les lecteurs informent…

*=*=*=*=*=*=* Gard Petite Camargue

La prochaine rencontre de « Rupture et Transition » aura lieu le MARDI 19 MAI 18H30 A GALLARGUES.

Quelques infos issues de la précédente…

1 – LES SURVOLTES à AUBAIS :

La pré assemblée constitutive de la structure juridique à lieu jeudi 7 mai à AUBAIS. Nous avons une position offensive sur cette question : Il s’agit de mener rapidement à terme ce projet emblématique de notre capacité de citoyens à œuvrer pour la transition énergétique sur des bases sociales (coopératives, fédératives avec l’appui d’ENERCOOP)

Ce sont des projets trop petits pour EDF qui préfère des parcs éoliens offshore de grande dimension et reste sur une conception centralisatrice de la production et de la distribution.

En Allemagne, plus de 30% de la production par des coopératives citoyennes, idem aux EU !!!

Les CIERC (Clubs d’investisseurs) vont démarrer…à NIMES à l’initiative d’ATTAC, en VAUNAGE autour de ABD (Abeille et Biodiversité)…A VERGEZE, VAUVERT et alentours… La démarche doit rester locale pour fédérer les citoyens.

2 –  NATURAVAUNAGE à CAVEIRAC :

Démonstration, échange, rencontre sur deux jours (30/31 mai) avec des ateliers, des exposants, des conférences, des débats… qui concernent toute la VAUNAGE et au-delà : Mérite une implication très large (FSL etc) pour éventuellement devenir le premier d’une nouvelle série sur le département.

Nous participerons volontiers à un stand commun avec la « Convergence des Initiatives Locales » qui se réuni à la ferme Haricot à LANGLADE, également les SURVOLTES….Auto construction, éducation, énergie, Territoire en Transition pour des échanges et une dynamique certainement passionnante.

Animation du débat avec les élu-es de SAILLANS le samedi 16h30 avec Sandrine et David s’il est d’accord. Participation à l’Assemblée Climat du FSL le samedi 10h30 avec des propositions concrètes. Idem le dimanche…Avec les élu-es en particulier. Voir le programme.Nous aurons à donner un coup de main pour diffuser le tract au-delà de la Vaunage, relayer le compte facebook, préparer sur place et animer.

3 –  ALTERNATIBA à SOMMIERES :

Il s’agit d’un tour de France en vélo pour alerter sur le dérèglement climatique à l’occasion de la COP21 en décembre à PARIS.

Passe à Sommières le samedi 20 juin vers midi. Il y aura un repas champêtre, une animation sur le marché etc…Il faut que nous réservions cette date autant que possible. Le soir ce sera sur NIMES, le dimanche midi à ST GILLES. Organisé par le FSL 30, suivi localement par Sophie et Christian.

*=*=*=*=*=*=*

signat

À l’occasion de la préparation des élections régionales qui se tiendront en décembre 2015, un appel citoyen régional, préparé collectivement par des militants de partis (PG, Ensemble, EELV, Nouvelle Donne, PCF) et discuté dans les démarches citoyennes départementales vient d’être lancé pour renouveler les pratiques politiques usuelles.
Parce qu’une alternative citoyenne, écologique, sociale et solidaire est possible !
La France comme le reste du Monde vit des bouleversements profonds lourds de conséquences pour la survie de l’Humanité.
Face aux défis de notre temps, alors que les ressources du pays sont immenses, l’énergie populaire est étouffée par une vie politique stérilisante et des solutions périmées.
Le repli sur soi et l’individualisme prennent le dessus. Aussi est-il urgent de proposer une alternative citoyenne par rapport aux Droites et au FN. La politique du Gouvernement relayée en Région ne fera qu’amplifier l’avènement de l’extrême-droite au pouvoir.
C’est aux citoyen-e-s de revenir aux urnes pour balayer de la scène politique ceux qui dirigent sans eux et contre eux ! Le projet pourrait être porté par les citoyens qui souhaitent s’engager et par les formations politiques qui proposent un projet alternatif et veulent rompre avec les politiques libérales et productivistes.
Les engagements dans cette démarche sont rassemblés pour toute la région sur le site ci-dessous afin d’une publication très rapide.
Nous vous appelons à venir construire ensemble la suite de la dynamique : projet et listes de candidats !
http://mplr.rassemblementcitoyen.fr/

 

*=*=*=*=*=*=* Grau du Roi

Voga_programme

*=*=*=*=*=*=*

Rencontre avec Bruno Odent, journaliste, germaniste

auteur de « Modèle allemand une imposture »

Vendredi 5 Juin 18:30 h

Rencontre organisée par les Amis de l’Humanité, la CMCAS- EDF Languedoc

Salle verdier de la CMCAS Languedoc 222 rue Guy de Maupassant Nîmes

Bruno Odent, journaliste à l’Humanité et germaniste, réalise là un travail pédagogique utile pour tous ceux qui ne désespèrent pas de la possibilité de réorienter l’Union européenne.

Le modèle allemand, voilà le salut. Une chronique quasi continue nous invite à en imiter les règles. Des « coûts salariaux » en diminution qui favorisent la compétitivité, des finances publiques à l’équilibre, le consensus des partenaires sociaux sur les orientations des directions d’entreprises. Et il serait rassurant qu’au niveau européen Angela Merkel impose son « leadership » avec le traité budgétaire, des normes de gouvernance partout « rigoureuses », assorties d’une panoplie de sanctions pour ceux qui ne s’y soumettraient pas et une « aide » aux pays les plus surendettés forcément attribuée avec des contreparties drastiques

Ce modèle-là est une imposture. Non seulement il ne soigne pas les pays affectés par la crise de l’euro mais il les empoisonne. Un tournant vient d’être atteint. L’Allemagne, le cœur de référence du modèle, est rattrapée elle-même par la crise. Une stagnation de son économie est programmée au mieux pour 2013 (+ 0,4% de croissance selon les prévisions de la Bundesbank, la banque fédérale allemande). Les réformes antisociales lancées au début de la décennie 2000 par le chancelier Gerhard Schröder, poursuivies par Angela Merkel engendrent une précarité massive qui étouffe la demande intérieure. Et l’austérité budgétaire imposée aux partenaires européens contracte les débouchés des firmes à l’export.

Il y a beaucoup de questions que nous nous posons sur l’Allemagne et peu de débats.

Voici l’occasion de combler ce vide

Article de l’Humanité du 7 mai 2015

Mélenchon part en guerre contre les germanolâtres

« Le dernier ouvrage de Jean-Luc Mélenchon, paru jeudi, le Hareng de Bismarck (le poison allemand), ne se veut pas un « ouvrage savant », mais un « pamphlet ». Il vise à percer le « blindage cotonneux des béatitudes » face à une Allemagne qui est, « de nouveau, un danger ». Pour la France, pour l’Europe.

