Areva, plus rien ne va

L’année 2014 d’Areva se termine sur un beau – 52,03% de perte de son action boursière. Les spéculateurs n’auraient-ils plus eux-mêmes confiance dans cette monstruosité ?

Areva (groupe nucléaire public-privé) s’effondre et finit son année boursière en chute de -52,03% (le cours de l’action n’est plus qu’à 9,12 euros fin 2014). C’est le résultat de difficultés financières nées de gabegie et d’acquisitions-spéculations hasardeuses, de fiascos techniques à répétition (EPR Finlandais, EPR de Flamanville notamment), de la régression du marché de la destruction atomique avec aussi l’arrêt du « marché japonais » depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima. Toute la presse économique et financière s’inquiète, et l’État avec elle, de ce « grand bond en arrière ». Pour les citoyens qui luttent contre les passéistes de l’atome, c’est une bonne nouvelle qui devrait conduire à l’abandon immédiat de cette aberration criminelle.

Article intégral à lire ici : http://coordination-antinucleaire-sudest.net/2012/index.php?post/2015/01/01/Areva-s-effondre-financi%C3%A8rement

 

Du 9 au 15 mars 2015 participez au cordon sanitaire contre le crime nucléaire autour des sites nucléaires de la vallée Rhône-Durance pour isoler les criminels de la destruction atomique : rassemblements à Cruas (Ardèche), Tricastin (Vaucluse), Marcoule (Gard), Cadarache (Bouches du Rhône), rencontres avec les salariés des sites nucléaires , rencontre avec la population des villes et villages de proximité, projections-débats de films,…

ici, au fur et à mesure sont actualisées les temps forts de ce cordon sanitaire contre le crime nucléaire : « 9-15 mars 2015 : cordon sanitaire contre le crime

Vous voulez participer : contacter collectifantinucleaire84@hotmail.fr

 

Les commentaires sont fermés.