoncer à quelques personnes », a ajouté l’élu UMP.

aller directement à 6’40 » pour la partie concernant la 2eme circonscription

_=_=_=_=_=_=_=_

Déclaration du Front de Gauche_Gard

 

 

_=_=_=_=_=_=_=_=_

Mardi 12_ MESSAGE DE KATY GUYOT

Bonjour à tous,
Avec 32,87% des voix, soit 16948 suffrages, les électeurs m’ont placée en seconde position dimanche 10 juin.
C’est un très beau score, le meilleur score de gauche de tout le département (PS, EELV, MRC, PRG).Ce score je vous le dois ainsi qu’à tous ceux que vous avez convaincus, gagnés à nos idées, à notre combat.

Le FN et son illusioniste sont devant nous. Le menteur de Vichy, l’abuseur des pauvres gens.

Le combat sera rude. A l’heure où je vous écris, je ne sais pas encore quelle sera la décision d’Etienne Mourrut. Je doute qu’il se maintienne. C’est dire si le risque est grand de voir l’avocathodique faire des effets de manche à l’assemblée. JE NE PEUX PAS M’Y RÉSOUDRE. JE NE M’Y RÉSOUDRAI JAMAIS.
Il ne s’agit plus aujourd’hui d’un combat pour des idées mais pour des valeurs, celles de la France née de la Révolution française, qui porte aujourd’hui une image à travers le monde.

Plus que jamais il faut se mobiliser, aller chercher les abstentionnistes, toutes les voix des républicains, convaincre, arracher les votes un après l’autre dans le porte à porte, sur les marchés, au travail, au supermarché, etc.
Lancez des appels via facebook, touchez les jeunes, informez tous vos contacts.
Nous avons besoin de solutions pour l’emploi, pour la sécurité, pour la santé, pour le logement, pour l’environnement, pour nos traditions, pour notre agriculture…
Avec François Hollande, nous avons ces solutions. Manuel Valls sera à nouveau parmi nous jeudi ou vendredi.

Faites le savoir et rappelez que :
jeudi 14 juin aura lieu un grand meeting à Vauvert, à 18H30

Je compte sur vous.
J’ai besoin de vous. Notre territoire a besoin de toutes les forces vives !
Amitiés
Katy

_=_=_=_=_=_=_=_=_

mardi 12_un mot de Danielle FLOUTIER aux militants et à tous les citoyens qui ont défendu le Front de Gauche.

Cher(e)s ami(e),
Je souhaite vous remercier pour tout le travail que nous avons réalisé ensemble pendant près de 10 mois. Même si mes résultats ne sont pas au niveau de nos espérances je veux retenir une chose qui me parait fondamentale : nous avons appris à travailler ensemble, à nous respecter malgré nos différences. Nous avons su créer une dynamique et tisser des liens d’amitié qui, je le souhaite, seront durables. Je pense que beaucoup d’entre nous souhaiteront poursuivre le chemin nouveau que nous avons ouvert pour un monde meilleur. Vous m’avez beaucoup apporté. Je vous remercie.
Affectueusement.
Danielle
_=_=_=_=_=_=_=_=_

L’UMP a opté ce lundi 11 juin pour le ni-ni (ni Front national, ni Front républicain) en vue du second tour des législatives dans les circonscriptions où un candidat de gauche se retrouve seul en lice face à un candidat FN. Une position opposée à celle du PS.
M. Copé a rappelé que l’UMP « demande à l’ensemble de ses candidats »  qualifiés pour le second tour « de se maintenir », selon des participants. « Si  l’un des nôtres se retirait, il serait désapprouvé par notre famille  politique ».
C’est le cas de Roland Chassain, arrivé 3e dans la 16e circonscription des  Bouches-du-Rhône (Les Saintes Maries), qui a annoncé lundi à l’AFP qu’il se retirait pour tenir sa  « position » qui est « tous contre Michel Vauzelle » (PS). Il pourrait être imité  par Étienne Mourrut dans la 2e du Gard.

Jean-François Copé a « condamné » ce retrait, sans toute fois en dire plus.

l’ancien ministre UMP de l’intérieur, Brice Hortefeux, a lui aussi tenté de décourager toute initiative locale

_=_=_=_=_=_=_=_=_

Pour l’élu d’opposition aigues-mortais Didier Caire (EELV-Les Verts), les législatives deviennent « un ennuyeux troisième tour de la présidentielle qui montre l’état de dégradation de l’esprit parlementaire et traduit le caractère outrancièrement présidentialiste du régime, une forme de bonapartisme. »  Après avoir pris note de ce que les résultats décevants se suivent pour Europe Écologie Les Verts, Didier Caire met en avant deux principales raisons : « une stratégie politique hasardeuse et peu lisible d’accord avec le PS et une course peu digne aux postes ministériels, et l’inactualité dans l’opinion des questions écologiques, qui ne laisse pas d’inquiéter quand l’urgence écologique n’a jamais été aussi pressante. »

Par ailleurs, si Gilbert Collard arrive en tête en profitant de l’effet « vu a la télé », il semble clair que la candidate PS, Katy Guyot, a bénéficié du vote utile du fait du soutien d’EELV et de ce que les résultats du Front de Gauche n’aient atteint que la moitié de ce qu’avait réalisé JL Mélenchon lors des présidentielles. A quoi il faut ajouter, pour expliquer « l’effet Collard », la chute libre d’Etienne Mourrut qui perd 24 points par rapport à 2007 et pour lequel « il se pourrait aussi que les errements de gestion locale relevés par les magistrats commencent à peser. » (voir nos articles précédents)

Quoi qu’il en soit, pour l’élu écologiste, « la stratégie d’Etienne Mourrut est emblématique de la porosité nouvelle entre UMP et FN. (…) Cette dérive est alarmante et suicidaire, la sanction le prouve. » Quant à l’alliance avec le Front National, sur laquelle M. Mourrut s’interroge depuis hier soir, Didier Caire y voit, comme bon nombre d’électeurs, une tentative désespérée de « sauver son siège de maire du Grau-du-Roi explicitement menacé par Gilbert Collard » et gage que par cette reculade supplémentaire il signe sa perte définitive.

