Le fil sémaphorien_mai2014_n°2

¤=¤=¤=¤=¤

La photo qui a le plus buzzé cette semaine :

Yusuf Yerkel – directeur de cabinet et proche conseiller du premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan – donnant un violent coup de pied à un manifestant

¤=¤=¤=¤=¤

Une manifestation autour du palais d’Egmont dégénère

Communiqué 15 mai 2014

Trois cents militants pacifiques ont été arrêtés ce matin à Bruxelles lors d’une manifestation de protestation contre le European Business Summit organisée par de nombreux réseaux européens, dont l’alliance belge D19-20. Par eux se trouvent Hélène Cabioc’h (Attac/Aitec), Annick Coupé (Solidaires) et Nicolas Galepides (Sud PTT) et Daniel Rallet (FSU) et sans doute d’autres militants français participant au rassemblement.

Nos organisations dénoncent ces arrestations illégitimes, et appellent à la libération immédiate des 300 activistes enfermés.

Nous en appellerons fermement aux autorités françaises présentes à Bruxelles et aux autorités belges dans les heures qui viennent.

Voir la vidéo sur :

http://www.rtbf.be/video/detail_une-manifestation-autour-du-palais-d-egmont-degenere?id=1926781

¤=¤=¤=¤=¤

« Des cons comme toi, j’en ai tué plein pendant la guerre ! » 

Drôle d’ambiance, ce jeudi 8 mai à Tournan-en-Brie (Seine-et-Marne), à l’occasion des célébrations du 69e anniversaire de la victoire du 8 mai 1945. Comme l’a rapporté Le Pays Briard, l’élu FN Jacques Gérard, membre du conseil municipal, a violemment pris à partie le conseiller municipal à la jeunesse Madani Khaloua. En pleine cérémonie, il s’est approché du conseiller, arguant que ce dernier « n’avait pas le droit de porter l’écharpe tricolore [car] il n’a pas fait la guerre ».

« Au début, j’ai cru qu’il voulait me pousser, a raconté Madani Khaloua au Lab. Il était très agressif. Il montrait à tout le monde sa carte d’ancien combattant. Puis il m’a dit devant témoins : « Des cons comme toi, j’en ai tué plein pendant la guerre ! » » Ce n’est pas le premier incident de ce genre. « Plusieurs fois, il m’a dit « moi, je suis Français ». En 2012, il s’est demandé comment, avec notre passé colonial, on pouvait me laisser tenir un bureau de vote », raconte Khaloua, qui entend porter plainte.

A lire sur Le LabEurope1

Hou ! Hou ! Marine, t’as encore du boulot !

¤=¤=¤=¤=¤

Affaire Sarkadhafi_le suivi

Pour enrayer le cours d’une justice qui le menace, Nicolas Sarkozy est décidément prêt à tout. Mediapart révèle le contenu de nouvelles écoutes judiciaires qui montrent que Nicolas Sarkozy s’est étonné l’été dernier du peu de coopération de l’actuel patron de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) dans l’affaire Kadhafi afin de l’informer sur le contenu des investigations en cours, voire d’en empêcher les embarrassants développements. « Mais il nous est fidèle, lui ? », s’est-il ainsi inquiété auprès de son directeur de cabinet, en juin 2013.

Sarko se croit encore le patron, y compris de la DCRI.  Ce faisant, il ne se rend même pas compte que ses magouilles apportent de l’eau au moulin de la justice qui, preuve en est, a bien eu raison de qualifier une « bande organisée ». Et elle est gentille, la justice ; les gens simples préfèrent parler de mafia. Parce qu’un chat est un chat.

¤=¤=¤=¤=¤

Le sondage qui va faire de la peine à Marine Le Pen

En tête des intentions de vote pour les prochaines élections européennes, Marine Le Pen cultive un paradoxe de taille car elle reste l’une des personnalités politiques les moins appréciées des Français, selon un sondage BVA publié dimanche par Le Parisien.

Marine Le Pen reste en effet très majoritairement impopulaire aux yeux des Français : 68 % disent avoir une mauvaise opinion d’elle. Pis, ils sont 78 % à ne pas lui faire confiance pour gouverner le pays ! Son image personnelle est, de plus, très mauvaise. Les sondés sont une large majorité à la trouver « d’extrême droite » (77%) -un terme qu’elle récuse-, « agressive » (71%), « démagogique » (67%) et « raciste » (60%). Une minorité la trouve « visionnaire » (27%), « sympathique » (31%), « ayant la stature d’une femme d’état » (37%), « compétente » (38%). Ils sont, en revanche, une majorité à la juger « courageuse » (63%) et « convaincante » (52%).

