au fil du 6 juin

*=*=*=*=*=*

Pas de trêve médiatique ? Motivation Insoumise maxi !

*=*=*=*=*=*

Lettre à mes consoeurs et confrères journalistes…

… qui n’ont de cesse d’enjoliver Macron et de noircir Mélenchon.

Chers Collègues,                                                                                                                                                                                                                                                                              Notre profession a toujours été soumises à des effets de mode. Nous nous en sommes toujours défendus, préférant ramener notre production journalistique à notre talent personnel. Mais la mode existe et s’impose de fait au plus grand nombre, sous la pression d’une hiérarchie déterminée qui pousse à une surenchère dans laquelle l’information ne trouve pas son compte. J’ai décidé cette lettre après avoir pris connaissance d’une critique me concernant. Pour annoncer mon dernier documentaire « dans le secret de la violence sociale » (diffusé le 23 mai sur France 2) un confrère en explique l’intérêt et souligne « le côté militant du film, ce qui fait sa force et sa faiblesse. Jacques cotta a soutenu publiquement jean Luc Mélenchon ». Cela m’a d’abord fait sourire. Puis réflexion faite, je me suis demandé ce que ma position vis à vis de la « France Insoumise » et de Jean Luc Mélenchon venait faire au milieu. La mode actuelle, nous y voilà ! Dans la presse, tous supports confondus, il est de bon ton de diaboliser Mélenchon, et de n’épargner nul qui l’approche. Mode qui n’est pas innocente.

Avant de vous parler de ce que cela m’inspire précisément pour notre profession, je voudrais dans cette lettre aborder trois points pour tenter de bien me faire comprendre.

  • Quelques exemples illustratifs de ce que je nomme « la mode journalistique ».
  • La « mode » actuelle, un anti mélenchonisme d’une violence inouïe qui n’a d’égal que la promotion éhontée d’Emmanuel Macron.
  • Les conséquences qui risquent d’en découler.

Jacques Cotta
Le 1er juin 2017

 À lire ici : http://la-sociale.viabloga.com/news/lettre-a-mes-consoeurs-et-confreres-journalistes

 

*=*=*=*=*=*

Lettre ouverte à Nicolas Hulot contre la poubelle nucléaire CIGEO à Bure

« Make our planet great again »… La formule de Macron en faveur de l’environnement, aussi fracassante soit-elle,ne doit pas nous faire oublier son attachement à la filière nucléaire qui continue de produire des milliers de tonnes de déchets radioactifs dont nous ne savons toujours pas quoi faire. Il est grand temps de sortir de ce modèle énergétique dépassé, dangereux et coûteux.

Vendredi 2 juin, le mouvement anti CIGEO (projet d’enfouissement des déchets nucléaires) a décidé d’interpeller Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire à travers une Lettre ouverte co-signée par des collectifs locaux d’habitants, des associations nationales, des syndicats de travailleurs et de paysans et de nombreux collectifs venus d’autres luttes.

Monsieur le ministre, vous avez déclaré suite à la catastrophe de Fukushima, le 12 novembre 2011*, que « Le propre d’un accident nucléaire c’est d’être inestimable dans le temps et dans l’espace. Et là s’arrête le risque acceptable dès lors que l’on ne maîtrise ni ne mesure plus ses conséquences. » Nous partageons totalement votre constat.

Vous êtes ministre à présent. Des spécialistes vous assureront que les déchets** produits par l’industrie nucléaire seront bien gérés. Si comme vos prédécesseurs, vous n’écoutez qu’une seule voix, celle des acteurs du nucléaire, la seule ayant accès à votre cabinet, qui affirme que le stockage nucléaire en grande profondeur est une solution, alors vous vous tromperez gravement. Vous pourriez apposer un blanc-seing sur un projet comportant lui aussi, comme l’accident nucléaire de Fukushima, des « risques non acceptables, parce que personne ne maîtrise ni ne mesure les conséquences » de l’énorme complexe CIGEO, projet d’enfouissement des déchets nucléaires, qui sacrifie non seulement un territoire, mais menace durablement le pays tout entier et les centaines de générations à venir.