La dynamique est aujourd’hui clairement du côté de Katy Guyot et de ses alliés qui doivent pouvoir l’emporter lors de ce 2ème tour à haut risque. La mobilisation doit être sans faille. Europe Écologie Les Verts appelle à voter et faire voter pour Katy Guyot dimanche 17 juin.

Lire l’article intégral sur le blog de Didier Caire :  http://camargue.europe-ecologie.net/2012/06/10/legislatives-30-02-mourrut-sanctionne-ps-et-verts-unis-pour-lemporter-dimanche-prochain/

_=_=_=_=_=_=_=_=_

LA QUADRUPLE DEFAITE SELON MEDIAPART (sous la plume de François Bonnet)

La première défaite est celle de la participation
l’abstention n’a cessé de progresser : de 34,3 % en 1988, elle est passée à 35,6 % en 2002, à 39,6 % en 2007 et fait aujourd’hui un bond à environ 42,77 %.

l’argument massue fut assené : voter « en cohérence », donner à François Hollande « les moyens de sa politique ». Cette démarche, portée par le bulldozer institutionnel du scrutin présidentiel, donne une victoire certes nette mais sans enthousiasme ni dynamique.

La deuxième défaite est celle des écologistes Europe Ecologie-Les Verts, menacé dans ce cas de devenir le petit supplément d’âme environnemental du géant socialiste.

La troisième défaite est l’élimination de Jean-Luc Mélenchon
le Front de gauche pourrait même maintenant se fracasser sur la question de la participation au gouvernement : ce sera le débat des jours à venir. Au-delà, c’est toute la stratégie du parti de gauche qui sera sans doute interrogée : comment transformer désormais en dynamique politique durable ce qui a été initié durant la campagne présidentielle ?

La quatrième défaite est celle qui menace sérieusement François Bayrou
Faisant au niveau national 1,76 % des voix, le MoDem qui peut espérer dans la meilleure des configurations obtenir trois députés sort fracassé de ces deux élections présidentielles et législatives.

C’est donc ce paysage d’un centre indépendant inexistant et d’une gauche plurielle malade que le parti socialiste va devoir gérer dans les mois à venir.
Le plus probable est que cette situation hégémonique, comme en 1981 et dans une certaine mesure en 1997, laisse le parti socialiste renouer avec ses vieux démons.

Or face à une UMP qui a échappé à la débâcle et continue de peser lourd avec 34,07 % des voix, face surtout à une extrême droite qui confirme ses scores élevés (13,6 % des voix contre 12 % en 2002 et 4 % en 2007) et renforce son implantation territoriale, le PS va devoir prendre le risque d’affronter seul, sans les relais et les dynamiques qu’auraient pu construire les autres forces de gauche, des adversaires déterminés à provoquer son échec. Ce sont là les vraies fragilités d’une victoire monocolore dont ce dimanche vient de démontrer qu’elle ne parvient pas à enthousiasmer les citoyens.

_=_=_=_=_=_=_=_=_

Sur le blog de Robert Cavaillès, un sentiment largement partagé : Diogène

Après cette seconde pseudo victoire, dans ce flot d’abstention, je me sens un peu comme Diogène une lanterne à la main en plein soleil, il cherchait un homme sur l’agora.

*  moi je ne cherche pas le vainqueur, je le connais, c’est la politique libérale européenne
mandataire du capitalisme libéral financier qui court à son suicide et nous pousse devant lui, ce sont les médias organisatrices du jeu, c’est la monarchie de cette V° République,

* je ne cherche pas le vaincu, je le connais bien que lui-même ne se connaisse pas, c’est le peuple des travailleurs qui continuera de souffrir, c’est la révolution par les urnes qui ne saurait désormais attendre des lendemains plus chantants, c’est l’union de ceux qui voulaient parler VRAI au peuple et porter la cognée sur la racine du mal, ils s’étaient entendus, peu ou prou, ils n’ont pas été entendus, la cognée branle dans le manche, qu’en adviendra-t-il ?

*je ne cherche pas ce qu’il adviendra demain, cohabitation ou non, je sais que très vite sous l’accentuation des pressions du monde beaucoup qui courbaient à peine la tête la relèveront, je sais que dans un tel contexte le fascisme n’est pas loin,

Ce que je cherche avec ma lanterne en plein jour, la gauche, pas celle que l’on étiquette ainsi et qui triomphe, celle qui se bat contre ce qui détruit l’humain, celle qui ne cherche pas à plaire mais qui voudrait entraîner avec elle dans la lutte et la démocratie, non pas celle dont on nous sert à intervalles contre un chèque en blanc mais celle qui veut rendre la souveraineté et donc l’information au peuple, celui qui vote encore et surtout, le plus frappé et le plus découragé, celui qui ne vote plus.

Laisser un commentaire