TER et CCI

Une cinquantaine de commerçants ont répondu à une invitation de la CCI au sujet du train à 1 €. Selon Midi Libre ils ont réclamé des solutions. Selon nous c’est très bien, mais on aurait préféré qu’ils soient plus nombreux à en apporter.

photo de Stéphane Barbier

Car le discours tourne à présent en boucle, sur la base d’arguments légitimes pour une part, mais complètement spécieux dans l’ensemble, pour le moins sans réflexion au-delà d’un corporatisme de circonstance. Qu’a-t-on entendu à cette réunion ? On vous le donne en mille : « Le train, il faut juste l’arrêter »

« Ou l’interdire aux mineurs non accompagnés »

« Il faut augmenter le prix du billet »

Plusieurs professionnels affirment être à moins 35 % de chiffre d’affaire.

On pourrait mieux entendre ces derniers si ça ne faisait pas trente ans qu’on entend les mêmes se plaindre de faire moins 35 % chaque année. Et si les mêmes pouvaient entendre que d’autres commerces sont encore plus en baisse de chiffre dans des villes où il n’y a pourtant pas de train à 1 euro. Les incivilités et les bagarres ne sont pas, loin s’en faut, le problème du seul Grau du Roi, il faut cesser les amalgames si on veut s’en sortir.

C’est au demeurant ce que partagent certains commerçants, notamment cette commerçante responsable d’un magasin d’accessoires qui dit :  » Toutes ces familles qui viennent en train consomment dans la station. C’est surtout les mineurs, cet effet de groupe et de masse qui posent problème. Si on arrivait à gérer la quantité, tout cela se passerait mieux. Et il faut plus d’encadrement. »

Telle autre, directrice du Splendid hôtel, pense que « Dans le centre-ville, la plage est trop petite. Il faut emmener ces jeunes sur d’autres plages, sur L’Espiguette, organiser des activités dans les autres villes. »

Au moins ces deux témoignages apportent-ils des éléments constructifs. Nous le disons depuis le début : un cahier de doléances c’est bien mais un cahier de propositions c’est mieux.

Quelques commentaires récoltés par Midi Libre

« Le train à 1 euro, il ne faut pas l’enlever car beaucoup de Nîmois le prennent, surtout les petits salaires.
Il ne faut pas faire payer à tout le monde la bêtise de certains jeunes qui profitent de ce train pour se rendre au Grau du Roi et pour y mettre le bazar.
Je suis certain que beaucoup des jeunes mineurs qui prennent le train ne payent pas le billet car impossible de contrôler pendant le voyage et ils le savent.
Pour éviter ceci il faudrait contrôler les billets avant la monter dans le train et ceci serait plus facile pour les contrôleurs de la SNCF. Certains jeunes qui vont au grau du roi uniquement pour mettre le bazar ne voudront pas payer leur billet.
Interdire au mineur je suis contre car mes enfants sont mineurs et ils ne vont pas au grau pour mettre le bazar mais pour passer une journée à la mer avec des copains. »

Bernard Luciani : « Une réunion bien inutile ….. On aurait dit que Mr Douais était là uniquement pour « vendre » le dispositif « Alerte commerces ».
Totalement inadmissible: Quand on lui a dit qu’il faudrait peut-etre filtrer les passagers au départ des trains et qu’il a répondu « que ça lui rappellerait 1940 » !!! Ben voyons, demander plus de sécurité c’est être facho !!!
Egalement inadmissible: la manière limite odieuse qu’il a utilisée pour répondre à des participants non commerçants qui faisaient part de leur remarques.
A noter également: Dans la salle était présent Patrick Fernandez, Directeur de Cabinet du député Gilbert Collard, qui souhaitait faire part aux commerçants des actions que ce dernier avait engagé et de la suite qu’il comptait donner à cette affaire. Mr Douais a soigneusement « évité » de lui donner la parole ….. En Bref: Mr Douais, en bon politique, n’était là que pour se faire valoir en sortant son blabla aussi inutile qu’inéficace. A mettre dans le même sac que Mr le Maire …… »

Genne : « Décidément ces commerçants ne semblent pas être intéressés par les gens pauvres qui souhaitent pour la majorité simplement avoir accès aux vacances avec leurs enfants. L’accueil dans vos commerces est souvent minable, pas de sourire, pas de bonjour..et maintenant cet amalgame …Pauvres.. commerçants…  Et si on augmentait plutôt votre coté Humain M/Me les commerçants…… il n’y a pas que vous, il y a surtout la plage. Heureusement. »

Mimie : « Je comprends tout à fait les commerçants qui ont peur d’être vandalisés. Mais supprimer les trains 1 euros ce n’est pas la solution car ça priverait les pauvres d’aller à la mer. Par exemple moi j’y vais parfois avec mes enfants et cela me revient a 6 euros l’aller retour contre 30euros environ avant. Avec mon faible salaire je ne pourrais plus me permettre d y aller, il peut y avoir d’autres solutions a envisagé, par exemple un groupe de jeunes mineurs sans être accompagné d’adultes devrait être interdit, ou il pourrait y avoir d’autres solutions en se creusant la tête, mais il ne faudrait pas que les bons paient pour les mauvais»

Une réflexion au sujet de « TER et CCI »

  1. Lors de cette réunion, un commerçant, par ailleurs élu municipal, en a tellement rajouté sur ses obsessions anti-musulmanes, qu’un autre commerçant a jugé bon d’intervenir pour lui dire : « je suis commerçant, je fais le ramadan et je ne suis pas un voyou! ». Merci, monsieur.

Laisser un commentaire