La compta chez Bygmalion…

De la bombe ! Mediapart a reconstitué la double facturation de Bygmalion établie pour les 44 meetings électoraux de Nicolas Sarkozy en 2012. Voir tableau ci-dessous. Quant à mieux comprendre pourquoi le moindre déplacement du nabot coûtait la peau des fesses, c’est dans Le Monde et le Canard Enchaîné qu’il fallait le lire :

« Affaire Bygmalion : Nicolas Sarkozy, des exigences de diva en campagne »

« …D’après Le canard Enchaîné qui cite Le Monde, le mari de Carla Bruni aurait eu la folie des grandeurs et de la mégalomanie. En effet, lors de son grand meeting de la Concorde, il aurait ordonné d’avoir, en arrière-plan, derrière son pupitre, un très grand portrait de lui. Oui mais la photo, une fois imprimée, ne lui plait pas. Et il donne l’ordre d’en commander une autre illico-presto. « Payée hors de prix et réalisée pendant la nuit », écrit Le Canard. Lors de ce formidable meeting, il aurait ordonné que sa loge soit préparée comme un vrai appartement et qu’elle soit insonorisée. Selon Le Monde « Bygmalion fait bâtir des doubles cloisons en bois épais bourrés de laine de verre… »

Si vous avez raté la soirée sur Mediapart…

Retour sur nos enquêtes : l’affaire Bygmalion… par Mediapart

ndlr: Toutes les factures afférentes aux diverses « conventions » organisées par l’UMP ont été publiées sur Mediapart le 20 juin 2014. Nous ne reproduisons ci-après que celles afférentes aux principaux meetings du candidat Sarkozy.

Factures UMP’

le fil sémaphorien_mars2014_n°3

¤=¤=¤=¤=¤

Mediapart révèle la teneur de sept écoutes judiciaires effectuées sur la ligne téléphonique ouverte sous une fausse identité par Nicolas Sarkozy. L’ancien président a mis en place un cabinet noir pour neutraliser les juges qui enquêtent sur lui. Selon les écoutes, le magistrat Gilbert Azibert est bien intervenu auprès de trois conseillers de la Cour de cassation chargés d’examiner la validité des actes d’instruction dans l’affaire Bettencourt. L’avocat de Nicolas Sarkozy est par ailleurs informé par une taupe dans l’appareil d’État sur l’affaire libyenne.

¤=¤=¤=¤=¤

L’UMP va encore crier au complot, et pourtant ! On les invente pas…

Le domicile de l’ancienne ministre UMP Michèle Alliot-Marie a été perquisitionné, mardi 18 mars, dans le cadre d’une enquête sur des mouvements de fonds suspects à Saint-Jean-de-Luz, selon les informations du Monde.

Cette perquisition intervient dans le cadre d’une enquête judiciaire, lancée après une enquête préliminaire consécutive à un signalement de la cellule de lutte contre le blanchiment d’argent de Bercy (Tracfin) sur des mouvements de fonds suspects dont l’ancienne ministre UMP serait l’une des bénéficiaires, via un hôtel de luxe de la côte basque.

Par ailleurs, mais toujours dans les rangs de l’UMP (ça doit être l’éclosion des œufs de l’ump…)

Eric Raoult, l’actuel maire UMP de la ville du Raincy et candidat à sa propre succession en mars, est accusé de harcèlement sexuel par une de ses anciennes collaboratrices, révèle Le Figaro lundi 17 mars.

Eric Raoult, qui parle de « coup bas », a envoyé près de 15 000 textos à sa collaboratrice entre octobre 2011 et juin 2012, selon Le Figaro qui a pu consulter les messages du maire UMP.  Des messages du genre « Tes seins sont notés triple A » ou « vous êtes très désirable et vous le savez »

15 000 textos en un an, ben dis donc, on comprend qu’il n’avait plus le temps de s’occuper de sa mairie. Et pour sûr, DSK est battu à plate couture.

¤=¤=¤=¤=¤

brèves en vrac…

On applaudit d’une main : Condamné pour fraude fiscale dans l’affaire Mediaset, le Cavaliere Berlusconi a été déclaré inéligible pendant deux ans par la Cour de cassation italienne.

Deux ans ? Non mais allô, quoi !

