En avant pour la macron économie

« Il n’a jamais été élu, n’a jamais dirigé la moindre entreprise, n’a aucune expérience de l’industrie et n’a jamais fait d’étude d’économie. » Pour David Cayla et Dany Lang, membres des Économistes atterrés, Emmanuel Macron est donc le « candidat parfait », expliquent-ils moqueusement, pour mettre en œuvre une aberration : « Une nouvelle baisse de 40 milliards d’euros de cotisations sociales. Une somme qui représente la moitié du déficit public. De quoi financer près de 700 000 créations d’emplois ! »

Ce garçon a aussi des idées à lui. Celles du rapport Attali par exemple dont il a été le rapporteur et qui prévoyait l’assouplissement des licenciements, l’extension du travail du dimanche, la remise en cause de la durée légale du travail, la concurrence généralisée dans l’éducation, la fin des professions réglementées, la libéralisation totale du système de santé…

À lire sur Marianne : http://www.marianne.net/Emmanuel-Macron-le-gendre-ideal-de-l-economie_a240851.html

Quant à savoir si Macron a publié son patrimoine… il suffit de se rendre sur le site officiel  http://www.hatvp.fr/pages_nominatives/macron-emmanuel.html

ah ces jeunes…

Mais que font les gamins dans leur chambre quand ils ne jouent pas sur leur PlayStation ? Ça fait un moment que nous n’avions plus partagé de vidéo de ces jeunes chanteurs ou musiciens qui ne cessent de nous étonner. Par exemple Jonny Mizzone au banjo (10 ans), son frère Tommy à la guitare (14 ans) et Robbie (12 ans) au violon. Ils sont les Sleepy Man Banjo Boys et le morceau s’appelle Roll in my sweet baby’s arms.

Un autre péquélet âgé de 4 ans, pas piqué des vers non plus… Quand on vous dit que la planète enfants est bondée de mutants !…

 

Bientôt dans vos assiettes !

OGM et pesticides: le désastre argentin, la guerre transatlantique

Copieux et très intéressant article ce 29 août 2014 |  Par Paul Moreira (http://www.mediapart.fr/), que nous complétons à la suite par un lien et une vidéo pour qui souhaite aller plus loin sur le sujet.

« Bientôt dans vos assiettes ! (de gré ou de force…) », un documentaire de Paul Moreira
Diffusion lundi 1er septembre à 20 h 50, Canal plus.

Les OGM permettent d’utiliser moins de pesticides et de produits chimiques: c’est l’argumentaire de l’industrie transgénique. Problème: il est faux et l’Argentine, massivement convertie au soja OGM, est en train d’en payer le prix fort sur le plan sanitaire et agricole. Le journaliste Paul Moreira en revient, avec un documentaire diffusé lundi sur Canal+. Enquête et extraits.

Manuel Valls est un chaud partisan des OGM. Dans son programme pour la primaire socialiste en 2011, intitulé « l’abécédaire de l’optimisme », il en vantait les bienfaits. Pour l’environnement notamment. Les OGM, expliquait-il, permettaient d’utiliser chaque fois moins de pesticides et de produits chimiques dangereux (voir sa vidéo en cliquant ici). C’est exactement le message que répand partout l’industrie transgénique. Toujours plus d’OGM, c’est toujours moins de pesticides…


O comme « OGM » par manuelvalls

Avec cette promesse, elle a conquis presque toute la planète. Une poignée de pays européens traîne encore les pieds. Mais pour combien de temps ? Depuis le début de la conquête transgénique, le gouvernement américain s’est littéralement mis au service de la firme Monsanto. Et lors des prochaines négociations du traité transatlantique de libre-échange (ou TAFTA), les OGM risquent d’être imposés partout en Europe.

(…)

 

Bientôt dans vos assiettes… – Le 01/09 à 20H55

L’Argentine a entamé sa course au transgénique depuis 1996. Elle a multiplié sa surface cultivée par trois en quinze ans. Un triomphe du point de vue financier. Le soja OGM massivement exporté vers l’Europe a permis à l’Argentine de retomber sur ses pieds économiquement. Aujourd’hui, c’est quasiment 100 % du soja produit en Argentine qui est OGM, et qui résiste au glyphosate. (…)

Les sols argentins sont imbibés de combinaisons d’agrotoxiques. De l’aveu même du gouvernement, personne n’a étudié l’impact sanitaire de ces combinaisons chimiques, leur synergie, leurs effets combinés. Sur un tracteur d’épandage, j’ai découvert des fûts de Round up mélangés à de l’Atrazine, un agrotoxique interdit en Europe (il change le sexe des grenouilles…) et du 2,4 D, un des composants actifs de l’agent Orange, le célèbre défoliant militaire qui a provoqué des vagues d’enfants déformés au Vietnam.

Aujourd’hui au Danemark, demain en France ? Lire la suite

des nouvelles de Kokopelli

Campagne “Semences sans Frontières”

Elle a pour mission de répondre à l’appel des communautés rurales des pays les plus pauvres, par l’envoi de semences biologiques de variétés potagères libres de droits et reproductibles. Elle à permis depuis son lancement en 2000 la création de centaines de projets de banques de semences, de jardins de productions de semences, de jardins ouvriers autonomes, d’exploitations vivrières communautaires, etc.

La création d’un site internet dédié à la campagne :

Vous y trouverez des témoignages, les actualités de “Semences sans Frontières”, des galeries photos, etc. La grande nouveauté est la suivante : vous avez désormais la possibilité de déposer une demande de soutien directement en ligne.

