Après la fuite d’eau, l’appel d’air

Alors que l’Allemagne humilie la France en ouvrant ses portes aux réfugiés par milliers, Didier Porte se demande « ce qu’il faudrait leur mettre devant les yeux pour émouvoir nos compatriotes de droite » réunis ce week-end à l’université Les Républicains de La Baule, où le langage des éléments a remplacé les éléments de langage.


Mediaporte: « Après la fuite d’eau, l’appel d… par Mediapart

 

Sois jeune et tais-toi !

mise à jour le 04 mars

Répétons-leur en attendant.

Qu’ensemble on les emmerde

Entre quatorze et quarante ans

(Maxime Leforestier)

Le nouvel hymne des Enfoirés 2015, largement diffusé sur le Web, a déchaîné moqueries et quolibets des internautes. Et pour cause : le morceau, signé Jean-Jacques Goldman – visiblement devenu un peu réac’ – met en scène un dialogue chanté entre une bande de jeunes anonymes en mal d’avenir, et des stars du show-biz qui leur font la leçon sur le mode « vieux cons soixante-huitard ».
« Vous avez tout, l’amour et la lumière », chante le groupe des jeunes, s’adressant aux chanteurs professionnels. Réponse du groupe des « vieux » : « On s’est battu, on n’a rien volé ». Les jeunes : « Vous aviez tout, paix, liberté, plein emploi. Nous c’est chômage, violence et sida ». Réponse des « vieux » : « Tout ce qu’on a, il a fallu le gagner. À vous de jouer, mais faudrait vous bouger. » À croire que le chômage, le sida et la violence, on l’a bien mérité ! Plus loin, reprise du couplet. Les jeunes : « Vous avez raté, dépensé pollué. » Réponse des « vieux » : « Je rêve ou tu es en train de fumer ? » (sic !).

Les Enfoirés convertis à la doctrine anti-assistés de l’ultralibéralisme décomplexé… C’est Coluche qui doit se retourner dans sa tombe.

Lire sur Politis : http://www.politis.fr/Les-enfoires-anti-jeunes-et-anti,30259.html

Le sujet vu par Didier Porte


Didier Porte : « Salopards d’Enfoirés » par Mediapart

Enfoirés : Jean-Jacques Goldman répond à la polémique et se plante. Il n’a rien compris. A lire sur le nouvel Obs : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1332134-enfoires-jean-jacques-goldman-repond-a-la-polemique-et-se-plante-il-n-a-rien-compris.html

Coluche avait lancé un mouvement d’urgence et de révolte, les enfoirés vont communier dans son église et versent à la corbeille un peu de leur notoriété. Cela ne remet pas en cause l’utilité objective de l’association, animée par des gens formidables, mais change progressivement le sens politique de l’engagement des artistes.

A lire sur Mediapart : http://blogs.mediapart.fr/blog/olivier-beuvelet/030315/enfoires-un-acte-manque-parfaitement-reussi

Si même Attali s’en mêle…

L’écrivain Jacques Attali a violemment réagi sur Twitter, déclarant que «leur dernier clip est un monument de vulgarité et de haine des jeunes.»

Aussitôt relayé par des nombreux twittos, ce message a suscité l’indignation qui lui ont instamment demandé des comptes, et voulant savoir ce que lui faisait pour les personnes vivant dans la précarité. Jacques Attali ne s’est pas laissé démonter: «Le meilleur don est anonyme. Si des chanteurs veulent donner aux Restos du cœur, ils feraient mieux de donner 10% des recettes de leurs concerts», a-t-il répondu.

Oui, c’est bien ce qu’on appelle une fracture générationnelle.

La Maud Fontenoy Foundation

 

 

Le gaz de schiste ? Un atout écologique.
Le nucléaire ? L’énergie la moins chère et la moins polluante.
Les OGM ? Ça apporte des solutions au niveau médical.
Voilà – entre autres – ce que la ministre de l’éducation nationale veut mettre dans la tête de nos écoliers grâce au projet enthousiasmant de la « Maud Fontenoy Foundation ». Mais si, Maud Fontenoy, la navigatrice, militante UMP, auteure de « Ras le bol les écolos : pour qu’écologie rime avec économie », une virtuose de la com’.

Tout pour plaire à Didier Porte.

 

Au fil de Charlie_n°1

*=*=*=*=*=*

Mise à jour jeudi 15 janvier


Mediaporte : « Tous des charlots ! » par Mediapart

mise à jour mercredi 14 janvier

Sémaphores espérait bien afficher la Une du jour de Charlie mais un sombre individu du nom de Nicolas Sarkozy s’introduit partout et pourrit même nos pages. Nous espérons que vous ne nous en tiendrez pas rigueur, le temps de régler le problème.