L’auteur s’attache à montrer, en s’appuyant entre autres sur les travaux de Bruno Odent, journaliste de l’Humanité et auteur du Modèle allemand, une imposture, ou sur ceux de Guillaume Duval, journaliste à Alternatives économiques, que le modèle bénéficie d’une construction de l’euro qui profite avant tout à l’Allemagne, et est dangereuse pour la santé économique des pays du sud de l’Europe. Cela n’est pas sans conséquence sur les travailleurs allemands, précarisés à souhait, ou les femmes, écartées de la vie professionnelle. »

*=*=*=*=*=*=*

La Voie des Indés arrive en Languedoc-Roussillon en 2015 !

vdi
La Voie des Indés : exploration collective de l’édition indépendante
La rentrée littéraire, si elle constitue un moment exceptionnellement riche d’un point de vue littéraire, passe hélas sous silence un certain nombre de titres et de maisons d’édition qui ne disposent pas forcément des moyens nécessaires pour faire valoir la qualité de leurs productions.
La Voie des indés, rendez-vous récurrent depuis 2012 mené par Libfly.com, réseau social du livre, en partenariat avec Libr’Aire, l’association des libraires indépendants du Nord–Pas-de-Calais, a pour volonté de rendre visible cette diversité éditoriale et de permettre de (re)découvrir ces maisons d’éditions, en offrant des livres issus d’une sélection aux bibliothécaires, en échange de la rédaction d’une chronique littéraire sur Libfly.com.
“La Voie des Indés en Languedoc-Roussillon” se propose de décliner ce principe en région afin de favoriser la connaissance de la production littéraire régionale.
• Suite à un appel à contribution, les éditeurs de la région sont invités à proposer un titre de leur catalogue (avant le 15 juillet 2015). Tous les genres littéraires sont acceptés.
• Un comité « Voie des indés » composé de libraires et de bibliothécaires sélectionnera entre 6 et 8 ouvrages parmi les titres proposés. Le premier comité se réunira en septembre 2015.
• Après avoir pris connaissance de la sélection, les bibliothécaires souhaitant s’inscrire dans le projet recevront 1 exemplaire de l’ouvrage en échange d’une chronique à rédiger sur le site libfly.com.
En savoir plus : http://www.lr2l.fr/actualites/la-voie-des-indes-arrive-en-languedoc-roussillon-en-2015.html

*=*=*=*=*=*=*

 

les lecteurs informent…

*=*=*=*=*=*

Aigues Mortes GardaremLe départ de Culturespaces, enfin !

L’ordre du jour du conseil municipal de la ville d’Aigues-Mortes qui se réunit ce mercredi 29 avril à 17h30 porte la question suivante : Protocole transactionnel avec la société Culturespaces.
Derrière cette formule se dessine l’épilogue d’un an et demi de mobilisation citoyenne pour recouvrer l’usage plein et entier d’un équipement culturel majeur de la ville, la salle et le cinéma Marcel Pagnol. La commune et Culturespaces sont parvenues à un accord concluant au départ de l’entreprise privée. Nous devrions connaître en séance les conditions de cet accord et peut-être quelques dessous de cette piteuse affaire.
Une longue parenthèse se referme donc avec ses moments de dépit et ses meilleures heures. Où l’on démontre encore une fois que le pouvoir n’est pas dans les mains de ceux qui croient le détenir mais dans celles des citoyens qui le confient.
Nous invitons tous les sympathisants à venir assister à la séance publique du conseil municipal et partager cette victoire de l’action collective.
Rendez-vous Place St-Louis à 17h15, avec les T-shirt Gardarem lou Pagnol.
L’ordre du jour complet du conseil est ici : OdJ CM 29/04/2015
*=*=*=*=*=*

Aigues Mortes, au cinéma Marcel Pagnol

DIMANCHE 26 AVRIL – 18H : UN FILM ALTERNATIF – UNE AVENTURE HUMAINE

Bien de chez nousL’AGEPT et le pôle culture de la ville d’Aigues-Mortes présentent Bien de chez nous,  une comédie dramatique de Henri de Latour (2014) – durée 1h23

avec Virginie Godier, Francis Bodin, Manon Cerret et les habitants du village de Lasalle.

en présence du réalisateur et de l’équipe du film.

Ce film est une aventure en lui-même : un film engagé et participatif, mélange de réel et de fiction, réalisé avec les habitants du village cévenol de Lasalle dont Henri de Latour est le maire. Ce projet artistique est aussi un projet politique concret autour des valeurs d’humanité et de solidarité.

*=*=*=*=*=*

Au calendrier de Ensemble cette semaine

Dimanche 26 avril

Coordination des collectifs Ensemble ! de la grande région à Carcassonne

Réunion régionale LR de Sortir du Nucléaire au 14 rue du commerce Montpellier

Lundi 27 avril

Morts en méditerranée 18H30 devant l’office du tourisme, Montpellier veillée aux bougies en hommage aux milliers de migrants qui meurent noyés en Méditerranée. Initiative forum citoyen34

Film : sacrée croissance de Marie Monique ROBIN ,20 H Cinéma Diagonal Mtp; projection suivie d’un débat avec les Amis du Monde diplomatique et la Monnaie locale « La Graine de Montpellier »

Le 1er mai, historique et perspectives ! LDH Montpellier   réunion 18H00/20H00 Maison des Tiers Monde 27 bd Louis Blanc(tram Corum) Montpellier info débat à partir de 19h00,ouvert à tous.

Mardi 28 avril

Café Actualité Retour du Forum Social Mondial de Tunis et convergence des luttes de 12 h à 14 hEspace Martin Luther King (salle n°1)
27 bd Louis Blanc – Montpellier (arrêt tram Corum ou Louis Blanc)

Témoignages de Jacqueline Balvet (Attac), Anne Grossmann (Artisans du Monde) et Sébastien Martarèche (Les Petits Débrouillards) Entrée Libre Dégustation de café du commerce équitable

Intermittents, acteurs du   spectacle : 14h – assemblée générale cip – lr

Théâtre du hangar 3 Rue Nozeran, 34000 Montpellier

Contre les grands projets imposés, et pour de réelles alternatives habitantes, rassemblement à 17h pour le Conseil de Métropole devant le bâtiment de Montpellier Méditerranée Métropole, 50 place de Zeus Montpellier. Initiative Mtp 4020 et divers collectifs

Sans papiers : rassemblement du cercle du silence 18 h devant l’office du tourisme, place Comédie Montpellier

Ensemble ! comité Montpellier Sud 19 h local 14 rue du commerce Montpellier. Repas partagé. Les réunions d’Ensemble sont toujours ouvertes aux personnes intéressées.

Café de la vie les Roms, quel accueil ? 20h30 brasserie le dôme Montpellier avec Marion Lièvre, docteur en ethnologie, chargée des roms à la Cimade.

Mercredi 29 avril

Journée de la non-violence éducative : 14h / 17 h Espace Martrin Luther King BD Louis Blanc Montpellier . organisé par le MAN

Ensemble ! comité Montpellier Nord 19 h local 14 rue du commerce Montpellier. Repas partagé. Les réunions d’Ensemble sont toujours ouvertes aux personnes intéressées.

Égalité des chances à l’école : un mythe ? 19h, salle Yves Abric à Pérols, débat public. L’égalité des chances est devenu une sorte de « slogan » que les gouvernements successifs utilisent pour introduire chaque jour un peu plus de déréglementation et de différences…

Palabre : qui dirige en Afrique ? pouvoir politique, économique, militaire   avec Fabrice Tarrit Président de Survie 19h30 salle Pétrarque Montpellier. Organisé par survie LR

Jeudi 30 avril

Soirée antifasciste 19h Salle Jean Moulin maison des étudiants. Université Paul Valery. Témoignages de personnes vivant et militant dans des villes tenues par l’extrême droite . Concert de Schone Conerie, des Zigomoteurs et de la Battante. Prix libre

Vendredi 1° mai

Manifestation intersyndicale à 10h place de la Comédie Montpellier

*=*=*=*=*=*

Rassembler la gauche, le pari des Chantiers d’espoir

chantiers espoir
Les Chantiers d’espoir se tenaient samedi 11 avril dans toute la France pour tenter de faire tomber les cloisons entre les partis et la société.
Dans le Gard :
Nîmes : 80 personnes, Alès : 60, Bagnols : 50 , Aimargues : 30, Le Vigan : 30
https://youtu.be/HjN_2vnZYlo Reportage Vidéo Politis
http://www.objectifgard.com/2015/04/12/bagnols-les-chantiers-despoir-pour-elaborer-une-alternative-ensemble/
http://www.nouvelledonne.fr/actualite/chantiers-despoir-cest-demain#
http://www.midilibre.fr/2015/04/11/bagnols-la-gauche-en-chantier-pour-une-alternative-a-l-austerite,1149010.php
http://www.lamarseillaise.fr/marseille/politique/37909-jeter-les-fondations-de-l-alternative-a-gauche
https://soundcloud.com/midilibre-1/michel-tortey-membre-du-collectif-chantiers-despoir
http://reboussier.blogspot.fr/2015/04/chantiers-despoir-cest-parti-pour-une.html

