Les lecteurs informent…

La Section PCF de Nîmes organise

UNE SOIRÉE SPÉCIALE
A L’OCCASION DU REFERENDUM EN GRECE
AU CERCLE DE L’AVENIR – 25 Bis rue Nicot
DIMANCHE 5 JUILLET
à partir de 19 heures
Analyses des résultats
mais aussi apéritif, grillades

*=*=*=*=*=*

banierre_mailL’Assemblée représentative du 6 juin 2015 a proposé un ensemble de votes aux plus de 90 000 signataires du M6R. Pendant deux semaines, nous pouvions ainsi voter sur les principes d’auto-organisation du M6R, les actions que le mouvement mettrait en place ainsi que l’adoption du texte constitutif du M6R «Pour la 6è République». Plus de 4500 citoyens se sont exprimés dans ces quelques jou rs, le M6R avance à grands pas !
Le texte «Pour la 6e République» est adopté à plus de 90 % ! À nous d’organiser des réunions dans tout le pays pour faire connaître ce texte et convaincre de l’urgence de la 6è République.
L’Assemblée est maintenant officiellement dissoute et la fin de ses travaux est actée (84 %). Nous allons désigner au plus vite une équipe d’animation (92 %) composée de binômes paritaires fléchés sur des tâches précises (62 %). L’ouverture des candidatures aura lieu dès demain, sur la plateforme vote.m6r.fr. Les votes se dérouleront au cours de l’été.
Plus de 95 % des signataires ont décidé le lancement d’une campagne basée sur la collecte de cahiers de doléances spécialement édités et commandables en ligne et de travailler à la réalisation concrète d’une proposition de loi de convocation d’une assemblée constituante et à sa diffusion dans la société. Pour les régionales de 2015, le M6R vient de choisir d’interpeler l’ensemble des listes pour faire connaître son combat et défendre ses principes (96 %).
Vous trouverez les résultats détaillés dans cet article et ce document complet. Que les prochains mois soient ceux de l’action, organisons des rendez-vous des signataires dans tout le pays !
En avant vers 6è République !

*=*=*=*=*=*

La pétition d’Élise LUCET sur le secret des affaires_ le suivi

Lucet3 juil. 2015 — Chers signataires,

Mardi nous avons remis vos plus de 400.000 signatures à Constance le Grip, rapporteure du texte « Secret des affaires » au Parlement européen.

Nous lui avons fait part des menaces que présentait le texte malgré les dernières modifications apportées pour tenter de préserver la liberté d’information.

Elle nous a écouté attentivement, a pris note de nos mises en garde, et s’est même dite prête à retravailler son texte.

Cela ne suffit pas ! Lire la suite

Secret des affaires

Enquêtes sur la corruption, sur l’usage de l’argent public, c’est le rôle de certains journalistes mais aussi celui de parlementaires et d’associations anti-corruption. Or, nombreux sont ceux qui souhaitent étouffer ces enquêtes. Pour préserver le secret des affaires…

« On ne veut plus des lanceurs d’alerte »

Pour en débattre, Daniel Schneidermann recevait cette semaine trois invités : Jean-Luc Touly, président de la FRICC ( Front républicain d’intervention contre la corruption) et par ailleurs lanceur d’alerte sur les marchés publics de l’eau, Fabrice Rizzoli, représentant d’Anticor, et Brigitte Gonthier-Maurin, sénatrice communiste des Hauts-de-Seine, rapporteure de la Commission d’enquête sur le crédit impôt recherche, rapport qui, comme Arrêt sur Image l’a raconté sur son site, ne sera jamais publié.

L’émission est en principe réservée aux abonné-e-s (vous pouvez essayer ce lien pour la voir en intégralité : http://www.arretsurimages.net/emissions/2015-06-19/Secret-des-affaires-On-ne-veut-plus-des-lanceurs-d-alerte-id7836) mais nous ne résistons pas à partager deux larges extraits édifiants.

Dans le premier, Jean-Luc Touly, président de Fricc, raconte pêle-mêle ses combats de lanceur d’alerte sur les marchés publics de l’eau accaparés par les grands groupes dont Veolia, dont il est salarié, les coupures de son Intranet par sa direction pour ne pas communiquer d’information aux salariés mais aussi l’argent des syndicats sur lequel on ne peut enquêter.


2015-06-19-ASI-corruption_2 par asi

Dans le second il est question de la directive sur le secret des affaires. Si elle est adoptée par le parlement européen, va-t-elle entraver la liberté d’informer voire d’enquêter comme l’affirme sur le plateau du Grand journal Edouard Perrin, journaliste qui a révélé l’affaire Luxleaks ? Les invités de Daniel Schneidermann, tout comme Elise Lucet, à l’origine d’une pétition qui a engrangé 310000 signatures, en sont convaincus.


2015-06-19-ASI-corruption_4 par asi