Le pauvre petit Calimerosso

Branle bas de combat, appel à la mobilisation de l’aspirant Rosso, samedi 15 mars à sa permanence. Une soixantaine de personnes d’après le ministère de l’Intérieur. Entre 655,9 et 999,1 selon le premier adjoint sortant à la sécurité.

Alors qui a-t-on vu et qu’a-t-on entendu ?

 La garde rapprochée, les bons petits soldats, les courtisans de toujours venus faire la claque, mais surtout monsieur Mourrut, général de division sortant, venu faire de la propagande anti messieurs Crauste et Luciani, tout en épargnant évidemment madame Flaugère !

En bref un futur ex-maire venu passer sa troupe en revue et taper sur le socialisme qui, tout le monde le sait, a réussi en deux ans à être responsable de tous les maux de la terre depuis 6 000 ans avant JC, comme si on ne sortait pas de dix ans d’un sarkozysme ravageur. Mais pas un mot sur l’accointance Rosso-Mourrut avec le FN local, si ce n’est pour nous annoncer que les multiples entrevues avec monsieur Collard étaient d’ordre purement techniques et non d’épurement éthique !

Tout le reste du bla-bla et du verbiage ne consistait qu’à fustiger les adversaires, avec le sempiternel refrain sur la gauche « sectaire ». Mais aucun tribun pour expliquer en quoi la gauche serait plus sectaire que la droite qu’on a vu à l’œuvre récemment dans ses diverses manifestations, ténors de l’UMP et du FN en têtes de cortèges. Franchement non, messieurs les beaux parleurs, on n’a pas trouvé votre droite très éprise des libertés et des droits humains fondamentaux jusqu’à ce jour.

Cela n’empêche pas monsieur Mourrut et ses grognards d’user et abuser de cette vieille formule qui est censée faire trembler la population : « Au secours la gauche revient ! Tous aux abris ! ».

Oui, monsieur Mourrut, dès le lendemain de la défaite de votre poulain, les chars russes débarqueront au Grau du Roi et raseront tout, comme à chaque fois que la gauche vient aux responsabilités quelque part. Paraît même qu’il y aura cette fois quelques missiles nord-coréens et que des hordes de talibans profiteront du TER pour déferler dans les rues et sur les plages !

Et monsieur Rosso, dans tout ça ?

Ah, mais monsieur Rosso est au dessus de la mêlée ! Il sait laisser la basse besogne à d’autres. Il préfère se poser en parangon du parler clair, de la transparence, de l’exemplarité, la vérité, la compétence, la droiture… Nous en oublions sans doute tant son catalogue de respectabilités est dodu. On frôle la crise de foie. Le sauveur du Grau du Roi est né, quoi !

Sauf peut-être sur son blog, où le candidat va finir par manquer de pages à force de se victimiser. Tout le monde l’attaque, le pauvre ! Alors, du haut de sa mêlée, il revêt sa cape de super Calimerosso face au Dr Craustix et au bouffon Lucianus, et il aimerait faire fi de son passé, renier son passif et masquer son incompétence. Mais c’est trop tard, tout le monde a bien vu sa véritable nature, sa face obscure au coté de son mentor Dark Mourrutator ! Et comme on dit chez nous, ils n’ont vraiment pas de figures ! Bas les masques, on vous a reconnus.

Fin du petit aparté cinéphile, car il ne faut pas prendre les canards sauvages pour des enfants du bon dieu. À trop vouloir orchestrer les combats de coqs, stériliser les œufs des mouettes (rieuses ou pas) et renvoyer la volaille à sa basse cour, il ne faut pas s’étonner qu’on vous vole dans les plumes !

 « La colère, l’exaspération, voire le dégoût ! » Ces mots que vous inspirent vos adversaires, dites-vous monsieur Rosso, sont précisément les ressentiments de la population graulenne au terme de trois décennies de main mise autoritaire et clanique. Alors inutile de vous draper dans les valeurs de la République. La politique politicienne que vous dites exécrer, vous l’avez exercée jusqu’à ce jour et il n’y a pas de quoi en être fier. Elle ne vous a apporté aucune vision d’avenir car vous ne voyez pas plus loin que devant votre porte encombrée, et il y a fort à parier qu’Yvette arrive trop tard pour vous aider à balayer tant de crasse.

Car votre mémoire est aussi courte que vos idées, messieurs les UMP Rosso-Mourrut ! Vous parlez des valeurs de la gauche ? Mais la gauche a été de toutes les avancées sociales et sociétales, nul ne peut le nier sans mentir. Tandis que s’il fallait faire l’inventaire de votre famille politique, cette page ne suffirait pas à seulement citer les affaires en cours. Sarkozy, Copé, Guéant, Dassault, Hortefeux, Woerth, Gaubert, Bazire, Tabarot, Balkany, Léotard, Donnedieu de Vabres… Oui, la liste est encore bien plus longue pour cette Union des Magouilleurs Professionnels à laquelle vous adhérez. Alors, de grâce, laissez Charles de Gaulle reposer en paix, il n’aurait supporté aucun d’entre vous plus de dix minutes dans son gouvernement.

Oui, messieurs Mourrut and Co, cette campagne électorale est salutaire à biens des égards, ne serait ce que pour voir enfin le 30 mars le Grau du Roi libéré de toutes vos turpitudes.

Alors oui, vous avez raison, cela mérite bien une mobilisation générale pour mettre fin à tous les népo* et despo* tismes, une mobilisation générale pour dire NON, car la haine n’est pas là où vous la voyez, elle n’est que dans le camp de ceux qui ont tout à perdre. Essayez au moins de conserver votre dignité et l’honneur sera sauf pour tout le monde.

=====================

Notes Wikipédia : * En politique, le népotisme est caractérisé par les faveurs qu’un homme ou une femme au pouvoir montre envers sa famille ou ses amis, sans considération du mérite ou de l’équité, de leurs aptitudes ou capacités. On distingue généralement le népotisme de la transmission héréditaire du pouvoir ou de l’hérédité des offices.

*Le despotisme est une forme de gouvernement où l’autorité est exercée par un individu qui règne avec un pouvoir politique absolu, et de manière abusive au regard des lois. Le despotisme ne doit pas être confondu avec la tyrannie qui est un régime où seul l’intérêt du tyran compte. Le tyran se sert des sujets de façon abusive afin de satisfaire son propre intérêt, et non pour le bien commun.

Les commentaires sont fermés.