Siouplaît, pas de rom dans mon pastis !

Pas une semaine sans articles sur les Roms. Pour ne reprendre que les derniers, cette gamine de 8 ans morte brûlée dans l’incendie partiel d’un campement, l’arrestation du sombre individu qui balançait des acides sur les Roms qui dorment dans les rues parisiennes ou, plus près de notre Petite Camargue, voir les articles de Midi Libre sur « le camp de la honte » à la sortie de Caissargues.

Ils ne sont pourtant et toujours que 18 000 en France, les semaines et les mois passent, et aucun ministère n’est à même de mettre en œuvre ne serait-ce qu’un semblant d’humanité pour régler le problème. Faut dire qu’après les propos exclusifs de l’hidalgo Manuel Valls, on ne peut guère s’étonner de ce que les gros bœufs franchouillards se trouvent légitimés à participer aux manœuvres d’expulsions. Mais il faut dire aussi que les mêmes franchouillards n’ont pas attendu Manuel Valls pour étaler leur bêtise crasse.

Le document audio qui suit n’est pas neuf dans le sens où il a été enregistré en 2012. Mais comme strictement rien n’a changé depuis…

Des habitants du quartier Saint-Joseph, au nord de Marseille, étaient en colère parce que des Roms campaient dans une bastide abandonnée. Des Roms qui, quelle horreur, avaient l’eau et l’électricité, et même des enfants qui jouaient dehors ! Des enfants qui jouent… l’horreur qu’on vous dit !

Voici 7 minutes de racisme ordinaire chez des gens « ordinaires », un racisme décomplexé qui nous ferait bien rire s’il n’était pas aussi terrifiant. Et non, ce n’est pas du Pagnol, lui n’aurait jamais osé. (note : la musique est de Massilia Sound System / Ma ville est malade)

« Je rentre pas, y’a la tuberculose ! »

Les commentaires sont fermés.