Cinéma Pagnol_ le suivi

mise à jour_7 octobre_15h

Cher-es ami-es du collectif “GARDAREM LOU PAGNOL”

Nous venons d’apprendre qu’à l’occasion de votre occupation du cinéma Marcel Pagnol, les membres présents de votre collectif se sont vus prendre en photo sur ordre du Maire aux fins de les assigner en référé devant le Tribunal Administratif.

Et pourquoi pas un prélèvement d’ADN pendant qu’ils y sont? Peut être un Rom sans papier se cache-t-il parmi vous!

Souvenons nous que ce personnage n’a pas eu un mot pour dénoncer les coups de feu racistes à l’encontre de jeunes d’Aigues Mortes en 2012. Il emploie aujourd’hui les grands moyens contre des citoyen-nes qui manifestent dans le cadre de la Loi (délation, pressions, mensonges). La pente des renoncements et des compromissions se descend très vite.

 

La volonté de cette municipalité d’imposer, contre toute raison, un projet qui dépossède les habitants d’Aigues Mortes et des environs d’un moyen de culture, de partage générationnel, d’apprentissage démocratique est bien dans l’air du temps néo-libéral ou tout est devenu marchandise.

Nous saluons votre détermination et votre courage et soutenons vos exigences qui doivent aboutir à la résiliation de la convention entre Culturespaces et la Mairie au nom de l’intérêt général.

Dans une vraie démocratie, ce Maire aurait été révoqué par un référendum populaire !

Le comité Petite Camargue du PARTI de GAUCHE (membre du Front de Gauche)

Vauvert, le 04/10/2013

*=*=*=*

Par ailleurs, un autre communiqué vient de tomber dans la boite de Sémaphores (7 octobre), que nous reproduisons par souci d’équité et d’information. Il reste cependant clair que nous maintenons notre pleine et entière solidarité avec le collectif Gardaren lou Pagnol. Quels que soient les arguments avancés par les tenants d’une convention avec Culturespace, nous maintenons les nôtres, qui sont qu’il ne nous apparaît pas sain que la culture et les loisirs entrent dans le giron de sociétés telles que le groupe Suez par le biais de filiales telles que Culturespace. Ce n’est pas leur cœur de métier et n’a pas à l’être, de même que la culture ne saurait se réduire à une activité comptable. Quant au fameux savoir-faire de Culturespace, ce ne sont pas les articles qui manquent pour découvrir la surestimation de cette capacité. Quand le privé s’intéresse à quoi que ce soit, ce n’est jamais pour une autre raison que de faire du fric, dans une chaîne où des actionnaires se gavent au détriment des travailleurs, ce n’est plus à prouver, nous n’avons trouvé aucune exception. Même s’il y a lieu d’améliorer le fonctionnement et la mise aux normes du cinéma Pagnol, il doit y avoir des solutions à trouver qui soient propres à la ville, en concertation avec ses habitants (plus de 2 000 signataires de la pétition), sans doute pas en faisant entrer le loup dans la bergerie.

 

*=*=*=*
Parti  Communiste  Français
Section  de  petite  Camargue
17  rue  du  Puits
30600 VAUVERT

 

   COMMUNIQUE

Ce  matin  4  octobre ,  nous  apprenons  que  des  personnes  qui  occupent  le  cinéma d’art  et  d’essai  Marcel  PAGNOL  à  Aigues-Mortes,  sont  convoquées  mercredi  prochain  devant  le  tribunal  administratif  de  NÎMES.

La  municipalité  a saisi  le  procureur  d’une  plainte  pour délit  de  violation  de  domicile  et  infraction.  Cette  plainte  est  accompagnée  d’une demande  d’amende  lourde  et  d’une   expulsion  par  la  force  publique  en  cas  de  refus  de  libérer  les  lieux.

Cette  décision  de  recourir  en  référé  est  extrêmement  grave.

Depuis  1980, une  convention  existait  entre  la  commune  et  l’association  Grand  Écran  Pour  Tous (AGEPT)  avec  mise  à  disposition  gratuite  de  la salle  de  cinéma  et  de  ses  dépendances.

La  municipalité  a  décidé  de  rompre  cette  convention  en  juillet  2013.

Les  membres de  l’association  et  de  nombreuses  personnes  attachées  à  l’existence  de  ce  cinéma  art  et  essai  sous  régime  associatif,  ont  alors  décidé  de  créer  une  association  de  défense « Gardem  Lou  Pagnol »  et  d’occuper  les  lieux  pour  une  durée  indéterminée.

En  fait,  le  maire  d’Aigues-Mortes  veut  récupérer  cette  salle  pour  transmettre  l’exploitation  à  une  structure  privée  «  culture  espace » liée  à  la  multinationale  SUEZ.

C’est  une  démarche  purement  politique  qui  va  dans  le  sens  de  l’économie  libérale  avec  la  marchandisation  de  la  culture.

C’est  donc  « politiquement »  que le  conflit  doit  être  réglé  et  non  en  poursuivant  les  militants  de  l’association  de  défense  porteurs de  la  notion  de  culture  pour  tous  et  de  l’intérêt  général.

D’autant  que  AGEPT  a  fait  preuve  de  ses capacités  à  gérer  et  à  animer  un  cinéma.

La  section  du  Parti  Communiste  de  Petite  Camargue,  apporte  son  entier  soutien  à  l’association  Gardarem  Lou  Pagnol.

Elle  appelle  la  municipalité  à  stopper  sa démarche  juridique  qui  est  contraire  aux  relations  qu’une  municipalité  doit  entretenir  avec  le  monde  associatif  si  utile  à  la cité.

Il  est  encore  temps  que  la  démocratie  s’affirme.

Exprimons  massivement  notre  solidarité  avec  l’association  Gardarem Lou  Pagnol  notamment  en  étant  présents  nombreux  devant  le  tribunal  administratif  mercredi  9  octobre  à  14h  16  av.  Feuchères  à  NÎMES  pour  accompagner  nos  amis  convoqués  injustement  devant  la  justice.

VAUVERT  le 4  10  2013


Les commentaires sont fermés.