Humour… ou pas :_les derniers glanes

À propos de l’examen du Baccalauréat…

Ou encore :

Paraît que la gauche peut mourir ! Et certains cherchent pourquoi elle est attirée vers le fond ?

Là, les bonnets rouges auront du mal…

L’économie va mal ? La faute au travail dissimulé. Ne soyez pas complice, dénoncez les fraudeurs en remplissant la fiche ci-dessous.

Et pour rêver un peu qu’on n’attendra pas trois ans… (cliquer pour agrandir)

Cette semaine Didier Porte s’inquiétait de la politique étrangère. Avec le nouveau Fabius people à la Une du Parisien… y avait de quoi s’inquiéter. Didier a raison ; quand on se montre comme ça et qu’on prétend après attaquer la Syrie… ça le fait pas ! Salut les guignols !


Laurent Fabius; le papa pingouin par Mediapart

Plus sérieusement, en rapport avec la croisière “Marianne” dont parle Porte, un article à lire absolument : http://www.acrimed.org/article4367.html

Vous avez aimé TAFTA ? Vous adorerez TISA !

Des négociations internationales secrètes sur les services, dévoilées par Wikileaks

Après TAFTA, les États-Unis et l’Union Européenne vous présentent TiSA. Vous n’en avez jamais entendu parler ? Pas étonnant : les débats sont confidentiels et aucun grand média ne s’était encore penché sur la question, à laquelle L’Humanité consacre sa Une d’aujourd’hui. Un traité international négocié discrètement entre 50 pays, qui vise à libéraliser le marché des services et empêcher toute régulation du secteur financier.

L’opacité des débats sur le traité transatlantique vous a choqué ? Attendez un peu de voir son petit frère. Derrière cet acronyme se cache le Trade in Services Agreement, ou Accord sur le commerce des services (ACS) : un accord commercial actuellement négocié sur la libéralisation du marché des services à l’échelle mondiale.

En bleu, les 50 pays qui négocient TiSA représentent 70% des échanges mondiaux de service (Source : Département du commerce australien)

Des privatisations irréversibles qui interdisent toute intervention des États dans un large éventail de secteurs indirectement liés au commerce

La semaine dernière, Wikileaks a toutefois permis d’en savoir un peu plus, en publiant une annexe de cet accord. Son principal enseignement est que TiSA engloberait les services financiers, empêchant de fait leur régulation. Surtout, le secret de l’accord est entièrement assumé : l’annexe est classée confidentielle pour une durée de cinq ans et doit être « conservée dans un bâtiment, une pièce ou un contenant verrouillé ou sécurisé« .

Bien entendu ce secret ne concerne que le grand public : les lobbys de l’industrie des services ont activement participé au round de négociation d’avril 2014, comme ils l’indiquent dans un communiqué.

Lire l’article d’Agnès ROUSSEAUX sur Bastamag : http://www.bastamag.net/Tisa-ces-negociations-commerciales

Jérôme Lavrilleux, eurodéputé ?

Une pétition citoyenne à soutenir si vous pensez qu’il y en a ras-le-bol que des énergumènes trempés jusqu’au cou dans des magouilles puissent encore prétendre à quelque mandat que ce soit.

Jérôme Lavrilleux vient d’être élu eurodéputé de la circonscription du Nord-Ouest. Au lendemain des résultats des élections européennes, il a aussi révélé son implication active dans le scandale « Bygmalion », l’affaire de fausses facturations de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012.

Alors qu’il s’apprête à être exclu de l’UMP aujourd’hui, il compte garder son mandat d’eurodéputé. Pour Stéphanie, « citoyenne indignée mais pas résignée », il est inadmissible qu’un élu représentant des milliers de Français au parlement européen s’accroche à son siège au lieu d’assumer pleinement sa responsabilité.

Elle a donc lancé une pétition sur Change.org demandant à Jérôme Lavrilleux de démissionner de son mandat d’eurodéputé. Alors que le nouveau parlement européen doit siéger le 1er juillet prochain, Stéphanie pense qu’il est encore temps d’agir.

Nous le pensons aussi. Il est inadmissible que les tricheurs-voleurs en bande organisée, sous l’œil de la Justice pour des délits avoués, puissent prétendre au moindre mandat que ce soit.

Cliquez ici pour signer son appel.

¤=¤=¤=¤

Bonus sémaphorien : un sketch d’Albert Dupontel qui n’est pas près de prendre une ride si rien ne change rapidement.



#DATAGUEULE

#DATAGUEULE édite régulièrement de courtes vidéos très informatives ou : Comment se faire une idée sur tel ou tel sujet en moins de trois minutes. Sémaphores vous en propose trois sur les thèmes du piratage en ligne, de la puissance des lobbies au Conseil européen et sur les ravages occasionnés par Monsanto.