D’autres sites subissent les mêmes infiltrations, le Sarkofou frappe partout, suivez le lien pour vous faire une idée : http://www.bfmtv.com/diaporama/jesuisnico-les-internautes-collent-nicolas-sarkozy-partout-1778/sur-la-chapelle-sixtine-20/

Pour ceux qui veulent en voir beaucoup plus c’est ici : http://je-suis-nico.tumblr.com/

Et pour ceux qui ont raté le début de la sarkoinfiltration c’est là :

http://blogs.mediapart.fr/blog/avp/130115/un-detour-propos-de-la-liberte-de-la-presse-et-une-video-positive-franco-allemande

*=*=*=*=*=*
Parce qu’on entend répéter à l’envi sur les ondes qu’il y aura eu un avant et un après Charlie, comme il y avait eu un avant et un après 11 septembre 2011, Sémaphores ouvre ce fil intitulé « Au fil de Charlie », alimenté de nos glanes et ceux signalés par nos lecteurs-trices habituels. Car l’après attentat est forcément commencé. Le sursaut républicain dont le peuple français a témoigné à la face du monde entier ne signifierait plus grand chose si chacun rentrait maintenant chez soi pour reprendre sa petite routine, ses petites habitudes, son petit entre-soi. La question est :

On fait quoi, maintenant ?

Et si on commençait par ces petits détails qui nous empoisonnent la vie ? Le droit au blasphème, par exemple. Pourquoi ne tiendrait-on pas compte que les athées et les agnostiques représentent plus que les bigots de tous poils. Cela éviterait peut-être que certaines bouches empuanties rabâchent à longueur de micros de prétendues « racines chrétiennes de la France ». Oui, la France est multiconfessionnelle. Et c’est bien l’une de ses multiples richesses. Mais la foi est un outil personnel dont chacun peut user pour sa propre édification. La religion est tout autre chose et nous n’en connaissons aucune qui se serait fait sa place au soleil sans passer par les armes ou devoir les subir. Sur ce sujet, l’Histoire est une corne d’abondance et les exemples sont légions.

C’est pourquoi, si nous voulons avancer, un premier pas consiste peut-être à nous saisir de cette question du blasphème qui entrave la liberté d’expression. Ce droit doit s’inscrire dans la Constitution, rejoindre une fois pour toutes les valeurs de la République et la déclaration universelle des droits de l’homme de 1789. Dans l’immédiat, chapeau à Sophia Aram pour sa chronique du 12 janvier :

 Le blasphème c’est sacré


Le Billet de Sophia Aram : Le blasphème c’est… par franceinter

*=*=*=*=*=*=*

Une photo qualifiée d’historique, mais qui doit nous faire réfléchir.

D’un côté les chefs barricadés, de l’autre le peuple républicain sans peur. Les uns sont le problème, les autres la solution.

Dans l’esprit de Charlie…

*=*=*=*=*=*=*

L’après Charlie, c’est aussi dans les élections à venir qu’il va falloir le mesurer, les charlots !

Vous toutes et tous qui avez osé vous dresser avec votre ridicule slogan « Je suis Charlie », sachez que vous n’êtes que des « charlots ». Ce n’est bien sur pas Sémaphores qui vous le dit, mais le FN par la voix de son créateur et président d’honneur (?), et nous espérons que les millions de charlots qui n’étaient pas à Beaucaire le 11 janvier sauront s’en souvenir le moment venu.

Pour ceux qui auraient manqué cette étape :

Le président d’honneur du FN a qualifié dimanche de « charlots » les soutiens de « Charlie Hebdo« . Après avoir dit « Je ne suis pas Charlie ». Après avoir appelé à voter pour sa fille pendant les prises d’otages.

Mais où va-t-il s’arrêter ? Après avoir appelé à voter pour sa fille en pleine prises d’otages vendredi. Après avoir avoir lancé fièrement « Je ne suis pas Charlie » samedi. Le président d’honneur du FN Jean-Marie Le Pen a de nouveau créé la polémique dimanche 11 janvier en annonçant, sans vergogne, sa candidature aux élections régionales en Paca en pleine journée d’hommage aux victimes des attentats qui ont frappé la France cette semaine.

Non content de rompre l’unité nationale autour de cet hommage, il a qualifié de « charlots » les personnes qui manifestaient ce dimanche et en particulier les responsables politiques français.

Tous ces gens marchent avec la pancarte ‘Je suis Charlie’ alors qu’en fait ce sont des ‘charlots’ qui sont responsables de la décadence de la France », a-t-il lâché lors d’une conférence de presse à Tarascon dans les Bouches-du-Rhône.