La ferme de la campagne « Semences sans Frontières » de Kokopelli

Vers l’autonomie semencière des populations

Cher(e)s ami(e)s de Kokopelli,

La collecte de fonds, pour le financement de l’installation de la ferme de production de semences pour la campagne “Semences sans Frontières”, est déjà une réussite, et ce n’est pas terminé !

Tout cela, c’est grâce à vous !

L’enthousiasme de tous, les encouragements, les dons de matériel, les participations financières, etc. nous rappellent que nous ne sommes pas seuls dans ce combat pour la vie ! En 40 jours, nous avons atteint sur kisskissbankbank plus de 200% du premier objectif (12 000€ afin d’installer un tunnel de stockage pour le matériel agricole). Le budget global du projet est de 77 000€, il reste encore 3 jours pour soutenir le projet et nous aider à nous approcher le plus possible de cet objectif. Parlez-en autour de vous, soutenez le projet si vous ne l’avez pas déjà fait, faites circuler l’info dans vos réseaux, etc. Nous avons besoin de votre mobilisation.

Quelques avancées du projet :

– Nous avons profité de cette saison extrêmement humide pour faire de nombreuses rotations d’engrais verts sur les premières buttes destinées à la production de semences. Trèfle, luzerne, phacélie, lupin, sarrazin, vesce, mélilot, moutarde, pois, bourrache, etc. La terre étant très argileuse, et assez pauvre, nous devons, dans un premier temps, nous concentrer sur l’amélioration du sol. Nous récolterons, malgré tout, les semences de quelques espèces cette année.

– Nous avons commencé, cette semaine, la pose de la clôture anti-sangliers !

– Nous accueillerons bientôt des brebis ; celles-ci auront quelques hectares de prairie bien verte à pâturer – nous évitant ainsi un important travail d’entretien.

– Nous posterons prochainement, sur le site de « Semences sans Frontières », les photos de la charbonnière « à l’ancienne » que nous allons bientôt allumer. Nous prévoyons, en effet, l’utilisation d’une importante quantité de charbon dans les buttes de culture afin d’aérer les sols, technique inspirée de la « Terra Preta ».

Agissez à nos côtés afin d’envoyer des Semences de Vie gratuitement partout sur la planète :

– Envoyez-nous le surplus de vos récoltes de semences

– Soutenez la campagne en faisant un don

– Amenez avec vous des semences lors de vos voyages dans les pays les plus pauvres

Nous vous remercions pour votre confiance.

L’équipe de Kokopelli.

Palestine/Israël : la trêve !

C’est fantastique, la trêve ! Ça permet de rentrer chez soi. Enfin… ce qu’il en reste. Que chacun fasse son article dans sa tête, nous on vous emmène juste faire un tour interactif à Gaza.

http://www.kolor.com/virtual-tours/20140818-kolor-lewis-whyld/#s=pano118

Mettons quand même une colombe pour décorer la page, mais c’est pas sûr qu’on en soit vraiment là. Faut le trouver, en ce moment, le rameau d’olivier…

David Pajudas et les CDD

En France, 84% des embauches se font en CDD

Ce n’est pas nous qui le disons, c’est ce qu’a annoncé David Pujadas au 20h du 28 août. Sont balèzes, n’est-ce pas, les journaleux de France 2. Ils ont même réussi à rencontrer des salariés inquiets de se retrouver au chômage à l’issue de leur contrat saisonnier. Fallait les trouver, non ? Ce sont des agents de loisirs ou des maîtres nageurs, crapahuteurs dans les arbres ou surveillants de trampoline, bref des saisonniers. Mais curieusement, dans cette recherche de ces oiseaux pas si rares que ça s’ils sont 84 %, ils n’ont pas trouvé un seul journaliste en CDD. À France Télévisions ! On a du zapper un morceau sans faire gaffe…

Lu le 29/08/2014 sous la plume de Sébastien Rochat (Arrêt sur Image) :

Le 20 heures de France 2 s’est donné bien du mal pour trouver des CDD. Pourtant, il n’était pas utile de monter sur un arbre ou d’enfiler un maillot pour trouver des témoins. Il suffisait pour la chaîne d’interroger les propres journalistes de sa rédaction. C’est ce qu’avait fait Télérama en mai 2014, ou plus récemment Le Canard enchaîné, qui a publié cette semaine cinq témoignages pour raconter « la vie quotidienne au paradis des CDD de France Télés ».

France 2 a raconté la galère d’un maître-nageur de 45 ans ?

L’histoire de ce journaliste de France 3, âgé de 44 ans, n’est pas mal non plus : après 12 ans d’ancienneté, il cumule plus de 560 CDD et 40 demandes de titularisation. « Caméra à l’épaule, ce JRI (Journaliste reporter d’images) a couru le tour de France 3 pendant dix ans : une semaine chez lui, à Lille, la suivante à Périgueux, la troisième à Clermont-Ferrand. Le jour, à la rédaction ; le soir, seul à l’hôtel dans un foyer de jeunes travailleurs, faute de moyens ; les week-ends de repos, dans le train« , raconte l’hebdomadaire. En mai 2013, le PDG de France TV, Rémy Pfimlin, croisé à Lille, lui aurait alors assuré qu’il faisait partie « des gens à régulariser vite ». Raté : on vient de lui accorder un nouveau CDD de six mois à Besançon. Il a saisi les Prud’hommes.