Attention danger : on risque de se coucher moins con que la veille. En ces temps de crise, c’est toujours ça de pris. Et si ça vous plaît au point d’en vouloir d’autres… #DATAGUEULE, toutes les vidéos sont sur Youtube. Et elles sont, bien sûr, à faire circuler largement.

Pirate, mon amour

Comprendre Monsanto en 3mn.

Lobby or not lobby

Une coupure vertigineuse

Le retour de Sarkozy : une coupure vertigineuse

23 juin 2014 |  Par Hubert Huertas

Nicolas Sarkozy, en pleine tempête, fait annoncer son intention de revenir. Il indique sa méthode : s’emparer du parti qu’il a détruit. La dernière sortie de l’ancien président résume à elle seule la vertigineuse coupure entre la France des politiques et la France des Français.

Commençons par l’intéressé. Dans la vie courante, celle d’une entreprise par exemple, il serait viré depuis longtemps pour avoir tapé dans la caisse. Dans la vie politique, on fait semblant de s’interroger. Était-il au courant ? Voilà donc un patron dont le haut état-major a été pris la main dans le sac, état-major dont une bonne partie est convoquée par la justice à ce propos. Ses partisans assurent qu’il ne savait pas ! Que c’était dans son dos ! Voilà donc un candidat qui a fait péter le jackpot de ses comptes de campagne, sans avoir raflé la mise, mais à l’insu de son plein gré ! Parti ratiboisé financièrement, entourage moralement ruiné, dans la société civile cet homme se ferait tout petit. Dans la société politico-médiatique, il grimpe sur un tremplin ! Il annonce son retour irrésistible et trouve, de fait, des relais pour recueillir ses fanfaronnades comme les apôtres jadis, enregistrèrent la Sainte Parole…

Prenons le parti. Ses nouveaux chefs, Fillon en tête, repris par Éric Ciotti, parlent carrément de mafia. Dans une France exsangue, à laquelle, depuis bientôt quarante ans, on explique qu’il faut cesser de vivre au-dessus de ses moyens, et qu’il faut compter chaque sou, cette UMP a fait couler des torrents d’argent douteux pour organiser des espèces de Nuremberg, c’est-à-dire des spectacles médiatiques à la gloire du chef en campagne. Les faits sont établis. Mediapart a publié les fausses factures. Dans une vie démocratique normale, et saine, ce parti politique devrait disparaître ou nettoyer les écuries, en dénonçant celui qui l’a conduit dans cette impasse, et osons le mot, dans cette honte démocratique. Lire la suite

La bataille du rail n’est pas terminée

COMPRENDRE LA GRÉVE DES CHEMINOTS

À part en Ile de France, la plupart des trains ont repris un fonctionnement normal, ce qui ne signifie pas que le conflit à la SNCF soit résolu. Mais il apparaît encore à ce jour que bon nombre de citoyens n’ont pas compris quel en est l’enjeu, fortement désinformés, il faut le dire, par le gouvernement et les médias aux ordres. C’est pourquoi nous revenons sur ce dossier avec des explications on ne peut plus claires. D’abord avec cette vidéo d’Arrêt sur Image avec un cheminot qui sait pourquoi il fait grève. Auteur d’un blog sur sa profession, Sylvain Bouard explique pourquoi il conteste la réforme du gouvernement. Ensuite avec les explications que Jean-Luc Mélenchon a déroulées sur son blog.


Emission-greves-intermittents-cheminots-Acte-4 par asi

 

UN COMBAT D’INTERET GENERAL

Les cheminots en grève depuis le 11 juin protestent contre le projet de réforme ferroviaire du gouvernement Hollande-Valls. Le gouvernement prétend que sa réforme va « réunifier la famille ferroviaire » aujourd’hui divisée en deux entreprises distinctes. En effet, en 1997, la SNCF a été coupée en deux. Depuis, la SNCF est chargé de « l’exploitation » du réseau, c’est-à-dire de faire circuler les trains. Et une autre entreprise, Réseau Ferré de France (RFF), assure l’entretien des voies ferrées et la construction de nouvelles lignes. Ce système est absurde. C’est d’abord une absurdité technique : séparer les rails et les quais des trains donne le spectacle lamentable des quais trop larges qui doivent être rabotés. C’est aussi une absurdité financière. Dans le ferroviaire, il faut des infrastructures très lourdes pour pouvoir faire circuler des trains. La logique de l’entreprise unifiée est de regrouper toutes les activités. Le système actuel sépare l’activité qui coûte le plus, à savoir entretenir et construire des voies ferrées, de l’activité qui rapporte, à savoir faire circuler des trains. Comble de l’aberration, lors de la création de RFF, c’est cette entreprise qui a hérité de toute la dette issue des investissements de la SNCF pour construire le réseau ferroviaire français. Bilan : RFF est asphyxié par cette dette et son remboursement. Et RFF est donc incapable de financer les investissements nécessaires à l’entretien et au développement du réseau. Pour compenser, RFF augmente les droits de péages que la SNCF doit lui payer pour pouvoir faire passer ses trains. Ce qui aboutit à augmenter les tarifs pour les usagers et à supprimer les trains les moins «rentables », donc a aggraver la désertification humaine et industrielle des zones concernées. Lire la suite

Intermittents_le suivi

Suite à la réunion avec la CIP, la CGT, Olivier Py et la mairie d’Avignon, le personnel du in s’est réuni.

