Le fil sémaphorien_février2014_n°2

¤=¤=¤=¤=¤

le dessin du jour. Enfin une médaille pour la France

¤=¤=¤=¤=¤

On a beaucoup aimé

Le 8 février, dans plusieurs villes d’Espagne, des centaines de femmes ont enregistré leur corps au Registre de la Propriété, pour qu’il soit bien clair que leur corps n’est pas la propriété de l’État.

Ici devant le Registre de la Propriété de Bilbao

¤=¤=¤=¤=¤

C’est une info AFP, reprise ce matin par LeMonde.fr et Libé.fr : Jean-François Copé « s’est emporté dimanche soir contre un livre pour enfants qu’il a feuilleté sur le plateau du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro. » L’ouvrage en question ? Tous à poil ! de Claire Franek, illustré par Marc Daniau, paru aux Éditions du Rouergue en 2011 :


copé tous à poil

Il se trouve que Copé s’est complètement fourvoyé. Un livre paru en 2011… Dites, monsieur Copé, qui était aux commandes en ce temps-là ? Qui s’occupait du chômage ? Qui devait aller chercher la croissance avec les dents ?

En effet, ainsi que l’ont montré les Décodeurs du Monde (lien en fin d’article), « le livre, qui a remporté des prix, date de 2011. Il figure depuis 2012 sur une bibliographie indicative réalisée par une association ardéchoise, mais n’a jamais été recommandé officiellement par l’éducation nationale. Il ne s’agit donc pas d’un choix « pétri d’idéologie » opéré par le gouvernement. Ce livre n’est pas recommandé, aucun enseignant n’est tenu de s’en servir. »

Tous à poil n’est présent sur aucune liste de livres officiellement proposés aux enseignants et la constitution de la liste est particulièrement singulière puisqu’elle a été réalisée par les parents d’élèves d’une association.

Alors pourquoi M. Copé juge-t-il soudain nécessaire de dénoncer un ouvrage vieux de trois ans et qui n’avait, jusqu’ici, traumatisé personne ? La réponse est sans doute du côté des Zemmour, des Alain Soral et autres fouteurs de merde.

En savoir plus sur le livre en question : http://decodeurs.blog.lemonde.fr/2014/02/10/tous-a-poil-cope-sattaque-a-la-litterature-jeunesse/

¤=¤=¤=¤=¤

le dessin du jour

¤=¤=¤=¤=¤

Irlande : homophobie et droits des homosexuels

Les Irlandais sont appelés à voter par référendum, à la fin du mois, sur le mariage pour tous. S’il est adopté, ce sera toute la Constitution irlandaise qui devra être revue, d’où le référendum. D’où également les affrontements des pour et des contre à coups d’analyses constitutionnelles via articles, interviews et interventions télévisées.

C’est dans ce débat que le comédien-écrivain-drag-queen, Rory O’Neill, alias Panti Bliss, s’est livré à une performance à l’Abbey Theater de Dublin. Une vidéo connaît depuis un véritable succès dans le pays – et même au-delà.

Sous-titre en français disponibles en cliquant sur le bouton « captions », en bas à droite de l’écran.

¤=¤=¤=¤=¤

Serge Dassault_ le suivi

Le sénateur UMP a demandé de son propre chef, lundi 10 février, la levée de son immunité parlementaire, anticipant la décision des membres du bureau du Sénat qui doivent se prononcer mercredi.

Bien joué, Serge ! Quand une situation vous échappe, autant feindre d’en être l’instigateur. Une stratégie du « volontariat » qui, n’en doutons pas, a dû se négocier en coulisse.

Par ailleurs on a appris que c’est Christine LAGARDE qui va accompagner HOLLANDE chez OBAMA…

On comprend mieux pourquoi l’amie de Sarkozy et patronne du FMI n’a pas été mise en examen suite à son audition du 31 janvier 2014 par la Cour de justice de la République. Cela aurait fait mauvais genre à la Maison Blanche. Faut pas être un grand poète pour voir que Hollandie rime avec comédie…

¤=¤=¤=¤=¤

Loi sur la transition énergétique : nouveau retard

Un document de travail devait être présenté par la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC) du ministère de l’écologie le 11 février à un groupe de suivi regroupant des représentants de l’État, des collectivités locales, des syndicats, des ONG et des parlementaires. Cette réunion a été reportée au 27 février, soit quinze jours plus tard, « en raison de difficultés d’agenda ».

