Le fil du 29 avril

Les insoumis sont désormais 492 867

soit 50 000 de plus que dimanche dernier !

Petit rappel (la vidéo intégrale est sur le fil d’actu d’hier)

Ce que nous demande M. Macron, ce n’est pas un vote antifasciste, un vote anti-extrême droite, ce qu’il nous demande, c’est un vote d’adhésion. Non, nous n’adhérons pas à ce projet. Ça ne va pas m’empêcher, moi en tant que personne, de faire ce que j’ai à faire. J’irai voter, d’abord parce que dans mon programme le vote est obligatoire. Quant à savoir ce que je vais faire, il n’y a pas besoin d’être grand clerc, mais pourquoi je ne le dis pas ? Pour que vous puissiez rester regroupés. 

*=*=*=*=*=*

De quelques mises au point sur le débat…

Voyons d’abord le point de vue de Michel Deléan (Médiapart). Extraits

« Je ne veux pas d’antisémites, de négationnistes, de racistes, de xénophobes, d’islamophobes, d’homophobes ni de franchouillards souverainistes aux plus hautes fonctions de l’Etat. J’irai voter le 7 mai.

(…) Non les amis, un centriste et un fasciste, ce n’est pas la même chose. L’histoire nous l’enseigne. L’extrême-droite, même relookée et maquillée, n’est pas républicaine et ne défend pas les plus faibles. Il est douloureux de la chasser, une fois qu’elle est arrivée au pouvoir. Or aujourd’hui, le programme du FN est bien un programme néo-fasciste ou post-fasciste. (…) En ce qui me concerne, c’est un principe, je ne veux pas que la discrimination soit inscrite dans la Constitution. Je ne veux pas de préférence nationale. Le pays dans lequel je veux vivre, ce n’est pas celui de Dupont Lajoie ni de Lacombe Lucien. Je préfère le droit à la force, l’égalité à l’ordre, la culture au folklore et l’échange au repli.

(…) Je ne veux pas que l’on réhabilite Pétain, Mussolini, Franco, Salazar, Videla et Pinochet, et que l’on discute des mérites de la colonisation et de l’apartheid dans les manuels scolaires. Je ne veux pas d’antisémites, de négationnistes, de racistes, de xénophobes, d’islamophobes, d’homophobes ni de franchouillards souverainistes aux plus hautes fonctions de l’Etat.

Je ne veux pas qu’un pouvoir d’extrême-droite mette la justice au pas, ne serait-ce que parce que plusieurs enquêtes judiciaires visent actuellement les finances du FN et de ses dirigeants. Notre régime présidentiel permettrait à Le Pen de nommer ses ministres, ses procureurs, ses préfets, ses directeurs d’administration centrale, ses généraux, ses commissaires, ses hauts fonctionnaires, et ses sbires laudateurs dans l’audiovisuel public.

Je n’attendrai pas les législatives pour voter. Je ne crois pas aux chances de succès d’un éventuel troisième tour social ou d’une hypothétique insurrection populaire si Le Pen venait à être élue. »

Fermer les guillemets. Si Sémaphores ne reproduit pas in extenso l’article de Deléan, c’est par lassitude. Pas de jour sans qu’un journaliste de Médiapart ne se fende de ce type d’article, qui certes ne rapportent pas que des conneries, se veulent de « bon sens » en appelant à voter Macron, mais tous plaçant en filigrane l’irresponsabilité des insoumis qui choisiraient un vote alternatif.

Afin d’équilibrer la diversité, voici la réponse d’un simple commentateur à Michel Deléan

Salut Michel,

La question est de savoir pour qui sera la honte.

Nous entendons montrer que la manipulation qui a permis d’arriver à cette finale, avant la primaire saccagée par le PS lui même, la comédie de Hamon pour tromper deux fois ses électeurs et se plier aux « bons conseils de Dray », sont venues d’une clique de profiteurs du système, mais aussi de l’Élysée, en poussant Macron au devant de la scène brevetée Rothschild.