Voilà le communiqué :

COMMUNIQUÉ DES INTERMITTENTS DU FESTIVAL IN D’AVIGNON
Nous, personnel du festival in d’Avignon, artistes, régisseurs généraux, régisseurs et techniciens, affirmons notre solidarité avec le personnel en grève, dans toute la France.
Nous dénonçons fermement le protocole d’accord inacceptable du 22 mars et ses corrections, qui affaiblissent toutes les catégories de travailleurs précaires. Nous exigeons donc le non-agrément par le ministre du travail, comme l’ont déjà demandé de nombreux député(e)s, sénateurs et sénatrices de la majorité gouvernementale. Nous soutenons les propositions du comité de suivi et demandons à ce qu’elles soient entendues par les partenaires sociaux au cours de nouvelles négociations.

UNE RÉFORME OUI, MAIS UNE RÉFORME JUSTE !

Ces propositions ont déjà été signées par Mr Rebsamen alors qu’il était candidat à la mairie de Dijon et seulement quelques semaines avant sa nomination au ministère du travail.
Ce désaveu marque une rupture avec les positions soutenues par le parti socialiste concernant les enjeux de la culture dans notre société et notre quotidien.

La nomination du médiateur, Jean-Patrick Gilles, ouvertement d’accord avec l’agrément, n’est pas recevable. Cela ne nous fera en aucun cas reculer dans notre combat. Si l’état devait agréer l’accord du 22 mars, nous nous réservons la possibilité d’appliquer notre droit de grève dès le 4 juillet et le gouvernement en assumera les conséquences. Nous appelons toutes les personnes qui se sentent concernées, directement ou indirectement, par cette menace à nous rejoindre dans notre lutte et signifier leur mécontentement au gouvernement.

PAS DE CULTURE SANS DROIT SOCIAUX !

Texte de JEAN MARC BOURG metteur en scène.

Le Medef en rêvait, Valls l’a fait

A l’heure où Manuel Valls vient de faire sa déclaration, tous les médias s’interrogent sur les festivals. La question n’est pas là. Il s’agit de répondre sur le fond à la grande entreprise de communication menée par le gouvernement. Oui ce sont des communicants mais ce soir les pistes avancées sont dangereuses. Lire la suite

Vaches en colère !

La mobilisation contre le projet des 1000 vaches bat son plein, toutes les Conf’ départementales sont sur le pont et les soutiens affluent en nombre au siège de la Confédération paysanne. C’est l’heure de vérité pour les 1000 vaches.
Au delà de ce projet de fou, c’est de notre agriculture et de notre alimentation qu’il s’agit, de notre santé, environnement, nos territoires, paysages, etc. La lutte des 1000 vaches est une lutte emblématique pour enrayer l’industrialisation et la financiarisation de l’agriculture. C’est aussi une lutte emblématique au regard du combat contre TAFTA. Faisons Bloc ! Lire la suite

La compta chez Bygmalion…

De la bombe ! Mediapart a reconstitué la double facturation de Bygmalion établie pour les 44 meetings électoraux de Nicolas Sarkozy en 2012. Voir tableau ci-dessous. Quant à mieux comprendre pourquoi le moindre déplacement du nabot coûtait la peau des fesses, c’est dans Le Monde et le Canard Enchaîné qu’il fallait le lire :

« Affaire Bygmalion : Nicolas Sarkozy, des exigences de diva en campagne »

« …D’après Le canard Enchaîné qui cite Le Monde, le mari de Carla Bruni aurait eu la folie des grandeurs et de la mégalomanie. En effet, lors de son grand meeting de la Concorde, il aurait ordonné d’avoir, en arrière-plan, derrière son pupitre, un très grand portrait de lui. Oui mais la photo, une fois imprimée, ne lui plait pas. Et il donne l’ordre d’en commander une autre illico-presto. « Payée hors de prix et réalisée pendant la nuit », écrit Le Canard. Lors de ce formidable meeting, il aurait ordonné que sa loge soit préparée comme un vrai appartement et qu’elle soit insonorisée. Selon Le Monde « Bygmalion fait bâtir des doubles cloisons en bois épais bourrés de laine de verre… »

Si vous avez raté la soirée sur Mediapart…

Retour sur nos enquêtes : l’affaire Bygmalion… par Mediapart

ndlr: Toutes les factures afférentes aux diverses « conventions » organisées par l’UMP ont été publiées sur Mediapart le 20 juin 2014. Nous ne reproduisons ci-après que celles afférentes aux principaux meetings du candidat Sarkozy.