Dans le genre galère, le 20 heures de France 2 aurait pu aussi raconter le cas d’Odile, qui cumule les CDD à France 2 et France 3 depuis quatre ans. « Pour la deux, elle assure parfois les permanences 24 heures sur 24. Tarif de la prime de nuit : 24 euros », écrit Le Canard. Et depuis trois mois, son activité s’est considérablement réduite. Et pour cause : cette remplaçante va être remplacée par un autre CDD dont le contrat a été transformé en CDI… à la suite d’un jugement des Prud’hommes.

Le Canard cite d’autres exemples : Christine (qui cumule les CDD depuis quatre ans), Adèle (70 contrats en seulement deux ans) ou encore Djamel, 52 ans, qui réclame un CDI devant les Prud’hommes après avoir accumulé trop de CDD.

Mais le record reste détenu par Funambule, pseudonyme utilisé par une journaliste de France Télévisions ayant écrit une lettre ouverte publiée sur le site de Télérama. En dix ans, elle a accumulé… 400 contrats à durée déterminée. Ça aurait bien mérité quelques secondes dans le sujet du 20 heures de France 2, non ?

 

Les morts de la rue

« Le printemps fut l’automne et l’été fut l’hiver. L’automne arrive encor’, puis reviendra l’hiver.»

Sémaphores avait déjà fait suivre cette info l’année dernière, c’est ce que le jargon journalistique appelle un « marronnier ». Ça tombe bien, l’automne approche, ce serait bien qu’il y ait des marrons chauds pour réchauffer ceux qui en auront bien besoin, et des marrons tout court pour refroidir ceux qui en sont encore à croire que le changement c’est maintenant mais n’ont pas bougé le petit doigt depuis 2012. Non, la France n’est pas la Palestine ou la Syrie ; on n’y meurt pas sous les bombes, mais en terme de civilisation et d’humanité… ça ne vaut pas mieux.

Comme chaque année, le Collectif « Les morts de la rue » a édité son rapport et… c’est encore une fois une gifle et une grande honte pour la France. Le pays des droits de l’homme ne les étend pas jusqu’à celui d’avoir un toit où s’abriter du froid et, pour le moins, on peut encore constater combien il y a loin du droit à la réalité des choses.

C’est dans cette France, dont nombre de femmes et d’hommes politiques se plaisent à rappeler à la moindre occasion qu’elle est la deuxième puissance économique de l’Europe, la cinquième du monde… c’est dans cette France que des centaines de personnes SDF dont des enfants meurent chaque année dans la rue, comme au moyen-âge.

Oui, la France progresse ! Cette année, parmi ses sans domicile fixe, 15 enfants sont morts, là où ils n’étaient que trois en l’an 2012. Ils ont fait mieux que les adultes qui, eux, n’ont progressé que de 16% par rapport à l’année précédente ! Bravo les enfants, vous avez su crever mieux que les adultes !

Au total, 517 décès ont été recensés dans la rue annonce le Collectif, qui reconnait que les chiffres qu’il avance sont limités par le fait que ses données ne sont pas exhaustives, malgré leur veille et leur excellent travail de regroupement.

L’Inserm Cépi-DC pense que nous avons recensé entre 2008 et 2010 seulement 17% des décès de personnes « SDF ».

Si le pourcentage restait le même en 2013, il faudrait multiplier par presque 6 les décès que nous avons appris… soit plus de 2500 décès « SDF » par an. Leur moyenne d’âge d’environ 48 ans est un vrai scandale.

La rue n’est pas une fatalité.

Leur vie devait-elle s’achever là ?

Certaines personnes ont pu

être enterrées dignement

et en présence de leurs proches,

d’autres dans des conditions

parfois révoltantes.

 OBJECTIFS DU COLLECTIF LES MORTS DE LA RUE

  • Faire savoir que beaucoup de personnes qui vivent ou ont vécu à la rue en meurent.
  • Mettre en œuvre et développer les moyens et actions nécessaires :
    • pour la recherche, la réflexion et la dénonciation des causes souvent violentes des morts de la rue ;
    • pour des funérailles dignes de la personne humaine ;
    • pour l’accompagnement des personnes en deuil, sans distinction sociale, raciale, politique ni religieuse.
  • Nous apprenons chaque jour des décès de personnes « SDF ».
  • Age moyen : environ 48 ans
    Espérance de vie nationale : 80 ans.

En interpellant, en accompagnant ces Morts, nous agissons aussi pour les vivants

[FACEBOOK page : https://www.facebook.com/mortsdelarue]

Collectif Les Morts de la Rue

Le rapport « Dénombrer et Décrire »

Le Collectif Les Morts de la Rue publie son rapport sur les personnes SDF décédées en 2013.

La république aquatique de Hollande

mis à jour 28 août

 Nul ne pourra dire que François Hollande est un président qui ne se mouille pas. Ainsi avait-il déjà donné le ton dès le début du quinquennat, n’hésitant même pas à s’attirer la foudre pour aller rendre visite à la voisine Angela. C’est dans cette humide continuité que se déroule la suite des aventures du capitaine tout terrain, qui n’hésite pas à passer du pédalo flottant dans la tempête au Titanic sombrant dans les glaces de l’austérité.

Est-ce d’ailleurs ladite austérité qui fait qu’il n’y a même pas un parapluie pour abriter le président sur un haut lieu de commémoration ? La question s’est largement posée dans la presse internationale, d’autant qu’on imagine mal Angela ou Barak discourir sans protection sous une pluie battante. Mais François est un battant, lui. Ce ne sont pas trois gouttes qui le feront renoncer à… à… à quoi, au fait ? Aux engagements pris devant le peuple cocufié de France ?