Officiellement, le projet de loi doit être déposé devant le Conseil économique, social et environnemental le 1er avril. Mais le ministère de Philippe Martin a d’ores et déjà annoncé que le conseil national de la transition écologique (CNTE) ne se réunirait pas en mars, à cause de la campagne municipale.

Après ça on nous dira que les élections municipales ne sont pas des élections nationales… Si n’était le cumul de mandats des uns et des autres, on ne voit pas en quoi des municipales peuvent mettre en suspend le travail des parlementaires et du gouvernement. Suite de l’article après les municipales.

¤=¤=¤=¤=¤

On n’a pas trop aimé…

Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, estime qu’il faut enseigner l’entrepreneuriat dès l’école maternelle.

Euh… finalement, on n’aime pas ça du tout !

¤=¤=¤=¤=¤ Lire la suite

Non au cumul des mandats !

La limitation du cumul des mandats, c’est maintenant !

Aujourd’hui, près de la moitié des députés et sénateurs occupent plusieurs mandats en même temps : ils cumulent leurs fonctions au parlement avec des responsabilités en tant que maire, président d’agglomération ou de conseil général. Certains d’entre eux occupent jusqu’à 24 fonctions !

Alors que de nombreux députés et le gouvernement appellent les parlementaires à ne pas s’opposer à la limitation du cumul des mandats, la commission des Lois du Sénat vient de rejeter le projet de loi déjà adopté par l’Assemblée nationale, pour tenter de retarder encore sa mise en application. C’est le moment d’amplifier la mobilisation citoyenne pour répondre aux élus qui mettent tout en œuvre pour que cette loi ne voie pas le jour. Merci de signer et diffuser cet appel !

https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/la-limitation-du-cumul-des-mandats-c-est-maintenant?utm_source=action_alert&utm_medium=email&utm_campaign=45848&alert_id=SdrAfbpnTW_mPURIPFCwT

Ci-après le texte de la pétition adressée à :
François Hollande, Président de la République
Jean-Marc Ayrault, Premier Ministre
Parlementaires français, A l’Assemblée Nationale et au Sénat

Malgré l’engagement du Président de la République, malgré la proposition de la Commission Jospin, malgré l’opinion française favorable à la limitation du cumul des mandats, les plus lourdes menaces pèsent sur l’adoption du futur projet de loi.

La levée de boucliers de certains parlementaires qui n’hésitent pas à manifester vigoureusement leur opposition à cette réforme, nous fait craindre que la France continue à détenir le record des pays les plus cumulards d’Europe. Lire la suite

des nouvelles du casse-couilles

Maître Collard sur son arbre perché, le même qui avait annoncé dès son élection qu’il serait le casse-couilles de l’Assemblée, a donné une interview à Nice-Matin qu’on vous laissera lire en intégralité en cliquant sur le lien.

Après avoir annoncé qu’il souhaitait « une révolution constitutionnelle complète » et « modifier la relation au travail, à l’impôt, à l’économie » (Vaste programme, mais au moins on ne peut pas dire que le casse-couilles n’en ait pas…), il a répondu à une question sur les salles de shoot en proposant de « légaliser le vol ». Toujours aussi provocateur, le Gilbert ! N’empêche qu’on en apprend à l’écouter, du moins entend-on se confirmer ce qu’on avait deviné lors des législatives : sans Etienne Mourrut, dépité maire du Grau du Roi, maître Collard n’aurait pas pu percher sur l’arbre.

A la question : 52% des sympathisants UMP souhaitent un rapprochement avec le FN. Vous-même, le souhaitez-vous ? la réponse est édifiante !