Factures UMP’

Grève à la SNCF_le suivi

Grève à la SNCF : une mobilisation nécessaire et légitime !

16 juin 2014 |  Par Les invités de Mediapart (http://www.mediapart.fr/)

Plusieurs dizaines de personnalités, économistes, politiques, sociologues… soulignent que « les cheminots préservent ce qui doit être un bien commun. C’est l’intérêt de tous, et c’est une nécessité écologique, de bénéficier de transports communs qui fonctionnent correctement. » Elles demandent au gouvernement de suspendre l’examen du projet de loi. Lire la suite

Oui la gauche peut mourir !

billet d’humeur_ par Pascal Campel

Oui la gauche peut mourir ! Si c’est Manu qui le dit doit y avoir du vrai.
Donc la gauche est menacée, pas seulement le PS, toute la gauche, et c’est étendu la gauche, du PRG (pour les moins informé, le Parti, Radical, de Gauche) au Parti de Gauche (la boite à Mélenchon)…Et j’oubliais le NPA, Lutte Ouvrière, la Fédération Anarchiste….
Et donc, Manu nous avertit, et fait les gros yeux. Gaffe les gars- il a pas dit camarades_ on peut aller dans le mur qu’il a dit en faisant les gros yeux. Et c’est quoi sa solution ? Et où quelle est la solution ? Il faut être unis derrière le gouvernement qu’il a dit Manu. Pigé les socialistes affligés ? Groupiert !
En un mot tous derrière et lui devant ! Il a rien pigé le Manu ! Rien compris au message envoyé par les citoyens aux municipales, et aux européennes. Ils en ont ras le bol des efforts consentis par les plus faibles quand une minorité pète dans la soie, ils veulent du boulot, ils désespèrent de voir la rente enrichir certains quand ceux qui ont encore du boulot ont du mal à joindre les deux bouts….
Ils en ont marre ! Et le PS, que propose t’il ? Le compromis, une culture que nous n’avons pas affirme Cambadelis, comme si c’était une tare ! Et le PCF c’est quoi son idée ? Un front du peuple, c’est aussi l’idée du Parti de Gauche ! Mal barrée la gauche si les uns et les autres poursuivent la grande déconnade !
Et si, pour une fois, parole était donnée au peuple, aux citoyens. Partout ici et là ils inventent des alternatives au marché (ce marché que certains socialistes, certains verts vénèrent plus qu’un Dieu) Ils se regroupent pour réfléchir, organisent la vie de leur quartier…
La gauche c’est du peuple qu’elle procède et pas de quelques hiérarques souvent issus du même moule. Ne pas écouter cette voix qui monte d’en bas, des ateliers, des usines, des boutiques, des fermes, c’est prendre le risque de voir la gauche s’étioler avant de mourir.
Le comprendront t ‘ils là haut dans les palais de la République ?

Le foot, les colombes et le silence

Les footeux qui ont vu la cérémonie d’ouverture de la coupe du monde ont pu voir l’image suivante, retransmise en direct sur toute la planète…

Puis la scène où l’on voit ces trois enfants de 13 ans, un Blanc, un Noir, un Indien, qui lâchent chacun une colombe…

Mais qui a vu que lorsqu’ils quittent le terrain, l’Indien brandit une banderole rouge sortie de sa poche avec le mot « demarcaçao » (démarcation) : allusion à la lutte des tribus indiennes pour obtenir du gouvernement brésilien qu’il délimite clairement les limites des terres indiennes qui subissent aux quatre coins du pays la pression des spéculateurs, au mépris de leurs droits. La télévision brésilienne n’a pas inclus cette image dans sa diffusion en direct. Tant pis pour les censeurs, l’image ne cartonne pas moins sur les réseaux sociaux et nous espérons aussi que vous la ferez circuler.

On peut aussi savoir que cette manifestation avait été préparée par la Comissão Guarani Yvyrupa:

« les habitants du village de Krukutu, dans la région de Parelheiros, situé au sud de Sao Paulo, s’étaient réunis au centre culturel de Kruturu, espérant que le geste de Werá Jeguaka Mirim, venu de ce village, serait retransmis dans le monde entier. « Nous avions placé tous nos espoirs dans ce garçon. Il a réussi à faire ce que nous attendions, mais personne n’a vu l’image ni au Brésil, ni dans le reste du monde, nous sommes frustrés » souligne Maros Tupa, le coordinateur du mouvement.

