URGENCE Palestine_29 Juillet

PALESTINE
HALTE AU MASSACRE

Veillée de solidarité avec le peuple palestinien

mercredi 30 juillet à partir de 19h

devant Carré d’Art à Nîmes

venez nombreux, apportez des bougies et des vieux draps blancs, pensez au co-voiturage

Vous pouvez aller sur le site HumanizePalestine.com (d’où est tirée l’image ci-dessus) qui publie les photos des personnes massacrées par Israël quand elles étaient vivantes, en mémoire d’elles et pour qu’elles ne sombrent pas dans l’oubli ou l’anonymat ..

signataires :

Association France Palestine Solidarité Nîmes, Union Juive Française pour la Paix, Mouvement des Femmes en Noir, Comité BDS 30 (Boycott, Désinvestissements, Sanctions), ATTAC Nîmes, Confédération Paysanne 30, Ligue des Droits de l’Homme du Gard, Solidaires 30, Ensemble !, Parti Communiste Français Fédération du Gard, Jeunesses communistes du Gard, Nouveau Parti Anticapitaliste 30, Parti de Gauche 30, France El Djazaïr, Fédération Syndicale Unitaire 30, Artisans du Monde, Cimade…

le tract : 2014 07 29 Palestine Tract

la pétition : 2014 07 29 Palestine Pétition

*=*=*=*=*=*=*=*=*=*

le baiser des Judas. A moins de se rouler une pelle…

Le conflit entre Israël et le Hamas a connu dans la nuit du lundi 28 juillet un inquiétant regain de violence avec des bombardements incessants sur la bande de Gaza, a signalé l’AFP. Y compris sur la maison vide du dirigeant du Hamas Ismaël Haniyeh, éloignant tout espoir de trêve à l’occasion de la fin du ramadan.

« C’est l’Aïd du sang», a résumé Abir Chamali en caressant la terre fraîche qui recouvre le corps de son fils de 16 ans tué jeudi près de la ville de Gaza.

Voici une vidéo tournée le 20 juillet 2014 dans le quartier de Chijaya à l’Est de la ville de Gaza. N’attendez pas que Pujadas vous en montre quelques images…

Nous devons être tenaces et en revenir toujours aux faits : les colonies sont illégales, le mur est illégal, le blocus est illégal, l’emprisonnement sans procès ni jugement est illégal, l’occupation est illégale. Il nous faut le marteler : Israël est dans l’illégalité totale et la résistance palestinienne est dans son droit total.

Michel Collon.

« Nous disons au gouvernement français, qui, le 9 juillet, a délivré un permis de tuer à la démocratie israélienne dirigée par la droite extrême de l’extrême droite*, qu’il est complice de crimes coloniaux et donc de crimes contre l’Humanité, et que nous REFUSONS qu’il parle en notre nom car nous, nous avons choisi l’autre camp, celui du colonisé, de la victime, le camp de Jean Moulin, le camp de la résistance à l’occupation, le camp des Palestiniens !

Messieurs Hollande et Valls, nous avons choisi le camp de la justice tandis que vous, vous avez choisi celui de la « démocratie israélienne », celui de la colonisation, de l’occupation, de l’illégalité, de la loi de la jungle. Vous, messieurs Hollande, Valls et tous les membres de votre gouvernement, vous avez choisi le camp de la force contre le camp du droit.

Vous, messieurs Hollande, Valls, Cazeneuve, madame Taubira, vous avez choisi de piétiner la liberté d’expression en interdisant la manifestation à Paris cet après-midi, manifestation maintenue et que nous soutenons. Vous, Messieurs Hollande, Valls et madame Taubira, vous avez choisi de traîner devant les tribunaux des citoyens qui utilisent l’arme pacifique du boycott pour contraindre l’état colonial israélien à respecter le droit international.

Vous, Messieurs Hollande, Valls et votre gouvernement, non seulement vous refusez de prendre des sanctions à l’égard d’un État qui viole en toute impunité les lois internationales et les droits humains les plus élémentaires, mais, plus grave encore, vous contribuez au développement et au financement des colonies ILLÉGALES, via la banque Dexia, et, pour ne pas être en reste de votre soutien à un État terroriste, vous lui vendez des armes.

Vous, messieurs Valls, Hollande, Fabius, madame Taubira, vous avez choisi d’importer « le conflit israélo-palestinien », quand la maison du représentant consulaire de France à Gaza est bombardée par Israël et qu’aucune condamnation publique de votre part n’est entendue, un silence synonyme de collaboration.