La guerre d’Espagne ne fait que commencer

Jeudi 9 avril : à 18h30 à Aigues Mortes

Conférence / Signature : «  La guerre d’Espagne ne fait que commencer »

Par Jean Pierre Barou à l’occasion de son ouvrage paru au Seuil. Pourquoi la guerre d’Espagne ne fait-elle que commencer ? Parce qu’on peut enfin comprendre qu’elle fut, comme l’affirma Thomas Mann,  «  Le scandale le plus immonde de l’humanité ». Sous forme d’enquête historique, La guerre d’Espagne ne fait que commencer relate les débuts de la guerre d’Espagne, ainsi que les terreurs franquistes, communistes et anarchistes. Cinéma Marcel Pagnol. Entrée Libre.

                        à 21h 

 Projection : en collaboration avec l’AGEPT : «  La guerre est finie » film français d’Alain Resnais (1966), avec Yves Montand, Ingrid Thulin.

Vingt ans après la fin de la guerre, Diego, un militant du parti Communiste espagnol vit en exil à Paris. Régulièrement il passe la frontière sous des identités d’emprunt assurant ainsi la liaison entre les militants exilés et ceux restés en Espagne. Le scénario de Jorge Semprùn, ancien dirigeant de la résistance antifranquiste en exil et romancier, traduit ses doutes sur un discours révolutionnaire hérité et les désillusions de l’engagement. Cinéma Marcel Pagnol. Prix spécial soirée thématique 5€.

 

Les lecteurs informent…

==========================

Cinéma Marcel Pagnol _ Aigues Mortes

CALENDRIER

jeudi 16 octobre – 21h – cinéma Marcel Pagnol – CINE-CLUB « Les Enfants de Belle Ville » de Asghar Farhadi

7 – 8 – 9 novembre 2014  Festival ECRAN LIBRE

  jeudi 20 novembre – 21h – cinéma Marcel Pagnol – CINE-CLUB

« A l’ouest Rien de Nouveau » de Lewis Milestone ,dans le cadre des commémorations de la guerre de 14-18, en partenariat avec le Centre Social et Culturel

Suivre le lien : http://www.cinema-aigues-mortes.fr/cine-club.html

==========================

A l’occasion de la journée de la transition citoyenne, le samedi 27 septembre, le comité « Aigoual Cévennes Vidourle » du Parti de Gauche organise une réunion publique au Vigan.

Le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) qui oriente pour l’essentiel la politique nucléaire de la France travaille depuis un demi-siècle sur deux filières, la fusion nucléaire avec la construction d’Iter à Cadarache (gouffre financier et fiasco programmés), et le projet de construction du réacteur Astrid à Marcoule (Gard). Ce réacteur dit de 4ème génération est la relance de la filière plutonium après les échecs de Phénix et de Superphénix. Le plutonium est la pire matière jamais élaborée par l’industrie humaine, d’une très haute dangerosité (quelques Kg suffisent pour une explosion atomique). On le trouve dans les combustibles usés des réacteurs, une fois produit il reste radioactif pendant deux siècles…. ».  Risques considérablement augmentés puisque Marcoule repose sur une zone de risque sismique encadrée de deux failles actives supportant la poussée de la plaque Afrique, celle de Nîmes et d’Alès-Cévennes. De plus, les doutes exprimés au Sénat et la réfutation par l’Agence de Sécurité Nucléaire de justifier la construction du réacteur de 4ème génération par la transmutation des déchets les plus difficiles à gérer, enlèvent donc au projet Astrid toute légitimité !

Projet de loi relatif à  la transition énergétique pour la croissance verte

  • · Comment, une politique de l’offre fondée sur une consommation toujours plus grande peut-elle être compatible avec la sobriété et l’efficacité énergétique dont nous avons besoin ?
  • · Comment considérer l’électricité nucléaire comme propre alors qu’elle engendre des risques et des pollutions à très long terme que le gouvernement refuse de considérer à sa juste dangerosité ?
  • · Comment considérer qu’elle assure à la France une indépendance énergétique alors qu’elle nécessite l’extraction de minerais hors de notre territoire national ?
  • · Et surtout, comment imaginer une seconde que le financement de la transition écologique puisse être effectif alors que le ministère de l’écologie, sous Hollande comme sous Sarkozy est l’un des principaux touchés par l’austérité ?

Même drapée dans une volonté de développer les Énergies renouvelables et la rénovation thermique, et ornée d’un « chèque énergie » (pis-aller pour les revenus les plus faibles), ce projet de loi condamne la France à une dépendance au nucléaire pour plus d’un siècle.

Ce projet de loi ne respecte aucune des recommandations du rapport parlementaire ni de la Cour des comptes sur le coût du nucléaire.

La bifurcation écologique à opérer est d’ampleur, elle nécessite une vision politique de long terme, un projet ambitieux d’écosocialisme décliné en une planification écologique d’envergure, reconsidérant nos modes de consommation et de production, nos déplacements et l’étalement urbain, remettant en cause le productivisme et l’extractivisme qu’ils nécessitent, afin de permettre de sortir de la crise sociale et environnementale mondiale dans laquelle le capitalisme vert nous entraîne sournoisement.

=============================== Lire la suite

Les lecteurs informent

 ¤=¤=¤=¤=¤

Le ministre de l’intérieur sera l’invité de Mediapart le mercredi 12 mars à partir de 20h30, diffusé en direct depuis la rédaction. Accès libre.

Celui qui a terminé avant dernier de la primaire socialiste en 2011 (avec 5,63% des voix) apparaît désormais comme un pivot du gouvernement. Est-ce dû à son ministère ? A son positionnement politique ? Le ministre répondra à ces questions face à nos journalistes. Immigration, sécurité, affaires au niveau national comme en Essonne, positionnement politique… tous ces sujets seront abordés lors de cette confrontation entre le ministre de l’intérieur et notre rédaction, qui a de nombreuses fois manifesté ses désaccords ces derniers mois.

Le programme de la soirée :

18h00. Le grand entretien, présenté par Joseph Confavreux. Comprendre les enjeux de la crise ukrainienne.

19h00. Retour sur nos enquêtes, présenté par Joseph Confavreux. Le Front national à nu, avec Marine Turchi, Haydée Sabéran, auteur de Bienvenue à Hénin-Beaumont, Edouard Mills-Affif, auteur du docu Bassin miné en cours de réalisation

20h30. Manuel Valls face à la rédaction, présenté par Edwy Plenel et Frédéric Bonnaud.

1. Le ministre de l’intérieur (police, sécurité, immigration, racisme, xénophobie, etc.). Avec notamment Carine Fouteau, qui suit les questions d’immigration, et Louise Fessard, qui suit les questions de police.

2. Les affaires de l’Essonne et d’ailleurs (de Dassault à Cahuzac en passant par les affaires de corruption et les questions de vertu en politique). Avec Fabrice Arfi et Karl Laske

3. Le vallsisme est-il un socialisme ? (le positionnement politique, l’itinéraire, la doctrine, les ambitions, l’impopularité du pouvoir, etc.). Avec Stéphane Alliès et Lénaïg Bredoux.