Hier, Mediapart chapeautait un article en disant : « Arnaud Montebourg remplacé par Emmanuel Macron: c’est le grand symbole du remaniement ». Sont gentils, à Mediapart, de ne voir qu’un remaniement quand il s’agit de la phase finale du reniement.

 » Mon véritable partenaire a un nom, Macron, un visage, un parti, celui de l’argent. Il ne présentera jamais sa candidature et pourtant il gouverne. Ce partenaire, c’est le monde de la finance  » 

Bref. Pour ceux que ça intéresse voici la liste des remaniés. Fin du pédalo et du Titanic, nous passons au radeau de la Méduse. Comme aurait dit Victor Hugo : « Un aveugle en vigie, un manchot à la barre… » Bon vent, les Français !

Les ministres

Laurent Fabius (affaires étrangères)              Ségolène Royal (écologie)

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’éducation et de l’enseignement supérieur

Christiane Taubira (garde des sceaux)      Michel Sapin (finances et comptes publics)

Jean-Yves Le Drian (défense)

Marisol Touraine (santé, affaires sociales, elle récupère les droits des femmes)

François Rebsamen (travail)     Bernard Cazeneuve (intérieur)

Stéphane Le Foll (agriculture et porte-parolat)

Emmanuel Macron (économie, industrie et numérique)

Sylvia Pinel (logement)     Marylise Lebranchu (décentralisation et fonction publique)

Fleur Pellerin (culture)     Patrick Kanner (ville, jeunesse et sports)

George-Pau Langevin (outre-mer)

Les secrétaires d’État

Geneviève Fioraso (enseignement supérieur et recherche)

Harlem Désir (affaires européennes)  Annick Girardin (développement et francophonie)

Thierry Mandon (réforme de l’État et simplification)   Axelle Lemaire (numérique)

Kader Arif (anciens combattants et mémoire)   Alain Vidalies (transports)

Thierry Braillard (sports)

Ségolène Neuville (personnes handicapées et lutte contre l’exclusion)

Laurence Rossignol (famille, personnes âgées et autonomie)

Pascale Boistard (droits des femmes)    Myriam el-Khomri (ville)

Christian Eckert (budget)    Thomas Thévenoud (commerce extérieur)

Carole Delga (commerce et artisanat)    André Vallini (réforme territoriale)

Jean-Marie Le Guen (relations avec le Parlement)

*=*=*=*=*=*=*=*


Les insubmersibles: Emmanuel Macron par lepartidegauche

au fil des blogs :

par POL

Les banquiers, les financiers, les entreprises vont continuer à spéculer pour faire des profits au détriment des hommes et de la nature. La croissance ne reviendra pas… Et il pleut avec insistance. Il pleut et cette pluie nous dit simplement que le dérèglement climatique est bien installé. Il va pleuvoir plus, là où il pleuvait déjà, puis ces pluies deviendront plus violentes encore. Plus d’inondation, de glissement de terrain, de catastrophe. Ailleurs la sécheresse. Bientôt des ouragans, des tornades. Cela vient si lentement que nous sommes comme la fameuse grenouille qui ne sent pas que l’eau se réchauffe autour d’elle et qui mourra ébouillantée. Comme il a tort le Président – il a tort sur à peu près tout – de dire « Ce n’est pas l’intempérie que nous redoutons le plus ». Il devrait trembler, trembler pour son image d’homme trempé et déconfit, trembler pour ce qu’il laissera comme trace dans l’histoire. L’empreinte d’un petit politicien qui ne se préoccupe de rien d’important, dont le logiciel remonte à 1983 quand le néolibéralisme triomphait. Mais la modernité maintenant – si ce mot dégoûtant sert à quelque chose – c’est de se rendre compte que le dérèglement climatique va nous coûter très cher, que la mer monte et va engloutir toutes les côtes, que le pergélisol fond et laisse sortir par de grands effondrements le méthane jusqu’ici piégé dans la glace… Il devrait avoir peur, le Président, du ciel qui lui tombe sur la tête et apprendre, comprendre que la sixième extinction a commencé depuis longtemps… Mais aujourd’hui, elle pointe dans l’image. L’image ne ment pas. La pluie tombe Nous avons un besoin urgent d’une politique écologique, c’est vital. Est-ce qu’Emmanuel Macron ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, a appris ce que c’est que le pergélisol ? En tout cas, ils vont faire une politique qui ne fera pas tomber la pluie normalement. François Hollande, un Président normal, il ne fait pas la politique pour lequel il a été élu, normal diront les gens qui pensent que tous les hommes politiques sont pourris. Moi personnellement je ne crois pas cela, c’est le temps qui est pourri… Il serait temps de changer de politique qui nous mène à la catastrophe… Il pleut. Peut-être qu’ils ne feront pas la photo traditionnelle du nouveau gouvernement sur le perron, il risque de pleuvoir.

http://blogs.mediapart.fr/blog/pol/270814/un-temps-pourri

par Patrick Rodel

Le hasard me met sous les yeux un texte de Guillemin qui vient de La capitulation de Paris. C’est un texte qui date de 1960. Guillemin y parle du gouvernement des Jules, ce fameux gouvernement de défense nationale, gouvernement républicain. « Ces “ hommes de gauche ”, depuis qu’ils sont au pouvoir, passent leur temps à donner des gages à la droite. On les voit affamés d’obtenir la considération des milieux où ils se sentaient, jusqu’ici méprisés. A se renier comme ils le font pour séduire la société élégante, ils ne gagnent rien du reste. On les emploie, mais avec un sourire où la condescendance se mêle au dégoût. »