En parallèle, on peut aussi savoir que pendant que l’on fête la coupe et qu’on lâche trois colombes, la police réprime brutalement des manifestants qui protestent contre la vie chère, l’insuffisance et le prix des transports, et le manque de logements.

Un journaliste ajoute que pendant qu’il est au stade, 50 de ses amis ont été blessés par la police, au milieu des gaz lacrymogènes. Il rappelle aussi qu’il y a 7 ans, le gouvernement avait promis que le budget de la coupe ne comprendrait pas un centime d’argent public.En fait, l’État fédéral a finalement payé 85% des dépenses liées à la coupe, tandis que le gouvernement a accordé une exonération fiscale totale à la FIFA.

Cheminots et intermittents_le point

Lu sur orange.fr : « Dimanche, pour les grands débuts des « Bleus » au Brésil, environ 200 personnes étaient conviées dans le cadre somptueux de la salle des fêtes de l’Élysée, dont les médaillés français des jeux Olympiques et Paralympiques de Sotchi que le chef de l’État a décorés en début de soirée. »

Voilà à quoi préfère s’adonner François Hollande pendant que des revendications d’intérêt général commencent à paralyser le pays, portées par des travailleurs dont les salaires sont loin d’être comparables à ceux des footballeurs. Mais le plus grave est cette détestable manière du chef de l’État, de son gouvernement et des médias aux ordres, de montrer du doigt les grévistes, qu’ils soient cheminots, intermittents et autres intérimaires, et une fois de plus monter les français les uns contre les autres, avec des arguments aussi fallacieux qu’éculés. Ainsi avoir un travail serait devenu un tel « privilège » par rapport à ceux qui en sont privés ou en passe de le perdre que ça ne donnerait plus le droit d’ouvrir sa gueule ? Le droit de grève ? Le droit de défendre ses droits, son salaire, sa famille, son avenir ? Le droit de crier haut et fort que le travail devrait être considéré comme un droit plutôt qu’un privilège ?

Daniel Schneidermann note dans sa chronique matinale du 16 juin :

« Grévistes jusqu’auboutistes contre gouvernement déterminé » : ainsi le journal de France Inter annonce-t-il, dans ses titres, la situation au cinquième jour de la grève SNCF. Ce n’est pas un éditorial de Dominique Seux ou de François Lenglet, c’est le titre du journal, un titre censé être neutre, impartial, objectif et tout et tout. Et la radio nationale d’enchaîner sur l’inévitable reportage aux portes d’un centre de passage du bac philo (car le reportage sur le malheureux lycéen privé de bac par les jusqu’auboutistes est venu heureusement renouveler le genre de « l’usager pris en otage »). Pas de chance : les malheureux lycéens ont pris leurs dispositions, et se sont faits amener en voiture, constate la reporter sur place. Bref, à 8 heures et deux minutes, aucun hara-kiri à signaler. On imagine la déception. Lire la suite

Brésil : un mondial immonde !

Un document à voir absolument concernant les différents problèmes posés aux Brésiliens par la Coupe du Monde. http://copaparaquem.com/fr/

Brésil 2014 : Nos vies valent plus que le Football !

Depuis plusieurs semaines des familles des bidonvilles de Rio de Janeiro et d’autres grandes villes brésiliennes se mobilisent contre les expulsions massives de leur logement pour les raisons de coupe du monde de football.
Il y a deux semaines, le réseau international « Active Generation » et la plateforme progressiste We Sign It ont lancé une campagne à la demande des familles expulsées pour mettre la pression sur les autorités de la FIFA, pour demander l’arrêt des expulsions et le relogement des familles expulsées.
Cette pétition a mobilisé 45000 personnes en moins d’une semaine.
Nous voulons intensifier cette campagne pour mettre la pression à la mafia du foot et ainsi forcer les media à s’y intéresser. Pour cela :
1)     Signez et faites signer tous vos amis pour ceux qui l’ont pas encore fait,
2)     Diffusez le lien de la pétition dans vos blogs, journaux, radios, tv,
3)     Diffusez le lien de la Pétition via tous les réseaux sociaux..
Nous demandons au maire de Rio Eduardo Paes, le gouverneur de l’Etat de Rio Luiz Fernando de Souza (Pezão) et au président de la FIFA Joseph Sepp Blatter d’arrêter cette honte.

S’il vous plaît signez et partagez.

A savoir : une autre pétition lancée sur la plateforme Avaaz tourne également, plus directement adressée au sieur PLATINI, Director of The UEFA.
Lien :
http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_Michel_PLATINI_Directeur_de_la_FIFA_Stopper_le_massacre_humain_et_ecologique_qui_se_deroule_au_Bresil/?tDMdFab

Sélection Sémaphores parmi la flopée d’articles, celui de Schiffer paru le 10 juin dans Agoravox, pour prendre aussi quelques réflexions d’avance sur la prochaine saloperie footbalistique au Qatar.

