Contact

 

nous contacter : semaphores.info@free.fr

Le blog Sémaphores.info est exclusivement sous la responsabilité juridique et éditoriale de Mario PIMIENTO, sauf mention contraire et explicite d’un-e contributeur-trice.

 


 

 

 

 

9 réflexions au sujet de « Contact »

  1. J’habite très loin de la Camargue, ce qui ne m’empêche pas de vous lire régulièrement. Comme je lis Médiapart, Le Monde Diplomatique ou, par exemple, la revue Agone. — Vous connaissez ? Si ce n’est pas le cas, allez-y voir, cela en vaut la peine. Il y a encore des gens qui pensent et qui résistent.
    Continuez à faire ce que vous faites, camarades !
    Merci et amitiés,
    Dieter.

  2. j’apprécie votre démarche et façon de voir, ancien personnage politique à gauche et à travers toutes ses dérives, je suis dans la nature depuis près de 10 ans, je poursuit mon activité de citoyen en étant qu’ acteur quotidien indigné et participant à toutes les actions qui peuvent faire évoluer le monde qui nous entoure dans des valeurs sociales et écologiques.
    Voilà pourquoi, je vous lis.
    Bon courage et peut-être à bientôt!

    Cordialement

    Roger

  3. à SA
    Ce que nous partageons d’ores et déjà avec vous est que, oui, l’échéance de mai sera le début d’une embellie. Nous y croyons d’autant plus que quelque chose est déjà en marche. Certains la nomment Révolution Citoyenne, d’autres l’abordent par les mouvements des Indignés, par le printemps des révolutions arabes, par toutes les actions de solidarité et de fraternité qui naissent un peu partout de par le monde (ou sont encore malheureusement étouffées par la violences de certains régimes). Quelque chose de plus grand que nous est inéluctablement en marche, par delà nos proches échéances électorales. N’empêche que nous avons la chance de pouvoir encore nous exprimer par la voie des urnes. Soyons d’abord unis dans ce sens, nous y croyons avec vous. Merci de ce partage.
    Amitiés.

  4. Merci pour la lecture, qui permet d’approfondir l’info qu’on n’a qu’en surface ailleurs, hormis si on a le temps de lire la presse écrite et de s’informer par divers médias. On est vraiment dans une période préoccupante et malgré l’éveil qu’on peut avoir, j’ai l’impression qu’il faudrait être sur tous les fronts pour éviter de se faire gravement escroquer en très peu de temps. L’échéance du mois de mai sera-t-elle le début d’une embellie ? J’aimerais y croire.
    A bientôt. SA

  5. Et nous, ça nous fait du bien de savoir qu’on n’est pas seuls. Merci pour le partage et la fidélité aux idéaux.

  6. Merci de votre visite et appréciation. Désolé du forcing à devoir mettre votre adresse mail pour pouvoir poster un commentaire, mais ce n’est bien évidemment pas de notre volonté. Il s’agit d’un détail technique inhérent à WordPress et nous allons tout faire pour corriger. Merci également de nous signaler le blog St Laurentais avec lequel nous allons nous mettre en relation. Bien d’accord pour pimenter davantage la rouille cantonale. Pour ce qui est des pamphlets des années 90, on en retrouve l’essentiel dans ce site, sous l’onglet La Préhistoire, à travers la chronique du Consac de Gagne-Petit. Il est vrai qu’elle a été un petit peu expurgée de l’aspect purement politique et pamphlétaire de l’époque (par exemple on n’y mentionne plus les noms de Niflous et Pâte de coing) mais elle est réécrite à l’attention d’un plus grand nombre. Par ailleurs nous allons progressivement mettre en ligne les fac-similés de tous les numéros Sémaphore version papier de l’époque. Merci de la participation (et ne pas hésiter à nous faire part d’infos, même de souvenirs) et meilleurs voeux à l’ancien de Daudet toujours présent.

  7. Je viens de découvrir votre blog et je lui souhaite longue vie . je vous souhaite également une bonne et heureuse année .Trouver des infos , des scoops qui collent à la vie locale et qui dénoncent n’est pas chose facile . Pour cela il faut faciliter l’accés aux commentaires sous pseudo comme le fait le blog St laurentais CSLI  » Collectif Saint Laurentais d’Information  » sans être obligé d’y accoler son adresse e-mail . Obliger les internautes de préciser leur adresse reste un frein .Il arrive certains jours où l’on est amené à lire des conneries sur CSLI . Mais le pseudo permet de se lacher , il en ressort toujours quelque chose . le seul souci est de lire et de filtrer sans censurer pour s’assurer qu’il ny a pas de diffamation . Ensuite vous validez ou non . Les commentaires vont aller bon train , vont animer les rues du Grau et mettront un peu de PIMENT dans la rouille cantonale . PS: j’aimerai pouvoir relire les pamphlets distribués dans les années 90 et qui nous contaient les aventures de Niflous et Pâte de Coing . bien le bonjour d’un internaute cantonal et ancien de Daudet (68-75)