Spécial Etienne Chouard

Un portrait proposé par Sémaphores, à l’attention de qui ne le connaîtraient pas encore à l’heure où il se parle de plus en plus de démocratie, de remise en cause des institutions et de Constituante…

Il enseignait tranquillement l’économie et le droit lorsque, à l’occasion du Référendum de 2005, Étienne Chouard se plonge dans les textes du projet de Constitution Européenne. Ce qu’il découvre le change à jamais. Depuis, loin des organisations partisanes, il dénonce notre apathie et veut redonner au mot démocratie sa véritable signification. Son credo : une constitution écrite par les citoyens et des représentants tirés au sort.

Sémaphores a proposé une première vidéo en août 2012 (vous pouvez la retrouver ici http://semaphores.info/2012/08/chercher-la-cause-des-causes/), également en juillet 2013 à propos de la Constituante (voir ici : http://semaphores.info/2013/07/pour-avancer-vers-une-constituante/ ).

Autour et à partir d’Hugo Chavez…

Note : cet entretien a eu lieu en 2011. Sarkozy était encore au pouvoir, Chavez n’était pas encore décédé, peu d’hommes politiques parlaient alors de changer la constitution, et encore moins de remettre en cause la création monétaire…

Voici un autre portrait d’Étienne Chouard proposé par Usul2000

Usul est un ancien chroniqueur de jeuxvidéo.com. Il produit toujours des vidéos sur le jeu vidéo, mais il a lancé depuis peu une nouvelle série : un épisode par mois sur une personnalité marquante de notre époque. Il s’agit de vidéos informatives et subjectives dans lesquelles il essaie de saisir l’air du temps (intellectuel, idéologique, politique) en prenant pour prétexte un de ces contemporains qui nourrissent le débat public. C’est lui qui nous propose ici ce Citoyen Étienne Chouard

Étienne Chouard est un homme doux, parfaitement en colère. Poil à gratter de la pensée unique, il agace, perturbe, fait réfléchir. Et en attendant, il bosse. C’est le marathon man des salles des fêtes, l’égérie des résistants, le citoyen d’or d’Agoravox. Calomnié, encensé, il ne laisse pas indifférent. C’est probablement qu’il a quelque chose à dire.

 

Les commentaires sont fermés.