Brésil : un mondial immonde !

La noble loi du sport serait-elle donc en train de devenir, conformément à cet air vicié du temps présent, l’ignoble loi du marché ? Et ce, comble de cette « horreur économique » que dénonça naguère le poète Arthur Rimbaud, sans que personne ne s’en scandalise, ni même ne s’en émeuve, sinon du bout des lèvres : histoire de se faire, en guise d’insidieux mais efficace d’alibi, bonne conscience ?

On savait depuis longtemps déjà que le sport de haut niveau – celui pour lequel la compétition humaine se confond désormais avec la stratégie financière – ne jouissait guère d’une conscience sociale très développée : que les stars du foot, tels Christiano Ronaldo ou Lionel Messi, gagnent en un an, pour taper dans un ballon, ce que le commun des mortels ne gagne pas en toute une vie, en matière de salaire, ne l’a jamais vraiment dérangé. Pas même en ces temps de crise où notre chère Union Européenne, adepte de la mondialisation tous azimuts, pratique une drastique politique d’austérité, tandis qu’elle ne cesse de renflouer ses banques, à l’encontre de sa population !

Au contraire, cette flagrante injustice économique, particulièrement indécente, a toujours été justifiée, sous prétexte que la carrière d’un sportif était limitée dans le temps, par les athlètes eux-mêmes : il faut faire son business le plus vite possible, quitte à se doper quelque peu pour améliorer ses performances (un certain Lance Armstrong, champion toutes catégories de la dope, en sait quelque chose, lui qui a totalement discrédité, avec un aplomb défiant tout cynisme, une course cycliste telle que le Tour de France), avant que l’âge ne vienne altérer la condition physique.

LE MONDIAL DE LA HONTE

Mais ce que l’on savait moins, en revanche, c’est que ce même monde du sport – du moins celui, encore, de haut niveau – était également dénué, chose plus grave, de toute conscience morale. Lire la suite

autres dimensions

Ce sont nos derniers coups de cœur visuels. Le premier va au photographe Benjamin Von Wong. À la vue de la photo ci-dessus, on pourrait être tenté de crier « merci Photoshop pour le montage ». Sauf qu’il n’y a pas plus de montage que de beurre en broche, ces photos sont réellement des prises de vues sous-marines, il suffira pour s’en convaincre de suivre le lien proposé plus bas.

 

Video ici : http://www.thisiscolossal.com/2014/06/a-surreal-photoshoot-on-an-underwater-shipwreck-in-bali/

L’autre coup de cœur est pour cette compilation de fractales, ces équations mathématiques que l’on peut « visualiser » depuis leur découverte par Mendelbrot. Le Net regorgeait déjà d’animations en 2D mais avec l’arrivée de la 3D et des performances graphiques… on commence à être gâté. Surtout lorsqu’on y ajoute une bande son adéquate. Onze minutes pour en prendre plein les mirettes avant d’aller se coucher (si, si ! on vous assure un meilleur sommeil), ou retrouver un peu de zénéité après un moment d’énervement. (n’hésitez pas à monter le son pour en profiter pleinement, il a été enregistré un peu bas) Proprement envoûtant.

Et pour les insatiables, cette autre vidéo « à l’ancienne », c’est à dire en 2D. Le noir et le silence en début de vidéo font partie du voyage, le son et l’image arrivent progressivement, pour une odyssée de l’espace…fractal. Magique !

 

Vive la mobilisation sans intermittence !

 

Rappel pour ceux qui n’auraient pas suivi la cérémonie des Molières le 2 juin, ou ne connaîtraient pas la base du conflit :

En début de soirée, mercredi, plus d’une centaine d’intermittents du spectacle est monté sur la scène de l’opéra Comédie, avant le début de la première de La Traviata qui a été annulée.
A cette occasion il y a eu une prise de parole de la directrice de l’opéra Valérie Chevallier et du nouveau maire de Montpellier Philippe Saurel. Ils ont tous deux fait savoir qu’ils soutenaient le mouvement. Les spectateurs ont applaudi, mais l’atmosphère était très tendue. Le spectacle a été annulé.
(source : Midi Libre).

http://www.midilibre.fr/2014/06/10/montpellier-greve-reconduite-au-printemps-des-comediens,1005179.php

 

Alors que la ministre de la Culture et de la Communication se rendait au Familistère de Guise, une trentaine d’artistes des Furies l’ont interpellée sur la réforme de leur statut. Ils se sont présentés nus devant la ministre.
Reportage – Edouard Dropsy


Aurélie Filippetti prise à partie par des… par UnionArdennais

Les intermittents jouent la montre puisque la convention chômage qui instaure de nouvelles règles d’indemnisation doit être examinée le 18 juin par le Conseil national de l’emploi, avant une signature dans la dernière semaine de juin par le ministre du travail.

