Priorité aux financiers, quoiqu’il en coûte

47 entreprises étudiées par Basta ! et l’Observatoire des multinationales ont versé l’équivalent de 60 % de leurs bénéfices aux actionnaires en 2012. Cela représente 32 milliards d’euros environ sur les 54 milliards de bénéfices. Encore plus surprenant, des entreprises comme Arcelor-Mittal, Orange, Areva ou GDF ont choisi de verser à leurs actionnaires des dividendes supérieurs à leurs bénéfices ! Oui, vous avez bien lu : Même s’ils perdent de l’argent !

Chez ArcelorMittal, Accor, Areva ou ST Micro, les actionnaires gagnent à tous les coups. Malgré une perte de 2,8 milliards, le n°1 de l’acier a ponctionné 910 millions d’euros au profit de ses actionnaires ! La fortune de la famille Mittal passe avant tout, en tout cas avant les métallos qui sont les grands perdants. En 2013, le groupe supprime 1 600 emplois en Belgique après avoir fermé, l’année précédente, l’aciérie de Florange en Moselle.

Même ambiance chez l’hôtelier Accor. Malgré une perte de 600 millions d’euros l’année dernière, le groupe (Sofitel, Novotel, Ibis, Mercure…) a versé 269 millions d’euros de dividendes… Ce qui ne l’a pas empêché de lancer un plan d’économie en Europe et de supprimer 172 postes en France en 2013.

Autres exemples

Le groupe Arnault possède 15,6% de Carrefour et 46,2% de LVMH, qui a reversé 1,4 milliard d’euros de dividendes à ses actionnaires.

La société Wendel, dans laquelle officie l’ancien président du Medef Ernest-Antoine Seillières, possède 19,4% du groupe industriel Legrand et 17,4% de Saint-Gobain. Ils se sont vu accorder des dividendes équivalent à 91% des bénéfices, soit 700 millions d’euros.

Bouygues, Bettencourt, Pinault… La liste des autres gros propriétaires de capitaux est loin d’être exhaustive. Article très complet et très intéressant sur Bastamag : http://www.bastamag.net/article3591.html

Les commentaires sont fermés.