 

On applaudit des deux mains : Reconnaissant la responsabilité de la société générale, la plus haute juridiction de l’ordre judiciaire a annulé la condamnation de l’ancien trader au versement de 4,9 milliards d’euros de dommages et intérêts.

Cumulards : Jean-Claude Gaudin a cumulé cent vingt ans de mandats dans sa vie ! Paraît que le record est de 140 ans, mais nous n’avons pas encore le nom.

¤=¤=¤=¤=¤

Ah, la parité…

Mediapart a épluché les investitures PS et UMP dans les 260 villes de plus de 30 000 habitants. Il y a déjà une certitude : malgré des listes strictement paritaires, les maires seront des hommes.

Ah, le langage…

Libération vient de compiler les noms des listes électorales d’environ dix mille communes et a créé un nuage de tags mettant en avant les mots les plus cités : la maxime idéale, le slogan parfait : Avec vous, tous ensemble pour vivre l’avenir. L’historien Christian Delporte y constate la pauvreté du lexique électoral actuel : « Il s’agit en fait d’un concentré de tous les clichés politiques en cours ces dernières années. « Ensemble », par exemple, on ne peut plus faire une affiche sans l’utiliser. La caractéristique de ces mots, c’est qu’ils n’engagent pas. Ce sont des mots-valises, utilisables à droite, à gauche, au centre. Des mots banals, insignifiants à force de ne vouloir choquer personne.

¤=¤=¤=¤=¤

Pas cher !

10€ la minute, ça fait 600 euros de l’heure. C’est le tarif de la formation que Jérôme Lavrilleux, directeur de cabinet de Jean-François Copé et conseiller général de l’Aisne, a prétendu faire payer à sa collectivité, au bénéfice de la société Bygmalion. Le conseil général a refusé de régler un centime.

Encore heureux ! Qu’il soit en formation ou pas, l’élu UMP se serait présenté « deux fois en trente et une séances » depuis mars 2011 (date de sa réélection).

Note : Il faut savoir que depuis 1992, les collectivités locales sont tenues de dépenser, en formation, un montant équivalant à 20 % des indemnités de fonction de leurs membres. Financés sur deniers publics, ces stages sont régulièrement facturés plus de 1 000 euros par jour par les prestataires, nombreux d’un côté comme de l’autre de l’échiquier politique.

Mais on comprend que rien ne soit assez cher dans l’entourage de Copé, puisqu’il n’y a que les minables qui acceptent de vivre avec moins de 5 000 euros par mois. On ne va donc pas s’encombrer à l’UMP avec tous ces ratés. Ils seraient même capables de n’avoir pas encore une Rolex à l’âge de quarante ans. (ne le répétez pas, mais Copé ne souviens plus où est passée celle qui lui avait offert Ziad Takieddine…)

¤=¤=¤=¤=¤

La transparence sous scellés

mise à jour le 5 mars 2014

À la suite de sa mise en cause par le journal Le Point (on n’aurait jamais pensé devoir féliciter ce journal de merde), Jean-François Copé a répliqué dans une conférence de presse, lundi en fin de matinée, qu’il mettait à disposition « l’intégralité de la comptabilité » de l’UMP, « toutes ses dépenses et toutes ses recettes, en toute transparence », et précisé que ces comptes seraient placés « dans une pièce qui sera scellée par un huissier ».

D’où cet excellent titre de Mediapart « Copé invente la transparence sous scellés ». D’autres ont ajouté qu’il inventait aussi la « culpabilité de la présomption ». Car voilà que notre clown UMPéiste va même jusqu’à poser ses conditions : Cette pièce serait rouverte après l’adoption de deux propositions de loi (l’une concernant les partis, l’autre les médias) qu’il déposera dès la reprise des travaux de l’Assemblée nationale.

Dis, Jean-François, tu te foutrais pas un peu du monde, là ? Pour qui te prends-tu ? Doit-on te rappeler que c’est toi qui es mis en cause et pas les autres partis politiques ? Si tu les soupçonnes de maquiller quelque peu leurs comptes, l’avocat que tu es ne peut ignorer qu’il y a des tribunaux de justice où déposer ta plainte. Par ailleurs, l’homme politique que tu es aussi ne devrait pas ignorer que les comptes de tous les partis politiques sont déjà publics et disponibles sur simple demande auprès de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP), qui publie chaque année au Journal officiel un compte-rendu détaillé.