Autre problème pour Marine Le Pen, sa proposition phare, qu’elle défend depuis la présidentielle 2012, ne trouve pas grâce aux yeux des Français. Selon ce sondage, ils sont 79% à ne pas souhaiter que son plan de sortie de l’euro soit appliqué et 81% à juger cette proposition non crédible.

Lire sur LeParisien.fr

¤=¤=¤=¤=¤

SARAH CONNOR – L’ONU va débattre du problème des « robots tueurs »

Terminator va-t-il devoir se conformer aux règles de l’ONU ? Loin de Hollywood et de ses scénaristes un peu rêveurs, l’organisation internationale va très sérieusement débattre du rôle futur des robots dans les conflits. Le débat aura lieu entre le 13 et le 16 mai et il aura pour thème officiel les « armes létales autonomes ». Un rapport de cette réunion d’experts sera rendu public en novembre.

Les drones, déjà largement utilisés sur les conflits, ne sont pas au programme de cette réunion d’experts.

En savoir plus ici : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/05/12/sarah-connor-lonu-va-debattre-du-probleme-des-robots-tueurs/#xtor=RSS-3208

¤=¤=¤=¤=¤

Boko Haram a diffusé, lundi 12 mai, une nouvelle vidéo de 17 minutes dans laquelle il exige la libération de prisonniers du groupe islamiste en échange de celle des quelque 200 lycéennes nigérianes enlevées à la mi-avril (voir fil précédent).

Le chef de Boko Haram, Aboubakar Shekau, affirme que ses otages ont été converties à l’islam. On peut voir une centaine d’adolescentes portant un voile couvrant tout leur corps en train de prier. Le 14 avril dernier, le groupe islamiste avait enlevé 276 lycéennes à Chibok, dans l’État de Borno, qui abrite une communauté chrétienne importante. 223 d’entre elles sont toujours portées disparues

Un sommet réunissant plusieurs pays africains est prévu samedi à Paris pour évoquer la sécurité au Nigeria et dans sa région.

¤=¤=¤=¤=¤

Bouygues Telecom prépare un vaste plan de d’économies qui pourrait entrainer la suppression d’entre 1 500 et 2 000 postes, soit 23 % des effectifs, rapporte lundi 12 mail Le Figaro.

L’opérateur téléphonique est confronté à une forte baisse de ses ventes, notamment en raison de l’arrivée sur le marché des offres « low cost » comme celle de Free. En deux ans, Bouygues Telecom a ainsi perdu 200 000 clients et vu son revenu par abonné chuter de 18 %.

« La question qui se pose est celle du modèle économique et des emplois nécessaires à celui-ci », estime le représentant Force ouvrière Alain Bernard. « Le chiffre d’affaires de Bouygues Telecom a chuté de 26 % en deux ans, avec des coûts qui ont augmenté de 10 %. ». Ce vaste plan de suppression de postes devrait être annoncé « avant l’été », précise le représentant syndical. « Pour le moment, le calendrier est plus politique qu’économique. Rien ne devrait être annoncé avant les élections européennes, le 25 mai. »

¤=¤=¤=¤=¤

Viva Conchita !

Conchita la femme à barbe gagne l’Eurovision : victoire de la tolérance

« Conchita, le travesti à barbe représentant l’Autriche à l’Eurovision, a gagné samedi soir, au grand dam de la Russie et de tous les conservateurs qui avaient tenté d’empêcher sa participation à la compétition. Une pétition, signée par plusieurs dizaines de milliers de personnes en Russie et en Biélorussie, demandait à ce que son nom soit rayé de la liste des concurrents. »

Ainsi que le note Rue 89 : « Est-ce la chanson de Conchita qui l’a emportée, ou est-ce le plaisir de faire gagner un symbole de tolérance face à la montée des conservatismes ? Toujours est-il que Conchita Wurst, de son vrai nom Tom Neuwirth, l’a emporté sans contestation possible. »

Article à lire sur Rue 89 : http://rue89.nouvelobs.com/rue89-culture/2014/05/11/conchita-femme-a-barbe-gagne-leurovision-victoire-tolerance-252076

Au fait, les Twin Twin français sont arrivés derniers… Si vous voulez comprendre pourquoi vous pouvez lancer la vidéo et la regarder jusqu’au bout si vous avez du temps à perdre. Plus globalement, Sémaphores ne saurait être fan de ce concours de nullités que propose régulièrement l’Eurovision ? Mais si nous sommes bien d’accord avec Rue 89 c’est sur le fait que face à Conchita, les touintouins français n’avaient aucune chance. Question de goût ? Non, surtout d’oreille !

