Rosso, candidat d’un passé et d’un passif

Reçu au courrier de Sémaphores, cette lettre non signée mais pour des raisons qui nous ont paru acceptables; nous la publions donc dans le cadre de la campagne municipale en cours, au nom des autres citoyen-ne-s qui n’ont pas la possibilité de leur libre expression.

 

Mais qu’avez vous fait monsieur Rosso depuis tant d’années au côté du maire sortant ? Qu’avez vous entrepris depuis tout ce temps passé auprès d’Étienne Mourrut ?

À lire votre programme on en oublierait presque que vous ne débutez pas en politique et que vous avez été en charge de la gestion communale depuis deux décennies. Or vous proposez aujourd’hui une liste de mesures que vous avez été incapable de mettre en place depuis tout ce temps où vous êtes en responsabilités municipales et inter communales.

Il n’y a qu’à lire vos documents de campagnes pour se rendre compte de votre inaction au sein de la majorité sortante, sur tous les domaines que vous énumérez. Plus de 20 ans en tant qu’adjoint, 12 ans comme premier adjoint, dont 6 ans à la tête de la communauté de communes.

Vous ne ferez pas demain ce que vous aviez déjà promis hier.

Pensez-vous leurrer les électeurs et vous acheter une virginité ? Croyez-vous qu’ils seront à ce point sourds, aveugles et amnésiques ? Pensez-vous qu’ils vous dédouaneront de la politique menée en tant que bras droit de monsieur Mourrut et vous dissocieront aujourd’hui de la majorité sortante ?

Il est donc grand temps, monsieur Rosso, de goûter à votre retraite auprès de votre épouse, qui a par le passé bénéficié elle aussi de responsabilités (CCAS, Cuisine Centrale…) pour lesquelles elle n’avait pas les compétences requises ! Encore une histoire de famille où femmes, fils, frères, neveux et cousins profitent largement d’un système mis en place par et pour les siens.

Que dire aussi des cumuls de mandats et donc des salaires ou des indemnités qui vont avec. Oui monsieur Rosso vous êtes le candidat d’un passé et d’un passif. Vous incarnez un système en déclin et ce n’est pas en vous entourant d’une équipe « renouvelée » avec la belle-fille de votre cousin Étienne Mourrut que vous insufflerez au Grau du Roi l’élan dont il a besoin.

Notre ville a besoin d’intégrité, de transparence, d’innovation, de dynamisme et surtout d’une vision d’avenir ! Vous manquez cruellement de perspectives et surtout d’imagination pour lui redonner la place et l’aura qu’elle mérite. Le Grau du Roi vaut mieux que tout ce que vous n’avez jamais su lui apporter !

Il est plus que temps, non pas de tourner la page mais de clore définitivement ce chapitre, et mettre fin à ce système de favoritisme et de clientélisme qui gangrène notre cité depuis plus de 30 ans ! Il est grand temps désormais de vous dire adieu. Oui il est grand temps !

Vu ma situation et les représailles dont j’ai, comme d’autres, été victime par le passé pour avoir dit tout haut ce que beaucoup pensaient tout bas, je ne peux me permettre de signer cette lettre.

Les commentaires sont fermés.