Quand les flics américains se déchaînent

Les émeutes se poursuivent à Ferguson depuis le meurtre du jeune Michael Brown par la police. Quatre balles dans le bras et deux dans la tête… Beau carton, messieurs ! Peut-on préciser que le jeune n’était pas armé ?

Et vous trouvez que ça ressemble à de simples officiers de police ?

Nous devons à Olivier Berruyer d’avoir repéré le billet de Paul Craig Roberts, économiste et journaliste américain qui fut sous-secrétaire au Trésor dans l’administration Reagan, et également rédacteur en chef adjoint au Wall Street Journal. Une vision assez décapante de la situation des Afro-Américains en général…

Les agents de police, gardiens de sécurité ou milices autoproclamées de vigilance ont entraîné au moins 313 exécutions extrajudiciaires d’Afro-Américains en 2012, selon  une étude récente. Cela signifie qu’une personne noire a été tuée par un agent de sécurité toutes les 28 heures. Le rapport note qu’il est possible que le nombre réel pourrait être beaucoup plus élevé.

L’édifiante étude est ici (fichier PDF en anglais)

Notre source en français est ici : http://www.les-crises.fr/les-flics-se-dechainent/

Hommage des étudiants de l’université Howard à Michael Brown, une université réservée exclusivement aux Noirs. C’est aussi l’Amérique d’Obama.

Cette photo n’est pas extraite du dernier film de Spielberg. C’est la tenue officielle de la police anti émeute. Robocop n’est plus très loin.


Les commentaires sont fermés.