France: TWIN TWIN – Moustache live at the Eurovision Song Contest 2014 Grand Final

Franchement, on préfère revoir Conchita.

En bonus : le nouveau malaise de Boutin

Le Manifeste des socialistes affligés

Certains, qui se croient encore de gauche, appellent à son plus large rassemblement. Larrouturou et ses amis de Nouvelle Donne ont déjà fait le coup de ce faux rapprochement, voilà qu’à quelques jours des élections européennes s’y mettent aussi des socialistes qui se disent affligés, en l’occurrence Philippe Marlière et Liêm Hoang-Ngoc, député européen et membre du Bureau National du PS. Abondant un constat déjà largement fait par le Front de Gauche et une bonne partie des Verts et du NPA, ils proposent la création d’un « club » !

Extrait de l’appel :

«  Socialistes et sociaux-démocrates, nous sommes affligés par l’orientation politique du gouvernement actuel. (…) C’est pour préserver l’identité socialiste et transmettre le témoin aux générations futures de militants que nous décidons de créer un club, ayant pour vocation de montrer qu’un programme socialiste est plus que jamais crédible en France et en Europe. (…) Ce club est ouvert à toutes et à tous, adhérents du PS ou pas. Il doit regrouper les citoyens actifs, intellectuels, militants associatifs, politiques et syndicaux qui veulent aider la gauche à redevenir une force de propositions et d’action au service de la justice et de l’égalité sociale. Nous n’avons aucun ennemi à gauche et nous entendons, dans un esprit unitaire, mener collectivement la bataille idéologique et politique que la gauche a perdue au cours de ces trente dernières années. Nous travaillerons ainsi en collaboration avec des clubs et think tanks européens, eux aussi engagés dans le même combat. Nous entamerons le dialogue avec toutes les forces qui entendent œuvrer à la recomposition de la gauche. Notre objectif sera aussi de fournir les ressources intellectuelles et humaines aux listes de gauche qui se présenteront aux prochaines échéances électorales.

Liêm Hoang-Ngoc (Député au Parlement européen, membre du Bureau national du PS) Philippe Marlière (Professeur à University College London, ancien membre du PS)

Lire le billet intégral ici : http://blogs.mediapart.fr/blog/socialistes-affliges/110514/le-manifeste-des-socialistes-affliges#comment-4789135

Autant dire que nous sommes plus que dubitatifs quant à l’opportunité de cette main tendue qui nous apparaît comme une dispersion supplémentaire. Pour autant que nous partagions la nécessité du plus large rassemblement des forces de gauche, nous ne croyons pas à l’entrisme qui consisterait à croire qu’on peut encore changer le parti socialiste de l’intérieur.

L’appel de ces socialistes « affligés » suscite bien évidemment de nombreux commentaires sur le blog Mediapart où il a été publié, et c’est plutôt parmi ceux-là que Sémaphores préfère exprimer sa propre réponse. Les élections en approche doivent être l’occasion d’une réponse claire et forte contre la politique d’austérité, il n’y a pas de place à gauche pour ceux qui voudraient encore réfléchir au pourquoi et comment la combattre. Il y a eu 30 ans pour cela, le temps est à l’action, et toutes les propositions sérieuses sont déjà sur la table. Le reste n’est qu’un enfumage pour essayer de sauver un parti qui n’a plus ni sens, ni avenir.

