Que d’eau, que d’eau !

On l’entend dire de plus en plus : un des effets du dérèglement climatique sera la montée des eaux. Les hypothèses considérées parmi les plus sérieuses parlent de 1,40 mètre d’ici une centaine d’année. Mais si c’était plus ? Bon, d’accord, l’hypothèse suivante est peu crédible, mais pas moins amusante pour jouer à se faire peur.

Le site World Under Water.org propose aux internautes de se représenter des villes du monde entier en cas de montée importante des eaux. L’application se sert des photos de Google Street View et ajoute automatiquement une dizaine de mètres d’eau afin d’immerger les sites les plus remarquables de la planète. Voici par exemple le canal du Vidourle au Grau du Roi.

Vue depuis le pont vers la mer

Vue dans l’axe du pont depuis la rive gauche

Ce concept a été imaginé par Carbon Story.org, une plateforme de financement participatif pour les projets écologiques. L’application n’a aucune vocation scientifique, elle se contente de simuler la même montée des eaux dans tous les endroits du monde, qu’ils soient situés au niveau de la mer ou à 1 000 mètres d’altitude. La ville de Chamonix sera donc représentée sous la même quantité d’eau que l’île de Sein ou La Baule.

Autant savoir que les remparts d’Aigues Mortes n’empêcheront pas Saint Louis d’avoir de l’eau jusqu’au nez…

Les Saint-Laurentais auront intérêt à s’équiper de barques…

Quant aux Nîmois… ce sera juste une répétition, ils ont presque déjà vu ça.

Un autre site, beaucoup plus sérieux, propose des modélisations à partir de Google Earth. Les résultats sont compilés sur le Tumblr Drown Your Town.

On peut savoir qu’il faudrait par exemple une élévation du niveau de la mer de 45 mètres pour que celle-ci vienne lécher le pied des pyramides de Gizeh, mais seulement 1 mètre pour immerger une bonne partie de la Caroline du Nord.

Les commentaires sont fermés.