Comment reconnaître un antisémite ?

Pas mal d’abonnés ont demandé à Daniel Mermet de mettre cette émission en libre accès, dont acte.

Le 17 février, l’invité de France Inter était Dominique Reynié. Un expert permanent dans tous les médias, professeur à Sciences Po, directeur de la fondation Fondapol, et qui était venu sur France Inter pour nous aider à démasquer les antisémites d’aujourd’hui, à savoir, selon les expertises de cet expert : les électeurs de Marine Le Pen, les « Français musulmans », les électeurs du Front de Gauche et de Jean-Luc Mélenchon.

Si certains auditeurs ont peut-être avalé leur café de travers, les journalistes de France Inter n’ont pas trouvé grand chose à redire et même Bernard Guetta a gratifié son public d’une définition définitive du sionisme. Malgré la léthargie ambiante, les propos entendus ont suscité quelques émois. Des poursuites en diffamation sont envisagées. Éric COQUEREL, coordinateur général du Parti de Gauche, a obtenu un droit de réponse dans l’émission du lendemain matin. Nous l’avons invité aujourd’hui avec Nonna MAYER, sociologue et politologue, Dominique VIDAL et Michèle SIBONY, vice-présidente de l’UJFP, l’Union Juive Française pour la Paix.

L’émission intégrale se trouve ici : http://la-bas.org/re-ecouter/les-emissions/2014-15/comment-reconnaitre-un-antisemite

 

Le 7-9 NEUF, pour se fâcher tout rouge

Là-bas si j’y suis va embarquer sur le web
Le navire sera prêt le 21 janvier 2015.

Vous allez progressivement y retrouver les reportages, les découvertes et les débats de Là-bas, comme à la radio bien sûr, mais aussi en vidéo, en dessins, en photos en texte avec des journalistes qui croient encore à ce foutu métier dans son rôle de contre pouvoir. Le site sera participatif ouvert aux contributions des abonnés et nous serons fidèles aux principes de l’éducation populaire et de l’autodéfense intellectuelle.

Parallèlement grâce à vous, nous participerons à des réalisations de films documentaires (longs ou courts, urgents ou lents) qui pourront librement accéder à un large public par un complément éventuel de financement participatif.

Et surtout le but est de vous proposer une nouvelle matinale, le SEPT-NEUF NEUF. L’idée n’est pas nouvelle, il suffit d’écouter les radios du matin pour se dire qu’on pourrait proposer autre chose. Il y a des différences bien sûr, chaque chaîne a sa clientèle, mais le fond éditorial est à peu près le même. Mêmes invités, mêmes experts, mêmes sources, même choix de sujet. Bien peu de dissonance, bien peu de dissidence. C’est pourtant un moment crucial dans la fabrique de l’opinion, huit à dix millions d’auditeurs sont à l’écoute.

Le site sera ouvert le 21 janvier 2015, mais abonnez-vous dès maintenant.
C’est avec le produit de vos abonnements que nous allons construire le nouveau Là-bas et constituer l’équipe qui va le faire vivre.

La plateforme d’abonnement est déjà disponible à cette adresse :
http://abonnement.la-bas.org/membres/soutenir

L’équipe de Là-bas si j’y suis

 

S’embarquer sur la toile n’est ni un refuge, ni une revanche, c’est une nouvelle aventure. Nous ne sommes pas non plus en train de monter une boîte, mais de construire le moyen de continuer et de développer Là-bas si j’y suis, à savoir :

  •  un journalisme de contre-pouvoir, à la fois rigoureux, populaire, original et engagé.
  •  un souci permanent d’éducation populaire et d’auto-défense intellectuelle, en diffusant les outils et les moyens politiques (et poétiques) de la résistance et de l’émancipation.

 « Je crois que ce 7-9 NEUF ne serait pas conforme à sa belle ambition s’il ne poursuivait pas méthodiquement le projet de mettre les auditeurs très en colère. J’aime à coire qu’il n’y a pas de hasard chromatique dans l’expression populaire qui dit qu’on est fâché tout rouge. Fâché tout rouge, c’est bien ce que l’époque appelle impérieusement. Le 7-9 NEUF doit être l’un de ces rares endroits d’où l’on puisse enfin entendre ce que nous sommes de plus en plus nombreux à penser, à savoir que ce pouvoir nous dégoûte, et qui, ajoutant au présent qui nous enrage la figure d’un avenir à espérer, nous décide à joindre le geste à la parole »

Frédéric Lordon

Mermet, Lordon, Mélenchon, Mordillat, Balbastre… la vidéo de la soirée aux Métallos

Plus d’infos à partir d’ici : http://www.la-bas.org/spip.php?article2485