Radions Rebsamen !

Rebsamen contrôle les chômeurs… Nous avons contrôlé Rebsamen !

par Patrick Saurin

Après avoir préconisé en mai dernier un moratoire sur les seuils sociaux, seuils considérés par les patrons comme des « freins à l’embauche », François Rebsamen, ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue Social, vient de s’illustrer une nouvelle fois en demandant à Pôle emploi « de renforcer les contrôles pour être sûr que les gens cherchent bien un emploi ». En clair, il y aurait des chômeurs qui abusent, profitent et contribuent à creuser le déficit du pays. Et le ministre de réclamer « un état d’esprit différent » se traduisant par « des convocations, des vérifications, […] sinon on est radié ». Ainsi, la préoccupation du ministre n’est pas de lutter contre le chômage et faire en sorte que des emplois soient proposés aux travailleurs qui en sont privés, mais de mettre l’accent sur le contrôle des chômeurs et sur la sanction le cas échéant.

Les propos tenus par François Rebsamen sont tout à la fois scandaleux, malhonnêtes et déplacés au vu de l’absence d’exemplarité dont fait preuve l’intéressé comme nous allons le démontrer dans les lignes qui suivent.

Ces propos sont scandaleux car, singeant ceux de la droite et de Nicolas Sarkozy, ils jettent l’opprobre sur plus de 6 millions de personnes inscrites à Pôle emploi, auxquelles il faut ajouter celles qui ne touchent aucune aide de la part de l’État, soit du fait d’une radiation, soit parce qu’elles ne sont tout simplement pas inscrites à Pôle emploi. Ce type de critique essentialiste véhiculant le discours « classes laborieuses, classes profiteuses », cher à la droite et à l’extrême droite,  en dit long sur l’état de délabrement du parti socialiste et de ses dirigeants.

La déclaration du ministre est également malhonnête, car en focalisant son attaque sur les travailleurs privés d’emploi il laisse penser que la fraude des chômeurs représente un coût considérable pour la collectivité, bien avant d’autres fraudes. Or la réalité est tout autre. Dans son rapport Lutte contre la fraude. Bilan 2012, la délégation nationale à la lutte contre la fraude nous apprend que les montants de fraude détectée représentent 39,2 millions d’euros pour Pôle Emploi, sur un total de fraude détectée de 4,629 milliards d’euros. Les « fraudes des chômeurs » ne représentent que 0,8 % des fraudes détectées, alors que les fraudes fiscales constituent 79 % du total, sachant que le syndicat Solidaires finances publiques estime le manque à gagner du fait de la fraude et de l’évasion fiscales entre 60 et 80 milliards d’euros par an. Rebsamen préfère faire les poches des chômeurs pour leur soutirer quelques euros que de s’attaquer à des Cahuzac, des évadés fiscaux et des sociétés qui domicilient des milliards en toute impunité dans les paradis fiscaux.

Article intégral ici : http://blogs.mediapart.fr/blog/patrick-saurin/040914/la-radiation-de-rebsamen-simpose

Bonus Sémaphores :

Du chômage en perspective

Quels métiers aujourd’hui ou demain face au développement de l’informatique et de la robotique ? Le site « Humanoïdes » fait régulièrement le point sur le sujet. Tous les liens contenus dans l’article vous y conduisent. C’est sûr, vous n’allez plus regarder les robots du même œil…

Pour en rassurer (ou en inquiéter) certains, dans une étude publiée en septembre par deux chercheurs de l’Université d’Oxford (un économiste et un ingénieur), 47% des jobs aux États-Unis seraient remplacés par des robots dans les années à venir. Et ce n’est pas Google qui vient d’acquérir 7 starts ups dans la robotique, qui contredira cette étude. Basée sur des analyses statistiques, les chercheurs ont estimé la probabilité d’automatisation pour 702 professions différentes.

Des métiers d’ores et déjà classés « à risque »…

La robotique crée des emplois, c’est indéniable. Selon le Président de l’Association for Advancing Automation, elle en aurait créé près de 10 millions en 2011 et cette tendance va s’accélérer dans les années à venir. Mais il est vrai que la robotique en détruira également : selon l’économiste Tyler Cowen, seulement 15% des informaticiens seront épargnés par la robotique . Les métiers les plus basiques sont voués à disparaître. Qui a encore envie aujourd’hui, de passer une journée entière à visser, boulonner, empaqueter, pour toucher à la fin du mois un SMIC, dans le meilleur des cas ?

