Faux tract et faux culs

Marine Le Pen a été relaxée mardi par la cour d’appel de Douai (Nord) dans l’affaire du « faux tract » de la législative de 2012 qui l’a opposé à Jean-Luc Mélenchon dans le Pas-de-Calais.
Pour la cour d’appel de Douai (Nord), aucun élément ne permet de démontrer que la présidente du Front national est à l’origine de la création ou de la distribution de faux tracts visant Jean-Luc Mélenchon, lors de la campagne des législatives de 2012 les opposant dans le Pas-de-Calais. Mardi 19 mai, Marine Le Pen a en effet été relaxée dans l’affaire du « faux tract ».

Le tract diffusé par le Front national en mai 2012.

Le tract diffusé par le Front national en mai 2012.

Dans de telles conditions, dorénavant, chacun peut éditer de faux tracts sous le sigle de l’UMP du PS et du FN sans craindre d’ennui en utilisant le cas échéant pour sa défense la jurisprudence Le Pen Hénin-Beaumont.

A lire Raquel Garrido, son avocate : « Il faut savoir que dans cette affaire Jean-Luc Mélenchon a dû – seul – établir la preuve de la culpabilité de Marine Le Pen et des autres cadres du FN. En effet, il existe une grande zone d’ombre sur ce qui a été diligenté ou non par les services de police. Pire encore, lorsque le Procureur de la République a pris ses réquisitions à l’audience de première instance, il a affirmé avoir contacté le Ministère de l’Intérieur afin de récupérer le dossier d’enquête, et que celui-ci lui a répondu avoir PERDU le dossier ! »

« Au final, Marine Le Pen est relaxée. Visiblement personne n’avait envie que justice soit faite parce que cela revenait à aider Jean-Luc Mélenchon. Visiblement le système préfère Marine Le Pen et ses méthodes politiques pourries à Jean-Luc Mélenchon. »


Faux-tracts à Hénin-Beaumont – Les aveux de… par lepartidegauche

Pour Politis : La principale jurisprudence instituée par le jugement de la cour d’appel de Douai consiste à ne pas reconnaître pour preuve des aveux télévisés. Dès lors, quel crédit accorder aux propos que pourraient y tenir la présidente du Front national ? Il faudrait suggérer d’urgence aux chaînes de télé d’avertir les téléspectateurs, au moyen d’un bandeau défilant à chacun des passages de Marine Le Pen, que ses propos ne l’engagent pas et ne prouvent rien, bref qu’elle est au sens propre irresponsable.

Exemple de tract à venir …

tract_marine_le_pen_m

Les commentaires sont fermés.