Communiqué de la section socialiste du Grau du Roi

COMMUNIQUE DE PRESSE  

Section socialiste Jean Bastide du Grau du Roi

Au regard du succès des transports en commun en direction du Grau du Roi et des difficultés engendrées par l’afflux de voyageurs, la section locale du Parti Socialiste réaffirme sa position.

Le développement des transports collectifs constitue l’un des piliers des politiques d’aménagement du territoire. Il apporte la justice dans la nécessité de déplacement de nos concitoyens ; il génère de substantielles économies pour de nombreuses familles (moins de véhicules personnels à entretenir) et participe à une diminution des rejets de CO2.

Le Parti Socialiste graulen soutient les actuelles politiques de transport de la région (TER) et du Département (Edgard).

Nous reprochons au Maire du Grau du Roi d’avoir volontairement « pourri la situation ». Il s’est refusé à accueillir le train à un euro et à apporter les réponses organisationnelles qui en découlent (sécurité, voirie, aménagement, …). Nous retiendrons simplement que cette attitude dessert ses administrés et la commune.

Nous déplorons notamment l’insuffisance d’effectif de la police municipale (14 agents municipaux alors que la Grande Motte en compte 64).

Sans attendre une enquête d’opinion objective (plus de 180.000 habitants sur l’ensemble des communes touchées par la ligne à un euro, dont 78% pour Nîmes et 4% pour le Grau du Roi), nous pensons que le train à un euro ne s’arrêtera pas et qu’il s’imposera à tous.

A l’époque de la création de nombreuses lignes de transports en commun, de type tramway, pour dynamiser le développement local, il serait regrettable de ne pas exploiter au mieux une infrastructure ferroviaire existante. Nous en appelons donc à la responsabilité de tous les élus (Communes, Département, Région, État) pour trouver une issue constructive et rassurante pour nos concitoyens. Nous alertons l’ensemble des élus socialistes concernés par ce dossier et prenons de nouveaux contacts pour activer des solutions.

Nous sommes d’une gauche pragmatique. Nous mesurons l’étendue des difficultés de notre société et savons ces difficultés exacerbées par la difficile situation économique et sociale actuelle.

Nous nous battons contre toutes les ségrégations (âge, origine, situation…) et considérons que l’insécurité ou que le sentiment d’insécurité est une injustice qui touche avant tout les citoyens les plus fragiles. Aussi, nous en appelons à la nécessité d’investir tous les moyens et d’apporter toutes les réponses de fermeté à ce fléau sociétal.

La section socialiste Jean Bastide du Grau du Roi

télécharger ce communiqué de presse : ComPresse_2012_07-1

Laisser un commentaire