Pas d’Ayraultport_le suivi

« Manifestation d’ampleur » mais « violences en fin de cortège »… même Mediapart joue d’ambiguïté en laissant entendre dans son titre que les violences et les dégâts commis en fin de journée seraient dus aux partis, syndicats, associations et simples citoyens qui avaient préparé cette manifestation de longue date.

Le maire de Nantes va porter plainte contre X… Grand bien lui fasse. Mais rappelons à ce monsieur que dire X pour désigner le voyou ou l’agresseur, c’est quand on ne connaît pas son visage, un peu comme quand Hollande parle de son ennemie la finance. Car les casseurs qui ont effectivement profité de cette journée d’action pour venir commettre leurs exactions ne venaient que pour ça et ne faisaient pas partie de la manif. Et si certains veulent connaître leurs visages, qu’ils se renseignent auprès de l’hidalgo Manuel Valls qui aura pourtant fait tout ce qu’il pouvait pour saboter la journée.  Vieux classique connu depuis le temps de Pasqua, en quelque sorte… une tradition de l’Intérieur.

Sinon il y avait plusieurs manières de rendre compte de la journée. Par exemple la manière des journaux télévisés, ici vu par Ouest-France.


Manif nddl par OuestFranceFR

Ou bien mettre l’accent sur la violence, ce qu’a fait entre autres Mediapart avec ce reportage-montage réalisé par « Photographes. nantais.info ». Chapeau les mecs, c’est nickel, on ne peut que saluer votre réactivité pour nous avoir donné aussi vite ce document, même si on le sent un peu… (télé-)commandé. Voir et


NANTES – Manifestation contre Notre-Dame-des… par photographes-nantais-info

N’empêche qu’en dehors des 200 (environ) petits cons venus en découdre et ceux qui ont focalisé sur eux, ils ont été environ 50 000 participants à voir plutôt une belle manif, sérieuse et festive à la fois, revendicative mais parfaitement respectueuse, et dans un combat pour l’intérêt général contre une poignée de décideurs voyous.

Le 22 février 2014 c’était surtout cette ambiance. En voici 16 mn d’un montage moins choc, mais ô combien moins mensonger. Merci à François NICOLAS( REZE(44) http://mingata.eu/)

Les trois V ne sont plus Veni-Vidi-Vinci, mais Victoire de la Vie et de la Vérité. Non, cet aéroport inutile et coûteux ne se fera pas !

 

Parmi les nombreux communiqués, voici déjà celui de Nouvelle Donne, avec qui nous partageons l’idée que ce qui se joue à Notre-Dame-des-Landes est bien plus qu’une opposition à un seul projet, il s’agit d’un choix de société, pour ne pas dire de civilisation.

Notre-Dame-des-Landes : un choix de société

Nouvelle Donne se prononce pour l’arrêt immédiat du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes et s’oppose à tout début des travaux sur le site.

Alors que le pays compte plus de 5 millions de chômeurs et des millions de précaires, investir dans des grands projets inutiles plutôt que de répondre aux besoins fondamentaux des citoyens est insensé.

Comment justifier que l’on mette des milliards pour construire un deuxième aéroport quand des centaines de milliers d’hommes et de femmes n’ont pas encore un premier logement correct ?

Vouloir construire un nouvel aéroport pour favoriser un mode de transport coûteux, polluant et climaticide dans un contexte d’urgence climatique qui nous impose au contraire d’investir massivement pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre est tout aussi absurde.

De même, le bétonnage de près de 2000 ha de zones humides et de terres agricoles, la disparition d’espèces et d’écosystèmes montre par ailleurs un véritable aveuglement de la part des promoteurs du projet sur les questions de biodiversité que nous dénonçons.

Enfin, Nouvelle Donne affirme avec force qu’il est inacceptable que le lobby des grands constructeurs soit plus écouté que les dizaines de milliers de citoyens de tous horizons qui s’opposent à ce projet depuis plusieurs années maintenant…

Isabelle Attard, porte-parole de Nouvelle Donne.

Les commentaires sont fermés.