À lire aussi, à l’attention de ceux qui pensent que la culture coûte et ne rapporte rien :

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/la-culture-rapporte-sept-fois-plus-au-pib-de-la-france-que-l-automobile_1368593.html

Et pour prolonger dans la même veine, si cela ne fait pas exploser l’unique neurone des lecteurs du Figaro :

http://alternatives-economiques.fr/blogs/abherve/2012/07/02/linterim-coute-une-fois-et-demi-plus-a-lassurance-chomage-que-les-intermittents/

Le cercle des poètes à retrouver_n°17

Parce qu’en ces temps de grandes commémorations où retentissent les hymnes nationaux, il serait pour le moins inconvenant d’oublier d’autres chants qui ne participèrent pas moins à la libération…

La chanson d’Anna Marly « Le Chant des partisans »
Paroles de Joseph Kessel et Maurice Druon

Ami, entends-tu le vol noir du corbeau sur nos plaines ?
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne ?
Ohé ! Partisans, ouvriers et paysans c’est l’alarme.
Ce soir, l’ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes.

Montez de la mine, descendez des collines camarades !
Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades.
Ohé ! Les tueurs à la balle et au couteau tirez vite !
Ohé ! Saboteur, attention à ton fardeau, dynamite !

C’est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères !
La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse la misère !
Il est des pays où les gens aux creux des lits font des rêves !
Ici, nous vois-tu, nous on marche, nous on tue nous on crève.

Ici chacun sait ce qu’il veut, ce qu’il fait quand il passe.
Ami si tu tombes, un ami sort de l’ombre a ta place.
Demain du sang noir séchera au grand soleil sur les routes.
Chantez compagnons dans la nuit la liberté vous écoute.

Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu’on enchaîne ?
Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Oh oh oh oh oh…

 

Un peu d’histoire à propos du Chant des partisans
Née le 30 octobre 1917 à Saint-Pétersbourg, pendant la Révolution russe au cours de laquelle son père fut fusillé, Anna Betoulinsky quitte la Russie pour la France au début des années 1920 avec sa mère, sa sœur et sa nounou. À l’âge de treize ans la nounou lui offre une guitare. Ce cadeau dont elle ne se séparera jamais va bouleverser sa vie.

Quelques années plus tard, elle prend le nom d’Anna Marly (patronyme trouvé dans l’annuaire) pour danser dans les Ballets russes avant d’entamer une carrière de chanteuse dans les grands cabarets parisiens. Anna Marly connaît un nouvel exode en mai 1940 qui la mène, via l’Espagne et le Portugal, à Londres en 1941 où elle s’engage comme cantinière au quartier général des Forces françaises libres de Carlton Garden. C’est là qu’elle compose, à la guitare, en 1942, les paroles russes et la musique de son Chant des partisans. L’année suivante, toujours à Londres Joseph Kessel et Maurice Druon écrivent les paroles françaises de ce chant. Le Chant des partisans, « La Marseillaise de la Résistance », fut créé en 1943 à Londres. Immédiatement, il devint l’hymne de la Résistance française, et même européenne. Il est aussi un appel à la lutte fraternelle pour la liberté : « C’est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères » ; la certitude que le combat n’est jamais vain : « si tu tombes, un ami sort de l’ombre à ta place ».

Devenu l’indicatif de l’émission de la radio britannique BBC Honneur et Patrie, puis comme signe de reconnaissance dans les maquis, Le Chant des partisans était devenu un succès mondial. Anna avait choisi de siffler ce chant, car la mélodie sifflée restait audible malgré le brouillage de la BBC effectué par les Allemands.

Version par Les Stentors

6 juin 1944 du mythe à la réalité

Si vous n’avez pas encore jeté votre télévision aux orties, il y a de fortes chances pour que vous soyez en train de vous faire intoxiquer par les commémorations du débarquement du 6 juin 1944. Le graphique ci-dessus se trouve sur le site d’Olivier Berruyer et fait couler pas mal d’encre et d’invectives depuis deux jours à l’encontre de son auteur. Et pourtant…

S’il n’est pas question de retirer la moindre bravoure aux soldats américains qui sont venus prêter main forte, et encore moins bafouer l’honneur de ceux qui sont tombés au combat, il reste à savoir de quoi l’on parle, ce que l’on voudrait mettre en exergue et ce que l’on voudrait taire, géopolitique actuelle oblige…

Au cas où certaines réalités ne filtrerait pas à travers vos écrans, Sémaphores préfère relayer le travail de l’historienne Annie Lacroix-Riz.

