Arènes du Grau du Roi_le suivi

article précédent après la balise

*=*=*=*=*=*=*

reçu au courrier de Sémaphores

Délégation de Service Public de la gestion des Arènes

ou l’obsolescence programmée appliquée à nos traditions…

Un projet de délégation de service public des arènes va être mis au vote du prochain conseil municipal (le 5 novembre 2014 à 18h30). Il y a de quoi s’inquiéter tant sur le fond que sur la forme !

Sur le fond :

Monsieur le Maire explique que notre citée, une des plus grandes stations balnéaires de la région, doit se doter d’un programme d’animation à la hauteur de son prestige.  C’est un constat que l’on peut partager, et doit être un axe de travail majeur pour la municipalité. Au lieu de cela, il ajoute que la mairie n’est pas compétente, qu’il vaut mieux confier les arènes à un professionnel dont c’est le métier en constituant une délégation de service publique.

Il s’agit là d’un désaveu manifeste de compétence, et on peut se demander s’il n’en est pas de même pour la programmation théatrale de l’espace Jean Pierre Cassel, si la rédaction du bulletin municipal ne peut être délégué à un éditeur, si l’ensemble des infrastructures municipales ne doivent pas être fermées, déléguons aussi l’entretien des espaces verts, les centres de loisirs, les écoles municipales, etc.

De la délégation de service public à la délégation de la fonction de Maire… Jusqu’où ira-t-il dans le désengagement de ses responsabilités ?

Pourquoi déléguer la gestion de ce bâtiment si particulier ? Les Arènes sont un symbole puissant de notre identité, leur programmation ne peut être confiée pleinement à un prestataire privé.

Voir les Arènes comme une simple salle de spectacle en plein air est une faute grave ! Elles sont l’affirmation de notre culture, de nos traditions, de notre histoire. C’est le premier bâtiment municipal que l’on voit en arrivant au Grau du Roi !

Sur la forme :

Tout d’abord on peut se demander pourquoi faire cela dans la précipitation. En effet, voter la DSP le 5 novembre, c’est la meilleure façon de gâcher la saison 2015, puisqu’en raison de règles liées à l’appel d’offre public, l’ouverture des enveloppes devrait se faire début avril avec un délai de quinze jours pour finaliser l’attribution… En gros le délégataire, ne pourra avec certitude engager des artistes, et valider ses courses camarguaises, valider ses prestations que fin avril ! [On n’imagine bien qu’un spectacle à la hauteur de la dimension de notre ville ne peut pas se monter en 2 mois…]

Aucune consultation à ce jour des acteurs de la vie des Arènes telle qu’elle était jusqu’à présent, en particulier des clubs taurins avec qui aucun dialogue n’a été ouvert. [Ce que rappelle le président de l’Union Taurine dans une communication].

Enfin, il est évident que des professionnels de l’évènementiel puisse avoir accès aux arènes pour le montage de spectacles variés. Mais le choix de notre maire est radical, il propose la délégation totale de la gestion des Arènes, avec pour seule garanti un cahier des charges non encore finalisé. N’était-il pas possible de monter des partenariats public-privés ? Une société d’économie mixte ? Un Établissement Public Industriel Commercial (EPIC) ? Ou toute autre structure qui permette à la fois une gestion sur un mode commercial, et un contrôle municipal plus fort.

Il faut croire que non, et que la DSP pure et dure est le choix pris par M.Crauste. Pas très prudent car s’il martèle qu’un cahier des charges garantira le maintien des courses camarguaises, il ne s’agit là que d’une garantie quantitative ! « il faudra faire 8 courses aux As » mais cela ne garantit en rien la qualité des courses proposées (qui dépend du choix des taureaux et des raseteurs).

D’ailleurs dans une lettre datée du 14 septembre 2014, le président de l’association des raseteurs interpelle le maire :

<< Les raseteurs sont ‘brimés’ par les organisateurs privés qui ne cherchent qu’à engranger de l’argent>>

<<En prenant la main sur l’ensemble des grandes arènes ces organisateurs ‘privés’ offrent une image erronée de la course camarguaise>>

Lettre qui visiblement est restée sans réponse, peut être car les raseteurs ne votent pas au Grau du Roi ?

Cette DSP représente un vrai danger pour le maintien de nos traditions. Que doit-on craindre de cette opération ?

Fin des belles Courses Camarguaises (en particulier le 15 aout qui était la course mythique du Grau du Roi).

Fin de toutes possibilités pour les associations locales, et en particuliers les clubs taurins de réaliser leur projet dans ces arènes.

Fin de tous projets de partage et de découverte des traditions locales.

Aucun contrôle municipal sur le contenu des spectacles qui se tiendront dans les arènes.

Pour toutes ces raisons, il est important de se mobiliser et d’envoyer un signal fort à Notre Maire en participant à un rassemblement pacifique devant la mairie.

MERCREDI 5 Novembre à 18h !

Des alternatives existent…

Charly CRESPE

Simple citoyen graulen.

*=*=*=*=*=*=*=*=*=*

[[ POUR INFO LE COMMUNIQUE de l’UNION TAURINE ]]

Arènes privatisées = Traditions en danger

Monsieur le Maire,

L’Union Taurine, club taurin graulen qui s’apprête à fêter ses 20 ans en 2015 souhaite attirer votre attention sur le fait que nos traditions ne sont pas une marchandise dont la pleine gestion est à confier à un prestataire privé.

Les craintes sont nombreuses parmi les aficionados, et les défenseurs des traditions. En effet, nous connaissons bien le milieu taurin, et voyons comment la gestion privé d’autres grandes arènes a modifié la qualité des spectacles et en définitive le fonctionnement des différentes compétitions taurines.

Quelle sera la place des clubs taurins dans les arènes privatisées ? Aurons-nous la possibilité d’y accéder facilement pour le montage des spectacles déjà existant ? Pourrons-nous organiser de nouvelles manifestations pour préserver et valoriser nos traditions ?

Une fois la Délégation de Service Publique actée, la mairie n’aura plus aucun poids dans les décisions prises par le gestionnaire, et seul le respect du cahier des charges sera opposable. Cette situation nous inquiète grandement d’autant qu’à ce jour vous ne nous avez pas consulté.

Enfin nous ne comprenons pas pourquoi vous vous précipitez dans cette délégation de service public, qui au-delà des raisons exposées nous attriste pour le symbole que cela représente.

Pour ces raisons, notre club taurin s’oppose à la délégation de service public que vous souhaitez mettre en place au prochain conseil municipal, et appelle à un rassemblement pacifique devant la nouvelle mairie le Mercredi 5 novembre à 18h en signe de protestation.

C. C.      Président de l’Union Taurine

Les commentaires sont fermés.