Petit florilège des commentaires :

par Lilly54

Bonjour. Toute initiative allant dans le sens d’une recomposition de la vraie gauche est bonne à prendre. Mais croyez-vous que le peuple ait le temps d’attendre qu’un club se constitue et fasse des ramifications ? Un grand club existe et c’est le Front de Gauche. Il n’y a en son sein que des militants convaincus à gauche et vous partagez point par point leur analyse et les solutions à apporter à cette misère économique et sociale. Qu’attendez-vous pour appeler les socialistes affligés et les Verts à le rejoindre. Formons donc cette grande alternative de gauche et vite ! Le temps presse. Les libéraux, dont vos amis sont, n’attendront pas pour porter les coups terribles de l’austérité. Les pays du sud en sont le laboratoire et vous le savez ! Que la résistance à cette Europe inhumaine commence en France. Vous avez entre les mains la clé qui ouvrira grandes les portes de l’espoir à GAUCHE. Rompez les rangs ou faites les rompre aux responsables de nos désillusions et de nos désespoirs.

par Barachois

C’est quoi au juste, un club ? A quoi ça sert au juste, un club ? On en est encore à former des clubs, quand le feu ravage la plaine ? C’est quoi au juste, votre problème, pour que tout ce que vous trouviez à faire, c’est créer un club de plus ? C’est Mélenchon, votre problème ? Mais tous les jours il dit être prêt à porter vos valises, voire à s’effacer pour que se réalise enfin une jonction, CELLE QUE NOUS ATTENDONS TOUS, entre les forces de la vraie gauche, Front de Gauche, Verts, NPA, MRC et gauche socialiste. Alors quoi, ça ne vous plaît pas, l’HUMAIN D’ABORD ? Ca ne vous plaît pas, l’ECOSOCIALISME ? Vous est-il à ce point impossible d’envisager rejoindre une structure qui n’ait pas été créée par vous-mêmes, et contribuer par vos compétences à parfaire ces programmes ?

Vous êtes finalement décourageants ! Lire la suite

Traité Transatlantique_danger

À deux semaines des élections européennes, de nombreux citoyens et citoyennes n’ont toujours pas entendu parler du traité de libre échange qui se profile entre les États-Unis et l’Europe. Malgré ce silence éhonté du gouvernement sur des négociations tenues secrètes alors qu’elles nécessiteraient un référendum national dans chaque pays de l’Union, des voix s’élèvent et des pétitions circulent pour demander l’interruption immédiate de ces négociations en cours. Les élections qui approchent doivent aller en ce sens.

Cécile Monnier a trouvé des mots simples pour exprimer quelques-uns des dangers que nous feraient courir ce traité.

Le traité transatlantique TAFTA, ou les enjeux cachés de l’élection européenne…  

Qu’on l’appelle TAFTA, TTIP ou encore GMT, le traité transatlantique est l’un des enjeux majeurs des élections européennes du 25 mai prochain. Ce sont en effet les députés qui vont être élus et qui siégeront au prochain Parlement européen qui auront la charge de ratifier ou non l’accord négocié par la Commission Européenne.

TAFTA, c’est quoi ? En quelques mots, TAFTA est un projet d’accord commercial entre les États-Unis et l’Union européenne (TAFTA étant l’acronyme de Trans-Atlantic Free Trade Agreement). Ce projet vise à créer un grand marché transatlantique, qui représenterait la plus grande zone de libre-échange jamais créée. Un événement majeur, donc, dans l’histoire du commerce mondial. Vous n’en aviez pas entendu parler ? C’est normal, car ce projet de traité se négocie dans la plus grande discrétion, les commissaires européens rencontrant leurs homologues américains dans l’opacité la plus totale…

TAFTA présente de nombreux dangers et son application équivaudrait à un changement radical dans nos modes de vie. Le but de ce traité transatlantique est de créer un immense espace de libre échange, réunissant les États-Unis et l’Union Européenne au sein d’un même marché. Condition nécessaire pour que ce marché devienne réalité, les dernières barrières douanières existantes seraient tout simplement supprimées. Mais plus encore, ce sont toutes les normes sanitaires, environnementales ou encore sociales qui seraient remises en cause. En effet, la mise en place d’un espace de libre échange signifie la libre concurrence entre les acteurs du marché. Pas de préférence nationale ou locale, donc… Imaginons que votre mairie passe un appel d’offres pour la fourniture de la cantine de votre petit dernier. Et imaginons que la municipalité souhaite privilégier les petits producteurs locaux. Et bien non, pas possible, car ce type de critère fausse le marché… Avec TAFTA, toutes les entreprises devront être mises sur un même pied d’égalité. Autant dire que le petit producteur local aura du mal à trouver des débouchés. Lire la suite