Proposé par PRCF

Le débarquement du 6 juin 1944 du mythe d’aujourd’hui à la réalité historique

Annie Lacroix-Riz, historienne professeur d’histoire contemporaine émérite de l’Université Paris VII Diderot, rappelle dans un article très documenté, fort opportunément, les dimensions véritables du 6 juin 1944.
La déferlante médiatique qui accompagne le 70e anniversaire de l’événement est à la hauteur du mensonge historique qui se met en place depuis des années sur la seconde guerre mondiale. (NDLR : Il suffit de voir la chape de plomb sur le 70e anniversaire de la bataille de Stalingrad l’année dernière totalement passée sous silence par les médias dominants, alors que la seule commémoration le 2 février 2013 à Paris de cette victoire décisive pour la libération de la France à l’initiative du PRCF a été totalement censurée.

La criminalisation du communisme, l’ignoble équation Staline=Hitler, le silence de plomb des médias et de l’historiographie anti-communiste sur la simple réalité politique, militaire, sur le bilan humain et matériel de la guerre, le négationnisme des mêmes sur la guerre d’extermination menée par le Reich hitlérien contre l’URSS, contre le « judéo-bolchevisme », la part congrue faite sur les sacrifices et les combats titanesques des peuples de l’Union Soviétique, tout cela ne vise en fait qu’à camoufler la vérité et ancrer dans la conscience de nos concitoyens une vision conforme aux intérêts actuels des forces sociales qui mènent de nouveau les peuples à de nouvelles catastrophes à savoir le grand capital.

Lisez cet article, diffusez-le, faites connaître la vérité non seulement pour rendre justice au passé mais pour préparer un avenir de paix.

L’article intégral est ici (prenez le temps, il est long mais d’une grande richesse) : http://www.lafauteadiderot.net/Le-debarquement-du-6-juin-1944-du

Ici pour le site web du PRCF

 

Du chômage en perspective

Quels métiers aujourd’hui ou demain face au développement de l’informatique et de la robotique ? Le site « Humanoïdes » fait régulièrement le point sur le sujet. Tous les liens contenus dans l’article vous y conduisent. C’est sûr, vous n’allez plus regarder les robots du même œil…

Pour en rassurer (ou en inquiéter) certains, dans une étude publiée en septembre par deux chercheurs de l’Université d’Oxford (un économiste et un ingénieur), 47% des jobs aux États-Unis seraient remplacés par des robots dans les années à venir. Et ce n’est pas Google qui vient d’acquérir 7 starts ups dans la robotique, qui contredira cette étude. Basée sur des analyses statistiques, les chercheurs ont estimé la probabilité d’automatisation pour 702 professions différentes.

Des métiers d’ores et déjà classés « à risque »…

La robotique crée des emplois, c’est indéniable. Selon le Président de l’Association for Advancing Automation, elle en aurait créé près de 10 millions en 2011 et cette tendance va s’accélérer dans les années à venir. Mais il est vrai que la robotique en détruira également : selon l’économiste Tyler Cowen, seulement 15% des informaticiens seront épargnés par la robotique . Les métiers les plus basiques sont voués à disparaître. Qui a encore envie aujourd’hui, de passer une journée entière à visser, boulonner, empaqueter, pour toucher à la fin du mois un SMIC, dans le meilleur des cas ?

(…) Certaines entreprises ne résisteront pas face à l’arrivée de la robotique et des nouvelles technologies. L’Usine Nouvelle fait même un papier cette semaine sur les 50 start-up qui vont tuer les business. Tous les secteurs sont concernés : bientôt il y aura des robots dans les hôpitaux, des machines feront le ménage à votre place, et peut être même que les drones vous livreront vos colis.

Voici une liste de quelques métiers voués à disparaître assez rapidement. Un conseil : faites vos premiers pas en programmation plutôt que de postuler aux offres d’emploi suivantes.

Magasinier

Pharmacien

Saisonnier (vigne et fruits)

Chauffeur de taxi

Astronaute

Agent de production

La raison : L’impression 3D est une des technologies de rupture qui va changer profondément le modèle classique de conception et fabrication d’objets. Au lieu de passer chez IKEA acheter un porte-manteau, un verre ou un dessous de plat, pourquoi ne pas l’imprimer chez soi ? Les premiers appareils disponibles permettent à tout un chacun de fabriquer des objets en plastique, en céramique ou en métal. On peut déjà imprimer à partir d’algues marines, de verre et bientôt de nourriture.

Pilote d’avion

Agent de sécurité

Journaliste (sauf d’investigation)

Trader

Livreur

Pour découvrir les raisons en rapport avec chaque profession citée http://www.humanoides.fr/2013/12/14/liste-des-10-metiers-qui-disparaitront-avec-la-robotique/

Et soldat ? Métier d’avenir ? Sans doute pas, mais ce n’est pas ce qui va enrayer les guerres. Voici Valkyrie ! Il ne sort pas de Star War’s mais c’est un prototype conçu et développé par la NASA. Sympa, non ?