A quoi j’ajoute un passage de Mauriac, dans un Bloc-notes de 1956 : « Qu’est-ce qu’un ministère socialiste ? Nous le savons aujourd’hui : c’est un ministère qui exécute les besognes que le pays ne souffrirait pas d’un gouvernement de droite. »

Avec quelques retouches de vocabulaire, on croirait que l’un et l’autre parlent de la situation dans laquelle nous sommes. Quelle misère que nous soyons à ce point oublieux de notre histoire que nous retombions, chaque fois, dans les mêmes pièges !

Remue-méninges en cours…

mis à jour mercredi 27 août

C’est l’heure des universités d’été et autres remue-méninges des partis. L’occasion de donner des nouvelles de ceux qui se bougent pour autre chose que des strapontins et des portefeuilles. (Discours de JL Mélenchon pour le Parti de Gauche, suivi d’une interview d’Eva Joly pour EE-LV, suivi de Pierre Larrouturou pour Nouvelle Donne)

Discours de clôture du Remue-Méninges 2014


« 2017 sera une insurrection ! » – J-L Mélenchon… par lepartidegauche

extrait de l’interview publiée dans le Dauphiné Libéré le jeudi 21 août 2014

Le Dauphiné – Le Front de gauche est-il mort ?

« Le Front de gauche a été un acteur majeur de la dernière présidentielle, donc un tel acquis ne doit pas être dilapidé. Mais le Front de gauche souffre actuellement de n’être qu’un cartel, sans participation populaire. Vous savez, le système actuel n’a pas peur de la gauche, mais il a peur du peuple. Le Front de gauche doit cesser ses palabres entre dirigeants et se tourner vraiment vers le peuple, et le fédérer. Il y arrivera sur des perspectives fortes de rupture avec le système. Il faut trouver les moyens d’en finir avec la monarchie républicaine. Il faut mettre en route la VIe République et la Constituante, cette assemblée dont le travail sera de réorganiser tous les pouvoirs, avec le peuple. »

Le Dauphiné – Un exemple d’action de cette Constituante ?

« Donner aux électeurs la possibilité d’un référendum révocatoire qui leur permettrait de décider si tel ou tel élu peut rester en place. Cela existe au Venezuela ou aux États-Unis. En France, ce serait une vraie bombe contre le système actuel. Et la politique en serait changée du tout au tout.

Le Dauphiné – Il y a quelque temps, vous tendiez la main aux écologistes en citant l’exemple des municipales à Grenoble.

« Ce qui s’est passé à Grenoble est une anticipation qui me fait rêver. L’anticipation d’une gauche sortie des clous de la traditionnelle alliance avec le PS, d’une gauche inventive, d’une gauche fière d’innover et de proposer autre chose. On ne doit pas voir ce qui s’est passé à Grenoble comme une simple péripétie locale. C’est un sentiment qui monte au sein des militants écologistes, je crois. »

La primaire de l’espoir, l’autre primaire de la gauche

Eva JOLY députée européenne Europe Écologie et Julien BAYOU conseiller régional Île-de-France EE-LV 22 août 2014 à 07:42

Et si au lieu d’être obsédés par le socialisme gouvernemental, nous tentions d’ouvrir un autre chemin pour 2017 ? Selon Eva Joly, ancienne candidate à l’élection présidentielle et Julien Bayou, conseiller régional Île-de-France, une alliance politique est nécessaire pour trouver les voies de la confiance populaire.

Mettons les pieds dans le plat. Le progrès écologique et social est en panne. Si la politique conduite par le gouvernement est à ce point éloignée des aspirations de millions d’électeurs écologistes et de gauche, ce n’est pas par hasard. Cette situation est le fruit de la faiblesse et de la division des forces qui réclament une autre politique. Certes, la détermination de François Hollande et de Manuel Valls est grande. Mais elle n’explique pas tout. Le plus déterminant à nos yeux, c’est la responsabilité de celles et ceux qui, réclamant une autre politique, sont incapables de peser politiquement sur le cours des choses. Revenons sur la période écoulée. Deux stratégies étaient possibles : la participation pour faire bouger les choses de l’intérieur (celle que EE-LV a menée en vain), la critique de l’extérieur (celle notamment du Front de gauche). L’une et l’autre ont montré leur limite, échouant à peser réellement sur le quinquennat. Pourtant celles et ceux qui veulent une autre politique ne sont pas condamnés à être minoritaires

En 2017, une candidature pour l’emporter

La vérité, c’est que les forces qui réclament une autre politique sont sidérées par le Parti socialiste. Soient elles s’y rallient, soient elles le fustigent, mais toujours elles en font le centre de leur stratégie politique. Et si au lieu d’être obsédés par le socialisme gouvernemental, nous tentions d’ouvrir un autre chemin pour 2017 ? Lire la suite

Le cercle des poètes retrouvés_n°22

Sur une entrée de parking, j’écris ton nom

Pas de poème cette semaine dans cette rubrique, mais un coup de gueule et de blues en ayant appris qu’à Saint-Brice-sous-Forêt, le conseil municipal a voté la démolition de la maison de Paul Éluard, avant de proposer de la donner aux héritiers devant la levée de boucliers.