Alors pourquoi renvoyer la balle aux autres partis et à la presse subventionnée ? Et comment se fait-il que dans ta conférence de presse tu ne fasses même plus allusion à la plainte que tu avais pourtant annoncé vouloir déposer en fin de semaine dernière ? Ah, cette presse que tu encensais encore hier et que tu vilipendes le jour où elle t’égratigne. Et dire que nous pensions qu’il n’y avait que Mélenchon pour se plaindre de la partialité de ses chiens de garde…

Mais non. Il t’a fallu moins d’une minute pour nous convaincre qu’elle est bien l’ennemi numéro 1. Pour une fois on est d’accord, cher Jean-François. C’est bien de dénoncer les « réflexes de caste » et les « tartufes bouffis d’orgueil » qui « s’érigent en procureurs » et « préfèrent déformer qu’informer ». Ah on peut dire que tu ne lésine pas sur les mots dès qu’il s’agit de cette « chasse à l’homme » dont « (ta) personne et (tes) proches » seraient victimes. Et puis tu as raison de lâcher en vrac que « Certains organes de presse n’hésitent pas à user des pires méthodes, des méthodes dignes de l’inquisition », de parler de « délectation perverse », de « vendetta », de « bûcher médiatique » et de « lynchage public »

N’en jetons plus la cour est pleine. Si tu dois persister dans ce genre de propos drus et crus… ben… on va être obligé de te garder une place au Front de Gauche.

Bon, allez, on t’embête pas plus pour aujourd’hui, t’as assez à faire. Mais quand même, avant de nous rejoindre, faudra nous expliquer pourquoi t’es si souvent mouillé jusqu’au cou.

ajout du 04 mars

Depuis 1988 et la loi « relative à la transparence financière » et depuis 1990 -création de la Commission nationale des comptes de campagnes et des financements politiques (CNCCFP)- de nombreuses obligations de transparence incombent aux partis politiques. Ainsi, les partis ont déjà l’obligation -hormis la désignation d’un mandataire financier – de tenir une comptabilité serrée et de faire certifier leurs comptes par deux commissaires aux comptes. « Cette comptabilité doit retracer tant les comptes du parti ou groupement politique que ceux de tous les organismes, sociétés ou entreprises dans lesquels le parti ou groupement détient la moitié du capital social ou des sièges de l’organe d’administration ou exerce un pouvoir prépondérant de décision ou de gestion », indique le texte. Ces comptes doivent être ensuite déposés de manière détaillée à la CNCCFP qui peut demander des pièces complémentaires. Toutefois, la CNCCFP ne contrôle pas les dépenses des partis politiques en tant que personnes morales et publie un document de comptabilité global au Journal officiel. Les détails comptables des dépenses restent connus des seuls membres stratégiques du parti : président, trésorier et commissaires aux comptes.

Copé ne sait plus où semer sa merde

L’inénarrable Jean-François Copé en rajoute dans la bassesse et surtout dans la connerie. Après ses attaques sur la prétendue théorie du genre dans les livres jeunesse, voilà qu’auteurs, enseignants, parents d’élèves et gouvernement seraient ligués pour développer la théorie de la lutte des classes dans les têtes blondes !


EXTRAIT – Jean-François Copé : « je n’ai jamais… par Europe1fr

D’abord il serait bon que le sieur Copé cesse (comme Marine, d’ailleurs) de prendre les français en otage. Les français, monsieur Copé, ils ont été majoritaires pour dire qu’ils ne voulaient plus vous voir gouverner, ni vous, ni la mafieuse clique sarkozyenne. Alors merci de respecter au moins les urnes.

Et puis, pour le fun, commençons par rappeler quelle était la proposition de l’UMP à propos de genre en 2011, sur leur site officiel (capture d’écran ci-contre). « Introduire dès la maternelle des séances consacrées à la mixité et au respect hommes-femmes ». Risible, non ? Mais comme les propos de notre nouveau semeur de merde ne nous font plus rire, revenons à nos moutons actuels car quelques réponses s’imposent, à commencer par cette ignoble attaque en règle –et nominative- de Cécile Moulain, une simple citoyenne qui n’avait rien demandé.