¤=¤=¤=¤=¤

Info par le Collectif Roosevelt

  • Le 12 mars : Ciné-Débat avec le Réseau Revenu de Base

Réduction du temps de travail, revenu de base, les objectifs sont proches : il s’agit de valider le cours historique de la diminution du temps de travail nécessaire pour satisfaire nos besoins, et de permettre de libérer du temps pour des activités plus autonomes et plus épanouissantes. Une soirée thématique pour présenter et discuter du revenu de base, le mercredi 12 mars à 18h45 à la Maison des Sciences Économiques. Pour en savoir plus et rejoindre l’événement.

L’occasion de relire les dossiers Sémaphores consacrés au revenu de base

http://semaphores.info/2014/01/dossier-revenu-de-base-inconditionnel/

http://semaphores.info/2013/08/revenu-de-base-inconditionnel-et-monnaies-complementaires/

http://semaphores.info/2013/06/reseau-salariat-yes-we-can/

¤=¤=¤=¤=¤

MEETING à Nîmes le 14 mars aux Costières

¤=¤=¤=¤=¤

 

¤=¤=¤=¤=¤

L’expo « Jean-Charles Lallement (1914-1970) : rétrospective » aura lieu tout le mois de mars 2014 à la chapelle des capucins, place St Louis à Aigues-Mortes.

Conférence : mercredi 19 mars 18h30 par F.Griot (Archives départementales du Gard) chargée du classement du fonds Lallement.

Association Bacchus le sculpteur

¤=¤=¤=¤=¤

autres annonces Mars 2014 Lire la suite

Les lecteurs informent

¤=¤=¤=¤=¤

L’expo « Jean-Charles Lallement (1914-1970) : rétrospective » aura lieu tout le mois de mars 2014 à la chapelle des capucins, place St Louis à Aigues-Mortes.
Vernissage : vendredi 28 février 18h30
Conférence : mercredi 19 mars 18h30 par F.Griot (Archives départementales du Gard) chargée du classement du fonds Lallement.

Association Bacchus le sculpteur

¤=¤=¤=¤=¤

Communiqué de presse

Le mur de Berlin à Sommières dans le Gard !

A l’occasion du 25ème anniversaire de la chute du mur de Berlin, le collectif « Art Fresque Povera », en collaboration avec « Rencontres Européennes d’Art et d’Artistes » et « Art de Annonces », organise une exposition originale d’Art plastique sur le thème « Mur de Berlin 89 ».

La photo du l’œuvre sculptée à même le mur de Berlin par Jean-Yves Ménez

Alain Fillâtre, fondateur du collectif et de la galerie “Art Fresque Povera” : « Une quinzaine d’artistes européens ont réalisé pourcette occasion des toiles et des sculptures qui seront donc exposées dans la galerie « Art Fresque Povera » à Sommières du 1 mars au 1 mai 2014.L‘un des temps forts de cet événement plastique est lastatue de Jean-Yves Ménez, sculptée à même le mur, puis découpée lors desmanifestations de 1989 à Berlin. Nous accueillons là une partie de l’histoire récente puisque la chute du mur de Berlin a profondément modifié la face de l’Europe et de la géopolitique »

¤=¤=¤=¤=¤

Événement le 14 mars à Nîmes, les leaders du Front de Gauche réunis avec EELV pour soutenir la liste Vivons Nîmes Ensemble conduite par Sylvette Fayet 

MEETING à Nîmes le 14 mars aux Costières

avecPierre Laurent secrétaire national du PCF

             Jean Luc Mélenchon coprésident du PG

                    Myriam Martin porte parole de Ensembleet un représentantnational d’Europe Écologie Les Verts

¤=¤=¤=¤=¤

Info du Réseau Sortir du nucléaire _Gard

Les deux plus grandes catastrophes de l’histoire du nucléaire sont toujours en cours, contaminant pour des milliers d’années des territoires entiers et exposant les populations aux dangers de la radioactivité.

Partout en France, du 8 mars au 26 avril 2014
50 jours pour informer, sensibiliser et dénoncer les risques

Retrouvez sur notre site « 50 jours d’actions » les événements déjà prévus, des idées pour vous mobiliser, du matériel pour vos actions, et beaucoup d’autres infos…
www.sortirdunucleaire.org/50jours

Contacts pour plus d’informations :
Mélisande Seyzériat
melisande.seyzeriat@sortirdunucleaire.fr
07.60.15.01.23

Exemple d’action en Languedoc-Roussillon :

Stand d’information

Samedi 8 mars à Montpellier

De 10h à 14 sur l’Esplanade de Montpellier, près de l’Office du tourisme.
Stand d’information et de rencontre avec les antinucléaires de Montpellier et de l’Hérault.
Contact :
Didier Latorre 04 67 54 32 05

Vous aussi, organisez une action dans votre ville ou village dans le cadre des 50 jours d’actions ! Plus d’infos sur http://www.sortirdunucleaire.org/50jours

¤=¤=¤=¤=¤

La littérature jeunesse attaquée

La littérature jeunesse s’est récemment retrouvée au cœur de polémiques inacceptables.
La Charte tient d’abord à exprimer sa colère de voir des auteurs, illustrateurs, éditeurs, libraires, bibliothécaires, enseignants et blogueurs de littérature jeunesse mis injustement en cause dans différents faits d’actualité touchant aux questions des genres ou de l’égalité fille-garçon. Nous ne pouvons laisser ces appels à la censure et à la haine passer pour des opinions acceptables. Nous ne pouvons excuser l’ignorance de ceux qui portent ces attaques.
Nous tenons ensuite à apporter notre soutien à tous ceux qui ont fait l’objet d’accusations, d’intimidations ou d’agressions violentes, absurdes, inadmissibles.
Les créations comme les créateurs sont pluriels. Les victimes de ces derniers jours défendent dans leurs pages : tolérance, différence, égalité et ouverture d’esprit. Et chaque lecteur, quel qu’il soit, se doit d’être libre de ses lectures.
De tous temps, les dictatures et les régimes les plus autoritaires ont commencé par s’attaquer aux livres, par les accuser, les expurger, puis les brûler. Le fait que des individus, anonymes ou responsables politiques, puissent s’engager sur ce chemin qui les éloigne de la démocratie ne peut être considéré comme anodin. Nous espérons de nos représentants politiques des réponses claires et un soutien ferme dans la tempête au cœur de laquelle notre profession a été malmenée depuis plusieurs semaines.
La Charte est engagée pour une littérature de qualité, ouverte à tous les imaginaires. Elle soutient tous ceux qu’une censure injustifiée prend à partie et se tient prête à se mobiliser.

Une copie de ce communiqué a été adressée à Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture et de la Communication; ainsi qu’à Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits des femmes, porte-parole du Gouvernement

¤=¤=¤=¤=¤

¤=¤=¤=¤=¤

Les lecteurs informent

¤=¤=¤=¤=¤

RENCONTRE-DéBAT DéMOCRATIE PARTICIPATIVE

Avec Delphine EBERSVILLER, membre du réseau national démocratie participative, Grigny (69)

Vendredi 21 février à 18h30

3 avenue Frédéric Mistral (près du marché) Aigues Mortes

¤=¤=¤=¤=¤

Notre Dame des Landes :

toutes et tous à Nantes le 22 février !

L’État et les pro-aéroport menacent de passer de nouveau en force. Ils prétendent débuter, dans les mois qui viennent, la destruction des espèces protégées et les chantiers de l’aéroport. Une nouvelle vague d’expulsions pourrait survenir.

Nous ne les laisserons pas faire ! Les travaux ne commenceront pas !

