Et si on parlait de Gaza ?

Oui, si nous parlions un peu de Gaza, vu que les médias aux ordres sont plutôt aux abonnés absents sur le sujet ? Par exemple en commençant par cette parodie de la pub de Volvo et du fameux grand écart de Jean-Claude Van Damme. Cette vidéo a été vue plusieurs millions de fois en quelques jours. Elle est faite par des Palestiniens qui cherchent désespérément un moyen d’exprimer leurs souffrances et de faire entendre leur voix. Dont acte.

*=*=*=*=*

A Gaza, les intempéries frappent la population, par Maram Humaid

Depuis cinq jours, notre territoire de Gaza est frappé par les intempéries, et la population souffre. Nous avons subi une vraie tempête glaciale, pas connue depuis soixante ans. Alors qu’il faisait très froid, tout a commencé avec quelques chutes de neiges, et ont suivies des pluies diluviennes. Toute la vie de Gaza s’en trouve paralysée. Plusieurs installations ont été atteintes par les eaux, et nous n’avons pas d’électricité depuis quatre jours. Le carburant est très rare, et peu de groupes électrogènes peuvent fonctionner. De nombreuses maisons ont dû être évacuées, et tout passe par l’entraide. Les municipalités et les services de protection civile font ce qu’ils peuvent, mais comment être efficace, alors que du fait du blocus, les équipements collectifs sont insuffisants ? Et comment agir sans électricité ni carburant ?

Dans ce froid glacial, ces grandes nuits dans l’obscurité sont terribles…

*=*=*=*=*

D’autres photos sur le blog de l’avocat Gilles Devers : http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2013/12/14/des-jours-terribles-a-gaza-par-maram-humaid-887967.html

Et quelques commentaires du même :

« Les habitants de Gaza, qui se savent condamnés à vie par la violence du système, à rester sur cette bande de terre (10 km sur 30) font des prouesses pour vivre.
Il y a Gaza non seulement des écoles, mais des universités, et d’un niveau souvent supérieur à celles d’ Égypte.

Du temps des tunnels, les agriculteurs géniaux de Gaza parvenaient à exporter des pommes de terre (30 tonnes par an) en Égypte !
Comme le blocus interdit l’asphalte, les Gazaouis ont, après la guerre de 2009, recyclé les gravats de bâtiments pour faire des pavés, et paver les rues de Gaza.
Il faut dire qu’avant de partir de Gaza, l’armée de la seule démocratie de la région est venue avec des bulls pour défoncer les giratoires dans la ville. »

*=*=*=*=*

Et puis ces petites choses à savoir ou qu’on oublie si vite selon l’actu, par exemple pourquoi le gamin pleure sur la photo suivante.

Il pleure parce qu’il est Palestinien et vient de se faire arrêter. Il a 14 ans et c’est vrai, il a jeté des cailloux contre des soldats Israéliens. Il sait donc qu’il va se taper deux ans de taule, c’est le tarif habituel pour les jeunes de son âge. Derrière les barreaux, il aura du temps pour réfléchir, se demander pourquoi Netanyahou n’était pas chaud pour aller aux funérailles de Mandela. Non, on déconne, il le sait déjà. Comme bien de ses copains.

Les commentaires sont fermés.