Repos dominical

 « Nous refusons que la civilisation du supermarché remplace la civilisation du loisir. La citoyenneté ne se résume pas à l’acte de consommation. Quelle vie privée, quelle vie de famille sans jour de repos hebdomadaire commun, alors que justement nos sociétés souffrent déjà d’une déstructuration des liens sociaux ? »

Ces lignes sont extraites d’une tribune publiée en 2008 dans Libération, intitulée « Dimanche : Yes week-end ! » . Elle prétendait s’élever contre la réforme du travail dominical voulue alors par la majorité UMP et Nicolas Sarkozy. Parmi les 122 signataires de cette tribune initiée notamment par Christian Eckert, aujourd’hui secrétaire d’État au Budget, et l’ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault, figuraient dix personnalités devenues aujourd’hui ministres du gouvernement Valls. A savoir : Christian Eckert, Bernard Cazeneuve, Marylise Lebranchu, Jean-Marie Le Guen, George Pau-Langevin, Sylvia Pinel, Christiane Taubira, Marisol Touraine, Alain Vidalies et Annick Girardin.

En bref un gouvernement de socio-traîtres avec un traître en chef


« Le combat de 2012 c’est de préserver le repos…

Tout est dit, non ?

 

Les commentaires sont fermés.