« Depuis longtemps, non seulement l’assimilation et même l’intégration ont été abandonnées par différents gouvernements qui se sont succédé », a par ailleurs lancé l’ancien président du FN.

« Je suis… candidat »

Un peu plus tôt, il avait annoncé à Tarascon qu’il conduirait la liste du Front national aux élections régionales en Paca en décembre, en ce jour d’hommage national.

« J’ai pour ma part accepté selon le voeu unanime de nos élus d’être candidat en tête de liste et d’accepter de prendre cette responsabilité » pour le scrutin prévu fin 2015, a assuré Jean-Marie Le Pen.

Nous sommes ici dans une des régions que les sondages accordent du bout des lèvres au FN avec celles du Nord-Pas- de-Calais et Picardie. »

Évoquant le Nord-Pas-de-Calais et la (…) Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

à suivre

 

Il est minuit moins cinq

Les Français ont voté…

Un camembert qui, selon le bon goût français, commence à puer…

Le « vrai » résultat, c’est-à-dire en rapportant le nombre d’exprimés à celui des inscrits.
Abstention : 58%
FN : 10,5%
UMP : 8,7%
PS : 5,9%
UDI-Modem : 4,1%
EELV : 3,8%
FDG : 2,7%
Autres : 6,3%

La chronique de Didier Porte


Didier Porte : « Le FN à 25% : pas de panique ! » par Mediapart

 

Le parti-pris de François Bonnet (Mediapart) sera notre sélection du jour :

Il est minuit moins cinq

C’est donc sous la présidence de François Hollande que le Front national, à l’occasion d’un scrutin à la proportionnelle intégrale, est devenu le premier parti de France. Et c’est sous la présidence de François Hollande que l’ensemble de la gauche se désintègre en réalisant un score historiquement bas : tout juste un tiers des suffrages exprimés. Pire qu’en 1994, pire qu’en 1984, deux élections terribles pour la gauche, mais lors desquelles celle-ci réunissait tout de même 39 % des suffrages. Cette fois, PS, écologistes, Front de gauche et Nouvelle Donne ne totalisent que 33 % des voix. Jamais depuis la Seconde Guerre mondiale, la gauche – les gauches – n’ont été dans un tel état de faiblesse, tandis que l’extrême droite caracole.

«Séisme», «choc», ont reconnu hier les principaux responsables socialistes. «Une information suffocante», a lancé Jean-Luc Mélenchon. C’est une défaite historique, dont il faut bien prendre la mesure et comprendre les dynamiques mortifères qu’elle porte. En 1994, Michel Rocard, chef de file du PS, défait avec 14 % des voix, voyait sa carrière brisée net. Il payait cher l’usure du pouvoir socialiste après treize ans de mitterrandisme, mais d’autres forces à gauche (à l’époque la liste Tapie) venaient amortir ce choc. Rien de tel cette fois-ci. La sanction – un PS sous les 14 % –, qui amplifie encore la défaite des municipales, intervient deux ans seulement après l’installation de François Hollande à l’Élysée.

En deux ans, le président a tout à la fois perdu son électorat, détruit son parti et entraîné au fond du gouffre l’ensemble de la gauche.

photo Reuters

Dès lors, deux questions majeures vont se poser dans les jours à venir. La première est de savoir comment Hollande pourra terminer son mandat présidentiel et, si oui, ce qu’il compte faire des trois longues années qui nous séparent de 2017. La seconde va porter sur les nouvelles stratégies à développer pour empêcher ce qui, aujourd’hui, devient un scénario crédible : celui de l’élection de Marine Le Pen à la présidence de la République en 2017. Lire la suite

Le fil sémaphorien_mai2014_n°3

¤=¤=¤=¤=¤ dernière mise à jour samedi 24 mai 2014

Rappel_ Sémaphores suspendra son activité à partir du 31 mai

¤=¤=¤=¤=¤

Affaire Tapie_le suivi

Nanar, toujours très calme… (Europe 1_23 mai 2014)


Bernard Tapie [Europe 1] par asi

¤=¤=¤=¤=¤

Planète foot et Brésil

Tandis que Michel Platini invite gentiment les Brésiliens à mettre entre parenthèses leurs revendications, le temps de l’épreuve, le sélectionneur français Didier Deschamps semble menacer les journalistes spécialisés de révéler…des scandales sexuels les concernant. En short et maillot, Didier Porte arbitre.