Si cette dernière s’est effectivement présentée aux élections législatives en 2007 pour la LCR, elle n’est plus encartée depuis – et se dit d’abord estomaquée de voir un « mastodonte » d’un parti politique entrer sur le terrain des attaques personnelles. Autre mensonge à rectifier : celui de son statut qui n’est pas « présidente » de l’association :

« Nous sommes un collectif de parents sans président. Je suis devenue en quelque sorte la porte-parole depuis cette affaire car il fallait bien que quelqu’un le fasse mais je suis un membre parmi d’autres.

Nous sommes des petites gens. Notre association n’a pas d’enjeu partisan, pas d’étiquette politique … et nous n’avons jamais fait de vagues ! »

« La lecture que JF Copé fait de cet album solaire est consternante, peut-on lire sur le site de l’association. Son utilisation politique sans une once d’analyse est une insulte à notre intelligence. Sa pruderie d’un autre âge. La lecture est un acte complexe, certes. Elle est toujours interprétation. Cet album n’est pas malsain comme il le prétend, c’est sa lecture qui l’est : elle lui appartient. »

Site de l’association Atelier Merveille : http://ateliermerveille.canalblog.com/archives/2014/02/12/29196230.html

Mais comme le note Arrêt sur Image, la vraie enquête reste à faire, pour déterminer dans quelles conditions les études de genre ont pénétré les discours pédagogiques du mammouth de l’éducation nationale, avec quelles précautions scientifiques, quelles expertises et quelles contre-expertises. Toujours est-il que le mammouth tremble. En toute discrétion, « Tous à poil » vient d’être rétrogradé sur le fameux site gouvernemental des « ABCD de l’égalité ». Le livre n’est plus qu’une ressource « complémentaire ». Il n’est plus « sélectionné » par le site officiel, mais simplement « recensé ». Il n’est plus destiné à être « utilisé en classe », mais simplement « consulté par les enseignants ». On voudrait donner raison sur toute la ligne aux semeurs de panique, qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Eh oh ! Les socialâches, on va reculer encore longtemps comme ça ?

En attendant réponse, devançons JF Copé en lui signalant toutes les œuvres destinées à la jeunesse et sur lesquelles il ferait mieux de jeter un œil. C’est ce à quoi s’est amusé Libé, qui nous a remis en mémoire cette horreur du genre qu’est «Le Livre de la jungle» de Rudyard Kipling. S’il fallait n’interdire qu’un ouvrage, qu’il soit celui-là. Non mais, rendez-vous compte : Mowgli se balade à poil, il est élevé par une meute de loups, puis par une panthère au sexe indéfini et un ours clairement porté sur le jus de fruits alcoolisé.  Un ours qui d’ailleurs lui propose de « cueillir une banane », de le « gratter un poil plus bas », lui demande de venir s’allonger sur son ventre et d’être un ours « bien léché » ! Et ce petit con de Mowgli qui lui dit « oh oui, Baloo, je veux rester avec toi ». Waouh !  Nudité, zoophilie, homoparentalité et on en passe… Monsieur Rudyard Kipling, votre compte est bon !

Allez chiche ! Pour en ajouter une couche, Sémaphores ose mettre au partage cet odieux sommet de pédo… pardon zoophilie avouée, en espérant juste que vos enfants ne soient pas devant l’écran. Mais après tout ça vous regarde, et nous déclinons toute responsabilité.

 

Le fil sémaphorien_février2014_n°2

¤=¤=¤=¤=¤

le dessin du jour. Enfin une médaille pour la France

¤=¤=¤=¤=¤

On a beaucoup aimé

Le 8 février, dans plusieurs villes d’Espagne, des centaines de femmes ont enregistré leur corps au Registre de la Propriété, pour qu’il soit bien clair que leur corps n’est pas la propriété de l’État.

Ici devant le Registre de la Propriété de Bilbao

¤=¤=¤=¤=¤

C’est une info AFP, reprise ce matin par LeMonde.fr et Libé.fr : Jean-François Copé « s’est emporté dimanche soir contre un livre pour enfants qu’il a feuilleté sur le plateau du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro. » L’ouvrage en question ? Tous à poil ! de Claire Franek, illustré par Marc Daniau, paru aux Éditions du Rouergue en 2011 :


copé tous à poil

Il se trouve que Copé s’est complètement fourvoyé. Un livre paru en 2011… Dites, monsieur Copé, qui était aux commandes en ce temps-là ? Qui s’occupait du chômage ? Qui devait aller chercher la croissance avec les dents ?