Ukraine_black out sur le massacre d’Odessa

« L’État s’effondre dans l’est de l’Ukraine » titre L’Huma en ce 7 mai, à l’instar de nombreux titres de presse. Mais peu osent revenir sur la tragédie d’Odessa et creuser là où il le faudrait. Aucun journal ne devrait avoir le droit d’employer des mots aussi faibles que « tragédie » quand il s’agit d’une barbarie sans nom, d’actes si ignobles qu’ils devraient nous conduire à la seule évidence qui s’impose : il n’y a pas que des humains sur la planète, la Bête est bien de retour avec ses enfants fous, et son ventre est toujours fécond.

détails d’un scénario sanglant

Rappel: vendredi 2 mai 2014 dans la ville portuaire d’Odessa, des partisans du fédéralisme ont été pourchassés jusque dans la Maison des syndicats par une foule du Secteur Droit. Le bâtiment a pris feu peu après, ce qui a entraîné (selon les rapports officiels) 42 décès.

Que veulent cacher ces fumeux rapports officiels quand on sait que le nombre de personnes tuées s’élève au moins à 300 ? Quand on sait que la plupart des victimes, surtout les enfants et les femmes, ont été découpées avec des haches et matraquées à mort avec des bâtons en bois dans le sous-sol de la Maison des syndicats !

Les provocateurs ont séquestré les occupants du bâtiment où il était possible de les tuer en toute impunité, avec délectation, et sans témoins. L’incendie à l’intérieur du bâtiment a été provoqué dans le but de cacher le meurtre de masse des citoyens ukrainiens.

L’image la plus terrible. Il s’agit très probablement d’une femme enceinte, qui était l’une des employées qui travaillent les jours fériés, pour le nettoyage des bureaux et s’occupent de l’arrosage des fleurs. Elle a été étranglée par un fil électrique. Elle a essayé de résister – on peut voir les fleurs éparpillées sur le sol.

Pourquoi y a-t-il des corps carbonisés dans les étages supérieurs où il n’y avait pas d’incendie ?

Pourquoi ? Pourquoi ? Il y a tant de « pourquoi » derrière ce massacre, et trop de silence de la part des Pujadas, des Fabius, des caniches de l’OTAN…

Sémaphores n’a sélectionné que ces trois photos mais qui veut se rendre compte de l’ampleur de cette barbarie qu’on tolère jusqu’au cœur de notre vieux continent peuvent en voir bien d’autres en suivant le lien ci-après. Personnes sensibles s’abstenir.

http://reseauinternational.net/odessa-un-simulacre-dincendie-pour-couvrir-lexecution-dun-des-plus-atroces-massacres-jamais-vus/

Le retour du poignard du grand blond

Cette semaine, pour sa chronique, Didier Porte enjoint le PS de faire au moins « le minimum syndical » pour contrer l’ascension du FN.

Bien d’accord avec toi, Didier. Mais ne rêvons pas trop, l’ascension du FN n’est pas pour déplaire aux socialauds, z’en ont trop besoin pour avoir une petite chance à l’échéance présidentielle de 2017.


Didier Porte : FN : « Ça commence à sentir très… par Mediapart

Et pour qui aurait zappé et voudrait en savoir plus sur Mohamed Moulay et l’histoire du poignard de JM Le Pen, Sémaphores en avait parlé en mars et en mai 2012, billets à retrouver ci-après.

http://semaphores.info/2012/03/le-grand-blond-au-poignard/

http://semaphores.info/2012/05/un-temoin-du-poignard-de-le-pen-nous-a-quitte/

Note : la vidéo qui était contenue dans ce dernier billet a été retirée. Nous en profitons pour la remplacer par cette autre, au nom du devoir de mémoire.


Jean-Marie Le Pen et La Torture [3/3] Excellent ! par CatusJack

Le fil sémaphorien_mai2014_n°1

¤=¤=¤=¤=¤

Affaire Karachi_le suivi

Source Mediapart. Les procureurs confirment l’existence de rétrocommissions sur des marchés militaires de l’État dans le but de « rétribuer de façon occulte des politiques français ». Le réseau Takieddine est qualifié de « véritable imposture ».

Au fil d’un réquisitoire de 145 pages signé lundi 5 mai, le parquet de Paris accable les principaux collaborateurs d’Édouard Balladur, François Léotard et Nicolas Sarkozy, au sein du gouvernement français entre 1993 et 1995, dans le volet non-ministériel de l’affaire Karachi.
Sont respectivement visés :

  • Nicolas Bazire, ancien directeur de cabinet de Balladur à Matignon et aujourd’hui n°2 du groupe LVMH, par ailleurs intime de Sarkozy ;
  • L’ancien ministre Renaud Donnedieu de Vabres, conseiller spécial de Léotard à la défense à l’époque des faits ;
  • Et Thierry Gaubert, conseiller de Sarkozy au budget et ami personnel de l’ancien président.