« Ça s’est fait pour moi. Sans les voix de l’UMP, je n’aurais pas été élu. On l’occulte parce que ça dérange mais je suis le premier à avoir été élu grâce à un rapprochement entre le Rassemblement Bleu Marine et l’UMP. C’est un tel facteur de dédiabolisation qu’on se refuse à le voir. La France est à droite et elle a un pouvoir de gauche. C’est une aberration. Je dirais même que c’est un viol démocratique. »

Vous avez bien lu : «  France à droite + pouvoir de gauche = viol démocratique « . C’est l’équation Collard. On comprend mieux qu’il souhaite une révolution constitutionnelle, il n’est pas le seul, mais rien n’est moins sûr que nous marchions dans le même sens.

ndlr : retrouvez ces petits dessins et découvrez-en d’autres sur Facebook à la page Leptitgraulen

Non au MES (Mécanisme Européen de Stabilité)

Ce mécanisme engage les finances des États au bénéfice d’autres États mais toute « assistance financière » est subordonnée à de « strictes conditionnalités ». Entendez par là des plans de rigueur dont on a pu observer les conséquences désastreuses sur la Grèce, le Portugal et l’Irlande. Ce mécanisme organise la casse sociale et la récession en fait de « solidarité ». Sachons que si certains États sont réticents à demander une telle « assistance financière », ils peuvent désormais être mis sous pression pour demander une telle assistance « par précaution ».

Ses rédacteurs souhaitent voir ce mécanisme entrer en vigueur dès Juillet 2012. En France où les travaux parlementaires seront clos début Mars, l’Assemblée nationale votera sur cette ratification le 21 Février. C’est pourquoi il est urgent d’agir pour enrayer cette monstruosité. Pour s’en convaincre nous vous invitons à regarder la vidéo ci-dessous. Elle est en allemand mais sous-titrée en français, occasion de dire que ce fumeux traité n’est traduit en français que depuis quelques jours par des militants, seule une version « dans la langue de l’envahisseur » a été remise à tous les peuples de la zone euro. Voici deux exemples édifiants concernant l’immunité et le secret professionnel pour tous les membres et employés de MES.

Immunité

Tout le personnel est à l’abri de poursuites à l’égard d’actes accomplis en qualité officielle, sauf si simplement le directeur général en décide autrement pour les simples agents du MES (pour le président du conseil des gouverneurs, un gouverneur, un gouverneur suppléant, un administrateur, un administrateur suppléant ou le directeur général c’est le Conseil des gouverneurs qui statue)

Les archives et les documents du MES ainsi que ses locaux sont inviolables.

La propriété, le financement et les actifs du MES, où qu’ils se trouvent, sont exempts de perquisition, réquisition, confiscation, saisie, par une action de l’exécutif, judiciaire, administrative ou législative

Secret professionnel

Tous les membres et employés du MES sont contraints au secret professionnel avant et après la cessation de leurs fonctions



Dans la suite de ce dossier nous vous proposons :

  • ·       Une lettre type à envoyer à votre député pour lui demander de se positionner clairement. (à envoyer avant le 21 février en cours)
  • ·       Un résumé des principaux points du traité pour ceux qui souhaitent en comprendre les grandes lignes.
  • ·       L’intégralité du traité (en français) pour ceux qui veulent vraiment aller plus loin.

Lire la suite

Salaires des députés, ce qu’on en pense à l’étranger

En complément à notre billet précédent sur le gel des salaires de parlementaires, voici une vidéo sur ce que pensent les politiques Suédois de leurs homologues français.

Et une seconde vidéo relative à ces autres députés européens qui n’ont visiblement pas envie que la transparence soit faite sur leurs salaires, et montre à quel point il devient difficile d’enquêter.

Etienne Mourrut et le gel des salaires

RSA : 430 euros pour crever à petit feu

SMIC : 1090 euros pour tenter de survivre

Gardien de la Paix : 1 600 euros pour risquer sa vie
Pompier professionnel : 1 800 euros pour sauver une vie
Instituteur : 1 600 euros pour préparer à la vie
Médecin : 5 000 euros pour nous maintenir en vie
Sénateur : 19 000 euros pour profiter de la vie
Ministre : 30 000 euros pour nous pourrir la vie !

Commençons par une petite comparaison :
– États-Unis : 300 millions d’habitants / 100 sénateurs / 435 représentants
– France : 60 millions d’habitants / 343 sénateurs / 577 députés

Cinq fois moins d’habitants mais 243 sénateurs en plus et 142 députés de trop. Sur la base moyenne de 12 000 euros mensuels, leur suppression laisserait dans les caisses 4,7 millions par mois, soit 56 568 000 euros par an. Ne serait-ce pas un bon début pour éviter de toucher à la TVA et aux retraites ? En outre, le Sénat planque une cagnotte de 1 milliard d’euros. Pourquoi ne reviendrait-elle pas dans les caisses de l’État en période de crise ? Lire la suite