Nous entendons aussi faire la démonstration que cinq ans à nous dépeindre, nous les Insoumis, depuis le dessin de Plantu jusqu’à la minable sortie de Hollande à la veille de la clôture de campagne, ont contribué à faire les choux gras du FN et à banaliser ses idées, notamment avec la déchéance de la nationalité et l’état d’urgence dont nous tenons Macron pour l’un des responsables.

Nous entendons encore montrer que le fait qu’on n’ait jamais mis en lumière le copier coller de certains points de l’Humain d’abord dans le programme de Le Pen, avait pour but initial de rendre tout débat impossible pour montrer du doigt toute proposition alternative à l’austérité.

Macron est il à la hauteur de la campagne ? Dit-il quelque chose dans son verbiage ? Son programme est il de nature à servir le pays ou bien l’oligarchie en train de mettre l’Europe à genou ?

Oui, ce sont eux qui tuent l’Europe et son idéal, ce sont eux qui ont massacré le socle social de la République et qui entendent le passer au bulldozer de leurs ordonnances.

Si Macron baisse dans les sondages, il le doit à son incompétence, son incapacité à sortir d’un logiciel de marketing pour lequel il est formaté. La Honte c’est la leur. Ce à quoi nous assistons est l’absolue incompétence de cette France d’en haut (voir la sociologie du vote Macron) qui colonise culturellement le pays et entend imposer aux nôtres ses vues.

Hier encore, Macron n’a rien proposé aux ouvriers, à qui il est d’ailleurs incapable de parler. Il a pourtant prétendu que Mélenchon aurait « oublié que les siens avait toujours combattu le fascisme« … Foutaise ! Ce sont toujours les Macron de toutes les époques qui envoient les nôtres à la guerre, et jamais eux qui chasse les Le Pen du pouvoir.

Nous, les Insoumis n’avons surtout rien à voir avec cela. Nous, les règles et les valeurs nous les respectons, et nous sommes ce que nous montrons.

Et pour faire bon poids…

*=*

Cela dit… voici le point de vue d’Edwy Plenel

« Voter contre Le Pen le 7 mai en votant Macron ce n’est pas voter pour le programme de ce dernier. C’est voter pour défendre la démocratie comme espace conflictuel où peuvent s’exprimer librement ses contradictions, son pluralisme, sa diversité, ses revendications et ses espoirs, y compris face aux politiques d’une présidence Macron. Avec l’extrême-droite autoritaire et identitaire, ce sera au contraire la remise en cause assurée de ces droits fondamentaux. »

Cela encore étant dit, rendons à Médiapart le bon travail d’analyse du programme du FN qui a été fait point par point. Ceusses qui ne l’ont pas lu la trouveront ici : Le programme du FN est analysé et décrypté ici.

*=*=*=*=*=*

Au Grau du Roi, Marine Le Pen a sauvé un migrant atteint de handicap mental

La candidate du Front National a fait une action héroïque en sauvant un vieux migrant à la dérive. L’homme, complètement désorienté n’arrivait que très difficilement à s’exprimer mais a beaucoup attendri la présidente du Front National.

Plus sérieusement, en attendant d’un jour à l’autre des révélations sur les relations troubles du FN avec la Russie de Poutine (et l’ingérence de ce dernier dans la campagne présidentielle française), on peut savoir que…

Marine Le Pen aurait abusé du Parlement européen et détourné près de 4 978 122 d’euros dans le but de réaliser des économies sur les finances frontistes entre 2012 et 2017. Au cœur de plusieurs affaires, les juges d’instruction s’affairent à la levée de son immunité parlementaire.

Depuis février, le salaire de l’eurodéputée FN a été diminué de moitié soit réduit à 3 000 euros suite à l’enquête menée par l’Office anti-fraude sur l’affaire de Thierry Légier. En ce sens, Marine Le Pen devait rembourser la somme de 340 000 mais a refusé.

