Le cercle des poètes retrouvé_n°33

La Grèce aux pieds gonflés de Titos Patrikios

titos_DR

« La poésie vient te trouver en vélo, en mobylette, en voiture/parfois elle arrive comme une amazone le glaive dressé/ parfois elle te suit à la sortie du supermarché comme une mendiante en haillons/elle t’entraîne telle une porno-star dans les abysses imaginaires/elle te rappelle à l’ordre comme un directrice de maison de redressement/elle t’apparaît dans les tréfonds du sommeil telle une vierge immaculée »

« Grèce solitaire, oubliée, toi qui la nuit/erres les cheveux dénoués/vendant des fleurs dans les boîtes de nuit/te faufilant entre voitures et musiques/entre passants indifférents et mouchards/entre les garçons qui changent de service et ces deux-là/qui jettent des tracts dans l’obscurité ».

« Vers qui se dressent soi-disant comme des baïonnettes/vers qui menacent l’ordre établi/et qui dans leurs quelques pieds/font ou défont la révolution/inutiles, mensongers, grandiloquents/parce qu’aucun vers aujourd’hui ne renverse de régime/aucun vers ne mobilise les masses/ C’est pourquoi moi je n’écris plus/pour offrir des fusils en papier/des armes de paroles bavardes et creuses/Mais pour soulever juste un coin de la vérité/jeter un peu de lumière sur notre vie plagiée ».

Pour découvrir Titios Patrikios : http://www.humanite.fr/la-grece-aux-pieds-gonfles-de-titos-patrikios-579995?IdTis=XTC-FT08-AZIGCX-DD-DMCLQ-FHFP

barricade

Les commentaires sont fermés.