le fil d’actu sémaphorien_janvier2014_n°2

*=*=*=*=*

Espagne

On n’en parle pas assez.

Il n’y a pas que sur le droit à l’avortement que le gouvernement espagnol opère un recul. Le droit de manifester sera également limité en Espagne d’après le dispositif de la nouvelle loi de Sécurité Citoyenne, (projet adopté le 29 novembre 2013), qui prévoit trois niveaux d’infractions :

Très graves (amendes allant de 30.001 à 600.000 euros),

Graves (entre 1.001 et 30.000 euros)

et légères (entre cent et mille euros).

Écrit sur la banderole : »La prison contre les manifestations citoyennes ? Nous sommes là Mariano »

Face aux critiques, le gouvernement conservateur a légèrement reculé. Exemple : tout rassemblement non autorisé, même non violent, mais perturbant la sécurité publique, à proximité du Parlement, du Sénat, d’un parlement régional ou d’un tribunal n’est plus considéré comme un délit très grave puni d’une amende allant jusqu’à 600 000 euros, mais seulement comme un délit grave risquant une amende entre 1 000 et 30 000 euros.

*=*=*=*=*

Le commentaire du jour : « À un moment donné, quelqu’un, quelque part, se décidera à dire à François Hollande que pour rester président, il faut d’abord le devenir. »

*=*=*=*=*

Le conseil du jour

*=*=*=*=*

La vidéo du jour

Une question.

Que se passerait-il si vous aviez le temps de discuter avec le conducteur devant vous avant un accident fatal ? Les concepteurs de cette pub néo-zélandaise contre la vitesse au volant ont réfléchi à la question et livrent une vidéo à la fois frappante et touchante. Une campagne de sensibilisation qui rappelle qu’il vaut mieux ralentir, puisque tout le monde peut faire des erreurs au volant…

*=*=*=*=*

Censure ? Pas sûr mais ça y ressemble

« Reportages » est le magazine d’information le plus ancien de TF1, diffusé depuis 1987 tous les samedis après le 13h. La semaine dernière on y apprenait que le thème de la prochaine émission serait sur… les différentes combines pour obtenir un permis de construire sur la Côte d’Azur. Mais non, vous ne verrez pas ce sujet à la date prévue puisqu’il a finalement été déprogrammé.

Pour comprendre ce qui a pu bloquer, il faut revenir à la fameuse « affaire du Château Robert », révélée en son temps par Le Canard enchaîné et Mediapart.

Rappel. Le prince Mohamed ben Fahd Al-Saoud, fils du défunt roi Fahd d’Arabie saoudite et neveu de l’actuel souverain Abdallah, a obtenu le déclassement d’une zone protégée en plein cœur de Vallauris (Alpes-Maritimes) pour y construire un immense palais. Propriétaire d’un domaine de 13 hectares non constructibles, comprenant un château en ruines, le prince saoudien a fini par céder le château et une partie du terrain à la mairie pour 300 000 euros, une somme jugée dérisoire. Entre-temps, il a réussi à obtenir un permis de construire pour deux villas en bord de mer, sur une zone considérée jusqu’à présent comme non constructible. Deux villas officiellement destinées à la famille du prince, mais qui ont été mises en vente depuis, pour la modique somme de 64 millions d’euros.


valloris-reportages-TF1 par asi

Certains se souviendront que l’association Anticor a déposé plainte contre X en mai 2012 pour « déclassement illégal d’espaces boisés classés à protéger ou à créer, trafic d’influence, détournement de fonds publics, corruption, recel, et toutes qualifications susceptibles de se rattacher au détournement de pouvoir ». Visé parmi d’autres par l’association : le maire UMP Alain Gumiel, qui assure avoir respecté toutes les règles.

Rien n’empêche le petit doigt d’en démanger certains, qui pensent que le reportage ne sera reprogrammé qu’au lendemain des municipales. Ah, cette chère, si chère Côte d’Azur… à propos, il ne serait pas étonnant qu’on vous parle prochainement d’une certaine Tabarot. Promis, on le fera avant les municipales.

*=*=*=*=*

Une maîtresse hollandaise ? On s’en fout !  La nouvelle devrait plutôt nous réjouir, elle prouve que la médecine a fait des progrès. Les problèmes de prostate n’endommagent pas les coucougnettes.

Et dire que nous l’imaginions seulement en pédalo…

*=*=*=*=*

Affaires Dassault_le suivi

Lu sur Politis_le 10 janvier :

Suite au recoupement réalisé par le tumblr « Qui a sauvé Dassault ? », et sous réserve que les sénateurs interrogés n’ont pas menti, les coupables seraient… (roulement de tambour)… Alain Anziani, sénateur (PS) de la Gironde, et Jacques Gillot, sénateur (divers gauche), membre de la commission des Affaires étrangères et de la Défense, et président du conseil général de la Guadeloupe. À gauche, ce sont les deux seuls élus qui ont refusé de faire connaître leur vote.

