le fil d’actu du 18

mise à jour 17h40

Aujourd’hui c’est la journée des hologrammes, le plus proche de nous sera à l’Arena de Montpellier à 19h, le Jean-Luc Mélenchon en chair et en os sera à Dijon, et nous sommes plus de 420 000 insoumis.

Hier, c’était le Passage de la Péniche Insoumise à Pantin

*=*=*=*=*=*

Vendredi 21 avril : organisons des apéros insoumis partout en France !
Le vendredi 21 avril, la France Insoumise organise une grande opération nationale le dernier soir de la campagne.

Le principe ? Organiser partout en France, sur les places, dans la rue, en bas des immeubles ou partout où on veut, des apéros insoumis !

Pourquoi des apéros insoumis ?

Pour être visibles dans l’espace public avec un peu de déco =)
Pour inviter les ami-e-s, les voisins ou plus généralement les proches qui hésitent encore
Parce que nous avons mener une magnifique campagne et qu’on mérite bien un peu de convivialité !

Comment faire ?

Chacun ramène quelque-chose à boire et à manger à partager
Si vous pouvez, amener même de quoi jouer ou diffuser de la musique !
L’émission Esprit de campagne en direct sur Youtube parlera de quelques apéro un peu partout en France pour donner à voir notre diversité et l’esprit de bon humeur de notre campagne.

*=*=*=*=*=*

Aujourd’hui on fait un tour dans les coulisses de la campagne insoumise

Le dimanche 16 avril 2017, Jean-Luc Mélenchon était en meeting à Toulouse. Dans cette vidéo sur les coulisses de l’évènement, Antoine Léaument met l’accent  sur deux éléments : le service d’ordre et l’organisation technique des évènements.

Merci à DanyCaligula pour sa participation à cette vidéo ! Retrouvez sa chaîne : https://www.youtube.com/user/DanyCali…, sa page Facebook : https://www.facebook.com/DanyCaligula/ et son compte Twitter : https://twitter.com/DanyCaligula.

*=*=*=*=*=*

France 2 a confirmé, dans un communiqué mardi 18 avril, la diffusion d’une émission politique rassemblant les onze candidats à la présidentielle jeudi soir à partir de 20 heures. Selon ce communiqué diffusé à l’issue d’une ultime réunion avec les représentants des candidats, les onze prétendants se succéderont pour quinze minutes d’entretien individuel, à seulement trois jours du premier tour de l’élection.

Pendant chaque entretien, « deux thèmes déterminés par la rédaction seront abordés » par les journalistes David Pujadas et Léa Salamé, précise le communiqué. Les candidats disposeront ensuite d’une « carte blanche » pour aborder le sujet de leur choix, précise la chaîne.

La soirée s’achèvera par une intervention de chaque candidat de deux minutes et trente secondes pour « un éventuel droit de réponse et pour conclure ». 

L’ordre de passage a été tiré au sort pour les entretiens individuels :

  • Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) ;
  • Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) ;
  • Marine Le Pen (Front national) ;
  • François Asselineau (Union populaire républicaine) ;
  • Benoît Hamon (Parti socialiste) ;
  • Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France !) ;
  • Philippe Poutou (Nouveau Parti anticapitaliste) ;
  • Emmanuel Macron (En marche !) ;
  • Jacques Cheminade (Solidarité et progrès) ;
  • Jean Lassalle (Résistons !) ;
  • François Fillon (Les Républicains).

*=*=*=*=*=*

DOSSIER MACRON

Paraît que le candidat incarne la jeunesse et le renouveau. Ben… Faut le dire vite quand on voit ses principaux soutiens…

SI VOUS HÉSITEZ À VOTER MACRON, REGARDEZ ÇA

On a beau ne pas parler Lenglet, il ne dit pas que des conneries.

Smicards, Emmanuel Macron se fout de vous !

Emmanuel Macron a, dans ses discours, une certaine appétence pour les grandes envolées lyriques. Vendredi 14 avril en Isère, à l’occasion d’un discours sur l’Enseignement supérieur et la recherche, le candidat lit un passage du discours – qu’il n’a visiblement pas écrit – au sujet de la gouvernance des universités. «Mon équipe m’a préparé un texte dont la subtilité mériterait que je le lise comme un entomologiste pour ne froisser personne. Comme je n’arrive pas à être convaincant en ânonnant des textes lus, je suis obligé d’être sincère et de vous dire ce que je pense et donc ce que je vais faire si je suis élu», a d’abord prévenu l’ancien patron de Bercy, avant d’exposer sa vision de l’université de demain. Un discours déconcertant qui n’a pas échappé au jeune conseiller national LR Jens Villumsen, soutien de François Fillon, qui en a diffusé des extraits sur les réseaux sociaux.
«Je suis tout à fait favorable à ce qu’on construise de nouveaux modèles de gouvernance. Ces nouveaux modèles pourront être mis en place à l’initiative des acteurs eux-mêmes et assureront une plus grande souplesse», lance-t-il d’abord, sans grande conviction, avant de se livrer à un premier aveu. «Je vous lis ce qu’on a m’a mis», glisse-t-il avant d’essayer de reprendre le fil du propos: «…dans la composition des instances dirigeantes et dans les modalités d’organisation interne». «Initialement je n’ai pas compris cette phrase. Moi, la relation que je veux instaurer avec vous, c’est plutôt une relation de clarté pour qu’on puisse agir efficacement», ironise le candidat sous les rires de la salle.

Y a même des moments où ça vaut le coup d’écouter le Dupont teigneux

Petite couche supplémentaire, ça fait pas de mal quand c’est de l’humour.

*=*=*=*=*=*

Et puisqu’on dit qu’en France tout finit par des chansons ou des canons, autant éviter ces derniers, à moins de trouver des amis pour chanter en canons…

Ça fait monter Mélenchon

̶C̶a̶ ̶f̶a̶i̶t̶ ̶r̶i̶r̶e̶ ̶l̶e̶s̶ ̶o̶i̶s̶e̶a̶u̶x̶ / Ça fait monter Mélenchon
Parodie de la Compagnie Créole pour la France Insoumise.
Texte : Barbara Goujon; Interprétation : G. THOMAS

Les commentaires sont fermés.