Platini contre les Brésiliens, Deschamps contre… par asi

¤=¤=¤=¤=¤

Ça fait plaisir mais c’est un peu court…

Plus de 23 000 évadés fiscaux se sont présentés en 2013 au fisc pour régulariser leur situation, rapporte le ministère de l’économie. Le service de traitement des déclarations rectificatives (STDR) a traité 1 260 des 23 000 dossiers qui lui ont été transmis, et ainsi récolté 764 millions d’euros. Bercy espère voir cette somme passer à 1,8 milliard d’euros au cours de l’année 2014.

Quand on sait que l’évasion fiscale en France est évaluée entre 60 et 80 milliards par an… on ne peut qu’applaudir très modérément les efforts de Bercy. Ces évadés repentis sont à l’évidence de petits fraudeurs qui ont fait dans leur pantalon en voyant exploser la bombe Cahuzac. Les sommes récupérées sont pour la plupart inférieures au million d’euros. Autrement dit les gros bonnets n’ont que faire des intimidations d’un gouvernement qui ne se donne pas les moyens d’une vraie chasse aux fraudeurs.

¤=¤=¤=¤=¤

Enquête sur de possibles détournements de fonds au profit de sénateurs UMP

Le Parquet de Paris vient d’ouvrir une information judiciaire sur de possibles détournements de fonds opérés au profit de plusieurs sénateurs UMP, révèle mardi 20 mai Le Parisien.

Au cœur de cette affaire apparaissent deux associations de loi 1901, l’Union républicaine du Sénat (URS) et le Cercle de réflexion et d’études sur les problèmes internationaux (Crespi). Les détournements de fonds pourraient s’élever à près de 400 000 euros en l’espace de deux ans.

Notre Mafiascope va-t-il s’augmenter de nouvelles entrées ?

Cela dit, ces nouvelles malversations apparaissent sans commune mesure avec la nouvelle affaire détaillée lundi dans les pages de Mediapart. Des millions d’euros de subventions européennes ont disparu dans des montages opaques à l’université des Antilles-Guyane. Une information judiciaire vient d’être ouverte pour « détournement de fonds » et « escroquerie en bande organisée » tandis que la nouvelle présidente de l’université parle de « système mafieux ». Primes et rémunérations hors normes, facturations diverses et variées… des millions continuent de disparaître, pas pour tout le monde.

Article Mediapart (seulement pour les abonnés) : http://www.mediapart.fr/journal/france/190514/universite-antilles-guyane-les-fonds-europeens-ont-ete-siphonnes-grande-echelle?page_article=3

AffaireS Balkany_le suivi

Isabelle Balkany a été placée en garde à vue dans les locaux de l’Office central de lutte contre la corruption à Nanterre, mercredi 21 mai. Isabelle Balkany est interrogée dans le cadre de l’information judiciaire pour « blanchiment de fraude fiscale » ouverte en décembre 2013 après les révélations d’un ancien proche des Balkany, Didier Schuller.

Selon des informations du Point, les enquêteurs soupçonnent fortement Isabelle Balkany d’être la propriétaire de la somptueuse villa « Pamplemousse », à Saint-Martin (Antilles), dissimulée au fisc par des montages off-shore. Quant au luxueux riad de Marrakech (Maroc) où se rendent souvent les Balkany, acquis via une fiduciaire suisse et une société panaméenne il pourrait être enregistré au nom de Jean-Pierre Aubry, toujours selon des informations du Point.

la villa « Pamplemousse »

¤=¤=¤=¤=¤

L’Europe sociale… Ils en ont tous parlé.

¤=¤=¤=¤=¤

Le retour du poignard du grand blond

Cette semaine, pour sa chronique, Didier Porte enjoint le PS de faire au moins « le minimum syndical » pour contrer l’ascension du FN.

Bien d’accord avec toi, Didier. Mais ne rêvons pas trop, l’ascension du FN n’est pas pour déplaire aux socialauds, z’en ont trop besoin pour avoir une petite chance à l’échéance présidentielle de 2017.


Didier Porte : FN : « Ça commence à sentir très… par Mediapart

Et pour qui aurait zappé et voudrait en savoir plus sur Mohamed Moulay et l’histoire du poignard de JM Le Pen, Sémaphores en avait parlé en mars et en mai 2012, billets à retrouver ci-après.

http://semaphores.info/2012/03/le-grand-blond-au-poignard/

http://semaphores.info/2012/05/un-temoin-du-poignard-de-le-pen-nous-a-quitte/

Note : la vidéo qui était contenue dans ce dernier billet a été retirée. Nous en profitons pour la remplacer par cette autre, au nom du devoir de mémoire.


Jean-Marie Le Pen et La Torture [3/3] Excellent ! par CatusJack