Sur place, le mouvement est plus vivant encore qu’à l’automne 2012, les liens plus denses, les champs plus cultivés et les habitats plus nombreux. Au delà, plus de 200 comités locaux se sont créés, en solidarité avec la lutte et pour la faire essaimer chez eux.

Nous appelons toutes les forces anti-aéroport à se joindre à la manifestation du 22 février à Nantes pour leur montrer qu’il n’est pas question qu’ils touchent au bocage.

Appel lancé par la coordination des opposants  (50 associations, syndicats, mouvements politiques et collectifs, dont ENSEMBLE ) – le COPAIN 44 – Les Naturalistes en lutte – Des habitant-e-s de la ZAD.

¤=¤=¤=¤=¤

lire ou télécharger le programme : Dossier Presse EFFETS STARS 2014

¤=¤=¤=¤=¤

13ième Festival du Masque des Pyramides

21 – 22 – 23 février 2014

Palais des congrès  La Grande Motte

A tous ceux que vous rencontrez Dîtes-leur que vous allez assister à trois jours de théâtre, 6 spectacles, de grands moments de convivialité. Dîtes-leur de venir écouter, discuter, échanger, des auteurs des pièces présentées seront présents. Dîtes-leur que les amis passionnés de théâtre, ou ceux qui veulent découvrir le théâtre, se retrouvent après les spectacles.

Dîtes-leur qu’ils pourront se restaurer autour de grands buffets ou de pot de l’amitié préparés par les bénévoles. Dîtes-leur ……………..et accompagnez-les.

On vous attend nombreux

Attention petite « coquille »à la page tarifs : 3 spectacles = 30 euros (et non pas 39)

Lire ou télécharger le programme : 13e Festival du Masque des Pyramides du 21 au 23 Février 2014

¤=¤=¤=¤=¤

L’expo « Jean-Charles Lallement (1914-1970) : rétrospective » aura lieu tout le mois de mars 2014 à la chapelle des capucins, place St Louis à Aigues-Mortes.
Vernissage : vendredi 28 février 18h30
Conférence : mercredi 19 mars 18h30 par F.Griot (Archives départementales du Gard) chargée du classement du fonds Lallement.

Association Bacchus le sculpteur

¤=¤=¤=¤=¤

Communiqué de l’ABF (Association des Bibliothécaires de France)

 « Ces derniers jours, quelques sites web ont mené des appels au retrait de livres achetés par des bibliothèques municipales, dont la liste est également dressée. Les ouvrages incriminés sont ceux d’une bibliographie proposée par le syndicat SNUipp-FSU de 79 livres de jeunesse pour l’égalité et concernent essentiellement l’égalité femme-homme et l’homosexualité.

Nous, Association des Bibliothécaires de France, tenons à exprimer notre désaccord profond avec ces prises de positions partisanes et extrêmes. Nous espérons bien au contraire que la liste des bibliothèques ayant procédé à ces acquisitions s’allongera car c’est le rôle des bibliothèques et des bibliothécaires que de proposer au public des livres pour toutes et tous et sur tous les sujets pour favoriser les débats, lutter contre les prescriptions idéologiques et donner aux enfants comme aux adultes les clés pour comprendre le monde dans lequel ils vivent.

Nous saluons donc les bibliothécaires qui, en achetant livres et autres documents, sont fidèles à la vocation des bibliothèques, telle qu’inscrite dans le Manifeste de l’Unesco, à proposer « des collections reflétant les tendances contemporaines et l’évolution de la société ». Comme l’affirme le code de déontologie de l’Association des Bibliothécaires de France, le bibliothécaire s’engage, en effet, à favoriser la réflexion de chacun et chacune par la constitution de collections répondant à des critères d’objectivité, d’impartialité, de pluralité d’opinion, à ne pratiquer aucune censure, et à offrir aux usagers l’ensemble des documents nécessaires à sa compréhension autonome des débats publics et de l’actualité. Lire la suite

Élections municipales : votre maire est-il dépensier ?

Pour le savoir, rendez-vous sur le site « contribuables.org/argus-des-communes » (lien en fin d’article).

C’est ce que nous avons fait au Grau du Roi pour apprendre par exemple qu’en 2012 le niveau des dépenses par habitant était de 3833 €, sachant que la moyenne des communes de taille comparable est de 1530 €.

En fonction de quoi, le tableau comparatif de Contribuables.org se voit obligé d’attribuer la note de 0 sur 20 à la gestion d’Étienne Mourrut, gestion néanmoins estimée excellente par le repreneur annoncé Léopold Rosso.

Notre curiosité nous a mené à comparer ce score minable avec celui de notre plus proche voisin : Aigues Mortes. Et découvrir que si le score de la gestion Cédric Bonato est nettement meilleur, le commentaire le mieux adapté serait « Peut mieux faire », mais nous doutons qu’il dispose d’assez de temps pour y parvenir, les prochaines élections n’étant plus qu’à quelques encablures.

TOP 3 des communes les moins dépensières

01 MILHAUD 20/20
01 SAINT-CHRISTOL-LES-ALES 20/20
01 ROQUEMAURE 18/20
Flop 3 des communes les plus dépensières

01 GRAU-DU-ROI (LE ) 0/20
01 LAUDUN 1/20
01 VERGEZE 0/20

Vous voulez savoir où vous en êtes dans votre commune ? Suivez le lien sans crainte car vous y trouverez plein d’autres détails qui ont permis d’établir ces classements, et si vous êtes maire, une boite spéciale vous permet même d’y déposer vos remarques et commentaires.

http://www.contribuables.org/argus-des-communes/

 

Cinéma Pagnol Culturespaces_le suivi

Cinéma Pagnol  Culturespaces_le suivi

Ce n’est qu’au hasard de surfer sur la Toile que nous avons découvert combien Culturespaces a avancé ses pions sur l’échiquier où s’affrontent l’AGEPT et la mairie d’Aigues Mortes sur la question de la gestion du cinéma Marcel Pagnol. Pour ceux qui ont tout raté nos précédents suivis se trouvent ici et (pour les retrouver tous tapez plutôt cinéma Pagnol dans la boite de recherche en haut de page).

Pour aujourd’hui, voici juste la bande annonce du film destiné à passer en boucle (durée : une vingtaine de minutes) dans les remparts à partir de la saison prochaine.

Dès le 24 février 2014, le film historique « Aigues-Mortes, un port pour les Croisades » sera diffusé dans le cinéma d’Aigues-Mortes. Le film nous renvoie au milieu du XIIIe siècle, à l’époque où le roi Louis IX décide de fonder le premier port du Royaume de France ouvert sur la Méditerranée, point de départ des septième et huitième croisades.
Un film réalisé par Benjamin Fontana, écrit par Carlo de Boutiny et Benjamin Fontana.
Production exécutive : Gédéon Programmes

l’affiche

Cinéma Pagnol_le suivi

à l’occasion des 25 ans prochains du cinéma Marcel Pagnol d’Aigues Mortes (ce sera le 16 décembre), Sodol Colombini (ancien maire et conseiller général) a rendue ouverte la lettre qu’il adresse à Cédric Bonato, le maire actuel.

En fin d’article, un fichier PDF rappelle ce jour de l’inauguration il y a 25 ans.

Sodol Colombini     24, rue Roger Salengro    30220 AIGUES-MORTES

Aigues-Mortes le 29 novembre 2013

Monsieur Cédric BONATO Maire,

Hôtel de ville 30220 AIGUES-MORTES

Objet : cinéma Marcel Pagnol (lettre ouverte)

Monsieur le Maire,

Il y aura 25 ans, le 16 décembre prochain, j’ai eu l’immense honneur d’inaugurer le cinéma municipal. En lui donnant le nom de Marcel Pagnol nous avons voulu rendre hommage à l’un des géants du théâtre et du cinéma. Dans mon allocution j’indiquais : « Souhaitons que l’utilisation de ce cinéma soit digne du nom qu’il porte ». Nous avons écarté toute idée de gestion privée, mais aussi d’une gestion municipale. Nous avons pris le parti d’une gestion associative tant nous savions que notre cité comptait de nombreux amoureux du 7e Art.

