Jean Jaurès_la compil sémaphorienne

Jean Jaurès est mort assassiné par l’ultra-nationaliste Villain le 31 août 1914 au Café du Croissant à Paris. Ce mort que chanta Jacques Brel fut le premier de la boucherie de la Première guerre mondiale dont on célèbre le centenaire.

Si d’une certaine manière ce centenaire est aussi le sien, n’en déplaise aux nombreux politiques qui se l’approprient un peu hâtivement, sa trajectoire est tout à fait rétive à l’embaumement, eût-il été canonisé au Panthéon. Car cet homme, pragmatique et intellectuel, aimait ardemment la vie et avait la passion du présent chevillée au corps, c’est-à-dire celle de l’histoire en train de se faire, avec la justice et l’égalité sociale comme credo.

Article intéressant du journal César ici : http://blogs.mediapart.fr/blog/journal-cesar/290714/jean-jaures-penseur-de-lemancipation

 

Henri Guillemin, auteur de “L’arrière-pensée de Jaurès” (1966), évoque le penseur socialiste pour la télévision suisse romande en 1972.
Montage d’Antoine Perraud pour Mediapart.


Henri Guillemin : l’idéalisme jaurésien par Mediapart

*=*=*=*=*=*=*

Lorsqu’il y a 110 ans Jean Jaurès fonde l’Humanité, il a pour ambition de « donner à toutes les intelligences libres le moyen de comprendre et de juger elles-mêmes les événements du monde »(1). Pour cela, il fait de l’indépendance de son journal une nécessité. « Faire vivre un grand journal sans qu’il soit à la merci d’autre groupe d’affaires, est un problème difficile mais non pas insoluble »(2). En effet, à l’époque comme aujourd’hui, l’ingérence politique et financière dans la presse est considérable. A de nombreuses reprises, à travers discours et articles, Jaurès va s’efforcer de la dénoncer et de promouvoir une information libre de toute pression.

Extrait de l’article de Mathieu Lépine publié le13 Juillet 2014, à retrouver ici : (http://www.lepartidegauche.fr/)

*=*=*=*=*=*=*

France. 2009 Vidéo clip du groupe ZEBDA. Produit par la Conseil Régional de Midi Pyrénées. 9 mn 50.


ZEBDA. POURQUOI ONT-ILS TUE JAURES ? 9mn. par sergelesbre

*=*=*=*=*=*=*

À l’occasion du centenaire de l’assassinat, jeudi 31, de la figure socialiste, le coprésident du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, fustige François Hollande et Manuel Valls.

Jaurès ! Ils n’ont plus que ce nom à la bouche ! Sarkozy avant-hier, Le Pen hier, Hollande et Valls aujourd’hui ! D’où leur vient cette audace ? Pour reprendre les mots du tribun, s’ils se battent autant pour les cendres, c’est pour mieux étouffer la braise.

Manuel Valls voulait l’enrôler pour ses sordides cadeaux au Medef. Jaurès aurait « sans doute » voté le pacte de responsabilité, a-t-il osé ! Faire parler les morts pour endormir les vivants. L’arnaque ! Jaurès aurait plutôt affronté Valls comme il avait affronté son modèle, Georges Clemenceau, quand il fallait soutenir les travailleurs face à la répression.

Une chose est sûre. Jaurès n’était pas un gentil garçon. Il ne cherchait pas l’estime des mous. Vous imaginez François Hollande capable de dire comme lui à propos de la Révolution française : « Je ne veux pas faire à tous ces combattants qui m’interpellent une réponse évasive, hypocrite et poltronne. Je leur dis : « Ici, sous ce soleil de juin 1793 qui échauffe votre âpre bataille, je suis avec Robespierre, et c’est à côté de lui que je vais m’asseoir aux jacobins. Oui, je suis avec lui parce qu’il a à ce moment toute l’ampleur de la Révolution  » »

Jean Jaurès avait obtenu une première loi fixant l’âge de la retraite à 65 ans. C’était en 1910. Hollande vient de le reporter à 66 ans, comme il s’en est vanté auprès de la Commission européenne. Un siècle après, Hollande a fait pire que la réforme de Sarkozy et défait ce que Jaurès et tant de générations de militants avaient arraché au prix de tant d’efforts.

*=*=*=*=*=*=*

Jeudi 24 avril 2014, au lendemain de la visite chahutée de François Hollande à Carmaux, Jean-Luc Mélenchon a visité le musée Jaurès à Castres, dans le même département. Chaleureusement accueilli, il y a prononcé un discours pour célébrer Jaurès et dénoncer l’imposture de l’hommage de François Hollande.


« Nous célébrons Jaurès ! » – J.-L. Mélenchon par lepartidegauche

*=*=*=*=*=*=*

Nos amis de la SER (société d études robespierristes) qui rééditent ce livre (aujourd’hui difficilement trouvable) de Jaurès, sont un peu juste pour la souscription pour « l’Histoire socialiste de la RF »
Ce serait vraiment dommage que finalement cette republication tombe à l’eau par manque de souscripteurs.
Je lance donc des appels au peuple !
Alexis Corbière

Devenue introuvable depuis plus de vingt ans, l’Histoire socialiste de la Révolution française de Jean Jaurès est pourtant une des plus importantes histoire des événements révolutionnaires jamais écrites.

Voici le site qui présente les choses http://www.editionssociales.fr
le prix est de 80 euros en tout. (près de 5000 pages au total)

Jean-Numa Ducange, historien, revient sur Jaurès historien, et souligne l’importance de l’ouvrage de Jean Jaurès, L’histoire socialiste de la Révolution française.


Jaurès et la Révolution française, par Jean… par fondationjeanjaures

Les commentaires sont fermés.