En effet, ainsi que l’ont montré les Décodeurs du Monde (lien en fin d’article), « le livre, qui a remporté des prix, date de 2011. Il figure depuis 2012 sur une bibliographie indicative réalisée par une association ardéchoise, mais n’a jamais été recommandé officiellement par l’éducation nationale. Il ne s’agit donc pas d’un choix « pétri d’idéologie » opéré par le gouvernement. Ce livre n’est pas recommandé, aucun enseignant n’est tenu de s’en servir. »

Tous à poil n’est présent sur aucune liste de livres officiellement proposés aux enseignants et la constitution de la liste est particulièrement singulière puisqu’elle a été réalisée par les parents d’élèves d’une association.

Alors pourquoi M. Copé juge-t-il soudain nécessaire de dénoncer un ouvrage vieux de trois ans et qui n’avait, jusqu’ici, traumatisé personne ? La réponse est sans doute du côté des Zemmour, des Alain Soral et autres fouteurs de merde.

En savoir plus sur le livre en question : http://decodeurs.blog.lemonde.fr/2014/02/10/tous-a-poil-cope-sattaque-a-la-litterature-jeunesse/

¤=¤=¤=¤=¤

le dessin du jour

¤=¤=¤=¤=¤

Irlande : homophobie et droits des homosexuels

Les Irlandais sont appelés à voter par référendum, à la fin du mois, sur le mariage pour tous. S’il est adopté, ce sera toute la Constitution irlandaise qui devra être revue, d’où le référendum. D’où également les affrontements des pour et des contre à coups d’analyses constitutionnelles via articles, interviews et interventions télévisées.

C’est dans ce débat que le comédien-écrivain-drag-queen, Rory O’Neill, alias Panti Bliss, s’est livré à une performance à l’Abbey Theater de Dublin. Une vidéo connaît depuis un véritable succès dans le pays – et même au-delà.

Sous-titre en français disponibles en cliquant sur le bouton « captions », en bas à droite de l’écran.

¤=¤=¤=¤=¤

Serge Dassault_ le suivi

Le sénateur UMP a demandé de son propre chef, lundi 10 février, la levée de son immunité parlementaire, anticipant la décision des membres du bureau du Sénat qui doivent se prononcer mercredi.

Bien joué, Serge ! Quand une situation vous échappe, autant feindre d’en être l’instigateur. Une stratégie du « volontariat » qui, n’en doutons pas, a dû se négocier en coulisse.

Par ailleurs on a appris que c’est Christine LAGARDE qui va accompagner HOLLANDE chez OBAMA…

On comprend mieux pourquoi l’amie de Sarkozy et patronne du FMI n’a pas été mise en examen suite à son audition du 31 janvier 2014 par la Cour de justice de la République. Cela aurait fait mauvais genre à la Maison Blanche. Faut pas être un grand poète pour voir que Hollandie rime avec comédie…

¤=¤=¤=¤=¤

Loi sur la transition énergétique : nouveau retard

Un document de travail devait être présenté par la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC) du ministère de l’écologie le 11 février à un groupe de suivi regroupant des représentants de l’État, des collectivités locales, des syndicats, des ONG et des parlementaires. Cette réunion a été reportée au 27 février, soit quinze jours plus tard, « en raison de difficultés d’agenda ».

Officiellement, le projet de loi doit être déposé devant le Conseil économique, social et environnemental le 1er avril. Mais le ministère de Philippe Martin a d’ores et déjà annoncé que le conseil national de la transition écologique (CNTE) ne se réunirait pas en mars, à cause de la campagne municipale.

Après ça on nous dira que les élections municipales ne sont pas des élections nationales… Si n’était le cumul de mandats des uns et des autres, on ne voit pas en quoi des municipales peuvent mettre en suspend le travail des parlementaires et du gouvernement. Suite de l’article après les municipales.

¤=¤=¤=¤=¤

On n’a pas trop aimé…

Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, estime qu’il faut enseigner l’entrepreneuriat dès l’école maternelle.

Euh… finalement, on n’aime pas ça du tout !

¤=¤=¤=¤=¤ Lire la suite