Ziad Takieddine, Dominique Desseigne (patron du Fouquet’s) et Thierry Gaubert sur le yacht du marchand d’armes.

Il est indéniable que Nicolas Sarkozy a été un rouage du système incriminé, en validant la création d’une société-écran de la DCN au Luxembourg par laquelle ont transité les commissions occultes du réseau K avec le Pakistan ou en autorisant, contre l’avis de son administration, le versement anticipé de commissions indues sur un marché saoudien, baptisé Mouette. Mais dans les deux cas, les magistrats du parquet comme les juges d’instruction semblent s’accorder pour dire qu’il manque la preuve d’un élément intentionnel (essentiel en droit pénal) pour justifier une mise en examen.

Petit rappel de l’agité du bocal qui va encore échapper à la justice :


Sarkozy: affaire Karachi par gill68

¤=¤=¤=¤=¤

GMT : Attention enfumage

L’Étude « indépendante » de la Commission Européenne sur l’impact du futur Grand Marché Transatlantique a été dirigée par un ancien conseiller de Goldman Sachs !

Cette étude a été réalisée en septembre 2013 par le Center for Economic Policy Research (CEPR). Or le chef du cabinet qui a rédigé cette étude est juge et partie ! Le directeur du CEPR, Guillermo de la Dehesa, est en effet conseiller de la banque d’affaires étatsunienne Goldman Sachs depuis 1988 ! Le conflit d’intérêt est évident !

Membre du PS espagnol, il est également membre du comité exécutif de la banque Santander, conseiller du laboratoire pharmaceutique Lily, président des Assurances Aviva depuis 2000. Il était aussi un des dirigeants de la branche Europe de Coca Cola de 2004 à 2006.

¤=¤=¤=¤=¤

La fin du Monde ?

« L’idée avait déjà circulé dans leurs rangs, ils l’ont mise en application. Sept membres de la rédaction en chef du Monde ont démissionné ce mardi 6 mai à midi. »

Bof ! Quand bien même ce canard (jadis de référence mais aujourd’hui de révérence) disparaîtrait, la perte ne serait pas grande pour le vrai journalisme. Un chien de garde en moins, c’est toujours de la liberté d’expression en plus, et de l’info plutôt que de la propagande. À ce stade de pourrissement du canard, le mieux est qu’ils s’en aillent tous !

¤=¤=¤=¤=¤

mise à jour 7 mai

 

Le 14 avril 2014, à la tombée du jour, des hommes armés ont capturé 230 lycéennes, selon des chiffres donnés par la directrice du pensionnat. Certaines seraient parvenues à s’échapper, sautant des camions. L’enlèvement a été attribué au groupe islamiste Boko Haram. Ce groupe créé en 2002 porte un nom qui s’adresse à nous directement (si j’en crois Wilkipédia). Boko Haram veut dire littéralement, en langue haoussa, l’éducation occidentale est un pêché. Je ne sais rien de ce groupe. Je n’ai pas fait d’enquête sur ceux-ci dont j’entends dire qu’ils sont un dangereux groupe terroriste. Si les gouvernements occidentaux étaient un tant soit peu en accord avec leur discours, la communauté entière aurait adopté ces jeunes filles pour les sauver. Au temps de lutte si intense contre les groupes extrémistes musulmans, pas le moindre satellite ? Drone ? Espion ? Pas le moindre satellite espion pour retrouver des camions remplis de jeunes femmes ? Pas d’analyse de photos satellite pour signaler ces convois importants ?  Pas un homme politique pour parler de victimes innocentes ? Pas de devoir d’ingérence ? Pas même de discours sur l’impuissance du régime nigérian à protéger ses enfants ? Pas de mots ? Rien.

Article entier ici : http://blogs.mediapart.fr/blog/pol/050514/contre-loubli

Une pétition est en ligne qui a déjà recueilli plus de 200 000 signatures.

mise à jour du 7 mai 2014:

Le secrétaire d’État américain John Kerry s’est entretenu par téléphone aujourd’hui avec le président nigérian Goodluck Jonathan, lui assurant que les États-Unis étaient « prêts à envoyer une équipe au Nigeria pour discuter de la façon dont ils pouvaient au mieux apporter de l’aide » afin de retrouver les jeunes filles, a expliqué la porte-parole du département d’Etat.

