Caravaning à St Laurent_suite

         Grâce au Collectif Saint-Laurentais nous avons eu de plus amples explications sur l’arrivée subite de caravanes de gitans évangélistes aux abords de la commune, mais plus exactement sur le terrain du « Relais Camarguais », précision d’importance qui permet de situer le problème.

L’installation de caravanes est voulue comme « un coup médiatique » pour attirer l’attention, c’est ce qu’expliquent les propriétaires, Cathy et Philippe Duplissy, aux gendarmes d’Aigues Mortes venue constater la situation, ainsi que dans une lettre d’explications dans laquelle on peut lire : « Nous souhaitons sincèrement que cette situation ne s’envenime pas pour le bien de tous les habitants de St Laurent d’Aigouze auprès desquels nous nous excusons par avance des soucis causés ».

Outre qu’il s’agit donc d’un terrain privé, on apprend que les 60 caravanes s’y sont installées sur l’invitation des propriétaires du Relais Camarguais et qu’il pourrait même en arriver d’autres. L’affaire, car affaire il y a, tourne bien autour d’un permis de construire refusé par M. Pelissier, maire de Saint Laurent d’Aigouze, alors que le dossier de projet commercial déposé (23 locaux commerciaux avec logements de fonction) aurait pourtant reçu tous les agréments. Un projet donc susceptible d’apporter de l’emploi, du logement et des taxes pour la commune.

Mme et M Duplissy disent avoir rencontré tous les élus locaux susceptibles de les aider dans l’aboutissement de leur projet, à savoir MM. Rosso, Cubillier, Mourrut, Rosier, Bonato, sans qu’aucun, dans le cadre de ses compétences, ne puisse infléchir la position du maire de St Laurent.

De plus, il semblerait que le refus du permis de construire ait été antidaté pour rattraper le dépassement du délai légal de trois mois entre la demande et réponse. (la lettre de refus est datée du 30 juin mais le cachet de la poste est du 19 juillet).

Cela dit, une nouvelle lettre de demande en recours gracieux a été envoyée à M. le maire. Espérons qu’elle trouve réponse avant les calendes grecques, les prochaines coïncidant avec la fête votive de St Laurent au mois d’août. Sinon il se pourrait bien que 120 caravanes de roms viennent se joindre à la fiesta. Beaucoup de remue-ménage qui pourrait être évité, et devrait l’être depuis longtemps si n’étaient des petits chefs qui se prennent pour des grands manitous.

Lire en intégralité la lettre d’explications et celle envoyé à M. le maire : http://collectifstlaurentais.eklablog.com/

 

 

Laisser un commentaire