(…) Certaines entreprises ne résisteront pas face à l’arrivée de la robotique et des nouvelles technologies. L’Usine Nouvelle fait même un papier cette semaine sur les 50 start-up qui vont tuer les business. Tous les secteurs sont concernés : bientôt il y aura des robots dans les hôpitaux, des machines feront le ménage à votre place, et peut être même que les drones vous livreront vos colis.

Voici une liste de quelques métiers voués à disparaître assez rapidement. Un conseil : faites vos premiers pas en programmation plutôt que de postuler aux offres d’emploi suivantes.

Magasinier

Pharmacien

Saisonnier (vigne et fruits)

Chauffeur de taxi

Astronaute

Agent de production

La raison : L’impression 3D est une des technologies de rupture qui va changer profondément le modèle classique de conception et fabrication d’objets. Au lieu de passer chez IKEA acheter un porte-manteau, un verre ou un dessous de plat, pourquoi ne pas l’imprimer chez soi ? Les premiers appareils disponibles permettent à tout un chacun de fabriquer des objets en plastique, en céramique ou en métal. On peut déjà imprimer à partir d’algues marines, de verre et bientôt de nourriture.

Pilote d’avion

Agent de sécurité

Journaliste (sauf d’investigation)

Trader

Livreur

Pour découvrir les raisons en rapport avec chaque profession citée http://www.humanoides.fr/2013/12/14/liste-des-10-metiers-qui-disparaitront-avec-la-robotique/

Et soldat ? Métier d’avenir ? Sans doute pas, mais ce n’est pas ce qui va enrayer les guerres. Voici Valkyrie ! Il ne sort pas de Star War’s mais c’est un prototype conçu et développé par la NASA. Sympa, non ?

Dernier fil d’actu sémaphorien

rappel ndlr : Sémaphores.info est à J-1. Ce blog cessera les mises à jour au soir du 31 mai.

¤=¤=¤=¤=¤

Deux sinistres, un enterrement et une congélation.

L’enterrement c’est celui du droit de vote des étrangers aux élections municipales. Circulez, y a plus rien à voir. C’est Bernard Cazeneuve, nouveau sinistre de l’intérieur, qui l’a annoncé lui-même. Nous avions pourtant cru entendre le président de la République décréter le contraire le 6 mai dernier, second anniversaire de son élection, en assurant que sa promesse de campagne serait tenue pour les prochaines municipales.

La deuxième surprise est venue de François Rebsamen, sinistre du travail et de la congélation. Après le gel des salaires, on va essayer celui des droits sociaux des travailleurs. Pendant trois ans, « les seuils sociaux » seraient suspendus, c’est-à-dire qu’une entreprise ne serait plus tenue d’installer un comité d’entreprise à partir de cinquante salariés, ni de nommer un délégué du personnel à partir de dix salariés. Paraît que ça faciliterait l’embauche.

« C’est considérer que les représentants du personnel, les droits des salariés, le syndicalisme sont un frein au développement de l’entreprise » a estimé Thierry Le Paon, pour la CGT.

Mais Le Paon n’a pas tout compris. Pour le Medef, le syndicalisme est surtout un frein au rétablissement de l’esclavage. C’est pourquoi nous proposons aussi le rétablissement de la peine de mort pendant 3 ans. Si la criminalité ne baisse pas, ça prouvera que l’idée était mauvaise. Et puisque Valls est en si bonne odeur de sainteté avec le Pape, c’est le moment de proposer le rétablissement de la torture et de l’inquisition. Si au bout de trois ans il n’y a plus de sorcières, ça prouvera que l’idée était bonne. Ça coûte quoi d’essayer, hein ?

¤=¤=¤=¤=¤

L’UMP a (encore) changé de logo

¤=¤=¤=¤=¤

le dessin du jour

¤=¤=¤=¤=¤

lien pour une carte interactive et très pratique des résultats des européennes, toutes les communes de France.

http://www.lepoint.fr/europeennes-2014/europeennes-les-resultats-16-04-2014-1813638_2095.php

¤=¤=¤=¤=¤

Les ministres sont « persona non grata » à Avignon. Les intermittents menacent d’interrompre les spectacles auxquels assisteraient cet été des ministres au Festival d’Avignon ou ailleurs en France, pour protester contre la réforme de leur régime.