Article intégral ici :  https://blogs.mediapart.fr/sauvonslaforet/blog/050617/lettre-ouverte-nicolas-hulot-contre-la-poubelle-nucleaire-cigeo-bure

 *=*=*=*=*=*

Chères électrices, chers électeurs

Installez-vous confortablement et prenez le temps de découvrir nos tambouilles politiciennes ! Le dernier monarque à la mode ne manquera pas de concocter de nouvelles recettes basées sur un même ingrédient : l’opportunisme !

À l’image de l’actualité politique, ce site sera mis à jour. Revenez prochainement afin de découvrir de nouvelles tambouilles si chères à notre Ve République.

https://tambouille-electorale.fr/

*=*=*=*=*=*

Impliqué dans des scandales sanitaires à répétition, Monsanto est plus que jamais montré du doigt. Si vous souhaitez boycotter Monsanto, voici la liste des sociétés qui utilisent leurs produits si controversés. En boycottant ces marques, vous choisissez d’éviter de donner de l’argent à Monsanto pour protéger la santé de votre famille, de vos enfants et des générations futures.

La Liste des Marques à Éviter

Nous avons obtenu la liste des sociétés utilisant les produits Monsanto sur le blog américain Collective Evolution.

Comme ces sociétés sont peu connues en France, nous avons répertorié pour vous les marques qu’elles possèdent et qui sont vendues sur le marché français et européen.

Cliquez ici pour accéder à la version imprimable. Pratique quand on fait ses courses.

Comme vous pouvez le voir dans cette liste, un grand nombre de marques de notre quotidien et celui de nos enfants appartiennent à des sociétés utilisant les produits Monsanto.

Liste des Sociétés Utilisant des Produits Monsanto

  • Coca-Cola et ses sous-marques : Coca-cola, Coca-Cola Light , Cherry Coke, Minute Maid, Burn (boisson énergisante), Dr Pepper, Fanta.
  • Cadburyqui possède les bonbons Carambar, Malabar, Régal’ad, ainsi que les chewing-gum Hollywood, La Vosgienne et les chocolats Poulain.
  • Campbellavec ses soupes Royco et Liebig.
  • Capri-Sun et ses boissons pour enfants du même nom.
  • Carnation, sous marque de Nestlé, qui produit le lait déshydraté de marque Gloria.
  • General Mills avec les conserves Géant Vert, les glaces Haagen Dazs, et les fajitas Old el Paso et les yaourts Yoplait.
  • Heinz et son fameux Ketchup.
  • Kellogg’s avec les Céréal Kellogg’s Cornflakes, Special K, Treso, Miel Pops, Coco Pop’s, Frosties, Extra, All Bran.
  • Knorr avec leurs bouillons, leurs soupes et leurs sauces.
  • Kraft Philipp Morris avec un grand nombre de marques dont Côte d’Or, Carte Noir, Daim, le café Maxwell, la crème à tartiner Philadelphia, les gâteaux Lu, les chocolats Milka, Oreo, Suchard, Tang, Toblerone (vous trouverez la liste complète ici).
  • Lipton et les thés du même nom.
  • Ocean Spray et leurs boissons à la cranberry.
  • Les Cookies Pepperidge Farms.
  • Pepsico et ses marques Pepsi-Cola, Tropicana, Alvalle, Gatorade, Seven Up, Gatorade, Lipton Ice Tea, les chips Lay’s, Doritos, Ruffles, Tostitos, les gâteaux Quakers et les gateaux apéritifs Benenuts.
  • Les chips Pringles.
  • Procter et Gamble et ses 300 marques comme PampersDécouvrez la liste ici.
  • Schweppes et ses boissons gazeuses.
  • Uncle Ben’s et son riz.

Attention, les marques mentionnées dans cette liste ne contiennent pas forcément des produits Monsanto mais elles appartiennent à des sociétés qui, selon le blog américain Collective Evolution, utilisent des produits Monsanto pour certaines de leurs productions.

Ces grands groupes agroalimentaires possèdent tellement de produits différents disponibles dans les supermarchés, qu’il est parfois difficile de toutes les répertoriées… C’est pour cette raison que nous avons ajouté des liens vers les listes complètes.

http://lesmoutonsrebelles.com/vous-souhaitez-eviter-les-produits-monsanto-voici-la-liste-des-marques-a-connaitre/

*=*=*=*=*=*

*=*=*=*=*=*

Humour… ou pas (Choisis ton camp camarade)

*=*=*=*=*=*

Les commentaires sont fermés.