Grau du Roi_mairie pharaonique_suite

« fort de nos convictions nous poursuivons notre action avec ténacité »

A propos du permis de construire d’un nouvel hôtel de ville au Grau du Roi, Robert CRAUSTE, conseiller municipal et conseiller Régional Languedoc-Roussillon informe au nom du groupe Cap sur le Changement que : « Nous avons déposé ce jour 22/08/2012 un nouveau référé suspension à l’encontre du permis modificatif du 21/06/2012, devant le tribunal administratif de Nîmes. Nous considérons que le permis de construire modificatif présente un caractère illégal sur de nombreux points de forme et de fond. Le jugement devrait se tenir d’ici une quinzaine de jours. Nous espérons avoir gain de cause. Nous vous informerons du résultat. »

A nos lecteurs sémaphoriens qui prendraient l’histoire en route, il est question, pour la majorité UMP en place au Grau du Roi de doter la ville d’une nouvelle mairie qui prendrait place en bord de mer (emplacement de l’ex Villa Rédarès, face à la poste). Un bâtiment massif de quatre étages à l’architecture plus que discutable, pour un prix qui l’est encore plus et nécessiterait un emprunt annoncé de 6,8 millions d’euros mais qui (tout le monde le sait sauf les tenants du projet) aurait toutes les chances de terminer à 10 millions une fois réalisées les mises en conformité du bâtiment lui-même et son environnement immédiat. Outre que la majorité de la population graulenne n’est pas favorable à ce projet, même parmi ceux qui pensent qu’à terme un nouvel Hôtel de Ville pourrait être nécessaire, l’emplacement choisi ne saurait en aucun cas convenir pour des questions de circulation et de stationnement, sans compter que la situation économique actuelle n’est pas favorable pour se lancer dans des emprunts de cette dimension. Elle l’est d’autant moins que cette gestion qui consiste à courir d’emprunts en emprunts a déjà été épinglée à deux reprises par la Cour des Comptes, à quoi doit s’ajouter que les rentrées fiscales vont s’amenuiser si la société Résitel qui gère la Résidence de Camargue entre en défaut de paiement, à quoi nous pourrions ajouter que le Casino Flamingo (paraît-il en baisse lui aussi) souhaite bénéficier d’abattement, et puis, disons le tout bonnement, à devoir penser l’avenir immédiat de la commune, il y a bien d’autres urgences qu’un bureau de maire et d’une poignée d’élus avec vue sur la mer.

rappel à Etienne Mourrut du ixième commandement de la Bible du PLU :
« Point de mairie tu n’inaugureras »

Laisser un commentaire