« Nous nous mettrons en grève dès lors que des ministres participent à un spectacle et nous ne reprendrons que lorsqu’ils en seront sortis », a expliqué Marc Slyper, un des responsables de la CGT spectacle lundi 26 mai lors de la conférence de presse du Festival « off » à Avignon.

¤=¤=¤=¤=¤

Le « Collectif pour un audit citoyen de la dette publique » a dévoilé ce mardi un rapport important qui ruine l’idée selon laquelle le pays vivrait au-dessus de ses moyens. Ce rapport établit clairement que la dette publique aurait été limitée à 43 % du PIB en 2012, au lieu des 90 % constatés, si la France ne s’était pas lancée dans une course folle aux baisses d’impôt et avait refusé de se soumettre à des taux d’intérêt exorbitants.

Ce constat est évidemment ravageur car il suggère que la politique économique actuelle, conduite par François Hollande et Manuel Valls, est construite sur un mensonge : elle tend à faire croire aux Français que le pays vit au-dessus de ses moyens et que c’est cela qui est à l’origine du creusement des déficits et de la dette.

Audit de la dette publique

¤=¤=¤=¤=¤

parce que les chiffres et les graphiques parlent mieux que les discours…

¤=¤=¤=¤=¤

Le flou, le loup et le lapin blanc

Vrais chiffres chômage Mars 2014 :

10 000 chômeurs de plus, malgré 324 000 radiés

Toujours 1 inscrit sur 2 qui ne perçoit aucune indemnité de Pôle emploi.

Seuls 2 chômeurs sur 10 sortent des listes pour « reprise d’emploi déclarée ».

Environ 1 emploi, trop souvent précaire, pour 100 demandeurs.

33 % environ de la population active sans emploi ou sans emploi stable.

Tous les détails par catégories et le reste : http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/vrais-chiffres-chomage-mars-2014-151156

Mardi 29, Daniel Schneidermann titrait sa chronique au Nouvel Obs « Apprentissage des seniors : un loup dans le lapin blanc », en référence au grand magicien qu’est devenu François Hollande. Énième idée pour résorber le chômage : les seniors sont invités à « s’approprier l’idée » qu’ils pourraient retrouver un emploi. Une idée, en effet, ça coûte encore moins cher que le Smic au rabais proposé par certains. Mais que cache le flou, et où se tient le loup ? Voici le nouveau contrat de génération !

« De son grand chapeau, Hollande a tiré une trouvaille géniale : envoyer en apprentissage les « chômeurs de longue durée ». Dans la novlangue des communicants et des consultants, « chômeur de longue durée » est synonyme de déchet humain non-recyclable de plus de cinquante ans. On peut aussi parler de « senior », les termes sont désormais équivalents. Hollande n’a mis au courant ni ses ministres, ni les patrons, ni les syndicats, l’effet en aurait été atténué. Ainsi lancé sans préavis, le lapin blanc des « seniors en apprentissage » vise droit le journal de 20 Heures, qu’il atteint d’ailleurs sans difficulté. Médusé, Pujadas relate « l’annonce de cette disposition inédite » (comme si elle allait entrer en vigueur demain matin), tandis que l’on se demande vaguement où est le loup, et pourquoi personne n’y a pensé avant. Lire la suite

Vous reprendrez bien un peu de chômage…

Chômeurs et précaires en marche pour leurs droits

La Marche des Chômeurs a débuté à la Réunion début juin. Les Marcheurs ont relié Saint-Joseph (au sud de l’île) à Saint-Denis (au nord), soit 120 kilomètres dans les jambes.

Au terme de cet échauffement, ils ont rejoint la Métropole où ils ont été accueillis à Montpellier ( vidéo ci-dessous). Lundi 17, les Réunionnais se sont mis en marche en direction de Sète, soutenus et accompagnés par des Chômeurs et Précaires du Languedoc-Roussillon.

Les organisateurs espèrent déclencher l’adhésion du plus grand nombre dans les jours et les semaines à venir. D’autres groupes de marcheurs devraient se former, au départ de l’est de la France notamment (Alsace, Haute-Marne). L’arrivée de la Marche des Chômeurs et Précaires est prévue à Paris le 6 juillet.


