Ne laisse pas béton

Contre l’implantation du village Oxylane à St Clément de Rivière

Un  village Oxylane (Décathlon) projette de s’implanter sur 24ha d’espaces naturels et de terres agricoles en exploitation encore tout récemment, à l’entrée Nord de l’agglomération montpelliéraine sur la commune de Saint-Clément-de-Rivière (34).

Dans l’Hérault, en 10 ans l’artificialisation des sols a augmenté de 15%, un des taux les plus élevés de France. Cela représente 10 300 ha ! (source : CDCEA)

Il est plus que temps de stopper l’artificialisation des milieux.

On peut réfléchir autrement à l’aménagement du territoire et à l’équilibre entre la ville grandissante et les indispensables espaces de culture.

A ce jour (6 décembre, 18h) , vous êtes 1131 à avoir signé la pétition contre l’implantation d’un village Oxylane à Saint-Clément-de-Rivière. Merci à vous toutes et tous. Aidez-nous à atteindre les 2000 signatures d’ici le 15 décembre  en diffusant cette pétition auprès de personnes de votre réseau qui peuvent ne pas bien connaître l’existence de ce type de projet et ses enjeux.

Où en est la lutte contre ce projet ? Bien que la presse régionale (Midi-Libre) ait titré récemment « Voyants au vert pour le village Décathlon à Saint-Clément-de-Rivière » (27 novembre 2014), rien n’est encore joué !

Quels sont ces « voyants verts » ?

Enquête publique : Le Commissaire Enquêteur a donné un avis favorable avec réserve, faisant fi des très nombreuses observations (127, dont 102 défavorables) alors même qu’il reconnaît, dans son rapport : « les observations ont été nombreuses et très souvent argumentées, permettant de nourrir le débat public ». Une drôle de conception du débat public !

Le permis d’aménager va donc être délivré, dans les jours qui viennent, par le maire de Saint-Clément-de-Rivière, mais l’enquête publique comporte de nombreuses faiblesses.

Commission Départementale d’Aménagement Commercial (CDAC) : cette commission, réunie le 25 novembre dernier, a délivré l’autorisation d’exploitation commerciale aux trois enseignes déjà connues : Décathlon (5250 m2), Jardinerie Truffaut (7924 m2), et O’Terra (903 m2). Mais, contrairement à la plupart de décisions de mêmetype qu’elle rend souvent, celle-ci n’a été obtenue que de justesse, par 5 voix « pour » sur les 8 membres (juste la majorité absolue de « pour » requise). Le représentant du Conseil Général a voté « contre », et la représentante de la mairie de Montpellier s’est abstenue. Ce résultat est donc assez fragile.

Quelles actions à venir ?

– Un recours au Tribunal Administratif de Montpellier contre le permis d’aménager (délai : deux mois après sa délivrance). Nous avons relevé suffisamment de motifs, au niveau de l’enquête publique notamment, tant sur la forme que sur le fond, pour pouvoir l’engager.

Un recours auprès de la Commission Nationale d’Aménagement Commercial (CNAC), contre la décision de la CDAC (délai : un mois après sa publication, soit avant le 2 janvier). Nous l’envisageons le plus rapidement possible, avant le 18 décembre. Nous sommes encouragés dans cette démarche par un précédent tout récent : nos amis de Saint-Jean-de-Braye (Loiret) qui luttent contre un projet Oxylane du même nature, viennent de gagner leur recours en CNAC (décision du 12 novembre), sur un argumentaire très proche du nôtre.

Bien entendu, ces recours entraîneront des frais importants (avocats). Nous réfléchissons actuellement aux modalités de financement (ressources associatives, souscription publique, etc.). Nous serons sans doute amenés, très rapidement, à faire appel à votre participation – si l’on veut que notre combat puisse aboutir sur le plan juridique.

Parallèlement, nous mettons en place un Collectif d’associations : actuellement, une dizaine ont déjà répondu favorablement, et le Collectif « Oxygène » est né ! Ceci va nous permettre d’organiser des actions publiques, sous forme de réunions ou d’actions sur le terrain, de communiquer auprès des media – qui commencent à réaliser qu’une opposition au projet se développe (article du Midi Libre déjà cité, interview du président de SOS-Lez Environnement au JT de France 3 le 27 novembre) – afin d’accroître la mobilisation de l’opinion.

Dans l’immédiat, le Collectif organise une réunion publique, mardi 16 décembre à 19h., salle du Devézou (route de St-Clément) à Montferrier-sur-Lez.

Venez-y nombreux !

Lire les arguments et Signer la pétition : http://www.petitions24.net/contre_limplantation_du_village_oxylane_a_st_clement_de_riviere

NON aux projets de bétonnage des terres agricoles !

NON à la prolifération de centres commerciaux!

Les commentaires sont fermés.