Qui peut prétendre que cette option ne fut pas la bonne ?

l’AGEPT a assuré une programmation à la satisfaction de tous, y compris des scolaires. Elle a obtenu le financement pour le numérique et la Mairie n’a eu qu’à financer à hauteur de 10 %.

Comment avez-vous pu avoir l’idée, de confier à une société privée (filiale de SUEZ) l’utilisation du cinéma de 9h à 19h, pour passer, en boucle, un film de 22 mn destiné aux touristes ? Lire la suite

Cinéma Marcel Pagnol_le suivi

Cinéma Marcel Pagnol : d’autres rendez-vous à suivre

Le Collectif avait dit qu’il cesserait l’occupation du cinéma après la projection en direct de Don Quichotte le 18 octobre. Le Maire a préféré faire appel à la force publique sans attendre la notification officielle du jugement d’expulsion. Don Quichotte doit encore faire peur.

L’action continue, les recours aussi. Merci à tous ceux qui participent à la collecte de l’Association Grand Écran Pour Tous (AGEPT) pour lui permettre de payer les frais de justice et d’assurer sa défense. Plus de 1000 euros ont été réunis au cours des deux derniers jours de la fête. La collecte continue.

Merci à tous les Aigues Mortais, aux touristes qui soutiennent l’association et le Collectif depuis des mois et pendant les 39 jours d’occupation. Vous êtes encore plus nombreux depuis le 14 octobre où vous avez vu le cinéma vidé et cadenassé.

Merci aux Monuments nationaux qui ont permis à l’association de participer au Panorama du film algérien malgré les nouvelles pressions du Maire. Merci aux enseignants qui ont manifesté leur soutien pour École et Cinéma et Cinéma pour les Collèges. Merci à ceux qui ont défendu les séances jeune public. Merci à la presse locale et nationale qui a relayé les évènements. Merci à ceux qui prêtent des locaux à l’Association.

Merci à tous ceux qui croient au cinéma associatif Marcel Pagnol.

Venez nous voir 17 rue Émile Jamais pour d’autres projets et d’autres actions en attendant de revenir au Cinéma Marcel Pagnol.

Rendez-vous les 8, 9 et 10 novembre pour le Festival Écran Libre.

Association Grand Ecran Pour Tous_23 octobre 2013

Collectif « Gardaren Lou Pagnol »    17, rue Emile Jamais

http://www.cinema-aigues-mortes.fr/                                              http://gardarem-lou-pagnol.fr

Cinéma Pagnol_ le suivi

mise à jour_7 octobre_15h

Cher-es ami-es du collectif “GARDAREM LOU PAGNOL”

Nous venons d’apprendre qu’à l’occasion de votre occupation du cinéma Marcel Pagnol, les membres présents de votre collectif se sont vus prendre en photo sur ordre du Maire aux fins de les assigner en référé devant le Tribunal Administratif.

Et pourquoi pas un prélèvement d’ADN pendant qu’ils y sont? Peut être un Rom sans papier se cache-t-il parmi vous!

Souvenons nous que ce personnage n’a pas eu un mot pour dénoncer les coups de feu racistes à l’encontre de jeunes d’Aigues Mortes en 2012. Il emploie aujourd’hui les grands moyens contre des citoyen-nes qui manifestent dans le cadre de la Loi (délation, pressions, mensonges). La pente des renoncements et des compromissions se descend très vite. Lire la suite

Jean-Pierre Mocky soutient Gardaren lou Pagnol

 

Gardarem Lou Pagnol reçoit un soutien de poids : celui de Jean-Pierre Mocky. Le collectif, qui se bat « contre la privatisation » du cinéma Marcel Pagnol à Aigues-Mortes, promet la venue du réalisateur dans les jours à venir. Selon Le Figaro, Jean-Pierre Mocky serait “révulsé par l’attitude du maire”, Cédric Bonato (PS).

La Ville (…) a signé un partenariat pour quinze ans avec Culturespaces (ndlr-sémaphores : filiales de Suez-GDF). Ce géant du divertissement culturel doit diffuser en boucle pendant la journée un documentaire historique de 22 minutes sur la septième croisade. Objectif : attirer les touristes.

Source Midilibre.fr 29/09/2013, 14 h 58 | Mis à jour le 29/09/2013, 15 h 10

En attendant la venue possible du réalisateur, Sémaphores propose aujourd’hui une page d’histoire du cinéma Pagnol, celle de son inauguration.

UN CINEMA POUR AIGUES-MORTES.

Un pari audacieux qu’il fallait tenter !

Monsieur le Maire coupant le ruban lors de l’inauguration, entouré de M. Etienne Mourut, Maire du Grau-du-Roi, Conseiller Général ; M. Robert Triaire, Maire de Saint-Laurent-d’Aigouze ; MmeMézy, Conseillère Municipale, Présidente de la Commission Culturelle ; M.Jean-Louis Parody, Président de l’Association Grand Ecran Pour Tous ; Mme Dambrin, Directrice du Cinéma et Secrétaire de l’Association.

Il a ouvert ses portes le 16 décembre 1988. Le jour de son inauguration, Sodol Colombini, Maire, s’exprimait en ces termes :

 Il n’est pas ordinaire d’assister à l’inauguration d’un cinéma municipal.

Le cinéma a connu une grave crise au cours de ces vingt dernières années, qui est certes dû au développement de la télévision, mais également aux difficultés que rencontrent de nos jours toutes les créations artistiques, y compris d’ailleurs à la télévision elle-même.

Notre commune se devait de redonner vie au cinéma qui, ne l’oublions pas, est considéré comme le 7ème Art. Le cinéma n’est pas seulement un moyen de distractions, de loisirs, mais aussi et surtout un formidable moyen de connaissances. Le cinéma a un pouvoir culturel accessible à tous : connaissances historiques, connaissances du monde, connaissances d’autres cultures d’autres peuples. Il a aussi un côté magique et féérique.

Assis dans un fauteuil, on part avec un film dans une aventure où parfois en quelques minutes, on fait le tour du monde, on se projette dans le passé comme dans le futur.

Il est à souligner que la réalisation d’un film représente un énorme travail de création. Certains films ont demandé plusieurs années de préparation et de tournage.

Le cinéma est le meilleur moyen de vulgarisation de tout ce qui touche au monde, à l’univers et à l’imaginaire. Dans un film, on peut reproduire toutes les activités humaines dans toutes leurs dimensions. Avec le formidable développement des moyens techniques, pratiquement tout est possible sur un écran de cinéma. Encore faut-il, pour valoriser les potentialités du cinéma à notre époque, avoir des salles qui le permettent.

Dans un premier temps, nous pensions faire cette réalisation au Régent, c’est-à-dire dans le lieu même où a fonctionné le dernier cinéma dans notre Commune, et c’est à cet effet d’ailleurs que nous avions tenu à acquérir le Régent lorsqu’il fut mis en vente.

Cependant les dimensions de la salle ne permettaient pas l’installation d’un écran suffisamment grand. C’est pourquoi nous avons décidé de réaliser le futur cinéma Marcel Pagnol dans ces lieux. C’est en quelque sorte un retour aux sources car c’est ici que des générations et des générations d’Aigues-Mortais ont découvert le cinéma en 1936.