Moindre mal sera donc fait, mais il est tout de même enrageant qu’il ait fallu une levée de boucliers pour que des élus du peuple ouvrent les yeux sur ce qui aurait dû leur tomber sous le sens.

Comment peut-on envisager de transformer en quelques places de parking une maison où est né le surréalisme, un lieu où Paul Éluard a accueilli Louis Aragon, Robert Desnos, André Breton, Jean Arp et autre Francis Picabia ? Par quelle inculture crasse peut-on en arriver là, à moins, nous n’osons le penser, qu’il s’agisse d’une volonté de faire table rase avec une culture devenue politiquement gênante pour certains ?

Un parking de 240 places nommé Paul Éluard !

Que faut-il comprendre lorsque, même après la levée de bouclier et l’engagement à trouver une solution plus honorable, l’édile de Saint Brice peut encore ajouter : « Paul Éluard est un grand nom de la littérature et nous n’avons rien contre lui. Avoir un parking à son nom n’est pas quelque chose de déshonorant. Nous voulions faire un massif fleuri, avec une plaque et un buste à la place de la maison, car nos finances ne nous permettent tout simplement pas de la rénover. »

Merci pour le buste et le massif fleuri, mon bon meussieur ! Quant à l’argument bien connu des finances, on peut noter que la mairie a su trouver les 600 000 euros nécessaires pour 240 places de parking. Pour le reste, des démarches avaient-elles seulement été entreprises auprès du Patrimoine, ou quelque autre organisme ou mécène ? Sans doute pas quand on réfléchit buste et massif fleuri. Et c’est bien ce qui nous met en colère.

Article sur l’Huma pour en savoir plus :  http://www.humanite.fr/sur-une-entree-de-parking-jecris-ton-nom-549249?IdTis=XTC-FT08-A9X00M-DD-DMCLQ-6VU#sthash.qSUBHhxm.d0ranwAa.dpuf

Plutôt Hitler que l’insurrection populaire

Noté par Fabrice Savel ce vendredi 22 Août dans l’Huma :

Dans son édition de ce week-end, l’hebdomadaire le Figaro magazine affiche Hitler en une alors que Paris commémore sa Libération.

Paraît que dans le jargon on appelle ça “un coup pour vendre du papier”. Oui, mais un très sale coup lorsque la France est en pleines commémorations du 70e anniversaire de la Libération de Paris.

À sa une le magazine n’affiche pas les Parisiens qui, les armes à la main, ont libéré la capitale de la France de l’occupant nazi. Non. L’hebdomadaire a préféré mettre pleine page une photo d’Hitler qui prend la pose devant la tour Eiffel lors de sa visite éclair en juin 1940, après la capitulation de Pétain. Et le magazine d’en rajouter quand, dans l’épisode 7 de sa série d’été consacrée “aux grands conquérants” il nous raconte la visite “touristique” du dictateur dans Paris vaincu.

Rappelez-nous, déjà, qui est le patron du Figaro ?

Projections 3D

Un coup de cœur visuel, pour parler de ces nouvelles techniques de mapping qui projettent des images en 3D propres à interroger notre perception du réel. La première vidéo montre une projection sur un visage humain, quand bien même celui-ci est en mouvement. À aucun moment cette femme n’est maquillée, c’est juste une projection.

La vidéo suivante laisse imaginer le champ de possibilités qui s’ouvre, qu’il s’agisse de la présentation marketing d’un produit, de l’animation d’une arrière-scène…

dunlop 3d projection mapping from something wonderful on Vimeo.

 

Urgence Palestine_suivi 21 août

*=*=*=*=*=*=*mise à jour_15h30

L’Archevêque Desmond Tutu vient juste de publier un appel vibrant à la conscience dans un journal israélien. Le prix Nobel, figure incontournable de la lutte anti-apartheid, se range aux côtés de 1,7 million d’entre nous, et appelle aux désinvestissements pour contrer l’occupation et la répression en Palestine. Il incite les israéliens (dont 87% soutiennent les bombardements de Gaza) à se libérer de ce statu quo terrible. Il faut absolument le lire.

Mon plaidoyer pour le peuple d’Israël : Libérez-vous en libérant la Palestine

L’archevêque émérite Desmond Tutu, dans un article exclusif pour le journal Haaretz, appelle à un boycott mondial d’Israël et demande aux Israéliens et aux Palestiniens de réfléchir au delà de leurs dirigeants à une solution durable à la crise en Terre Sainte.

Publié initialement sur http://www.haaretz.com/opinion/1.610687. Traduction par la communauté d’Avaaz

Les dernières semaines, des membres de la société civile du monde entier ont lancé des actions sans précédent contre les ripostes brutales et disproportionnées d’Israël au lancement de roquettes depuis la Palestine. Lire la suite

Quand les flics américains se déchaînent

Les émeutes se poursuivent à Ferguson depuis le meurtre du jeune Michael Brown par la police. Quatre balles dans le bras et deux dans la tête… Beau carton, messieurs ! Peut-on préciser que le jeune n’était pas armé ?

Et vous trouvez que ça ressemble à de simples officiers de police ?

Nous devons à Olivier Berruyer d’avoir repéré le billet de Paul Craig Roberts, économiste et journaliste américain qui fut sous-secrétaire au Trésor dans l’administration Reagan, et également rédacteur en chef adjoint au Wall Street Journal. Une vision assez décapante de la situation des Afro-Américains en général…

Les agents de police, gardiens de sécurité ou milices autoproclamées de vigilance ont entraîné au moins 313 exécutions extrajudiciaires d’Afro-Américains en 2012, selon  une étude récente. Cela signifie qu’une personne noire a été tuée par un agent de sécurité toutes les 28 heures. Le rapport note qu’il est possible que le nombre réel pourrait être beaucoup plus élevé.