S’il n’est pas question de jeter l’opprobre sans preuve, le « cas Alain Anziani » intrigue. Un petit tour sur sa page Wikipedia ne peut ainsi que mettre la puce à l’oreille. Le questeur du Sénat, « rapporteur du projet de loi relatif à la lutte contre la fraude fiscale et la grande délinquance financière », est aussi candidat à Mérignac (Gironde) pour les prochaines municipales. Or, toujours selon Wikipedia, il est en charge, pour sa ville et la communauté urbaine de Bordeaux, « de Bordeaux Aéroparc, parc industriel et scientifique dédié à l’aéronautique ». Un article du quotidien Sud Ouest ayant pour sujet la présentation de sa liste dans la brasserie « Lulu dans la prairie » à Mérignac nous informe en outre que le lieu a été choisi à dessein : « On est ici en plein cœur d’une zone en développement. Thales a choisi de s’y implanter, avec 2 000 emplois à la clé. Et Dassault pourrait de son côté construire un nouveau hangar. » Voilà qui ne tombera pas dans l’oreille d’un sourd…

À Sémaphores, on relève surtout que cette traque au « traître » de gauche (alors qu’au Sénat il n’y a plus qu’une droite et une drauche…) occulte presque que la droite UMP à l’unanimité trouve normal qu’un personnage impliqué dans une tentative d’assassinat n’ait pas à s’expliquer devant la justice. Faut-il qu’elle soit vraiment décomplexée…

*=*=*=*=*

Pour ceux qui veulent suivre l’affaire Dieudonné…

La circulaire du ministre de l’Intérieur aux préfets_ 6 janvier 2014 est ici : circulaire-valls-dieudonne

L’ordonnance du 9 janvier du Tribunal Administratif est ici : conseil_dEtat

Arrêt du conseil d’État qui interdit le spectacle_ 9 janvier 2014 est ici : Dieudonne

et un petit conseil d’Anonymous

*=*=*=*=*

Vous ne le saviez peut-être pas…

Depuis le 1er janvier, l’Assemblée nationale publie sur son site web la liste des «représentants d’intérêt» qui entrent en contact avec les député(e)s pour influencer leurs votes.

http://www2.assemblee-nationale.fr/representant/representant_interet_liste

*=*=*=*=*

Si même le Figaro le dit…

Les vœux de François Hollande le 31 décembre auraient provoqué une remontée du Président dans l’estime que lui porte la classe politique. Dans le détail ça donne :

MoDem (+5)

UMP (+3)

Front de gauche (- 4)

PS (- 5) !

Tout est dit.

*=*=*=*=*

Vous n’êtes pas obligés…

Les concerts en flop majeur de Carla Bruni !

La chanteuse avait prévu une tournée nord-américaine, notamment au Québec. Mais voilà que ses rendez-vous ont été annulés… faute de spectateurs ! La faute à la faible teneur de ses albums ? À Sémaphores on avait pourtant bien aimé le titre ci-après mais voilà… elle ne l’a jamais enregistré sur aucun album.

Indigestion de quenelles

Billet de sale humeur, par Mario

Un dernier élément vient nourrir le dossier accablant de l’humoriste qui fait toutes les Unes : il serait suspecté de « blanchiment, organisation d’insolvabilité et fraude fiscale » après avoir envoyé plus de 400 000 euros au Cameroun depuis 2009.

Enfin on aurait trouvé l’argument qui va permettre de clouer définitivement au pilori le chien enragé. Mais il est clair que les médias chiens de garde manquent singulièrement d’informations. Selon nos sources, Dieudonné était impliqué dans les attentats du 11 septembre, il n’était pas innocent lors du tsunami qui a foutu la zone à Fukushima, porte une grande responsabilité dans le réchauffement climatique, et d’après de nouvelles analyses ADN, il serait le corbeau dans l’affaire du petit Grégory, mais ne serait pas le père de l’enfant de Rachida Dati.

Mais trêve de plaisanterie car ce n’en est pas une, et rien ne nous fait plus rire, ni du côté de Dieudonné, ni du côté du sinistre ministre de l’Intérieur.

Que l’humoriste ait gravement franchi la ligne jaune est une évidence et pas même une nouveauté, qu’en soient témoins les alertes et les plaintes qui s’accumulent depuis 2004. Encore faut-il considérer à une juste mesure d’où, quand, comment et pourquoi sont nées certaines de ces plaintes si l’on veut comprendre ce qui a conduit à la dangereuse et inadmissible radicalisation de Dieudonné. Car le désigner à la vindicte comme seul meneur reviendrait à évacuer d’un revers de main la question de savoir pourquoi ses vidéos approchent ou dépassent le million de vues sur Internet, pourquoi les salles où il se produit font le plein quelle qu’en soit la taille (un sondage a estimé qu’il remplirait Bercy si on l’autorisait !).

Se poser la question de savoir qui compose ce public conduit à cette autre évidence que le malaise est plus profond que ne le laissent entendre ceux qui voudraient le limiter aux dérapages d’un artiste. Que croit-on ? Que ce public, pour grande part composé de jeunes qui sont NOS enfants, serait un ramassis de racistes, d’antisémites, de révisionnistes et autres fascistes en devenir ? Si tel n’est pas le cas, que viennent-ils écouter et qu’entendons-nous de leur révolte ?

Qu’il soit déjà dit que Sémaphores n’ouvrira pas un énième « dossier Dieudonné », la presse en abonde et même en nauséabonde. Celui-ci sera le seul et unique dans nos pages. Pour nous, le fait que depuis plusieurs semaines on ne parle que de Dieudonné et de Valls, ça s’appelle LA CENSURE ! Nous allons y revenir. Lire la suite