Comme vous pouvez le constater, nous avons tenu à donner à cette salle le confort maximum, l’équiper d’un écran géant et du son stéréophonique. Les appareils de projection 35 mm et 16 mm sont du dernier cri. Mais également, nous avons tenu à nous équiper de toutes les techniques audio-visuelles les plus modernes : un système vidéo, un système diapositives.

Il est également possible de transmettre dans cette salle toutes les émissions de télévision, aussi bien les télévisions par faisceaux hertziens que les émissions télévisées par satellite. Lire la suite

Occupation du cinéma d’Aigues Mortes

Après deux jours, l’occupation du cinéma par le Collectif continue

Vendredi 6 septembre à 15h, après que le Maire ait refusé notre demande de report, le directeur général des services et le directeur des services techniques se sont présentés accompagnés de leur huissier pour l’état des lieux contradictoire. Ils ont été reçus par Jean-Louis Parody et Max Geiger, président et trésorier par interim, Claude Morello, ancien président, accompagnés de l’huissier mandaté par l’AGEPT, en présence d’une quarantaine de membres de l’association et du Collectif.

L’AGEPT a fait valoir ses droits sur tout le matériel et les documents qui sont sa propriété, en particulier sur le projecteur numérique, l’écran, et l’ensemble du matériel lié à la projection numérique. Bien que la Mairie n’ait subventionné ce matériel qu’à hauteur de 10%, elle nous en conteste la propriété et le réclame en totalité.

Le Président a du remettre les clés qui lui ont été réclamées mais l’occupation continue 24h sur 24.

Samedi matin, 3 gendarmes de la brigade d’Aigues-Mortes sont venus vers 10h et ont passé un long moment. Ils ont pu constater autour d’un café que l’occupation est pacifique et ordonnée. Ils ont dit de les appeler en cas de problème.

Toute la journée de vendredi et samedi, de nombreuses personnes sont passées, se sont informées de la situation et 377 ont signé pour soutenir l’action. De nombreux messages ont été laissés dans le livre d’or.

Midi Libre a publié un article samedi.

Pour ceux qui le peuvent rendez-vous dès 6h du matin devant le cinéma pour nous aider

Pour info et documents consulter :

le site du collectif : http://gardarem-lou–pagnol.fr/

le site de l’AGEPT : www.cinema-aiguesaigues-mortes.fr

communiqué du 08 septembre 2013

Spécial Aigues Mortes

Note de veille

Après la “dernière” séance hier au soir, 120 personnes sont restées pratiquement jusqu’à minuit pour discuter de l’avenir du cinéma.Après qu’un hommage fut rendu à Claude Morello qui, depuis 24 ans préside l’AGEPT, les présents sont convenus que pour que l’AGEPT continue et pour empêcher que Culturespaces commence les travaux,

Il fallait occuper le cinéma.

Des volontaires ont passé la nuit au cinéma.

Si vous approuvez l’action du collectif “Gardarem lou Pagnol”, imprimez la pétition en pièce jointe.

Signez et faites signer. Venez au cinéma ne serait-ce qu’une heure.

Ce matin (6 septembre) de 8 h à 9 h, il doit y avoir la presse. Après-midi à 15 h les huissiers de la Mairie et de l’AGEPT.

OccupationPétition

Aigues-Mortes en devoir de mémoire

En mémoire d’Adélaïde Fontaine

Les 16 et 17août 1893, ici même dans ces lieux, autrefois occupés par une modeste boulangerie, Adélaïde Fontaine née Vical (1853-1906), s’est dressée avec courage face à la vindicte xénophobe de plus d’une centaine d’émeutiers en furie.

Dès le mercredi 16 août les ouvriers saliniers italiens sont pourchassés dans les rues d’Aigues-Mortes.

Près d’une trentaine d’entre eux vont échapper à un massacre annoncé en trouvant un refuge inespéré : la boulangerie de la veuve Fontaine.

Malgré la violence des émeutiers déterminés à chasser les italiens, la boulangerie n’a jamais été prise d’assaut. La dignité et le courage d’Adélaïde Fontaine veuve en charge de 6 enfants les a sans doute retenus.

Sans le courage de cette femme ; sans le courage de l’abbé Jacques Eugène Mauger ; sans le courage de nombreux aigues-mortais et aigues-mortaises, le terrible bilan du drame des italiens d’août 1893 aurait pu être bien plus lourd…

Aujourd’hui, nous, enfants d’immigrés italiens ; nous aigues-mortais, aigues-mortaises, 120 ans jour pour jour après cette tragédie, nous saluons la mémoire d’Adélaïde Fontaine et de toutes celles et ceux qui, en ces jours du drame de l’été 1893, se sont dressés face à la violence xénophobe.

« Celui qui diffère de moi, loin de me léser, m’enrichit »

Ecrivait Antoine de Saint-Exupéry.

Afin que jamais le drame dAigues-Mortes daoût 1893, ne se reproduise, nous devons rester vigilants.

Mémoire déposé le 17 août 2013

EN MÉMOIRE DE

Secondo Torchio, 24 ans, de Tigliole (Asti)

Bartolomeo Calori, 26 ans, de Turin

Giuseppe Merlo, 29 ans, de Centallo (Cuneo)

Paolo Zanetti, 29 ans, d’Alzano Lombardo (Bergame)

Vittorio Caffaro, 29 ans, de Pinerolo (Turin)

Giovanni Bonetto, 31 ans, de Frassino (Cuneo)

Lorenzo Rolando, 31 ans, d’Altare (Savone)

Amaddio Caponi, 35 ans, de San Miniato (Pise)

Carlo Tasso, 58 ans de Cerrina Monferrato (Alessandria)

Ouvrier resté inconnu

Morts dans cette ville le 17 août 1893 et des dizaines d’ouvriers blessés le même jour, tous victimes innocentes de la folie xénophobe.

voir aussi notre article précédent « L’été de la colère »

lire aussi (en italien) :

http://www.aise.it/index.php?option=com_content&view=article&id=151710%
et (en français) l’article de Barnaba :

http://www.radici-press.net/easyblog/en-1893-mohammed-sappelait-giovanni

note : après la balise Lire la suite vous pouvez trouver les fac-similé de divers courriers échangés pour que cette commémoration puisse avoir lieu. Lire la suite

Gardarem lou Pagnol !_ suivi d’actu

*=*=*=*=*=*=* Aux lecteurs qui prennent en route : nous avons regroupé ici toutes les infos relatives au problème de la gestion et du devenir du cinéma Marcel Pagnol d’Aigues-Mortes. Cet article sera remis en avant à chaque évolution de la situation.*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=

dimmanche 14 juillet 2013

mails reçus à Sémaphores à l’attention de ceux qui luttent à Aigues Mortes

 » 210000 entrées, ils ont peur de rien à la mairie d’Aigues Mortes même pas du ridicule !!! Le « savoir-faire » de Culturespaces-Suez se passe de tout commentaire. Continuez votre combat. »  Jean-Michel R.

« Ne lâchez rien, vous menez le vrai combat pour conserver à Aigues-Mortes une indépendance culturelle, qu’il ne faut jamais laisser entre les mains d’industriels prêts à tout « marchandiser », en se réservant le droit de laisser l’ardoise à la collectivité, si la rentabilité n’est pas suffisante à leur goût. Comment une mairie « socialiste » peut-elle se conduire ainsi, alors qu’elle doit soutenir tous ces bénévoles et responsables associatifs, qui pendant vingt ans ont fait vivre une culture ouverte à tous à Aigues-Mortes. »  Jacques C.

Dimanche 30 juin 2013

Ouvrir et Lire ici le tract informatif diffusé par M ; le maire Cédric BONATO :info du maire

Réponse du Collectif Gardarem lou Pagnol

Les mauvais comptes de la mairie – les dessous d’une convention

La commune diffuse un tract qui accumule les contre-vérités et dissimule les coûts réels et les risques financiers de la privatisation du cinéma Marcel Pagnol.