L’édifiante étude est ici (fichier PDF en anglais)

Notre source en français est ici : http://www.les-crises.fr/les-flics-se-dechainent/

Hommage des étudiants de l’université Howard à Michael Brown, une université réservée exclusivement aux Noirs. C’est aussi l’Amérique d’Obama.

Cette photo n’est pas extraite du dernier film de Spielberg. C’est la tenue officielle de la police anti émeute. Robocop n’est plus très loin.


Depuis hier, l’humanité vit à crédit

Depuis hier, mardi 19 août, la population mondiale a consommé l’intégralité des ressources à sa disposition pour toute l’année 2014. L’humanité a dépassé son quota en ressources naturelles pour l’année un jour plus tôt qu’en 2013. Nous sommes donc entrés « dans le rouge » du déficit écologique. Depuis 2000, ce dépassement ne cesse d’avancer.

D’après les données recensées par le Global Footprint Network, une organisation internationale de recherche environnementale, l’empreinte écologique mesure la quantité de surface terrestre bioproductive nécessaire pour produire les biens et services que nous consommons et absorber les déchets que nous produisons.

Tous les ans, l’ONG Global Footprint Network calcule « le jour du dépassement » : la date à laquelle l’empreinte écologique de l’humanité dépasse la biocapacité de la planète à savoir sa capacité à reconstituer les ressources de la planète et à absorber les déchets, y compris le CO2. Cette date symbolise ainsi un budget disponible épuisé pour l’année.

Aujourd’hui, 86 % de la population mondiale vit dans des pays qui demandent plus à la nature que ce que leurs propres écosystèmes peuvent renouveler, à tel point, nous dit-on, qu’il faudrait une planète et demie pour produire les ressources écologiques renouvelables nécessaires pour soutenir l’empreinte actuelle de l’humanité. Et cinq planètes si le niveau de vie de toute la population mondiale atteignait celui des américains !
Lire ou télécharger l’annonce officielle éditée par le GFN : EOD14french

Les lecteurs informent

¤=¤=¤=¤=¤

Collectif stop Tafta Petite Camargue

¤=¤=¤=¤=¤

Un mail du MRAP PETITE CAMARGUE (LUNEL) avec pièce jointe. A suivre de près sur le plan local aussi (en particulier pour les personnes qui sont en lien avec l’école)

Pour info, sachez que dans l’immédiat des offensives inquiétantes menacent le vivre-ensemble à partir du milieu scolaire. Elles s’appuient sur les idées racistes répandues par les milieux d’extrême droite et profitent également du climat islamophobe d’une part, de la non-clarification de la notion de laïcité d’autre part.

Lire ou télécharger le doc. : galaxie belghoul FAPEC

¤=¤=¤=¤=¤

Les 20 et 21 septembre, doit se tenir un village des alternatives à Gonesse, en région parisienne, dans le cadre de la mobilisation des Alternatiba, à l’appel de l’association basque de justice climatique Bizi. Les 27 et 28, ce sera la nouvelle édition du festival des utopies concrètes. La journaliste Marie-Monique Robin s’apprête à publier Sacrée Croissance, un livre et un film sur la myriade d’alternatives au système productiviste. Et les conférences de Pierre Rabhi restent très courues, en faisant l’un des penseurs les plus influents pour les « objecteurs de croissance ».

Le film « L’urgence de ralentir » sera diffusé mardi 2 septembre à 22h40 sur Arte !

On pourra aussi le regarder jusqu’au 9 septembre sur Arte+7 et il sera rediffusé sur Arte le 25 septembre à 9h00…

Il existe aussi une page Facebook : https://www.facebook.com/profile.php?id=100007858845658

 

¤=¤=¤=¤=¤

Sénatoriales : Appel du Parti de Gauche

 

Le 28 septembre se dérouleront dans notre département du Gard les élections sénatoriales. Il s’agira pour le collège des grandes électrices et des grands électeurs d’élire trois représentant-e-s, élu-e-s localement ou non, pour siéger au Sénat.

Ces élections interviendront  après que, par la nomination du gouvernement  “Valls 2“, François Hollande ait réaffirmé son  entêtement à poursuivre et renforcer l’orientation libérale. Dans quelques semaines, le vote du budget de la Nation va rendre concret le pacte de responsabilité et la politique d’austérité que François Hollande entend infliger au pays et aux collectivités locales.

Ces élections interviendront alors que se poursuivra au Parlement le débat du projet de réforme territoriale qui va faire disparaître les départements, transformer les communes en coquilles vides, accroître les inégalités, briser les services publics et imposer la compétition entre les territoires et les populations au détriment de l’unité et de l’indivisibilité de la République.

Ces élections interviendront quelques semaines avant le passage au Parlement du projet de loi sur la transition énergétique qui se contente d’adapter l’existant et refuse d’engager une véritable planification écologique.

Ces élections interviendront quelques semaines après la rentrée scolaire qui aura vu la mise en œuvre imposée de la réforme des rythmes scolaires qui territorialise l’éducation et grève les budgets des communes.

Ces élections interviendront au moment où la négociation en catimini du Grand Marché Transatlantique (GMT ou TAFTA) s’apprête à soumettre la démocratie aux intérêts des multinationales.