MARCHE_15_JUIN_2013 par marchechomeurs2013

Violences ordinaires contre les chômeurs

Jeudi 20 juin au matin la place d’Iéna accueille les participants à la Conférence sociale. Une trentaine de militants des associations et syndicats portant le T-shirt de la Marche des chômeurs se placent le long du trottoir, à cent cinquante mètres de l’entrée, pas question d’être plus près, vu le dispositif policier. Pas de pancartes, pas de drapeaux ni même de mégaphone, juste des T-shirts.

Le dispositif policier, un peu surpris, réagit avec violence, se précipite sur les manifestants pacifiques, les poussent sans ménagement, certains tombent à terre. Les manifestants s’indignent, font de la résistance passive, crient leur colère : les chômeurs et précaires, leurs représentants (MNCP, AC!, APEIS) sont exclus de la Conférence et maintenant le droit de manifestation leur est interdit.

Les gardes mobiles, habillés par Robocop, arrivent en renfort, les manifestants sous le nombre et les coups sont expulsés, conduits dans une rue adjacente puis escortés, encadrés, jusqu’à la station de métro Alma. Voilà, voilà, la place Iéna est nette de tout chômeur, le Président de la République et son ministre du Travail peuvent inverser la courbe du chômage devant un auditoire choisi.

Des caméras de chaînes télé accourues filment la scène, les journalistes font leur travail quoi, mais aucune image ne sortira, les directions de chaîne savent aussi servir : le pouvoir ou les chômeurs, y a pas photo. Quelques passantes (pourquoi surtout des passantes ?) viennent s’informer de ce qu’on nous reproche. Être chômeur ou solidaire des chômeurs ? Porter un T-shirt ? Ah ben non, on n’est pas des terroristes, juste des manifestants, c’est insupportable parce que témoins vivant des résultats d’une politique. On dit souvent que les chômeurs ne bougent pas, sont invisibles mais quand ils sont debout pour se rendre visible, ils sont réprimés, censurés. Trop explosif, trop dangereux le chômage, on redoute une explosion sociale. Alors pensez, des chômeurs en marche pour leurs droits… Non mais, circulez.

Bon, ben, on va continuer à circuler, à défier la pesanteur médiatique, narguer les syndicats qui nous snobent, tenter de sortir de leur stupeur les citoyens et citoyennes qui détournent la tête devant les chômeurs qui passent. Il en sortira quelque chose, je prends le pari. Même pas peur, même pas écoeuré. Et je vous attends samedi 22 juin pour l’étape Colomiers Toulouse. Rendez-vous à 13 h gare de Colomiers. Venez comme vous êtes, avec ou sans T-shirt de la marche, la préfecture n’a pas interdit la manifestation. Toulouse c’est loin de la Conférence sociale.

Source : http://www.mediapart.fr/blog/80375

 Bernard Friot_sur les statistiques du chômage

 

Et pour mesurer de plus près la disparité…

L’inexorable et très prévisible hausse des allocataires du RSA

Autre conséquence de l’explosion du chômage, la population qui touche des allocations de solidarité-état sous conditions de ressources augmente fortement elle aussi : 462.000 personnes à fin février 2013, soit 8,4% de plus en un an. Il s’agit surtout de bénéficiaires de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) pour les chômeurs en fin de droits, mais aussi, dans une moindre mesure, de bénéficiaires de feu l’allocation équivalent retraite (AER, en extinction) et de l’ATS (allocation transitoire de solidarité, tellement restrictive qu’elle ne concerne que 500 personnes) pour les chômeurs âgés qui ont suffisamment cotisé mais ne peuvent pas toucher leur retraite, faute d’avoir atteint l’âge légal.

Par ricochet, le nombre de bénéficiaires de la couverture maladie universelle (CMU-C) progresse lui aussi, mais moins vite. Ils étaient un peu plus de 4,5 millions fin 2012, selon les statistiques du Fonds CMU. Ce chiffre augmente presque sans discontinuer depuis trois ans.

Enfin, en août 2011, avec un déplorable décalage de deux ans, l’Insee avait publié ses chiffres sur la pauvreté en 2009. Nous en étions à 8,2 millions de personnes vivant sous le seuil communément admis et à un taux de pauvreté de 13,5%. A l’heure où vous lirez ces lignes, les 9 millions de pauvres sont dépassés et nous atteignons 14,5%…

Lire l’article entier : http://www.actuchomage.org/2013041125052/La-revue-de-presse/linexorable-et-tres-previsible-hausse-des-allocataires-du-rsa.html

dossier à suivre