TER et colibri

Petite histoire du colibri…

Un jour, un immense incendie se propagea dans la forêt. Tous les animaux sans exception se sauvaient à toute vitesse pour échapper aux flammes…

Tous sans exception ? Ah, non un petit colibri fonçait dans l’air devant le feu, plongeait dans la rivière, remplissait son bec de quelques gouttes d’eau, faisait demi-tour et survolait l’incendie pour jeter dessus ces quelques gouttes… Et il recommençait, une fois, deux fois, trois fois… Il y passa la nuit entière et la journée suivante, encore et toujours.

Un aigle qui avait suivi son manège de tout là-haut lui dit : mais que fais-tu donc, colibri ? Tu ne penses tout de même pas éteindre l’incendie avec tes quelques gouttes d’eau ?

Et le colibri répondis : « Je ne sais pas mais, en tous cas, je fais ma part »

Il faisait tout simplement « sa part »

Contre cet incendie de bêtise humaine de ceux qui dénoncent le train à 1 €, qui voient de la racaille derrière chaque jeune,  qui utilisent chaque incivilité ou comportement délinquant pour stigmatiser toute une population, qui confondent leur chiffre d’affaire avec l’intérêt général, qui craignent « les bronzés » sur nos plages, qui veulent se réapproprier LEUR ville, qui menacent de représailles tous ceux qui les dérangent, qui sont pour des solutions n’importe-ou-mais-surtout-pas-chez-nous, contre tout cela, et pour la solidarité, le développement durable et harmonieux, la recherche intelligente de solutions… , nous aussi, « faisons notre part ». Et si tous, nous faisons notre part, on l’éteindra, cet incendie. Et le train à 1 € sera le point de départ d’un renouveau pour notre cité !
Signé: un graulen parmi beaucoup d’autres qui veut faire sa part pour rendre notre cité accueillante, dynamique, vivante, ouverte à la jeunesse

Laisser un commentaire