FNsea, syndicat agricole ou bras armé du lobby agro industriel ?

Lettre ouverte : FNsea, syndicat agricole ou bras armé du lobby agro industriel ?

Nous appelons aujourd’hui et dans les jours suivants à des rassemblements pacifiques devant tous les sièges de la Fnsea en réaction aux évènements violents ayant eu lieu dans le Tarn, contre les opposants au barrage de Sivens mais aussi sur l’attitude et les méthodes de ce syndicat dans divers dossiers de politique  agricole et environnementale. L’impunité et le « deux poids, deux mesures » ont des limites dans ce qui est censé être un état de droit.

Nous demandons que la réalité des faits soit rétablie : s’il y a eu des actes assimilables à du terrorisme et des violences injustifiables elles ne sont en aucun cas le fait des zadistes qui, dans des conditions objectivement difficiles et sous une pression morale et physique constante tant de la part des forces de l’ordre que de véritables milices organisées, sont resté malgré tout lucides et résolument pacifiques. Il faut ici saluer leur courage.

Nous constatons que les violences réelles et concrètes ont été clairement commises sur des personnes et sur leurs biens avec la participation et le soutien actif des membres locaux de la Fnsea dans une intention délibérée d’intimidation et de tension, un mépris total affiché à l’encontre des militants écologistes et plus généralement de toutes personnes attachées à la démocratie et réclamant un débat contradictoire.

Nous constatons que cette stratégie injustifiable vise précisément à détourner l’attention de l’opinion publique des conditions dans lesquelles ont été prises les décisions de réaliser ce barrage, de son coût financier et environnemental, du très faible nombre des bénéficiaires réels. Elle vise aussi à cacher les responsabilités de la gendarmerie, des élus locaux et du gouvernement dans la mort de Rémi Fraisse et dans les nombreux cas de blessures infligées aux opposants au barrage.

Nous rappelons aux « agriculteurs » qu’il est vain de continuer à nier devant l’opinion les ravages d’une agriculture industrielle qui nuit autant à l’homme qu’à la nature. Au titre de consommateurs, de contribuables ou tout simplement d’habitants de la Planète nous sommes nombreux à ne plus vouloir  en supporter les coûts et les conséquences. Malgré une propagande incessante, de mieux en mieux informée, une part grandissante de la population refuse désormais d’être quotidiennement empoisonnée. Démocratiquement cela ne peut que conduire à des changements profonds auxquels le « monde agricole » devra bien se plier, en dépit de tous les conservatismes.

Mais le « monde agricole » tolère t-il encore le débat démocratique ? Est-il engagé pour le bien commun ou n’est-il que l’instrument clientéliste d’intérêts privés et particuliers, au service des lobbies et des multinationales ?

Nous demandons donc ici publiquement à la Fnsea du Gard de condamner clairement et fermement des méthodes qu’on ne peut que qualifier de brutales, voire fascistes et de venir répondre sans dérobades à de légitimes interrogations que nous ne sommes pas seuls à partager.

Les Indignés de Nîmes

 Voir l’appel sur Démospère : http://gard.demosphere.eu/rv/2107