Ces élections sénatoriales sont donc l’occasion pour que s’exprime clairement le rassemblement de toutes celles et de tous ceux qui refusent de prolonger le supplice infligé au peuple par la politique d’austérité du gouvernement, qui ne veulent plus des politiques clientélistes qui font le lit de l’abstention et plus généralement du rejet de la politique ; le rassemblement de ceux qui refusent le démantèlement républicain organisé depuis l’Elysée.

Face au fait du Prince et à l’heure où le Premier Ministre croit bon de mettre en garde contre la « reparlementarisation à outrance », nous réclamons au contraire le retour du peuple souverain dans sa représentation.

Nous réaffirmons donc notre disponibilité à nous rassembler avec toutes celles et tous ceux qui se reconnaissent dans une telle démarche pour faire liste commune à l’occasion des élections sénatoriales du 28 septembre prochain  et porter un projet populaire, émancipateur, empreint d’humanisme radical pour une transformation sociale, écologique et démocratique de la France.

Charles MENARD, co-secrétaire départemental du Parti de Gauche

Le 28 aout 2014

¤=¤=¤=¤=¤

SITE DE VIGILANCE ET D’ALERTE DES COLLECTIFS « ANTI GAZ ET HUILES DE SCHISTE » GARDOIS

http://www.bassindales.fr/
Twitter: https://www.twitter.com/bassindales
Rejoignez-nous sur Facebook: bassindales
le site du collectif 07 : http://www.stopaugazdeschiste07.org/

Numéros de vigilance
Véhicules, camions ou travaux suspects? Mouvements sur terrain ? Contactez les numéros d’alerte ci-dessous. Notez bien ces numéros et gardez-les précieusement sur vous ! Avant tout signalement, précisez : lieu et/ou direction.
Gard : 06 95 60 22 27 – Ardèche: 06 23 66 15 51

¤=¤=¤=¤=¤

Concert de solidarité avec le peuple palestinien

Médine, HK, Kery James et Gaza Team ont décidé d’unir  la force de leurs mots et de leurs musiques pour un concert de solidarité sur la grande scène de la Fête de l’Humanité, samedi 13 septembre à 18 heures, pour demander le respect du droit international, la levée du blocus de Gaza et la libération des prisonniers politiques palestiniens.

À la suite de la suppression en juin dernier de son émission « Là-bas si j’y suis » par France Inter, Daniel Mermet envisage de reprendre le flambeau avec la création d’un site internet. Son projet est de mettre en ligne chaque matin une émission de deux heures, le « 7-9 neuf », une matinale d’un nouveau genre pour l’heure encore en gestation. Une première souscription serait lancée le 13 septembre à la Fête de L’Humanité. Date prévue du lancement : 21 janvier 2015, date anniversaire de la mort de Louis XVI.

¤=¤=¤=¤=¤

L’Amicale des Marins et Marins Anciens Combattants organise a partir du samedi 28 juin au 21 septembre une exposition sur  » le Grau Du Roi d’antan « avec maquettes, photos et cartes postales du siècle dernier.

Salle Marcel Pagnol, Place de la République au Grau Du Roi
Nous vous attendons tous les mardis, jeudis et samedis de 09h00 à 12h00.
Venez nombreux et même apportez des documents si vous en avez de cette époque. Nous vous attendons avec grand plaisir.

¤=¤=¤=¤=¤

 

ci-après en archives : L’hommage à Jean-Pierre BAS, L’appel des habitants de Franquevaux… Lire la suite

Irak : ce sont des monstres mais ce sont vos monstres

Lu sur le blog de José Fort, ou l’art et le courage de poser les bonnes questions. Ça tombe bien, nous avions les mêmes.

Les djihadistes de « l’État islamique en Irak et au Levant » sont des monstres. Personne ou presque ne le conteste. Mais s’en tenir à ce constat et à la compassion pour les populations martyrisées relève de l’escroquerie. Ces monstres ont été enfantés par le prix Nobel de la paix Obama, Hollande et la plupart des dirigeants occidentaux.

D’ou vient l’argent ? D’où viennent les armes ? 

L’organisation terroriste dispose de moyens financiers considérables…

Lire la suite sur l’Huma : http://www.humanite.fr/blogs/irak-ce-sont-des-monstres-mais-ce-sont-vos-monstres-549343

Le cercle des poètes retrouvé_n°21

Adieu, mon capitaine !

L’intitulé de notre rubrique habituelle consacrée à la poésie était bien évidemment calqué sur Le Cercle des poètes disparus, scénario original que le réalisateur Peter Weir porta à l’écran en 1989, pour un des meilleurs rôles et une magistrale interprétation de Robin William, alias John Keating.

Mais le « capitaine » vient de se barrer, il n’enseignera plus la poésie, ni le Carpe Diem, ni le courage de ses opinions, que ce soit à l’écran comme dans la vraie vie. À l’heure des interminables débats sur ce que devrait être un enseignement de qualité, nous avons choisis les mêmes extraits que ceux proposés par Gabrielle Teissier K. sur son blog Mediapart. Par-delà l’hommage à L’homme bicentenaire, à celui de Will Hunting ou de Good morning Vietnam, puissent ces quelques images du Cercle des poètes disparus nous rappeler combien la poésie a toujours été incontournable dans la construction de la liberté de pensée, comme celle d’une véritable humanité.

Capitaine, mon capitaine, mille mercis !