Le cinéma n’est pas menacé : la fréquentation du cinéma Marcel Pagnol est stable. Le budget de l’association AGEPT est équilibré et bénéficiaire en 2012. « Entre 1999 et 2008, le nombre de cinémas dans les villes de moins de 10 000 habitants en France a augmenté, passant de 504 à 514. » (source : CNC, L’évolution de l’économie des salles de cinéma, octobre 2009).

Le cinéma ne coûte pas cher : la commune avance le chiffre invérifiable de 78 224 euros. C’est 0,7% du budget de fonctionnement de la commune. Les communes comparables à la nôtre consacrent 8 à 10% de leur budget à la culture, soit 1 million d’euros (source : Ministère des Finances).

Les 300 000 euros de travaux ne sont pas justifiés : la loi handicap ne concerne pas le cinéma Marcel Pagnol qui possède déjà un accès pour les personnes à mobilité réduite.

Avec Culturespaces, le coût pour la commune va augmenter :

  • La fréquentation touristique de la salle va multiplier par 10 la part des dépenses d’entretien, ménage, eau, électricité, et la dégradation des fauteuils et moquettes, installations et matériels, à la charge de la commune (art. 7.2).
  • Administration, sélection des films, vente des billets : l’association AGEPT mobilise 15 bénévoles, soit l’équivalent de 50 000 euros de frais de personnel. Demain ce sera à la charge de la commune si le cinéma est repris en régie.

Les termes de la convention sont inacceptables :

  • Une redevance annuelle dérisoire de 5 000 euros pour 100 000 billets vendus (= 500 000 euros de chiffre d’affaire) (article 9).
  • Une durée de 15 ans, soit 2 fois et demi le mandat d’une municipalité, et sa prolongation est déjà envisagée (art.7.2)

Quel est donc le « savoir-faire » de Culturespaces-Suez ?

Parmi les 11 sites qui lui ont été confiés on trouve :

  • Théâtre antique d’Orange : le rapport des magistrats indépendants de la Cour des Comptes (2011) détaille la gestion Culturespaces : promesses et engagements non tenus en investissement, fréquentation, tarifs… Comptes-rendus invérifiables, comptes incomplets, frais non justifiés… des créneaux horaires nouveaux ont été nécessaires empiétant sur la programmation de la commune. En cause : baisse de la fréquentation touristique.
  • Site de la bataille de Waterloo : gestion Culturespaces depuis 2004. Ils se retirent en 2013 en exigeant des indemnités. En cause : baisse de la fréquentation touristique.
  • Château de Valençay (Indre) : après 11 ans de gestion, Culturespaces la rend aux communes en 2008. En cause : fréquentation insuffisante.

Et à Aigues-Mortes demain ?

Si la fréquentation touristique est insuffisante la société peut s’en aller au bout de trois ans et tous les investissements, travaux, équipements ou matériels sont remboursés par la commune (article 14.2). Ainsi Culturespaces promet beaucoup (avec des prévisions fantaisistes, 100 000 ? 200 000 entrées ?…) mais si elle ne remplit pas son contrat, tous les risques d’une mauvaise exploitation sont financièrement assumés par la commune.

L’arrivée de Culturespaces-SUEZ enterre pour 15 ans l’espoir d’un projet de développement de la salle du cinéma au service de la culture, du savoir, de la réflexion et de l’animation de la société locale par la rencontre conviviale et le débat.

*=*=*=*=*=*=*=*

Samedi 29 juin

Anne-Marie M. est projectionniste au cinéma Marcel Pagnol. Comme tous les signataires de la pétition et les membres du Collectif « Gardarem lou Pagnol » elle se pose des questions

« Je viens de prendre connaissance de la convention proposée par le maire à l’AGEPT et je trouve inconcevable la rédaction (ponctuée de fautes d’orthographes) si l’on met en parallèle la convention signée par le maire avec Culturespaces (sans faute d’orthographe) cette dernière offre tout à Culturespaces sans restriction, ni menace, alors que celle concernant l’AGEPT est truffée d’interdictions (notamment concernant la diffusion de la culture).

Cette convention nous met, entre autre, en garde sur nos relations avec le voisinage (qui au cours des 25 ans d’exploitation de l’AGEPT ne s’est plaint que de l’insonorisation insuffisante de la salle municipale) etc….

Cette convention est placée sur nos têtes brandissant la menace permanente d’être mis à la porte si nous n’avons pas le comportement souhaité par Monsieur le Maire. On se croirait devant un règlement scolaire expliquant toutes les sanctions qui seront appliquées aux fortes têtes, pouvant aller jusqu’à l’expulsion de l’établissement.

Les Aigues-Mortais ne méritent-ils pas les mêmes égards et la même politesse que ceux témoignés à une société venant implanter son commerce dans la ville ?

Qu’est ce qui autorise le maire à traiter l’Aigues-Mortais avec aussi peu d’égards en bafouant une association (qui depuis sa création n’a eu aucun problème de quelque ordre que ce soit ni avec lesvoisins ni avec les précédentes municipalités gauche ou droite) en lui imposant de ramper à ses pieds et à venir manger dans sa main pour avoir le droit de continuer à exister.

Je suis personnellement outrée d’être traitée ainsi par celui qui est censé nous représenter et non pas nous diminuer.

Les habitants d’Aigues-Mortes ne sont pas des demeurés auxquels on va projeter pendant 15 ans pour leurs faire plaisir, dixit le maire, un film historique de bonne qualité HD, il est peut-être prévu qu’au bout de quelques années on fredonne dans les rues la musique du film (pour rendre notre ville plus authentique) !

Aigues-Mortaise d’adoption et heureuse de l’être je maintiens et signe que notre culture passe par autre chose qu’un film historique en boucle, Monsieur le Maire devra trouver autre chose pour me convaincre. »

*=*=*=*=*=*=*=*

Cinéma Pagnol : Le Maire d’Aigues-Mortes fait le forcing

Le 20 juin, le Maire a adressé un courrier au Président de l’AGEPT pour lui proposer une nouvelle convention.Il l’invite à venir en Mairie le jeudi 27 juin, à 17 h, pour lui faire part de son acceptation ou des demandes de correction de la nouvelle convention.

Le Maire fait le forcing. Il veut mettre en demeure le président de l’Agept de signer une nouvelle conventionqui n’est pas la convention tripartite voté en octobre par le Conseil Municipal…

… C’est dire que toutes les décisions prises sur cet affaire par le Conseil Municipal deviennent caduques…

Le Maire a un besoin impératif d’arriver rapidement devant le conseil municipal en pouvant dire: “ça y est j’ai trouvé un accord avec l’AGEPT”…

Cultuturespaces 15 ans / AGEPT 3 ans.

Cette nouvelle convention entre la Mairie et l’AGEPT, qui n’est que pour 3 ans, remplacera la convention actuelle qui, elle, était reconduite tacitement.

Tout débat politique ou culturel hors projection de film sera interdit.

Il est à noter que, pour financer le numérique, l’AGEPT a recouru à un prêt de 10 ans…. 

Quant à la convention avec Culturespaces c’est un véritable parcours du combattant pour en prendre connaissance.

C’est dire l’importance de la réunion de ce

mercredi 26 juin à 18 h, au cinéma Marcel Pagnol.

Le collectif “Gardarem lou Pagnol” y invite tous les Aigues-Mortais.

Et Sémaphores invite les Graulens et les Saint-Laurentais à se sentir plus concernés et solidaires.

ndlr: tout le reste du dossier se trouve après la balise  Lire la suite