Grau du Roi : la croisière s’amuse

Ce sont juste deux photos reçues au courrier de Sémaphores et sans commentaire. Pas une raison suffisante pour que nous n’en fassions pas.

À moins d’une amitié de longue date qui nous aurait échappé, on ne peut que s’interroger sur ces rencontres estivales entre le calife sortant Étienne Mourrut, son cousin et prétendant au trône Léopold Rosso, et l’inénarrable casse-couilles autoproclamé (paraît qu’il faut maintenant dire « orchidoclaste », ça fait moins vulgaire), à savoir Gilbert Collard, interchangeablement député, avocat, chanteur, franc-maçon, président de ceci et de cela… et rêvant de cumuler prochainement ses fonctions avec un mandat de maire. On ne va pas s’y attarder aujourd’hui mais Sémaphores vous promet un bon tour des horizons embrassés par ce spécialiste hors normes du retournement de veste et des effets de manche.

En fait nous attendions naïvement quelques signes avant-coureurs du lancement de la campagne pour les municipales de 2014. Malgré les insipides tentatives du F’haine local pour occuper le terrain avec quelques tracts, nous pensions ne faire valoir notre hostilité qu’à partir du mois d’octobre. Grand mal nous en prendrait puisqu’à l’évidence les « frères de la côte », Mourrut-Rosso (cf. article de la Gazette de Nîmes pour comprendre cette appellation) n’ont pas attendu pour témoigner qu’aucune digue ne sépare plus le F’haine de l’UMP.

Les tractations ont donc commencé et nous ne devrions pas être longs à en connaître la teneur, malgré l’enfumage orchestré par monsieur Rosso quant à sa prétention à prendre la succession du cousin en bout de course, ne serait-ce que relativement à son état de santé. Certes, la loi n’oblige pas tous les élus à fournir un bulletin médical déclarant leur aptitude à mener jusqu’à son terme un mandat, mais c’est bien dommage car cela oblige les électeurs à courir le risque de n’avoir qu’un intérim-maire. Espérons pour le moins que l’intéressé saura rassurer la population graulenne sur ce point, en termes clairs, précis et sans mensonge, c’est le moindre des respects dus aux concitoyens.

À suivre, c’est promis !

En attendant, ok, c’est encore l’été, alors que la croisière s’amuse…

Les commentaires sont fermés.