Vous messieurs, Valls, Hollande, madame la ministre de la justice, vous avez choisi d’importer le « conflit israélo-palestinien » et de soutenir le camp de l’extrême droite, lorsque vous refusez de dissoudre la LDJ, milice fasciste, interdite même aux États Unis et en Israël, mais qui s’entraîne librement en France, agresse violemment et terrorise en toute impunité. Ces terroristes français ont trouvé un soutien gouvernemental, en la personne d’ Harlem Désir, l’un des fondateurs de SOS racisme et actuel secrétaire d’État aux affaires européennes, qui a déclaré, le 22 juillet sur RFI, qu’il ne croyait pas que « la LDJ ait été mise en cause dans des violences ». Harlem Désir est un menteur ! Car les vidéos, qu’il a forcément vues, comme nous tous ici, prouvent l’agression extrêmement violente de la LDJ rue de la Roquette.

Messieurs Hollande, Valls et votre gouvernement, vous avez choisi votre camp, celui de l’importation du « conflit » en collaborant avec l’occupant, en permettant à des citoyens français de participer « à des activités terroristes, à des crimes de guerre, voire à des crimes contre l’humanité » : en effet, des Français servent dans l’armée d’occupation coloniale israélienne, deux au moins d’ailleurs sont morts en territoire occupé à Gaza. Comment des Français, attachés comme vous aux valeurs de la République française, peuvent-ils, avec votre aval, servir dans une armée étrangère, une armée coloniale, une armée d’assassins ? Vous me direz, ce n’est pas la première fois que des Français, très attachés aux valeurs de la République française, s’engagent dans une armée étrangère d’occupation…

Vous, Mr. Valls, vous avez choisi le camp du mensonge : « Rien ne peut justifier la haine de l’autre », dites-vous. Faut-il que « la haine de l’autre » soit sans borne pour que votre gouvernement, pour que la France se soit abstenue sur la résolution de l’ONU pour l’envoi d’une commission d’enquête sur les crimes israéliens commis à Gaza.

Qu’avez-vous à cacher à la justice internationale, monsieur Valls, qu’avez-vous à cacher monsieur Hollande ? Qu’avez-vous à cacher madame Taubira ? Sachez cependant que, malgré votre abstention qui équivaut, pour la soldatesque barbare, mais néanmoins démocratique, à un permis de tuer les enfants palestiniens sans être inquiétés, sachez que la Cours Pénale Internationale est maintenant saisie : le ministre palestinien de la Justice et le procureur général de Gaza ont déposé plainte pour les crimes commis par l’armée « la plus morale du monde ». Il faut que justice soit rendue et que vous répondiez, tôt ou tard, de votre complicité à ces crimes coloniaux.

Nous ne lâcherons rien ! Au-delà de nos manifestations de solidarité, de compassion, de colère, de dénonciation de la politique française qui fait le choix de la barbarie contre l’humanité, au-delà de nos manifestations, ici à Lille, comme partout en France et dans le monde, essentielles car elles sont un soutien concret à la lutte du peuple palestinien pour la justice et la liberté, nous restons mobilisés en permanence et nous ne lâcherons rien ! »

Le texte intégral de Michel Collon se trouve ici : http://www.michelcollon.info/Gaza-le-permis-de-tuer-de-l-Elysee.html?lang=fr

*=*=*=*=*=*

Rappel : à l’initiative du journal l’Humanité, demandez que le peuple palestinien soit placé sous protection internationale. Signez cette pétition.

http://www.humanite.fr/notre-appel-pressant-pour-une-protection-internationale-du-peuple-palestinien-signez-la-petition

*=*=*=*=*=*

Reportages, analyses, entretiens, partis pris… La situation à Gaza a fortement animé la Une de Mediapart. À la suite d’un parti pris en forme de lettre ouverte d’Edwy Plenel adressé au Président François Hollande (Palestine : Monsieur le Président, vous égarez la France), vous avez été nombreux à réagir sur notre site et les réseaux sociaux.

Dans ce contexte, Mediapart a décidé d’organiser ce jeudi, de 18h à 22h30 une émission exceptionnelle, en direct de la rédaction, autour de la situation à Gaza. En première partie, Antoine Perraud reviendra sur sa série d’été en mémoire de Jean Jaurès, le jour du centenaire de son assassinat, le 31 juillet 1914.

Le déroulé de votre soirée :

18h – Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?
19h – Retour sur nos enquêtes : la «transparence» des députés, les affaires Sarkozy
20h30 – Gaza : aveuglement israélien, égarements français

Les commentaires sont fermés.