Les quelques 1,9 millions d’euros n’étaient alors que les prémisses des 4 978 122 euros actuels

De plus, cette candidate à la présidentielle est accusée d’avoir versé frauduleusement – car sous le nom du Parlement européen – des salaires à ses assistants du Front National afin de réaliser des économies sur les finances du parti. Cette somme s’élevait en septembre 2015 à 1,9 millions d’euros, lesquels n’étaient qu’alors les prémisses des 4 978 122 euros actuels. L’avocat du Parlement européen, Patrick Maisonneuve a commenté : « cette affaire peut encore évoluer. »

*=*=*=*=*=*

DOSSIER MACRON

Emmanuel Macron a renvoyé dos-à-dos vendredi soir le candidat de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, qui a refusé d’appeler à voter pour lui au second tour de l’élection présidentielle, et le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan, qui a fait alliance avec son adversaire du Front national, Marine Le Pen.

Il est bien gonflé l’évangéliste des banquiers, d’aller se promener à Oradour-sur-Glane et de donner des leçons de patriotisme à Mélenchon. Trouvez pas ? Mais au fait… les banques, elles faisaient quoi en 39-45 ? Les banquiers étaient dans quel camp ?

Si c’est avec de pareils arguments que l’évangéliste escompte rapatrier les voix des insoumis… c’est qu’à l’évidence il n’a rien compris de qui ils sont. Devrait quand même faire attention, le petit. C’est pas le moment de se fâcher avec les seuls qui ont toujours combattu les fachos.

*=*

Le lanceur d’alerte Luxleaks parle à Macron

*=*

Vous en avez peut-être entendu parler…

Une vidéo du polémiste de RMC / BFMTV Eric Brunet, titrée « Macron et l’argent » et initialement publiée sur sa chaine Youtube, « Brunet à la maison », a disparu après trois jours, le 22 avril, sans explication. Un internaute se faisant appeler « John Doe007 », l’a remise en libre accès sur Vimeo.

Interrogé par @rrêt sur image, le journaliste indique l’avoir retirée lui-même. Mais pas de son plein gré. Il se serait passé « quelque chose de très déplaisant« , l’ayant poussé à cette décision. De la censure? « Les conditions ne sont pas réunies pour que je vous réponde clairement et franchement. J’essaye d’en savoir un peu plus, de comprendre. Je ne veux accuser personne à tort, et là tous les scénarios sont possibles. »

En bref,Brunet n’a pas souhaité en dire plus, mais vous pouvez revoir la video que d’aucuns ont voulu interdire.

Macron et l’argent… par Eric Brunet from John Doe007 on Vimeo.

*=*=*=*=*=*

Par ailleurs, et pour alimenter notre dossier censure…

Ce n’est pas chez nous mais dans cette belle Turquie d’Erdogan : l’accès à l’encyclopédie en ligne Wikipédia a été coupé hier vendredi dès 8 heures du matin, heure locale.

Le site Turkey Blocks a publié le texte de la décision administrative sur Twitter et estime que cette action s’inscrit dans le cadre de la « censure des contenus » effectuée par les autorités turques à l’aide de filtres Internet.

*=*=*=*=*=*

Et pour continuer dans les bonnes nouvelles, il n’est pas interdit de savoir que…

L’Europe donne son feu vert à Notre-Dame-des-Landes

La Commission européenne classe sans suite la procédure d’infraction ouverte en 2014 contre la France pour non-conformité aux règles environnementales dans le projet d’aéroport. Et la justice ordonne l’expulsion du bois occupé par les opposants à Cigéo, dans la Meuse.

Le prochain gouvernement trouvera sur sa table de travail les dossiers de Notre-Dame-des-Landes et de Cigéo : deux projets d’équipement ambitieux et contestés. Absentes de la campagne présidentielle ou presque, ces deux luttes écologiques offriront une première épreuve politique au prochain exécutif : face à ces deux mouvements d’occupation, y aller de force ou pas ?

*=*=*=*=*=*

Humour… ou pas (Choisis ton camp camarade)

*=*=*=*=*=*

Les commentaires sont fermés.