La compta chez Bygmalion…

De la bombe ! Mediapart a reconstitué la double facturation de Bygmalion établie pour les 44 meetings électoraux de Nicolas Sarkozy en 2012. Voir tableau ci-dessous. Quant à mieux comprendre pourquoi le moindre déplacement du nabot coûtait la peau des fesses, c’est dans Le Monde et le Canard Enchaîné qu’il fallait le lire :

« Affaire Bygmalion : Nicolas Sarkozy, des exigences de diva en campagne »

« …D’après Le canard Enchaîné qui cite Le Monde, le mari de Carla Bruni aurait eu la folie des grandeurs et de la mégalomanie. En effet, lors de son grand meeting de la Concorde, il aurait ordonné d’avoir, en arrière-plan, derrière son pupitre, un très grand portrait de lui. Oui mais la photo, une fois imprimée, ne lui plait pas. Et il donne l’ordre d’en commander une autre illico-presto. « Payée hors de prix et réalisée pendant la nuit », écrit Le Canard. Lors de ce formidable meeting, il aurait ordonné que sa loge soit préparée comme un vrai appartement et qu’elle soit insonorisée. Selon Le Monde « Bygmalion fait bâtir des doubles cloisons en bois épais bourrés de laine de verre… »

Si vous avez raté la soirée sur Mediapart…

Retour sur nos enquêtes : l’affaire Bygmalion… par Mediapart

ndlr: Toutes les factures afférentes aux diverses « conventions » organisées par l’UMP ont été publiées sur Mediapart le 20 juin 2014. Nous ne reproduisons ci-après que celles afférentes aux principaux meetings du candidat Sarkozy.

Factures UMP’

Les commentaires sont fermés.