Valls est Charlie mais pas Coupat

« Nous autres, révolutionnaires, sommes comme retenus par les fils invisibles d’une tradition que nous craignons continuellement de trahir. […] Mais y a-t-il de plus grand risque, dans la situation actuelle, que de ne pas prendre de risque ? »

Près de sept ans après l’interpellation, au petit matin du 11 novembre 2008, de 15 membres du groupe de Tarnac (Corrèze), le parquet de Paris a rendu le 6 mai son réquisitoire définitif et demande le renvoi devant le tribunal correctionnel de trois militants pour terrorisme dont Julien Coupat.

Pourtant… Comme le rappelait Le Monde du 30mai 2009,  » François Hollande, alors président du conseil général de Corrèze, où se situe Tarnac, prenait position dans une tribune publiée sur Slate. Il estimait alors que « la qualification de terrorisme a été utilisée bien imprudemment » avant d’évoquer un « ratage policier » et une « palinodie judiciaire. »


MediaPorte : « Valls, il est Charlie mais pas… par Mediapart

à lire sur le sujet : http://www.mediapart.fr/journal/france/080515/tarnac-le-parquet-colle-la-version-policiere-et-veut-un-proces-pour-terrorisme

À rapprocher également du dernier article de Michel Deléan « La justice a peur de son ombre », où l’on apprend que « Avocats et journalistes n’auront aucun moyen de communication dans les salles d’audience du futur palais de justice de Paris, à cause d’un dispositif de brouillage.»
http://blogs.mediapart.fr/blog/michel-delean/110515/la-justice-peur-de-son-ombre

Lu sur l’Humanité dimanche 10 mai

La maire de Tarnac dénonce « l’acharnement » judiciaire

« Cette soi-disant affaire tourne à l’acharnement ! » écrit dans un communiqué l’élue corrézienne du Front de Gauche. « On peut s’interroger sur la concordance entre cette annonce et la succession de lois sécuritaires depuis un an », ajoute-t-elle en les jugeant « dangereuses ». « Il ne faudrait pas que certains utilisent ce climat sécuritaire pour tenter de masquer les difficultés accumulées dans la procédure« , estime l’élue corrézienne.
Elle rappelle que deux des cinq personnes mises en examen et résidant à Tarnac, sur les huit militants, « sont des élus municipaux et font un travail sérieux au sein de notre équipe municipale pour le bien de tous les habitants ». Et d’ajouter que Tarnac, « depuis cette affaire, a repris son développement et porte aujourd’hui des projets utiles à tous ». Et « c’est bien cette image, qu’il faut retenir de notre commune, conclut-t-elle.

Par ailleurs, Julien Coupat était l’invité de Léa Salamé mardi 12 mai sur France Inter. Il a accepté pour la première fois de s’exprimer à la radio, sept ans après le début de l’affaire dite de Tarnac.


Julien Coupat : « Le 11 janvier c’est d’abord… par franceinter

Big Brother is toujours watching you !

Pourquoi est-ce si important d’assurer la protection de nos données personnelles ? deuxième volet.

Les internautes qui se sont récemment connectés sur le site « 20 minutes », ce n’est qu’un exemple, ont pu tomber sur le message suivant avant d’accéder à leurs infos : « 20minutes.fr souhaite avoir accès à la position géographique de votre ordinateur.» Bien sûr on peut, pour l’instant encore, décliner la demande, mais il serait mieux de se demander pourquoi de plus en plus d’annonceurs veulent absolument nous géo-localiser. Pour mieux cibler les publicités que vous recevrez ensuite ? C’est la réponse la plus courante pour l’instant. C’est en tout cas à ces fins que certaines boites établissent déjà les trajets habituels de ceux qui ont un Smartphone, à leur insu, et savent devant quelle vitrine ils s’arrêtent souvent…

Mais dans cette vaste toile d’araignée qu’est devenu l’Internet, dans cet univers de clouds où toutes les données sont stockées,croisées et analysées, qui peut dire que la pub restera longtemps le seul critère d’en savoir un maximum sur vous. Faisons une petite expérience.

Imaginez que Sémaphores soit en fait un repaire de hackers qui profite de vos connections pour récupérer vos contacts, localiser votre adresse IP (votre connexion) et donc savoir au passage qui est votre fournisseur d’accès et le serveur dont vous dépendez, voire vous géo-localiser pour savoir où vous habitez, etc. Tout peut servir dans un monde où tout se monnaye désormais. D’ailleurs, votre adresse IP n’a déjà plus de secret pour personne. La preuve ? Lire la suite