Des enfants bons pour le four !

On m’a dit :

« Toi et tes enfants, vous êtes bons pour le four ! »

Non, non, ce n’est pas un Juif qui entend ça en 1940, mais de simples citoyens français d’origine étrangère, en France, en 2013, et juste au moment où ils se décidaient à s’impliquer davantage dans la vie démocratique.

Investie tête de liste Front national à Saint-Alban, commune de 6000 habitants de l’agglomération toulousaine, Nadia Portheault a décidé de jeter l’éponge. Cette jeune mère qu’on nous présentait comme symbole de l’ouverture du FN, assure avoir été stigmatisée pour ses origines. « Je voulais être candidate sous mon nom de jeune fille : Djelida. On m’a vivement conseillé de privilégier mon nom d’épouse, allant même jusqu’à me dire que mon prénom était déjà presque un handicap».

Nadia et son mari

Ah, mais t’as manqué de répartie, Nadia. Il est beau ton prénom, aussi beau que Djelida, et sans doute autant que celui de la patronne que tu voudrais servir, cette Marion Perrine Le Pen qui préfère se faire appeler Marine. Elle a raison, ça sonne mieux et ça fait moins servante à son papa. Tu savais pas qu’elle ne s’appelle pas Marine sur ses papiers d’identité ? Oh pardon !

Mais oui, ils sont comme ça, au FHaine. Peuvent pas s’empêcher de faire croire qu’ils sont autre chose que ce qu’ils sont. Et puis il paraît que ton mari en raconte de belles lui aussi. Par exemple lorsqu’il évoque un responsable du FN 31 qui se vante de la croix gammée tatouée sur le corps de son frère et « fier de dire qu’il est un fils de nazi», ou tel membre du bureau départemental 31 disant qu’il « faut tuer tous les arabes», tel autre avouant sa détestation des homos et des arabes…

Mais il n’y a pas que les gris, les blacks, les roms et les pédés ! Tu oublies aussi les rouges, Nadia. Tu ne te renseignes pas assez sur ceux qui s’apprêtent à voter comme toi. Par exemple l’Action Française. Rien que le nom est beau, n’est-ce pas ? Ça fait patriotique, non ?

Tiens, vise un peu la couverture du n°1 de la revue parue le mois d’octobre dernier. T’as vu le titre ? Ça parle, ça au moins. Et encore, si nos sources sont bonnes, il a été rectifié in extremis. C’est dommage car à la base on avait écrit « Tuons tous les gauchistes ! ». Nous, au vrai FHaine, on adore ces appels réguliers à la paix universelle. Mais si tu nous quittes… n’en parlons plus. On exterminera la racaille sans toi.

Source La Voix du Midi : http://www.voixdumidi.fr/municipales-une-candidate-fn-se-retire-denoncant-l-ambiguite-de-son-parti-61293.html

petit bonus pour aider à la réflexion

Les commentaires sont fermés.