Le Prix Pinocchio

Les nominés 2013 sont…

Trois catégories sont en lice, le prix « Plus vert que vert », qui est décerné à l’entreprise ayant mené la campagne de communication la plus abusive et trompeuse au regard de ses activités réelles. Les entreprises aiment surfer sur la vague du développement durable pour légitimer leurs activités. Mais la réalité est souvent bien moins verte ! Sont nominés dans cette catégorie :
•Areva et son musée de la mine
•Air France et la compensation carbone
•BNP Paribas et le climat

Dans la Catégorie « Mains sales, poches pleines », le prix est décerné à l’entreprise ayant mené la politique la plus opaque au niveau financier (corruption, évasion fiscale, etc.), en termes de lobbying, ou dans sa chaîne d’approvisionnement. Certaines entreprises déploient des trésors d’imagination pour affaiblir ou contourner les normes environnementales et sociales existantes. Leur objectif ? Toujours plus de profit bien sûr, au détriment de l’environnement et des droits humains.
•Auchan et les usines textiles du Bangladesh
•Apple et l’extraction de l’étain en Indonésie
•Alstom et les grands barrages du Brésil

Dans la Catégorie « Une pour tous, tout pour moi », le prix doit aller à l’entreprise ayant mené la politique la plus agressive en terme d’appropriation, de surexploitation ou de destruction des ressources naturelles. Une planète pour sept milliards d’êtres humains, l’équation paraît simple. Pourtant certaines entreprises s’approprient une part excessive du gâteau, et dévorent celle des autres. Leur but ? Gaver une minorité au détriment du plus grand nombre.
•Total et les gaz de schiste en Argentine
•Veolia et la privatisation de l’eau en Inde
•Société Générale et le charbon australien

En savoir plus et voter : http://www.prix-pinocchio.org/nomines.php

Les commentaires sont fermés.