Les scores du FN depuis 1984

En complément de l’article précédent sur la fameuse « poussée du FN »

L’internaute Arnaud R. s’est amusé à comparer, depuis 1984, les scores du FN à toutes les élections françaises, en proportion du nombre total d’électeurs inscrits. Cela donne ce tableau :

Eur 1984 : 5.99%
Leg 86 : 7.19 %
Pres 88 : 11.47 %
Leg 88 : 6.21%
Eur 89 : 5.56 %
Leg 93 : 8.08 %
Eur 94 : 5.25 %
Pres 95 : 11.4 %
Leg 97 : 9.65 %
Reg 98 : 8.26 %
Eur 99 : 2.5 %
Pres 2002 1er tour : 11.66 %
Pres 2002 2d tour : 13.41 %
Leg 2002 : 6.98 %
Eur 2004 : 4.05 %
Reg 2004 : 8.51 %
Pres 2007 : 8.62 %
Leg 2007 : 2.54 %
Eur 2009 : 2.47 %
Reg 2010 : 5.09 %
Pres 2012 : 13.95 %
Leg 2012 : 6.65 %
Eur 2014 : 10.5 %
Dép 2015 : 10.19 %

Certains en tirent la conclusion que, sur une période de trente ans, « le postulat de l’irrésistible ascension du FN mérite d’être pour le moins nuancé. Scrutin par scrutin, si l’on compare les législatives avec les législatives, les présidentielles avec les présidentielles, ce qui frappe plutôt est sa stabilité, avec des avancées et des reculs, qu’il faudrait examiner en détail. »

D’autant que ce qui détermine le résultat d’un scrutin est le nombre de voix par rapport aux exprimés et non par rapport aux inscrits. De plus il faudrait tenir compte de ce que le corps électoral a augmenté depuis 1984, et d’une donnée rarement citée dans les analyses : le nombre de non-inscrit sur les listes électorales. S’ajoutant à celui des abstentionnistes, on découvrirait alors combien le FN est dans l’abus en se déclarant premier parti de France. Mais on ne doute pas qu’à ses yeux il ne s’agisse que d’un « point de détail ».

 

Les commentaires sont fermés.