Dans une vidéo obtenue par l’AFP, le chef du groupe islamiste armé a revendiqué l’enlèvement de plus de 200 adolescentes le 14 avril dans un lycée de Chibok, une autre ville de l’État de Borno. Il a menacé de les vendre comme esclaves. Et mardi, huit autres adolescentes ont été kidnappées dans le nord-est du Nigeria.

¤=¤=¤=¤=¤

Jacques Génereux: « le plan Valls est une ânerie économique »



Jacques Génereux: « le plan Valls est une anerie… par lepartidegauche

¤=¤=¤=¤=¤

Affaire Cahuzac_le suivi

L’émission « L’Atelier des médias », sur RFI, a diffusé le 3 mai, journée internationale de la liberté de la presse, une conférence sur l’affaire Cahuzac, donnée il y a quelques mois à Tunis par Fabrice Arfi. Il s’agit d’un retour détaillé sur la façon dont lui et la rédaction de Mediapart ont travaillé sur l’affaire du compte suisse caché de l’ancien ministre du budget. Petite leçon de journalisme digne de ce nom.

Après la première minute et aux environs de la trentième minute, vous pouvez entendre l’enregistrement de la rencontre qu’ont eue Fabrice Arfi et François Bonnet avec Jérôme Cahuzac, au ministère du budget, le 4 décembre 2012, avant la publication du premier article.

Concernant plus particulièrement Le Canard enchaîné et l’affaire Cahuzac, France 5 a passé le deuxième volet du documentaire Jeu d’influences, de Luc Hermann et Gilles Bovon, ce 6 mai à 20h30.

¤=¤=¤=¤=¤

Autogestion : un exemple italien parmi d’autres.

Dans la banlieue industrielle de Milan, des ouvriers tentent de relancer une activité dans leur ancienne usine de pièces automobiles. Ateliers et chaînes de production accueillent désormais un centre de recyclage, une vente de produits locaux équitables, un studio de musique ou une fabrique de liqueur de citron. Le tout en autogestion. Un pari qui commence à payer, mais qui montre les difficultés de construire un projet coopératif parti de rien, et sans aucun soutien institutionnel. Reportage au sein de « Ri-maflow ».

[Lire la suite sur Bastamag : Dans leur usine occupée, des ouvriers aspirent à bâtir une « citadelle de l’autre économie »]

¤=¤=¤=¤=¤

spéciale Ukraine

Ndlr : L’entretien puis le document qui suivent n’ont pas pour vocation de désigner quiconque à la vindicte. Poutine n’est pas Staline, et il nous plait de considérer la Russie comme un pays partenaire, bien davantage que ne le seraient les forces de l’Empire et celles qui s’alignent derrière l’OTAN. Sémaphores a déjà présenté Olivier Berruyer pour sa vision claire et son analyse des crises (politiques, économiques, écologiques…). Les quelques rappels historiques qu’il apporte ici à la compréhension du problème ukrainien nous ont semblé bienvenus dans le flot d’info/intox sur le sujet. Quant à la deuxième vidéo (désolé pour sa mauvaise qualité d’image), elle revient sur une période parmi les plus sombres de l’histoire ukrainienne, l’Holodomor, peu traitée et documentée auprès du grand public, mais de quoi comprendre la farouche détermination des ukrainiens descendants des survivants de cette période à ne plus vivre sous la domination russe.

Une heure avec Olivier Berruyer pour parler autrement de l’Ukraine…

Holodomor

Le mot Holodomor (« extermination par la famine ») est employé pour la grande famine d’Ukraine des années 1930, qui reste une des plus sombres heures du stalinisme, avec un bilan qui se compte en millions de morts.

Fin 2006, l’Ukraine a officiellement qualifié l’Holodomor de génocide. Le caractère génocidaire de cette famine est cependant contesté par la Russie, qui argue notamment que l’Ukraine n’a pas été la seule république touchée. Le parlement européen a reconnu en 2008 l’Holodomor comme un crime contre l’humanité, jugeant qu’il s’agissait d’une famine provoquée et d’un « crime contre le peuple ukrainien et contre l’humanité ».